Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 17:42
Montargis: un enjeu collectif

UNE POSTURE ETHIQUE ; PERSONNE N'A RAISON SEUL

Notre parti-pris à Montargis

Personne, ni aucun parti politique ne détient à lui seul la vérité. La précarité des habitants n’est la propriété d’aucun groupe politique en particulier. La politique et la vie publique ne sont pas « une guerre civile ». Pour relever positivement les enjeux locaux, il faut aspirer à une vie politique de proximité plus apaisée. Respecter les électeurs, c’est ne pas leur mentir en faisant des promesses ou des projets impossibles à réaliser (à l’ exemple des politiques ne relevant pas de la responsabilité d’une commune), mais parler vrai et éviter toute démagogie.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 13:38
Municipales 2014

MONTARGIS, LA SITUATION ACTUELLE

Pour les membres et sympathisants d'EELV-Gâtinais, l'engagement pour les municipales à Montargis s'est posé, sachant que nous n'avions pas les moyens de présenter une liste à nous seuls. La présence d'un élu sortant nous a engagés à être présents dans le débat autour de nos idées. En ces quelques mois, bien des évènements se sont produits que je n'ai pu relater sur ce blog. Aujourd'hui, je vous transmets en plusieurs articles ce que nous avons produit et dans quelle configuration nous nous trouvons à la veille des élections. Tout ce "paquet" aujourd'hui, parce que passé minuit ce soir, ce ne sera plus légal. Les 4 premiers textes sont les argumentaires sur lesquels nous avons construit notre participation à cette élection.

Notre ville s’est profondément transformée. De nombreux grands travaux ont modifié son aspect. Le nier est idiot et ne sert à rien. Globalement Montargis s’est embellie. Bien qu’il soit important, à lui seul le décor ne répond pas concrètement aux difficultés matérielles quotidiennes d’une majeure partie d’entre nous, dont de nombreuses femmes seules avec enfants. La Majorité municipale sortante n’a pas pris la mesure d’une réalité économique et sociale d’une population en souffrance. Notre ville évolue dans une société globale en profond changement. Cela engendre incertitude, angoisse, avec parfois des réactions violentes et diverses. A Montargis bien des signaux sont au rouge et indiquent la difficulté de vivre au quotidien.

Avec 14% de chômage à Montargis contre 10,5 sur le plan national, l’emploi est le problème numéro un. Il en va non seulement d’un bien-être retrouvé pour les personnes, mais d’un dynamisme nouveau pour la ville allant de paire avec le remboursement de la dette communale. (55% de la population est exemptée de l’impôt) Il faut cesser de miser uniquement sur l’arrivée –venue d’ailleurs- d’un sauveur sous la forme d’une grande entreprise, mais investir sur nous-mêmes et nos capacités à créer les conditions de l’initiative et l’innovation de multi-activités. Sachant qu’il n’existe pas de solution unique, il faut tout essayer en utilisant mieux les atouts, les compétences, les talents et l’imagination des habitants. Faute d’outils adaptés, trop de projets individuels sont abandonnés alors que la ville souffre de manque d’activités.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans politique
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 09:38

MARGARET THATCHER N'EST PLUS...

800px-Bobby_sands_mural_in_belfast320.jpg

Souvenons-nous de Pinochet son ami...

L'ultra libérale Margaret Thatcher à qui l'on doit, par sa doctrine et celle de son complice Ronald Reagan, la crise économique et financière depuis 2008, celle-là même qui remercia le dictateur Augusto Pinochet pour avoir apporté la démocratie au Chili, qui a commis de multiples crimes d'Etat en Irlande du Nord et dans ses prisons, n'est plus. Pour faire court, en 1981 elle laissa mourir Bobby Sand ( Robert Gerard Sand) 27 ans, républicain irlandais après une grève de la faim de 66 jours dans la prison de Maze en Irlande du Nord. Peu après le début de cette grève, bien qu'en prison, Bobby Sands, candidat à une élection législative anticipée, remporte le siège le 9 avril contre le candidat de l'Ulster Unionist Party et devient député à la Chambre des Communes du Royaume Uni. 

 

Souvenons-nous de Bobby Sands et de ses neuf amis...

Il meurt moins d'un mois après, le 5 mai 1981 et devient en Irlande et au-delà des frontières un héros de la cause républicaine mais aussi de la défense de la liberté et de la dignité des prisonniers politiques. Neuf jeunes autres grévistes de la faim républicains irlandais sont morts derrière Bobby Sands: Francis Hughues, 25 ans mort le 12 mai 1981 après 59 jours de grève; Raymond McCreesh, 24 ans mort le 21 mai 1981 après 61 jours de grève; Patsy O'Hara, 23 ans mort le 21 mai 1981 après 61 jours de grève; Joe McDonnell, 30 ans mort le 8 juillet 1981 après 61 jours de grève; Martin Hurson, 29 ans mort le 12 juillet 1981 après 46 jours de grève; Kevin Lynch, 25 ans, mort le 1er août après 71 jours de grève; Kieran Doherty, 25 ans, mort le 2 août 1981 après 73 jours de grève; Thomas McElvee, 23 ans, mort le 8 août 1981 après 62 jours de grève; Michael Devine, 27 ans, mort le 20 août 1981 après 60 jours de grève. Ils n'étaient pas, contrairement aux déclarations de Margaret Thatcher, "des délinquants de droits communs".

 

Ces grèves de la faim n'ont pas surgi de nulle part. C'est le tragique aboutissement de la violence britanique menée depuis 1976 autour du statut spécial d'incarcération des prisonniers républicains irlandais .En mars 1976, c'est le gouvernement travailliste de James Callaghan qui abroge ce statut, ce qui provoque dès cette date des réactions dignes mais très dures à vivre pour les détenus eux-mêmes, pour aller jusqu'à la mort par des grèves de la faim sous le gouvernement conservateur.

1679169 3 c45e la-premiere-ministre-britannique-margaret f5

 

Souvenons-nous des Malouines...

Après une période de turbulences diplomatiques de plusieurs mois, le 2 avril 1982, la junte qui gouverne l'Argentine en débarquant ses troupes sur les iles Malouinnes déclare une guerre de 72 jours qui va causer la mort de 649 militaires argentins, 255 britanniques et de trois insulaires soit 907 tués.  Il faut dire que Margaret Thatcher, très impopulaire pour ses réformes sévères et suite à la casse sociale qu'elle organise est à la veille d'élections difficiles. Bien qu'à 12 000 km des iles elle saute sur l'aubaine et transforme l'évènement en un élan patriotique et une victoire militaire qui lui valurent une victoire écrasante aux élections de 1983... Le coté positif fut que politiquement, la déroute argentine précipita la chute de la junte militaire qui gouvernait alors le pays et qui fut remplacée par un gouvernement démocratiquement élu. 

 

Reste que, malgré ce conflit militaire et les trois décennies passées de tentatives constantes à une pacification du conflit, les Nations Unies considèrent, comme avant 1982, la souveraineté du territoire de ces archipels comme toujours non départagée entre l'Argentine et la Grande Bretagne, 907 morts pour rien ! 

  800px-Argentine prisoners of war - Port StanleySouvenons-nous de l'apartheid sud-africain qu'elle soutenait...

Ne perdons pas de vue non plus que depuis la fin des années 70, Margaret Thatcher s'est toujours opposée aux sanctions internationales prises contre le régime d'apartheid sud africain du régime blanc. Elle alla jusqu'à convaincre Ronald Reagan d'inscrire Mandela et l'ANC sur la liste des grands terroristes mondiaux. Ce n'est qu'en 2008 que les USA ont retiré les noms de Mandela et de l'ANC de cette liste noire... Merci madame Thatcher.... 

  

A l'annonce de sa disparition Vladimir Poutine a déclaré:  310607 351519194943010 1234287270 n

"Je m'en souviendrai en bien"

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 10:28

CE N'EST PAS UN DEBAT FORMEL, MAIS DE FOND... 

531306_4452730916715_615457919_n.jpg

Le 20 décembre 2012 lors du Conseil municipal de Montargis, les orientations budgétaires ont été présentées par le maire. S'en est suiviun débat entre majorité et opposition. Voici ma contribution. Il s'agit pour moi de tester la volonté de réactivité de la majorité municipale pour répondre à la grande difficulté dans laquelle se trouve aujourd'hui la majeure partie des Montargois (tous les indicateurs sont au rouge). La réponse de Jean-Pierre Door n'étant pas  à la hauteur de l'urgence des besoins immédiats des gens, je lui ai adressé une lettre ouverte dans la presse locale afin que nul n'ignore les propositions d'EELV-Gâtinais. Ce n'est pas un débat formel, mais de fond sur lequel nous allons devoir revenir régulièrement afin de faire savoir, entendre et comprendre nos propositions.  

 

Dans la présentation générale du contexte sur l’environnement économique national qui doit nous servir de base à discussion (et pour le coup nous passons du national au local), je relève en particulier que le potentiel financier par habitant de la commune s’élève à 1129 € contre 1274 € pour la strate, et le revenu par habitant à 10 908 € contre 13 627 €. De vous à moi, ces chiffres ne sont pas bons, mais malheureusementils illustrent la réalité d’une vie quotidienne très difficile, voire précaire, d’une majeure partie des habitants de notre ville. C’est qu'à ces chiffres s’en ajoutent d’autres, qu'aucun ici en élu responsable ne peut ni ignorer ni récuser. Je parle de notre bassin d’emploi sinistré qui cumule une hausse record du chômage depuis 2007 (+35%) et un taux de chômage élevé (13,3%, au deuxième rang derrière celui de Tergnier (Aisne) (Le Monde du 16 octobre dernier). Le départ des jeunes, à l’image de cette jeune fille qui, dans l’impossibilité de trouver ici un emploi dans ses compétences, décide de quitter non seulement notre ville, mais aussi la France en direction du Québec et s’insère de suite dans l’emploi (voir le 20h du journal de France 2 de la mi-novembre), est désastreux. 

 

Le décor est important mais ne suffit pas

 

Avant d’aller plus avant, je tiens à préciser ceci : je n’ai aucun goût à dévaloriser notre ville. Bien au contraire, je dis même que globalement elle est belle, mais je dis aussi que les apparences sont trompeuses et que seul le décor ne suffit pas pour vivre. Je peux me féliciter de la quatrième fleur des villes et villages fleuris, n’empêche qu’elle ne change rien aux problèmes matériels existentiels de nos concitoyens et particulièrement pour de nombreuses femmes seules souvent en charge d’enfants. Poser un diagnostic, c’est faire preuve de lucidité, que lucidité n’égale pas pessimisme et encore moins absence de volonté. Le diagnostic permet un état des lieux et d’ordonnancer les remèdes afin de sortir les populations et notre ville de ces difficultés qui durent et s’aggravent. Attention le déni n’est pas de bon conseil sur le long terme.     

 

Les orientations budgétaires sont en principe les lignes forces de vos priorités politiques du prochain budget398193 426673624067284 1196420198 n communal. Que cela soit sur le fonctionnent ou l’investissement, je ne vous cache pas ma déception. Nous ne sommes pas sur le budget mais quand même, vous restez imperturbable au contexte dans lequel nous sommes plongés depuis 2008. J’entends votre réponse : « Je poursuis mon programme… ».Reste qu’il serait judicieux de l’infléchir pour répondre à de réels et vrais problèmes que rencontre notre population.

 

Répondre

aux attentes immédiates

 

Au nom d’EELV et par conviction personnelle, nous avons toujours défendu que la première richesse d’un territoire, d’une ville, est celle de la mise en mouvement de tous les talents de sa population. Ils sont nombreux et très divers, encore faut-il que des initiatives soient prises et dans une commune, c’est la mairie qui doit mener les choses. Trop de personnes ne trouvent pas de réponses pour l’accès à l’emploi, ni à Pôle Emploi, ni à la Maison de l’Emploi, ni même pour les jeunes à la Mission Locale. Non pas que ces structures ne fassent pas au mieux pour apporter des réponses, mais il arrive fréquemment que les besoins posés ne sont pas de leur compétence, laissant les personnes dans des difficultés sans nom et surtout dans la solitude. Ainsi beaucoup de gens passent au travers des mailles des filets institutionnels et restent en rade sans le sou, sans solutions et sans pistes à suivre, alors qu’ils attendent des politiques des réponses immédiates à leurs tourments. Aucun politique ne répond à cette demande pressante. En 65393 532510716777161 1128032171 nconséquence, les gens ne se déplacent plus pour voter, l’abstention est de plus en plus forte à Montargis, attention aux deux candidats d’octobre dernier de ne pas trop se féliciter avec des 60,93% des voix ou 39,07%, alors que le pourcentage est la forme la plus élaborée du mensonge. La réalité est : que ce sont respectivement 1569 et 1006 voix sur 8910 inscrits qui se sont exprimés en octobre 2012 lors de la cantonnale partielle..

 

Mettre le paquet

sur une démarche innovante

 

Monsieur le Maire, il nous faut innover et aucune loi n’interdit de le faire. C’est une affaire collective, la précarité et les difficultés des habitants ne sont la propriété d’aucun groupe politique en particulier. C’est une affaire de solidarité citoyenne qui devrait dépasser les clivages. Remettre sa population en condition de mouvement, l’accompagner et la suivre dans son évolution, c’est aussi embellir sa ville, ce qui ne signifie pas supprimer l’environnement agréable, mais comme je l’ai dit plus haut, ce dernier sans les gens n’a aucun intérêt. C’est pourquoi il y a urgence à mettre le paquet dans une démarche innovante en direction de la population que je considère non pas comme de l’assistanat, mais comme un investissement pour la ville et ses habitants.

 

Sans doute en ces périodes de vaches maigres, il serait opportun de réduire nos dépenses d’investissement (vidéo surveillance..) afin de gagner des marges de financement pour répondre aux urgences de nos concitoyens. Trop de talents, trop de projets sont en jachère alors que notre ville souffre de manque d’activités. Il faut faire confiance aux Montargois.

 

Il existe des exemples de telles démarches en France et à l’étranger, bien évidemment le débat de ce soir n’est pas fait pour entrer dans des détails techniques et organisationnels d’une telle démarche. L’important serait que dans le budget, la volonté politique de notre commune soit significative pour redonner confiance à ceux qui n’en ont plus.

numérisation0775

                                                            Eclaireur du Gâtinais du 10/01/2013

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 11:21

TON EXTRÊME DROITE

T'EMMENE DROIT DANS LE MUR... 

carte-de-la-palestine-en-2010.jpg

Israéliens réveillez-vous ! vos dirigeants sont tombés fous. Sans doute l'air du temps est le repli sur soi fait de nationalismes exacerbés, de populismes arrogants et de communautarismes sectaires qui n'épargnent ni les pays de l'Union Européenne ni les USA. Mais vous, héritiers d'une histoire torturée, comment pouvez-vous perdre la mémoire au point de vous autoriser à refuser une terre, un pays et un Etat à ceux-là mêmes qui, par un vote des Nations Unies en novembre 1947, ont été obligés de  "partager" dans la douleur et le sang leur terre pour que vous en possédiez enfin une ? Depuis ce vote, rien n'a été simple pour personne, ni pour vous, ni pour eux, sans oublier l'instrumentalisation de la situation par d'autres acteurs régionaux. Que de sang et de larmes. Mais ne serait-il pas temps, y compris pour votre intérêt sur le long terme, non seulement de reprendre les négiations, et aboutir à une paix durable, à une sécurité garantie pour les deux états reconnus dans leurs frontières.

 

La Communauté internationale par son vote du 30 novembre 2012 a donné à la Palestine le statut d'Etat observateur à l'ONU (voir sur ce blog l'article précédent) c'est un pas important. L’État palestinien ainsi reconnu comprend la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est,  (territoires saisis par Israël après la guerre de 1967). Si Israël s’est retiré de la bande de Gaza en 2005, plus de 500 000 Israéliens se sont établis en c3d90390701d42c093006b84a67 30 11 2012 180548-0500 high5Cisjordanie et à Jérusalem-Est, mitant toujours plus le territoire Palestinien.  

La réponse de votre premier ministre Benyamin Nétanyahou à ce vote des Nations-Unies, est d'avoir en urgence approuvé la construction de 3000 logements dans les colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est et d'inclure des travaux préliminaires dans d'autres zones de Cisjordanie y compris le couloir E1. Or, en coupant Jérusalem-Est  de la Cisjordanie, ce couloir représenterait un obstacle majeur pour la création d'un Etat Palestinien. On comprend mieux pourquoi Mr Nétanyahou insiste sur le fait que les négociations de paix doivent reprendre, mais "sans conditions"alors qu'il persiste à détruire la solution des deux Etats, ce qui est tout à fait inacceptable pour l'Autorité Palestienne qui réfléchit aux options possibles.

Israéliens écoutez-vous !  Ainsi Danny Seidemann, un avocat de l'organisation israélienne Ir Amim ("Ville des Peuples ou "Villes des Nations") qui soutient la cohabitation à Jérusalem et agit particulièrement surtout dans sa partie Est, estime que cette annonce de construction de nouveaux logements n'est pas imminente mais que les plans dans le secteur E1 est "un élément qui vise à maltraiter les Palestiniens" et "qu'il est non seulement un coup dur pour les Palestiniens mais aussi pour les Américains qui s'y opposent aussi".  

De son coté, l'organisation israélienne de défense des droits de la personne a appelé le gouvernement   à se rétracter qualifiant de "punition collective" et d'ajouter "Israêl aurait déjà dû comprendre qu'un tel comportement (...) ne sera plus toléré par la communauté internationale".

Votre ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni vous a annoncé son retour en politique cette semaine, mais également condamné l’annonce du gouvernement. «La décision de l’ONU sur un État palestinien est mauvaise, tout comme la réponse de Benyamin Nétanyahou», a-t-elle dit. «La décision de3161-israeel-palestine-1,bWF4LTY1NXgw construire des milliers d’unités d’habitations en guise de punition pour les Palestiniens ne fait que punir Israël. (…) Cette déclaration inutile ne fait qu’isoler Israël davantage.».

Les représailles de votre gouvernement au vote de l'Assemblée Générale de l'ONU ne s'arrêtent pas à ces annonces d'extension des colonies et du démembrement territorial d'un futur Etat Palestinien, elles sont aussi d'ordre financier. Ainsi le 2 décembre, à l'ouverture du Conseil des ministres, Youval Steinitz votre ministre des finances a annoncé la couleur: "Nous avons dit dès le début que le rehaussement du statut de la Palestine à l'ONU ne se produirait pas sans réaction de la part d'Israël" en conséquence "je n'ai pas l'intention de tranférer les taxes dues à l'Autorité Palestinienne ce mois-ci, soit 460 millions de shekels (environ 92 millions d'euros).

Afin d'anticiper votre avenir et celui de la région, cessez de donner des prétextes à vos adversaires les plus résolus. Le temps n'est-il pas venu de proposer la paix maintenant afin de ne pas désespérer et sacrifier plus encore toutes les bonnes volontés. Compte tenu des méthodes ultras de votre Gouvernement, le 23 octobre 15-11-2012 Bethlehem, West Bank.dernier, le Parlement Européen n'aurait pas dû voter le protocole relatif à l'évaluation de la conformité et l'acceptation des produits industriels (ACAA). (Voir sur ce blog "Union Européenne, un vote indigne du prix Nobel de la Paix... du 20 novembre 2012).

  

 

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 15:37

LA RECONNAISSANCE

Par 138 voix pour, 9 voix contre et 41 abstentions, la Palestine vient d'être admise comme Etat non membre au sein des Nations-Unies. Même si la vie quotidienne du peuple palestinien ne va pas changer, c'est un pas important vers la reconnaissance définitive de la Palestine en tant qu'Etat de droit au même titre qu'Israël. Poursuivons notre soutien.. 

46374_228191760644157_21687630_n.jpg396710_228568300606503_1056307284_n.jpg

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 18:38

PLOGOFF, LARZAC, NOTRE-DAME-DES-LANDES

MÊMES MOTS, MÊMES HISTOIRES... 

  291697 502214006479004 206059572 n

En ces temps de crises multiples, qui sont autant de symptômes de  mutation de la société qui est la nôtre, ce qui se joue autour du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes  n’est pas une concurrence politicienne ou de bisbilles en direction d’un Premier ministre en particulier. L’enjeu est d’une autre nature, à savoir que ce type d’équipement est emblématique d’un choix de société pour les décennies à venir.

 

En quoi consiste ce choix ? Ou l’on s’inscrit dans un type de développement autour d’une croissance issue du productivisme des «Trente Glorieuses» qui se sont achevées durant les années 70, avec les enjeux climatiques et énergétiques que l’on connait depuis, ou l’on anticipe l’avenir en mettant les paroles en actes en passant concrètement de suite à la transition écologique et énergétique. François Hollande et Jean-Marc Ayrault, lors de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre derniers n’ont-ils pas rappelé pour notre pays l’impératif de ces deux transitions en affirmant que « la crise économique et sociale que nous vivons ne se résoudrait pas sans cette perspective », nous donnant ainsi explicitement raison.

556907_502230636477341_1723608928_n.jpg

Ces déclarations qui semble-t-il en font une priorité politique obligent à être cohérent dans les choix de société qui engagent l’avenir. Désormais il s’agit d’accorder la parole et les actes, d’où implicitement l’incontournable abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont le projet date de 1963. 

Le plus surprenant dans la posture du gouvernement et du PS, c’est de voir comment on tient le langage qui arrange. Ce sont mot pour mot,  les mêmes propos et les mêmes arguments tenus par les actuels gouvernants que ceux de Michel Debré ministre de la Défense de Georges Pompidou pour le Larzac, ou encore ceux de Michel d’Ornano ministre de l’Industrie de Giscard d’Estaing à propos de Plogoff. Quand Michel Sapin ministre du Travail qualifie de «normale» cette opération d’évacuation au prétexte que l'expulsion des sites occupés illégalement est demandée par le constructeur Vinci et que d’autres ministres n’ont rien d’autre à dire que « toutes les instances d’élus ont majoritairement voté pour ». Et alors ? La situation était à l’identique et au Larzac, à Plogoff et à propos de bien d’autres projets sans que ces équipements soient réalisés. Qu’est-ce qui oblige un gouvernement à s’entêter sur un projet du siècle dernier ? Bêtise, amour propre ou incompréhension de l’évolution du monde ?

603 370000886427810 451727419 n

L’annonce du 24 novembre par le Premier ministre de la création d’une « commission du dialogue » , la déclaration  du gouvernement qui dit que : « des interrogations subsistent malgré les concertations légales et les décisions des collectivités » et l’annonce que les travaux de défrichement sont reculés de six mois, vont bien-sûr dans le bon sens et répondent à nos propositions. En parallèle, il faudrait ordonner le retrait des forces policières. Mais attention, il ne s’agit pas de transformer le projet en « éco-aéroport » comme l’a fait Vinci dans le Gâtinais avec « l’éco-autoroute A19 »  construite sans tenir compte des trois rapports défavorables du BRGM* concernant la ressource en eau.

En traitant les opposants locaux de kystes, le ministre de l’Intérieur provoque, à l’exemple du Larzac (à l’époque nous étions traités par son homologue Raymond Marcellin « d’ennemis intérieurs »),  une épizootie de résistance sur l’ensemble du territoire. Les kystes se multiplient et ont l’intention, comme nous l’avons déjà fait dans le passé, de signifier l' opposition à ce projet par une multitude d’actions pouvant aller jusqu’à la désobéissance civile. Dans le département, cette mobilisation s’organise autour du Comité du Loiret contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes auquel Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais participent. Les kystes sont partout....      

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 12:09

LE MAINTIEN

DES ECOLOGISTES AU GOUVERNEMENT

EST "DE PLUS EN PLUS DIFFICILE".  

Recueilli par Matthieu Ecoiffier numerisation0628.jpg

Cofondateur d’Europe Ecologie-les Verts (EE-LV), Daniel Cohn-Bendit réagit à la nouvelle journée d’affrontements entre forces de l’ordre et opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

Le ministre de l’Intérieur qui envoie 500 gendarmes pour éviter le «kyste» de l’occupation du site est-il dans son rôle ?

Manuel Valls est dans les gros sabots de De Gaulle. Son «kyste», c’est une version moderne de la «chienlit». Ce n’était pas intelligent à l’époque, ça l’est encore moins aujourd’hui. 500 gendarmes ou 1 000 CRS ne régleront pas ce problème de société. C’est une façon de gouverner complètement archaïque. De Mai 68 au CPE, les gouvernements n’ont donc jamais appris la leçon. J’ai défendu la participation d’EE-LV au gouvernement et soutenu les initiatives de François Hollande pour réorienter l’Europe. Mais la manière dont cela se passe à Notre-Dame-des-Landes rend de plus en plus difficile le maintien des écologistes au gouvernement. Je note que le Président se montre sensible aux mouvements. Il a eu le sentiment qu’il fallait donner des gages aux opposants au mariage homo, des gages au Medef sur le pacte de compétitivité. Mais lui et les socialistes croient que l’on peut piétiner et les écologistes et les enjeux écologiques. C’est une erreur politique que la gauche pourrait payer très cher à l’avenir

Comment sortir de ce bras de fer ? Il faut prendre exemple sur le conflit qui a eu lieu il y a deux ans en Allemagne à propos de l’enfouissement de la gare de Stuttgart. La grande majorité des élus chrétiens démocrates (CDU) et sociaux-démocrates (SPD) avait voté pour et mené à terme le processus administratif. Devant la virulence des manifestations, l’ancien ministre-président du Land Bade-Wurtemberg, qui était de droite, a nommé un médiateur, un ancien secrétaire général de la CDU passé à Attac, qui était reconnu par les deux 532123_527107083985827_1086742991_n.jpgparties. Il a organisé un débat public pendant trois semaines, retransmis par la télévision locale. Et proposé un referendum. Les partisans de l’enfouissement de la gare ont gagné. Comme ce sont les verts et les sociaux-démocrates qui ont remporté ensuite les élections dans ce Land, ce sont eux qui gèrent ce chantier mais dans un climat pacifié. A la fin des années 60, l’ancien chancelier social-démocrate Willy Brandt avait lancé un vibrant «il faut toujours relancer les défis d’une nouvelle démocratie». Hollande, Ayrault et Valls sortiraient grandis s’ils permettaient aux partisans et opposants de confronter publiquement leurs arguments. Que l’UMP cherche un médiateur est rocambolesque. Qu’il en faille un à Notre-Dame-des-Landes est dramatique, car cela met en jeu la crédibilité et l’intelligence de ce gouvernement.

Pour l’exécutif, cette nouvelle plateforme aéroportuaire est un moteur de croissance…

Avec Rennes et Nantes à deux heures de TGV de Roissy, vu l’évolution du trafic aérien, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est un non-sens économique et écologique. Arrêtons avec cette obsession d’une croissance qui n’est pas au rendez-vous et ne le sera jamais.

Le 3 décembre, François Hollande et Mario Monti doivent se rencontrer pour relancer le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin. Allez-vous ouvrir un front sur ce dossier ?

Il faut remettre en débat tous les grands projets à la lumière des finances de l’Etat et des débats dramatiques qui ont lieu sur le budget européen. Croire que la France se fera financer Iter [projet de réacteur, ndlr], le tunnel Lyon-Turin et la PAC par le budget européen, c’est croire au père Noël. »

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 09:41

Raids-sur-Gaza.jpg

Grande Manifestation à MONTARGIS 

24 Novembre 2012, Place du Pâtis à 15 heures

 

POUR UNE PAIX DURABLE

DANS UNE PALESTINE LIBRE !

Solidarité avec Gaza et le peuple Palestinien,

En finir avec le blocus de Gaza et l'apartheid israëlien,

Reconnaissance sans délais de l'Etat Palestinien à l'ONU.

Le gouvernement israélien répète ses actes de barbarie dans la Bande de Gaza. Depuis l’agression «Pilier de défense» commencée le 14 novembre dernier, plus de 150 personnes ont péri, dont des familles entières, et 1000 ont été blessées parmi lesquels des journalistes.

Dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde qu’est la Bande de Gaza, ses habitants sont les cibles permanentes des bombes aveugles lâchées par Israel... écoles, stades, maisons, mosquées, postes de police, locaux de la Presse internationale sont laminés.

Israël détruit aussi la solidarité entre Palestiniens en blessant ou en tuant des manifestants non violents de Cisjordanie apportant leur soutien à leurs frères gazaouis. Des citoyens israéliens, révoltés contre cette politique, sont engagés auprès du peuple palestinien.

550847_520385134652776_985755062_n.jpg QUE FAIT LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ?

Elle se tait depuis trop longtemps.

Par son silence elle devient complice des actes criminels d'Israël

Exigeons de l'Europe et de notre gouvernement la fin durable des violences, et des

garanties internationales, pérennes, de l’accord de trêve. .

Exigeons de nos gouvernants qu’ils soutiennent ouvertement la reconnaissance de l'Etat palestinien à L'ONU.

Exigeons dIsraël qu’il respecte le Droit International, les Droits de l’Homme et les

résolutions de l’ONU. .

Exigeons larrêt de loccupation et de la colonisation de la Palestine

__________________________________________________________________________________

A l’appel d’AGIR POUR LA PALESTINE, MRAP, Artisans du Monde, AMD du Gâtinais, Assoc. Partage, FSU Montargois, PCF section Chalette et du Montargois, élus communistes et Républicains de Châlette, Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais…

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:59

550832_535218279839738_1672073114_n-copie-1.jpg ACAA - ACCORD UE-ISRAËL...

Le 23 octobre 2012, le parlement européen vient d'approuver ACAA*, le protocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels UE-Israël. Après avoir voté contre les eurodéputés (es) EELV dénoncent le jour même cet Accord UE-Israël. Hélas ils ne pensaient sans doute pas être rattrapés (es) aussi vite par l’actualité à Gaza.

 

Qu’ont dit les élus EELV ?

 

Pour Yannick Jadot, député européen:

" L'accord tel qu'adopté par le Parlement européen ne garantit pas que les produits qui arriveront sur notre marché ne soient pas fabriqués, pour partie, dans les colonies, contrairement aux dispositions du droit européen. Au moment où le chef du gouvernement, Netanyahu, vient d'annoncer un projet de légalisation des colonies sauvages et d'extension des implantations en Cisjordanie dans la perspective des élections du 22 janvier 2013, le Parlement européen vient d'envoyer un mauvais signal qui va évidemment être perçu pendant cette campagne comme un soutien à la politique de Netanyahu. "

 

Nicole Kiil-Nielsen, députée européenne, membre de la Commission des Affaires étrangères a exprimé son indignation :

 "ACAA n'est pas un simple accord technique, c'est le renforcement des relations UE/Israël. Donner notre consentement à ACAA c'est admettre et encourager la colonisation illégale des territoires palestiniens, c'est admettre et encourager le blocus illégal et inhumain de Gaza. L'UE ayant déclaré que la colonisation israélienne est un obstacle à la paix, l'adoption de ACAA devra par souci de cohérence nous amener à refuser le prix Nobel de la paix."

 

L'ensemble des élus EELV au parlement européen a voté contre l'accord ACAA.

 

*ACAA en bref

Une fois approuvé par le parlement européen et entré en vigueur, ACAA - « le protocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels » - va être annexé à l'accord d'Association UE-Israël. Malgré son aspect technique, ce protocole représente une intensification importante des relations de l’Union européenne avec Israël, et marque un premier pas vers l'intégration d’Israël au sein du marché unique européen en prévoyant le libre accès des produits industriels sur les marchés respectifs des deux parties.

 

Il n’existe aucune garantie que cet accord ne concernera pas les produits des colonies. Lors de ses interventions devant la commission INTA et devant la plénière du Parlement juillet, le commissaire européen au commerce M. De Gucht n'a pas donné des garanties suffisantes qui limiteraient le champ de compétence de l’autorité certificatrice israélienne au territoire israélien reconnu internationalement (frontières de 1967). Cela signifie clairement qu’aussi longtemps que cette grave lacune juridique ne sera pas prise en compte, l'accord ACAA couvrira aussi les territoires occupés.

 

Cela est en contradiction avec le droit international, avec la position de l'Union qui condamne la politique israélienne de colonisation, la qualifiant d'illégale et enfin, avec la décision de l'UE de 2009 de geler le rehaussement de ses relations avec Israël (après l'opération Plomb durci contre Gaza).

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022