Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 21:03

UN MESSAGE DE SOUTIEN

 

"Mme Gaboret,

Je vous félicite pour votre résultat d’hier dans cette circonscription.

Vous le savez, l’objectif de ma campagne a toujours été de battre Jean-Pierre Door. Aussi, je vous assure de mon soutien lors du 2ème tour de l’élection législative.

J’appelle donc les électeurs à utiliser le bulletin Gaboret dimanche pour faire échec à l’UMP et à Jean-Pierre Door.


Franck Demaumont "

 

 P1000076.JPG

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 18:14

DIMANCHE 17 JUIN, JE CONFIRME MON VOTE DU 10

 

image-copie-1.jpeg Le 17 juin, vous vous exprimerez à l’occasion du second tour des élections législatives.

C’est un rendez-vous décisif pour notre pays : par nos votes, nous désignererons nos représentant(e) à l’Assemblée Nationale et la majorité qui, pendant cinq ans, décidera la politique pour la France.

Le 6 mai dernier, François HOLLANDE a été élu Président de la République. Une majorité de Français ont exprimé une volonté de redressement de notre économie et de nos comptes publics ; une demande de justice sociale, fiscale, territoriale ; une attente de rassemblement des forces de la France pour relever les défis collectifs (lutte contre le chômage, avenir de la jeunesse, réorientation de l’Europe, préservation de l’environnement,  solidarité entre les générations,...).

Sitôt élu, le nouveau Président de la République a tenu plusieurs engagements forts pris devant les Français. Gouvernement composé à parité, baisse de 30% du salaire du chef de l’Etat et des ministres, retraite à 60 ans et à taux plein pour les salariés qui ont toutes leurs annuités, déplacement en Allemagne et volonté de renégocier le traité budgétaire européen pour tenir compte de la croissance et de l’emploi, annonce à nos alliés que les troupes françaises se retireront d’Afghanistan d’ici la fin de l’année – toutes ces décisions ont été prises ou sont en cours."

 
A remarquer que suite à un accord avec le PS, Europe Ecologie-Les Verts font partie du gouvernement  de Jean-Marc Eyrault et de la future Majorité présidentielle.
 
Dans la quatrième circonscription du Loiret, EELV appelle à voter Jalila Gaboret que nous soutenons depuis le premier tour et qui au deuxième est la représentante de l'ensemble des forces de gauche... 
 
Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 17:06

L'ultimatum de la 25ème heure

 

Le lundi 14 mai soit deux jours après la rencontre PC, PS et EELV autour d'une candidature de rassemblement, le premier a déposer sa candidature à la Préfecture du Loiret,  n'est autre que le candidat du Front de Gauche de Châlette sur Loing qui délibérément par cet acte refuse le rassemblement. Désormais aucun ticket de rassemblement n'est possible. En cas de retrait c'est l'un ou l'autre, ou les deux. Il n'est plus possible de changer le (la) suppléant (e).  Demaumont a fait son choix tout en souhaitant vis à vis des électeurs de gauche en faire porter la responsabilité sur les autres à savoir le PS-EELV et le PRG, ce qui pour le moins n'est pas courageux et très manipulateur.

 

C'est Jacques Reboul, PC-Front de Gauche de Montargis qui se colle à la manœuvre.  A l'heure du dépôt de la candidature est lancé un appel du Front de Gauche montargois: "Face au risque d'élimination de la gauche dès le premier tour". La lettre datée du 14 mai a été expédié le 16 (la veille de l'Ascension) et reçu le 18 et le texte de l'appel qui n'était pas joint au courrier nous est parvenue le 19 pour un débat proposé le 22 mai soit quatre jours après leCOLUCH~1122 c dépôt définitif des candidatures.  

 

Le chœur des pleureuses

 

Dans le document envoyé, il est dit : que "sur notre circonscription nous sommes devant une situation lourde de danger. Le score élevé du Front national est une menace qui fait peser le risque de voir les deux candidats de droite et d'extrême droite d'arriver en tête le 10 juin au premier tour des législatives. Il ne sert à rien de se masquer la réalité. Le danger que la Gauche soit éliminée au deuxième tour doit être prise très au sérieux".(...)

 

"Nous refusons ce scénario catastrophe qui inquiète beaucoup d'électeurs parce que nous l'avons déjà connu ici. Nous ferons tout pour l'empêcher". (...)

 

"Ne tournons pas autour du pot. Il n'existe qu'un moyen - un seul - de l'empêcher dans tous les cas c'est de présenter une candidature unique de la Gauche (qui pourrait du coup se trouver placée en situation de gagner). C'est ce que propose le Front de Gauche (...) C'est pourquoi le Front de Gauche montargois a pris l'initiative d'inviter les formations politiques de gauche (PCF, PS, PG, EELV, LO, NPA) à une rencontre ouverte aux citoyens avec l'objectif d'aboutir à cette candidature commune et de préciser ses propositions de rassemblement. (...) Si la volonté politique est là, il n'est pas trop tard pour réussir". (...)

 

pour un enterrement du rassemblement programmé

 

A lire cette déclaration publique seul le Front de gauche est à la manœuvre, comme d'habitude. Ce qui n'est pas exact alors comment avoir confiance dans ces conditions dans un discours qui n'est pas sincère. Le PC local reste fossilisé dans des pratiques de mauvaise cuisine qui ne font pas honneur à la gauche, c'est à dire, tout ce COLUCH~1122 bque nous ne voulons plus. Nul part il est fait référence à la rencontre du 12 mai entre trois formations de la gauche locale. Rencontre qui si Franck Demaumont l'avait alors souhaité aurait pu déboucher sur une base d'accord de rassemblement. On l'a bien compris, cet accord il ne le voulait pas pour des raisons personnelles et politiques, on n'en est sûr aujourd'hui. L'aurait-il souhaité sincèrement, il avait dix mois entre sa déclaration de candidature de juin 2011 pour organiser le débat de la 25 ème heure qu'il propose aujourd'hui par Jacques Reboul, sa petite main PC montargoise. En fait ce n'est que la mise en scène de sa virginité supposée et posé le Front de gauche en victime. Gonflé le mec.

 

  

numérisation0485

  L'Eclaireur du Gâtinais le 31 mai 2012

 

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:10

VOTEZ POUR L'ACTION PLUTÔT QUE LES DISCOURS 

Europe Ecologie-Les Verts est le parti écologiste historique présent en politique. Pour ces élections législatives de 2012 un accord de circonscription a été conclu nationalement avec le PS. Dans le Loiret, un protocole départemental a été signé entre la Fédération Socialiste du Loiret et les deux groupes EELV (Orléanais, Gâtinais). Sur la 4ème circonscription, nous soutenons la candidate Jalila Gaboret.

 

D’autres candidats écologistes sont présents dans cette élection. Ils se disent indépendants tout comme Europe Ecologie-les Verts le sont. Qu’est-ce qui les différencie ? Les premiers ne sont présents que tous les cinq ans aux élections législatives et touchent l'argent public du financement des partis politiques (50 candidats sous la même étiquette, faire un score de 1% minimum = 1,68€ par électeurs et par an), les seconds touchent pareils, mais sont présents en permanence dans la vie publique. L’autre différence, c’est que si l’on considère qu’il y a une urgence écologique et sociale, alors il est plus que temps non plus seulement de témoigner comme le font ces candidats,  mais d’être présent dans l’action partout où cela est possible, en prenant des responsabilités. Il y a ceux qui sont encore dans le verbe et les autres comme Europe Ecologie-Les Verts qui en s'engageant prennent les risques de l'action.

 

C’est dans ce cadre que deux ministres EELV participent au gouvernement de Jean-Marc Eyrault. Sans doute nous ne réaliserons pas tout ce que nous souhaiterions, mais tout ce qui sera fait apportera un plus. Voilà pourquoi aucune voix écologiste ne doit se disperser sur des candidats pseudo-écologistes qui refusent l’action et regardent passer les trains. Pas de gâchis, dans la quatrième circonscription les votes écolos doivent se porter dès le premier tour sur Jalila Gaboret soutenue par EELV. Il s’agit de donner une majorité à l’Assemblée Nationale à François Hollande et à son Gouvernement afin qu’il réalise son programme.     

  numérisation0486-copie-1

Eclaireur du Gâtinais du 5 juin 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:09

CAMPAGNE DE DESINFORMATION

Autour de Jalila Gaboret, nous avons décidé une campagne active d'écoute et de propositions, combative face aux candidats de droite et d'extrême-droite. Franck Demaumont a opté pour une campagne qui n'hésite pas à attaquer la Gauche dont il n'est pas le seul dépositaire. Il n'est propriétaire de rien.

 

Le fin du fin est le tract ci-joint en illustration où la désinformation et le mensonge battent leur plein pour tromper les électeurs. C'est franchement insupportable ! Comment avoir confiance dans un candidat qui ment en permanencnumerisation0484.jpg

Ce que tait  Franck Demaumont , contrairement au titre du tract qui dit que le PS a refusé l'union proposée par le Front de Gauche, c'est que  Europe Ecologie Les Verts et  le PS  lui ont proposé d'être suppléant et  de faire un ticket PS-Front de Gauche. C'était le 12 mai dernier. Il a refusé, mais de ça, Il n'en dit rien dans son tract.

 

Il dit avoir invité tous les partis de gauche à une réunion publique ouverte à tous les citoyens le 22 mai dernier. C'est vrai, mais pourquoi faire puisqu'il n'était plus possible d'avoir une candidature unique à gauche, la limite du dépôt des candidature étant passée depuis 4 jours  ne permettait plus, en aucun cas, un ticket des deux partis. Pour ma part, au nom d'Europe Ecologie les Verts j'assume parfaitement de qualifier  ce type de manoeuvre où tout n'est pas écrit et dit et qui n'est rien d'autre que de la gesticulation.

 

Quand le tract dit que les "électeurs de gauche s'étonnent que les réprésentants PS et EELV prétendent que le Front de Gauche aurait refusé l'union" en rajoute une louche en écrivant "que chacun peut vérifier les faits et se faire sa propre opinion", c'est d'une malhonnêteté absolue, totalement inacceptable, alors que c'est le signataire du tract Franck Demaumont qui a refusé la proposition faite le 12 mai dernier et n'en a rien dit publiquement.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 20:44

RENCONTRE DU  12 MAI

UNE AUTO PROCLAMATION SANS LIMITE 

 

Nous sommes en fin de campagne législative. La priorité a été de développer le programme, de rencontrer et d'échanger avec les gens des plus jeunes aux plus âgés, d'écouter des professionels, des associations et tous les acteurs de la vie active qui l'ont souhaité. Voilà pour le plus important. Cependant, des tracts circulent et des propossont tenus par Franck Demaumont ou des représentants de  son parti (Front de gauche-PC) y compris dans la presse et qui déplorent l'absence d'une candidature de rassemblement  à gauche à cause du PS et d'EELV. Cependant ils ne disent pas tout. Leurs déclarations sont amputés de pans entiers de la réalité vécue. C'est pourquoi il est  important de dire les choses afin de comprendre cette situation politique bloquée à gauche, comment on y est arrivé, et comment elle engage l'avenir au-delà de la présente législative. Ne serait-il pas grand temps d'évoluer vers des pratiques politiques claires et assumées, postures qui soient honnêtes pour COLUCH-1122-a.jpgtous les citoyens que nous sommes. 

 

Demaumont premier candidat

 

C'est le 30 juin 2011,  au bord du lac, que Franck Demaumont conseiller général-maire Front de Gauche-PC de Châlette-sur-Loing déclare sa candidature à la députation dans la quatrième circonscription du Loiret. Il le fait librement sans aucune concertation avec les autres formations de gauche, ni même après une "consultation citoyenne" comme il aime à le réclamer et en faire une exigence aujourd'hui. S'il avait eu une farouche et véritable volonté de l'organiser, il avait dix mois pour le faire, alors pourquoi "cette consultation" une fois passée la date du dépôt des candidatures ? 

 

Mélenchon loin derrière

 

La campagne électorale, et les deux tours des élections présidentielles ont permis un changement de Président de la République. Le premier tour a clairement donné des indications sur le poids respectif des formations politiques alors représentées. A gauche ce scrutin a particulièrement profité sur le plan national au Parti Socialiste (28,5%) et au Front de Gauche (11,10%). Ce qui est vrai nationalement, l'est également dans le Loiret, mais, avec 25,45% pour François Hollande et 9,53% pour Jean-Luc Mélenchon et  dans la 4ème circonscription, la nôtre le Gâtinais 21,5% (12676 voix) pour le candidat PS et 9,8% (5789 voix) pour le Front de Gauche. Concernant les résultats des autres formations de gauche et d'extrême gauche, de façon générale leurs voix ont été aspirées par les deux candidats principaux. Pour les écologistes, les présidentielles n'ont jamais été un scrutin favorable. Cette année leur candidate a perdu des voix,  réparties entre le vote utile et anti-SarkozyCOLUCH~1122-copie-1 autour de François Hollande, ou le vote "révolutionnaire" avec Jean-Luc Mélenchon.

 

L'appel au rassemblement d'EELV

 

Le 9 mai Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais lance un appel public de rassemblement aux deux candidats (voir sur ce blog dans les articles précédents, La République du Centre s'en fait l'écho). Le jour même, le principe de la rencontre est accepté par les deux candidats, et rendez-vous est pris pour le samedi 12 mai en fin d'après-midi,  l'objectif étant d'aboutir dans la 4ème circonscription à une candidature unique de gauche afin d'assurer une présence au second tour. Nous avons proposé deux personnes par formation politique présente à savoir les deux candidats plus une personne de leur choix, et deux représentants d'EELV.  

 

Demaumont incarne le rassemblement !

 

Dans l'édition de l'Eclaireur du Gâtinais du10 mai , Franck Demaumont lance un appel à Jalila Gaboret afin qu'elle se désiste en sa faveur estimant :"Le Front de Gauche incarne le rassemblement . Je suis le seul à pouvoir battre le député qui a soutenu Sarkozy. Pour cette élection, j'appelle toutes les forces de Gauche à se rassembler autour de ma candidature". Il justifie cette volonté par le fait d'être maire depuis dix ans et "principal opposant à JP. Door". Au regard des résultats du premier tour, y compris à Châlette dont il est maire, cet appel public est pour le moins déplacé et un brin cavalier. Répétons: pourquoi n'a-t-il pas pris langue avec les partenaires de Gauche afin de voir avec eux ce qui serait possible, avant de s'auto-proclamer : "le seul à pouvoir...". En politique, ce type de relation avec les autres s'apparente plus au diktat qu'à la COLUCH-1122fkk.jpgdémocratie participative pourtant sans cesse mise en avant par ce candidat. 

 

La rencontre du 12 mai

 

Le 12 mai la rencontre a lieu comme prévu. Jalila Gaboret est accompagnée de son directeur de campagne et Franck Demaumont de sa directrice de cabinet de la ville de Châlette, deux membres d'EELV, dont moi sont présents. De suite, chiffres en mains, est posée la problématique de la circonscription. Aprés un accord des deux partis sur le score élevé du FN (25,1%), le candidat Demaumont part dans une disgression à propos des deux gauches historiques françaises, concurrentes et conflictuelles "depuis toujours...", dans la foulée on passe par la Résistance... bref, le regard de l'élection législative de 2012 passe à cet instant  dans le rétroviseur de l'Histoire. Une incroyable saga de vendetta féodale locale. Ne serait-il pas grand temps d'en sortir même si par ailleurs on peut très bien ne pas en ignorer les origines et les soubresauts. "La candidature de chacun est légitime" précise-t-il, merci pour les autres. En réalité ,ils sont légitimes surtout s' ils s'effacent et se rassemblent derrière lui ! 

 

"Une élection présidentielle n'est pas une législative", c'est vrai, néanmoins le premier tour de la présidentielle donne une indication de l'orientation du corps électoral. Malgré des résultats qui donnent largement un avantage au candidat du PS, Franck Demaumont estime que le Front de Gauche (PC dans le Montargois) est le mieux placé pour être le candidat de rassemblement. N'est-il pas maire depuis dix ans et conseiller général depuis deux mandats ? Poutant le 22 avril c'est François Hollande qui est sorti largement en tête du premier tour et non Jean-Luc Mélenchon . Il avance   un  autre argument, il est bon maire dit-il et ouvert à toutes formes d'expression, y compris avec des associations non-châlettoises "que vous connaissez bien". C'est vrai, mais ce n'est pas le sujet de la rencontre. Mettre cet argument en avant revient à dire que son ouverture à différentesCOLUCH-1122pk.jpg formes d'expression ne serait que du clientélisme ?  

 

Demaumont l'auto-proclamé de tout

 

A la question: "qu'est-ce qui vous fait penser que vous-êtes le mieux placé à gauche ?",il répond qu'il est le principal opposant à l'UMP Jean Pierre Door, député sortant, Maire de Montargis, Président de l'Agglomération dont il est vice-Président :"Je suis son seul et véritable opposant, et le seul à pouvoir le battre" .Incroyable auto-proclamation qui interroge. Dans ses arguments qui justifieraient sa posture, Franck Demaumont semble ne pas avoir de limites. Est-ce le fait de ne plus avoir aucune opposition dans sa commune qui inconsciemment le place en situation de toute puissance ? C'est une vraie question, puisqu'il est clair qu'il semble confondre le périmêtre de sa commune avec celui de la circonscription, tout en faisant l'impasse sur les résultats du premier tour des présidentielles.

 

Arrive ensuite "l'expérience" de ses différents mandats qui lui confère  la capacité de vaincre, alors que Jalila n'en possède pas, donc n'a aucune chance et ne pèserait pas dans ce type d'élection. Etonnante contradiction alors que le Front de Gauche se place dans une posture "anti-système" son éminent représentant local déroule tous les arguments du "système" qu'il dénonce. Qu'est-ce qui ferait qu'une femme jeune, de la diversité, née à Montargis dans une famille nombreuse et modeste ayant passé son enfance et sa scolarité à Châlette au quartier Kennedy, aujourd'hui professeur-coordonnatrice de la classe relais de l'Est du Loiret basée dans un collège de Châlette (son travail consiste à aider les élèves en décrochage scolaire), diplomée de droit public, politiquement non encartée mais soutenue par trois partis de gauche, et opposée au cumul des mandats. Pourquoi Jalila Gaboret ne pourrait-elle pas être la représentante d'un renouvellement politique tant souhaité par nombre de nos concitoyens ? "Elle n'est pas de gauche" distillent sur les marchés ou dans les porte-à-porte les COLUCH~1122fpartisans du maire de Châlette. Problème, c'est que Jalila est connue à Châlette, si bien que de tels propos mensongers et discourtois ne passent pas inaperçus. Pourquoi ses affiches sont systématiquement recollées ou arrachées, et en l'occurence par des personnes identifiées ? "Ils sont jeunes, on ne les maîtrise pas" répond le candidat. Ben voyons, les jeunes ont bon dos alors qu'ils ne font qu'exécuter des consignes qui leur sont données en des termes peu chatiés captés par de multiples oreilles tant il paraît normal de parler ainsi.

 

Demaumont le bien né d'une gauche de droit divin

 

La réalité est que tout ce qui n'est pas Front de Gauche n'est pas une " bonne gauche" , la seule la vraie! Vous savez comme un peu les "bons chrétiens, les bons musulmans ou encore les bons...". En fait il y aurait d'un coté "les bien nés" qui de par "leur naissance" auraient un privilège de "droit divin" et seraient  la "vraie gauche", et de l'autre, ceux qui dans le meilleur des cas seraient la "gauche molle", et en fonction du moment "ne seraient pas de gauche" du tout. Ainsi, il a "chasse gardée" autour d'un dogme "d'une pureté supposée"dont le Front de Gauche et le PC montargois (les mêmes) seraient les dépositaires! Joli tour de passe passe irrationnel mais quasi religieux. La réalité est autre et plus complexe. La Gauche est traversée de plusieurs sensibilités dont les projets de société sont parfois forts différents et particulièrement dans cette période de grandes mutations de nos sociétés à tous niveaux. D'un point de vue éthique, Franck Demaumont défend la diversité... sauf en politique. Sous des aspects joviaux et avenants, il la défend  mais en fonction de ce qui l'arrange. Diversité qu'il refuse à l'ensemble de la Gauche au point de pratiquer avec tout ce qui n'est pas PC une discrimination absolue et sans merci. Pourtant la discrimination n'est pas une valeur de gauche, alors ?

 

Défendre la diversité, c'est le respect des autres

 

Si à Gauche nous avions tous les mêmes projets, nous serions tous dans le même parti, mais il se trouve que les partis uniques, on a déjà donné. Aucun démocrate ne souhaite le retour de dictature fut-elle la "bien nommée démocratique". La Gauche est diverse, dont acte. C'est une richesse, et plutôt que d'opposer ces diversités, ne serait-il pas positif de considérer que leur addition peut créer une dynamique de complémentarité. En cas de désaccord chacun se doit d'assumer sa différence et ses choix sans désigner les autres comme "responsables"COLUCH~1122 h d'une situation qu'ils n'ont pas créée. En les clouant de la sorte au pilori, c'est malhonnête, immature et obsolète que de pratiquer ainsi et de tromper les gens sur soi-même et les autres et ce d'autant plus quand on prétend placer "l'humain d'abord".  Défendre la diversité c'est respecter les autres et soi-même. Défendre des idées ne nécessite et ne justifie pas d'utiliser tous les moyens y compris les plus tordus (médisance et calomnie), en pratiquant l'intoxication et la désinformation des citoyens. Reste que par de telles pratiques peu glorieuses c'est se foutre  des gens en ne les respectant pas tout en les abusant, pour une poignée de suffrages. C'est petit et médiocre, et nous ne souhaitons plus subir ces façons de faire de la politique d'une autre époque.

 

Un ticket  rassembleur Gaboret-Demaumont

 

Compte tenu des résultats du premier tour des présidentielles, afin que la Gauche rassemblée soit présente au second tour dans la 4ème circonscription après avoir négocié avec le PS, les représentants d'EELV ont proposé à Franck Demaumont, d'accepter d'être le suppléant de Jalila Gaboret. Après un instant de flottement, la directrice de cabinet du Conseiller général-maire est intervenue en faisant la proposition inverse, Jalila suppléante. S'en suit une discussion durant laquelle nous expliquons que compte tenu des chiffres du premier tour ce n'est pas acceptable, mais que dans le cadre d'un vrai  rassemblement à gauche c'est une opportunité à saisir. D'abord dans le cas présent de cette élection, il convient de bien évaluer les enjeux compte tenu des chiffres globaux du premier tour, tous candidats confondus. Ensuite à l'occasion de cette élection  l'idée est de rompre localement avec des pratiques anciennes afin que la diversité à gauche s'exprime pleinement pour trouver des marges de progression significative par un rassemblement respectueux des différences et porteur de réussite dans le Gâtinais. Il va sans dire qu'il s'agit d'envoyer un message fort à l'électorat de gauche et plus largement se donner les moyens d'inverser le rapport de force droite/gauche qui n'est pas une fatalité  immuable sur ce territoire en faveur de la droite.

 

Demaumont, l'allié objectif de l'UMP local Jean-Pierre Door

 

En faisant un geste significatif, le PS a donné à ce scénario du crédit pour l'avenir. Le ticket Jalila Gaboret-Franck Demaumont c'était à la fois le changement et l'expérience. Le changement avec une femme jeune et nouvelle en politique, et l'expérience d'un conseiller général-maire et vice président d'une agglomération. Un rassemblement affiché des gauches dans leurs différences, il est clair que ce ticket ne serait pas passé inaperçu et aurait focalisé sur notre territoire l'attention des observateurs. Incontestablement, il y avait là un geste  politique fort pour Franck Demaumont qui serait personnellement sorti grandi d'un tel accord en l'acceptant. L'autorité ne se gagne pas toujours dans des rapports de force sans lendemain. Pour toute réponse il nous a été proposé (sans date) un débat public  des électeurs de gauche afin qu'ils se prononcent "démocratiquement". Question: ne s'étaient-ils pas déjà prononcés démocratiquement le 22 avril, avec les résultats que l'on sait, si bien qu'un tel débat ne nous parait pas opportun, sauf à contester le résultat du premier COLUCH-1122pkk.jpgtour. A l'évidence après une heure trente de discussion force est de constater qu'un accord ne parait pas possible. Pourrait-il y avoir au minimum un "accord de bonne conduite" durant la campagne à défaut de mieux. Un vague "pourquoi pas, mais comment ?"est-il répondu. En décidant de jouer à court terme et petits bras, Demaumont insulte l'avenir. De fait, il préfère probablement sa place d'opposant local, c'est plus confortable, de plus pour lui et les siens il n'est sans doute pas souhaitable que le nouveau président et son gouvernement disposent d'une bonne majorité pour gouverner. Ne serait-ce pas là deux raisons qui expliqueraient bien des choses, mais alors pourquoi ne pas l'assumer ?  

 

Comme nous allons le voir dans les deux articles à venir, il n'y a pas eu de "bonne conduite", puisque "l'enfumage" pratiqué par le Front de Gauche local (PC) s'est poursuivi jusqu'à aujourd'hui.

  COLUCH~1122dl

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 15:47

LEGISLATIVES: POUR SOLDE DE TOUT COMPTE

D'ici samedi trois articles seront mis en ligne, afin que nul n'ignore la réalité cachée ou trafiquée par le PC local. Pour rétablir les faits tels qu'ils se sont déroulés, j'ai retracé factuellement et concrètement cette campagne des législatives dans la 4ème circonscription du Loiret et les coups tordus auxquels Jalila Gaboret (candidate de la société civile, soutenue par le PS, EELV et le PRG) a dû faire face et comment le rassemblement des gauches autour d'une seule candidature ne s'est pas fait. N'hésitez pas à faire circuler...N'oubliez pas, pour ceux qui ne les auraient pas consultés, de lire sur ce blog, les papiers du mois de mai pour prendre connaissance de la globalité de la démarche autour du rassemblement souhaité et proposé par Europe Ecologie-Les Verts, à suivre..      

Cette circonscription bien campée à droite est la pire pour la gauche de tout le Loiret. Pour nous, comme je l'exprime depuis bien des années, le Gâtinais n'est pas une terre de mission, mais une terre de punition. Constat n'est pas résignation. A une situation d'exception, nécessité est de trouver des postures et des réponses adaptées afin de sortir de cette situation qui n'est pas une fatalité. Pour évoluer dans un sens positif encore faut-il rencontrer des échos favorables, et dans un respect mutuel des partenaires de gauche, ce qui franchement n'est pas le cas avec le Parti Communiste (Front de gauche) dans le Gâtinais. Pourquoi et comment ? voilà l'objectif des trois papiers à venir.

En politique (et pas seulement...), on peut être en désaccord sur le fond, la forme ou encore les deux. Un choix doit s'assumer clairement en toute transparence. Dans le cas présent nul n'est contraint de faire croire à l'électorat par des déclarations publiques que ce sont les "autres" qui vous obligent à faire ce choix alors qu'en réalité il est déjà fait en toute conscience. Tel est  le climat à gauche à l'occasion de ces législatives dans notre circonscription. Ces méthodes de faux cul, nous n'en voulons plus. Elles ne sont pas le signe d'une maturité politique. Ce n'est ni sincère, ni courageux. Dans tous les cas on doit pouvoir exprimer sur le fond sa différence sans avoir à la justifier publiquement en mentant et en salissant les autres. Si nous voulons construire localement un avenir à une gauche intelligente, pertinente et inventive avec l'objectif de servir et développer l'intérêt général de notre territoire et de sa population, il faut nous libérer et sortir de pratiques d'un autre âge, comme nous l'impose ici le PC reconverti en Front de Gauche. Attention je ne généralise pas pour l'ensemble du Front de Gauche en France, ailleurs je ne sais pas. Je témoigne uniquement sur ce que je vis et subis en tant qu'acteur local ici dans le Gâtinais et le Montargois en particulier.

 Lemures.jpg Je n'accepte plus cet activisme mensonger, manipulateur, malhonête et finalement totalitaire du Front de gauche local qui abuse une population qui ne possède pas tous les éléments pour se faire librement son opinion. Il la trompe, l'intoxique et se ment à lui-même. Ça me fait gerber. Je ne peux dénoncer d'un côté les pratiques de mes adversaires de droite et d'extrême-droite qui touchent à la liberté et aux atteintes des Droits de l'Homme et de l'autre fermer ma gueule à gauche par une solidarité supposée, parce que çà arrangerait. Cela arrange qui ? A de tels comportements, il faut résister. En restant silencieux,  j'obéis à quoi ? La réalité est plus crue et violente, c'est qu'en subissant dans un laisser faire complice, je ne serais déjà plus libre, et résigné. Aujourd'hui, la posture, la désinformation, la manière d'être du PC ici à propos de cette législative est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et du coup me rend ma liberté, toute ma liberté et celle de mes amis. Ce que je n'ai pas accepté de Sarkozy, je n'ai pas à le supporter du Front de Gauche local alors qu'en plus nous avons déployé des efforts pour un rassemblement équitable de la gauche, PC compris. Franck Demaumont a fait le choix seul d'être le candidat unique de la gauche dès juin 2011, il y a UN AN. Il a choisi  d'être l'allié objectif de Jean-Pierre Door député sortant (UMP) en lui faisant la courte échelle. Ainsi, il contredit ses propres déclarations: "La Gauche n'est jamais aussi belle que lorsqu'elle est rassemblée", c'est pathétique. Qu'avec les siens qu'il assume, pour notre part on ne marche plus. Pour l'avenir, dans sa diversité, la gauche locale doit tourner la page pour avancer autrement.

Le premier article à venir sera consacré à la rencontre qu'EELV a provoquée le 12 mai dernier entre Franck Demaumont et Jalila Gaboret... Tout le monde est en droit de savoir ce qui s'est dit...c'est important. 

 

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 21:28

EUROPE ECOLOGIE-LES VERTS DU GÂTINAIS

SOUTIENNENT LA CANDIDATURE DE JALILA GABORET

 

Ce communiqué fait suite à l'appel et à la rencontre qu'EELV avait lancés le 9 mai dernier aux deux principaux candidats de Gauche dans la 4ème circonscription du Loiret. L'Eclaireur du Gâtinais ne l'a pas publié et à totalement  zappé notre engagement pour ce rassemblement. Comme nous ne désespérons pas, nous allons le réexpédier pour la semaine prochaine afin que les lecteurs soient informés du soutien d'EELV à Jalila Gaboret. Seule la République du Centre  dans son édition du jeudi 22 mai s'est fait l'écho de notre démarche. Pour "solde de tout compte" nous ferons pour une dernière fois d'ici quelques jours, un retour sur quelques pratiques locales et publiques du Front de Gauche. 

conference-jalila-23.05-009.jpgDe gauche à droite Jean-Luc Burgunder (EELV Gâtinais), Jalila Gaboret (Candidate Société civile soutenue par le PS), François Bonneau (Président PS de la Région Centre) et Christophe Belabbes (Suppléant, Secrétaire de la section PS du Montargois) en débat public à Ferrières en Gâtinais. 

 

COMMUNIQUE A LA PRESSE LOCALE

Dans le cadre de la 4èmecirconscription difficile pour la Gauche, Europe Ecologie-Les Verts du Gâtinais ont organisé une rencontre entre les deux principaux candidats de Gauche afin d’aboutir à une candidature unique de rassemblement.

 

Au premier tour des présidentielles, les électeurs de Gauche de cette circonscription ont fait un choix en plaçant nettement le candidat PS en tête avec 12676 voix, alors que le candidat du Front de Gauche avec 5789 suffrages est loin des 12,5% nécessaires pour se maintenir au second tour des législatives. Nous avons donc proposé à Franck DEMAUMONT d’être le suppléant de Jalila GABORET. En refusant cet accord, l’élu de Châlette a délibérément choisi de prendre le risque du « scénario-catastrophe » qu’il dénonce par ailleurs. Sa proposition « d’un débat public ouvert aux électeurs de Gauche »le 22 mai pour aboutir à une candidature unique n’a pas de sens, le dépôt des candidatures est clos depuis le 18, et en cas de retrait d’un candidat, il n’est plus possible d’avoir une candidature de rassemblement. Franck DEMAUMONT et le Front de Gauche local doivent assumer le choix qui est le leur sans désigner les « autres » comme responsables.

 

Dans cette configuration locale, EUROPE ECOLOGIE-Les Verts du Gâtinais appliquent l’accord départemental et national signé et soutiennent la candidature de Jalila GABORET.

 

Le 6 mai François HOLLANDE a été élu Président de la République. Un premier gouvernement vient d’être désigné, des représentants d’EUROPE ECOLOGIE-Les Verts y participent. Les élections législatives des 10 et 17 juin prochains ont pour but de donner une majorité présidentielle à François HOLLANDE afin de lui permettre avec son gouvernement de réaliser ses promesses de campagne.

 

Pour le second tour, Jalila GABORET, représentante du Président élu et de son Gouvernement, doit obtenir 12,5% des électeurs inscrits, soit au minimum 9373 voix. C’est possible. Au premier tour des présidentielles, les électeurs de François HOLLANDE et d’Eva JOLY ont totalisé 13601 voix. C’est jouable à condition que chaque électeur confirme et renouvelle son vote. Chaque bulletin comptera ! Cet appel s’adresse aussi à celles et ceux qui souhaitent soutenir le nouveau Président et ainsi participer à la mise en place d’une nouvelle majorité à l’Assemblée Nationale.

 

Jean-Luc BURGUNDER

Conseiller municipal de Montargis

Porte parole d’EELV du Gâtinais

numerisation0481.jpg

 République du Centre du 22 mai 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 09:41

ELECTIONS LEGISLATIVES:

4EME CIRCONSCRIPTION DU LOIRET

 

Suite à l'appel au retrait de Jalila Gaboret candidate aux élections législatives, lancé par Franck Demaumont, Conseiller général-Maire de Châlette, le 9 mai dernier Europe Ecologie-Les Verts du Gâtinais ont écrit aux deux principaux candidats de la Gauche alors déclarés. L'Eclaireur du Gâtinais n'a pas pu publier et rendre publique notre lettre ouverte intervenue entre deux parutions, seule la République du Centre en a fait un petit écho dans son édition du jeudi 10 mai. Cette lettre ouverte a été publiée sur ce blog (voir article du 10 mai). Jalila Gaboret et Franck Demaumont ont répondu positivement à notre invitation et cette rencontre  a eu lieu le samedi 12 mai. L'Eclaireur du Gâtinais du 17 mai, sans faire référence à notre appel, néanmoins dans un article "Union de la gauche, la candidature unique dans l'impasse",  a fait écho de nos efforts pour une Gauche rassemblée (à lire plus bas)..

 

La rencontre n'a pas abouti à un accord de rassemblement, le dernier délai pour le dépôt des candidatures est aujourd'hui le 18 mai. Je vous joins ci-dessous le texte qui était destiné à l'Eclaireur de cette semaine, mais qui n'a pas été publié. Pour ma part, je trouve important que les électeurs aient toutes les informations concernant ces démarches. Dans un prochain article, je reviendrai sur les échanges de l'entretien lui-même et des rebondissements qui depuis sont programmés par Franck Demaumont. A suivre...

 

P1230698.JPG 

POUR UNE CANDIDATURE UNIQUE A GAUCHE (texte EELV non paru) 

 

Si chacun des partis de Gauche a joué son rôle au premier tour des Présidentielles, il convient d’examiner au cas par cas ce qui est possible et profitable pour l’ensemble de la Gauche dans le cadre des élections législatives. Sans doute, et c’est normal, chaque sensibilité espère gagner de nouveaux sièges à l’Assemblée Nationale afin d’exprimer sa différence et le caractère spécifique de la politique qu’elle défend. Au-delà du caractère national, il convient de regarder de près notre contexte local à l’issue du premier tour des Présidentielles.

 

Concernant notre circonscription, la plus difficile pour la Gauche parmi les six existantes dans le Loiret, l’enjeu est d’être présente au second tour. Ce serait un signe fort et un objectif pour mobiliser ses électeurs afin d’engager un processus de construction d’un climat local plus favorable à l’ensemble des idées qu’elle porte. Les résultats du premier tour sont clairs et démontrent, chiffres à l’appui, que si deux candidatures de gauche s’affrontent, les deux seront éliminées dès le premier tour. Les seuls vainqueurs d’un tel choix seraient l’UMP et le FN. Ce dernier a fait le score le plus important du département avec 25,2%, y compris à Châlette (21%). Sur l’ensemble de la circonscription, François Hollande a obtenu 21,5% (30% à Châlette), Jean-Luc Mélenchon 9,8%, par ailleurs Nicolas Sarkozy est à 29,8%.

 

Les éco citoyens, autour d’Europe-Ecologie les Verts, ne sont pas candidats. Compte tenu du calendrier, nous avons écrit le 8 mai aux deux principaux candidats déclarés (Jalila Gaboret et Franck Demaumont) afin d’organiser une rencontre entre les différentes sensibilités de gauche pour trouver la formule la plus pertinente autour d’une seule candidature afin d’être présent au second tour, en éliminant le candidat FN (burgunder.over-blog.com). C’est jouable, mais encore faut-il faire preuve de volonté, de responsabilité, voire d’humilité. Localement il s’agit de dépasser ce qui nous sépare en faisant de nos différences –et il y en a – une force.

 

La rencontre du samedi 13 mai entre les partis de Gauche et les écologistes n’a pas permis un accord de rassemblement. Pour se maintenir au second tour, le candidat doit obtenir 12,5% des électeurs inscrits, soit 9373 voix environ. Le Front de Gauche en a obtenu 5789, François Hollande 12676. Un accord aurait été possible avec la proposition que nous avons faite à Franck Demaumont, Conseiller général, maire et vice-président de l’Agglomération (Front de Gauche) d’être suppléant de Jalila Gaboret, femme, sans mandat et issue de la société civile (soutenue par le PS). De plus, il faut être lucide, l’enjeu du premier tour est d’être qualifié pour le second, et au-delà de ce scrutin, d’établir une dynamique positive entre les forces de Gauche locales pour l’avenir.

 

Pourtant, par une fin de non recevoir à cette démarche unitaire et respectueuse de l’électorat, le candidat du Front de Gauche prend le risque de fait d’être l’allié objectif de Jean-Pierre DOOR, député sortant, et sans ménager l’avenir à gauche. N’est-ce pas le même Franck DEMAUMONT qui lors de scrutins précédents déclarait : « La Gauche n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle est rassemblée ».

 

Redonner confiance à nos concitoyens dans le politique passe par des pratiques et comportements politiques renouvelés et cohérents inscrits dans la durée, au plus près de la vie des gens et en les y associant concrètement. La Gauche est diverse, si nous étions tous semblables ce serait le « parti unique », cela oblige au respect des différences, personne n’a le droit de décider qui est à gauche ou pas. Voilà pourquoi nous espérons une campagne digne, sincère et sans coups bas.

 

Jean-Luc BURGUNDER

(Secrétaire-Porte Parole)

 

Philippe VERMEE

(Responsable des relations extérieures).

numérisation0479

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:39

REINVENTONS LA POLITIQUE LOCALE 

 

Au mois de décembre 2007, dans la perspective des élections municipales mais aussi au-delà, les Verts de l'Est du Loiret avaient initié une Convention du nom de "Réinventons la politique locale" Conscients des difficultés que connait le Gâtinais, nous avions fait un certain nombre de propositions à l'ensemble des formations politiques de Gauche, mais plus largement à toute personne désireuse de voir des changements dans les pratiques politiques sur notre territoire : "Pour nous il s'agit de rompre, de renouveler des postures figées et d'initier localement les conditions pour créer à court et long terme les bases d'un contrat politique de Gauche en lien avec tous les habitants qui le souhaitent et sans exclusive. L'utopie n'exclut pas l'action". Plus loin, nous écrivions et invitions tous ceux qui le souhaitaient "à participer à une Convention locale studieuse et festive pour échanger et construire collectivement (...) Un renouvellement des pratiques politiques sur le Montargois".



Vous pouvez retrouver la totalité de ce texte qui pour nous aujourd'hui reste tout à fait d'actualité et inscrit dans notre démarche politique et notre manière d'être, sur ce blog (colonne de droite-archives, décembre 2007). Ci-joint ci-dessous la lettre que nous avons fait parvenir hier à Franck Demaumont, candidat Front de Gauche-PC et à Jalila Gaboret, candidate PS,PRG afin de trouver un accord autour d'une candidature unique afin que la Gauche soit présente au second tour dans cette circonscription. 

P1000117.JPG   

               Montargis le 8 mai 2012          

   

ELECTIONS LEGISLATIVES 4EME CIRCONSCRIPTION DU LOIRET   

LETTRE OUVERTE

AUX DEUX CANDIDATS DE GAUCHE DECLARES

 

Madame la candidate,

Jalila GABORET

Monsieur le candidat,

Franck DEMAUMONT

Conseiller Général-Maire de Châlette-sur-Loing

 

Chers amis,

 

Depuis 2002 et particulièrement 2007, le contexte politique national et local s’est profondément modifié. La crise de la société française est profonde et ne cesse de s’amplifier. Le sarkosisme triomphant et totalement décomplexé n’a été que mirage et illusion pour ceux qui lui ont fait confiance. Non seulement il n’a pas répondu à l’inquiétude profonde des Français sur leur avenir et celui de leurs enfants, mais n’a eu de cesse d’aggraver au quotidien les situations personnelles et professionnelles de beaucoup d’entre nous. Les plus riches sont aujourd’hui encore plus riches, les plus modestes (classes moyennes comprises) sont encore plus modestes, et les plus pauvres désormais vivent au-dessous du seuil de pauvreté.

 

L’Est du département du Loiret est particulièrement concerné par d’innombrables difficultés, les villes de Montargis et Châlette sont emblématiques du Gâtinais en termes de revenus par foyer fiscal et par habitant (les dernières du département). Les résultats du premier tour de la Présidentielle illustrent tout à fait la situation des habitants de cette 4ème circonscription avec un très fort vote protestataire pour l’extrême droite comme si nos concitoyens se trompaient de colère.

 

Afin de redonner confiance à nos concitoyens dans le politique, nous sommes convaincus que cette reconquête passe par des pratiques et comportements politiques renouvelés et cohérents inscrits dans la durée qui nécessairement émergeront dans la proximité territoriale, au plus près de la vie des gens et bien évidemment en les y associant concrètement.

 

Si chacun de nos partis a joué son rôle au premier tour des Présidentielles, il convient d’examiner au cas par cas ce qui est possible et profitable pour l’ensemble de la Gauche et de ses composantes dans le cadre des élections législatives. Sans doute, et c’est normal, chaque sensibilité espère gagner de nouveaux sièges à l’Assemblée Nationale afin d’exprimer ses orientations et d’infléchir si possible les propositions du Gouvernement si besoin est. Au-delà de cette généralité nationale, il convient de regarder de près le contexte spécifique de notre territoire à l’issue du premier tour des Présidentielles.

 

Concernant la 4ème circonscription du Loiret, la plus défavorable à la Gauche parmi les six existantes (le nouveau périmètre ne nous favorise pas), il s’agit de relever un défi et de rompre l’éternel duo de second tour UMP-FN. L’enjeu pour la Gauche est d’être présente au second tour. Ce serait un signe fort et un objectif pour mobiliser ses électeurs afin d’engager un processus de construction d’un climat local plus favorable à l’ensemble des idées qu’elle porte. Les résultats du premier tour sont clairs et démontrent, chiffres à l’appui, que si deux candidatures de gauche s’affrontent, les deux seront éliminées dès le premier tour. Les seuls vainqueurs d’un tel choix seraient l’UMP et le FN. Ce dernier a fait le score le plus important du département, y compris à Châlette avec 21% (contre 14,3% plus les 2,8% De Villiers soit 17,1% en 2007). Sur le reste de l’actuelle 4ème circonscription, le Front-national est à la hauteur de 25,2% ce qui est considérable. Sur l’ensemble de cette circonscription, François Hollande a obtenu 21,5%, Jean-Luc Mélenchon 9,8%, par ailleurs Nicolas Sarkozy est à 29,8%.

 

Les éco citoyens, autour d’Europe-Ecologie les Verts, ne sont pas candidats mais souhaitent, compte tenu du calendrier, une rencontre rapide entre les différentes sensibilités de gauche pour trouver la formule la plus pertinente autour d’une seule candidature afin d’être présents au second tour dans notre circonscription, en dépassant le candidat FN et en brisant ce cercle vicieux qui n’est pas une fatalité. C’est jouable, mais encore faut-il faire preuve de volonté et de responsabilité.

 

Madame la candidate à l’élection législative, Monsieur le Conseiller Général Maire et candidat au même scrutin, parce que nous avons une ambition commune à gauche pour notre circonscription, nous avons besoin d’être unis. Mais pour ce faire encore faudrait-il en parler. Monsieur le Conseiller Général Maire nous reprenons vos propos publics tenus lors de scrutins précédents : « La Gauche n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle est rassemblée ».

 

Dans l’attente de vos réponses, recevez Madame, Monsieur et chers amis l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

Jean-Luc BURGUNDER

(Porte Parole)  

 

Philippe VERMEE

(Responsable des relations extérieures).

 

Copie pour information à Bernard FOURNIER pour les Radicaux de Gauche. 

 

numérisation0465numerisation0466.jpg

République du Centre du 10 mai 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022