Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 18:51
Montargis du nouveau, une Galerie de peinture et une Librairie

LA CULTURE FAIT VITRINE...

Pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle : l’ouverture d’une galerie de peinture à Montargis. Il faut remonter à 1966 où un graphiste publicitaire en avait ouvert une au 12 de la rue du Four Dieu. Dans le même temps, à l’angle de la rue Gambetta et de la rue du Général Leclerc, près de l’Eglise, un peintre local avait également installé son atelier-exposition. Donc bienvenue à cette nouvelle aventure.

A presque 40 ans de distance, un nouveau graphiste prend la relève. Sa différence vient principalement de l’offre technologique puisque aujourd’hui il crée des sites web professionnels, de plus il souhaite développer la 3D, projet qui pourrait également voir le jour dans la démarche « Gâtinais en transition ».

Et d’une nouvelle librairie…

La nouvelle librairie se situe 70 rue du Général Leclerc, à quelques pas de la nouvelle galerie. La Librairie du Hérisson c’est son nom où je vous invite à venir à la rencontre de Gilbert Sinoué le samedi 28 Février de 15h00 à 17h30 pour la dédicace de son dernier livre "L'Aigle Egyptien, Nasser". !

Gilbert Sinoué est l’auteur de nombreux ouvrages dont : Avicenne ou la route d’Ispahan, l’Egyptienne, la Pourpre et l’Olivier, La fille du Nil, le Livre de Saphir et beaucoup d’autres encore…

(Coupure de presse Eclaireur du Gâtinais du 18 février 2015)

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Montargis
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 11:18

DISPARUE DEPUIS LE 5 FEVRIER 21H15

42 ans Leslie Benoit appartenant à la Communauté des gens du voyage a disparu depuis le mercredi 5 février. Elle a quitté seule l'aire des gens du voyage de Vimory aux portes de l'Agglomération de Montargis (Loiret) et depuis n'est pas reparue. Mesurant 1,56 pour 40 Kg, blonde avec des racines noires, elle est vêtue d'un jogging bleu et d'une doudoune noire sans manches. Si vous croisez cette personne contacter le 17 ou le 06 23 76 78 77.

Affiche distribuée par la Communauté du voyage

Affiche distribuée par la Communauté du voyage

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Montargis
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 11:21

QUEL OUBLI SUR LA PLAQUE ?

 

 P1070649.JPG

 

 

Le 9 octobre dernier (voir sur ce blog) suite à l'inauguration de la rue Renée de France, il m'est apparu ce que j'estime comme un oubli sur la plaque. Beaucoup m'ont posé la question et ont donné leur langue au chat. Je leur ai laissée et je me proposais de donner la réponse en novembre. C'était sans compter avec les aléas informatiques qui par ricochet ont affecté ce blog. C'est bon aujourd'hui je peux le faire, alors la réponse est: DAME (seigneur) de MONTARGIS.

 

Pour moi cette indication est d'importance dans la mesure où elle fait le lien entre RENEE de FRANCE, ses dates de naissance et de mort, et qu'elle est la fille de LOUIS XII et d'ANNE de BRETAGNE qui sont indiqués sur la plaque, alors que rien n'explique son attachement à notre Ville. Beaucoup de gens ne connaissent pas RENEE DE FRANCE, je le regrette mais c'est ainsi. Alors si l'on donne son nom à une rue importante de notre Cité autant afficher ce lien fort. Maintenant un petit détail: pourquoi elle est la seule à avoir son prénom en caractères minuscules?       

 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 09:49

QUEL OUBLI SUR LA PLAQUE ?

 

 P1070649.JPG

C'est en tant que Conseiller municipal que le jeudi 23 septembre dernier, j'étais convié à l'inauguration de la rue Renée de France à Montargis par Jean-Pierre Door, député maire. En portant le nom de l'illustre Dame de Montargis une portion de la rue du Port a changé de nom. Autant je trouve normal que Montagis honore Renée de France à travers une place ou une voie de circulation (rue, avenue ou encore boulevard) puisque son histoire est liée à notre ville, ce qui par ailleurs, n'est pas le cas du nom de personnages, certes importants, mais forts éloignés de notre histoire locale et qui pourtant sont "enrubannés", autant je souhaite qu'à l'avenir on conserve l'actuelle rue du Port. Pour moi cette disparition effacerait la mémoire de l'activité économique et sociale que fut la présence de la batellerie à Montargis sur le canal du Loing de Briare et d'Orléans. Aujourd'hui, ce n'est pas d'actualité mais sait-on jamais.

 

Regardez bien la plaque de la rue René de France qui est la signalétique de la rue qui vient d'être inaugurée. A mon avis il y manque une indication importante pour que celle-ci soit réellement informative et ce d'autant plus que de nombreux montargois ne connaissent pas l'illustre personne, et que dire des gens de passage?

 

D'après-vous qu'est-qui manque ?

 

En attendant, d'ici le 23 octobre pour ceux qui le peuvent allez visiter l'exposition qui est consacrée à Renée de France à la médiathèque de l'AME à Montargis.

  reneedefrance0.jpg

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 12:15

PATRIMOINE:

LA CURIOSITE N'EST PAS UN DEFAUT

 

J'aime le patrimoine sous toutes ses formes, qu'il soit historique, archéologique, architectural, industriel, artistique, naturel, je dis bien sous toutes ses formes. Ces transmissions, ces traces, cet héritage sont des affaires du genre humain, d'où ma curiosité. Chaque élément du patrimoine aquelque chose à m'apprendre. Et apprendre sur hier et avant-hier, souvent me permet de mieux comprendre aujourd'hui et de me projeter dans le futur. Dans mon intérêt pour le patrimoine, il n'y a pas de nostalgie, juste une envie de savoir. Il y a aussi l'idée que mes activités d'aujourd'hui, et je ne parle pas seulement pour moi mais pour tout le monde, s'inscriront sous une forme ou une autre, un jour dans le pot commun de la transmission. A travers la mémoire, nous sommes bien là dans une démarche humaine.   

 

Aujourd'hui, j'ai cherché dans mes affaires les traces d'un patrimoine disparu à Montargis, que j'ai connu et même photographié. Un patrimoine architectural de qualité a été très important dans cette ville, sauf qu'en quelques décennies la destruction de cette richesse a été massive et acharnée. Pourtant Montargis n'a pas été détruite par des bombardements comme le furent Gien, Sully sur Loire, Orléans ou encore la quasi des villes importantes ou moyennes de Normandie (Bayeux mis à part), non, Montargis s'est détruite d'elle même de l'intérieur. Dommage et aujourd'hui, nous héritiers, faisons de notre mieux pour accommoder les restes de la meilleure façon. 

 

P1070839.JPG

        Petit détour sympa dans les caves du chateau.                                                                                                           

 

numerisation0008.jpg

Derrière ces façades aveugles de ces maisons de la rue du Château promises à la démolition, se cache un patrimoine architectural intéressant qui aurait mérité un traitement valorisant de ce quartier et donc de la ville.

Nous sommes à quelques mètres de la Sirène, aujourd'hui Rond Point Perruchot, c'est à dire au pieds du

Château.  

 numérisation0082

  Parmi d'autres, voici une cour intérieure avec tour, coursives en bois sur deux niveaux et un puits. Le tout à connu la 

  pioche des démolisseurs, et le bois a alimenté un feu d'enfer , le temps de détruire tout le

  quartier de la Sirène dans les années 1973, 1974 et 1975. Ainsi est partie en fumée et en gravas le quartier du 

  Château et le patrimoine historique et architectural qu'il représentait pour Montargis. 

  numerisation0081.jpg

  P1170216

 Septembre et octobre 2009 démolition des Etablissements Létrange, dernier site du patrimoine industriel de

 Montargis. On aurait pu faire tellement mieux ! (voir sur ce blog dans l'année 2008).                  photos JLB

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 10:47

AU MENU

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 16:44


SAUVONS LES TILLEULS

Pour ceux qui suivent depuis plus d'un an le feuilleton de la démolition programmée des Etablissements Létrange (à Montargis), voici les dernières nouvelles. A la mi-juin circulait une rumeur: celle de l'abattage des tilleuls qui longent  ce site presque tout au long de la rue. Des habitants émus et inquiets m'ont interrogés sur ce qu'il est possible de faire. C'est pourquoi j'ai interpellé le maire et de façon indirecte l'actuel propriétaire qui est sur Paris. 


Monsieur le Maire,

A défaut d’avoir pu sauver les bâtiments et le site des anciens Etablissements Létrange, je me permets de vous interpeller sur la rangée de tilleuls qui longent pour ainsi dire la presque totalité de la rue Chatouillat.

 

Sans aucun doute ces tilleuls en bonne santé sont sur le terrain de l’actuel propriétaire, néanmoins je pense qu’il serait raisonnable, voire judicieux de faire en sorte que ces arbres ne disparaissent pas avec les bâtiments. En effet, une fois libéré, le terrain sera nu et les nouveaux propriétaires ne seront pas sans projets pour le valoriser.

 

Se posera à ce moment l’utilité ou pas de conserver ces arbres, qui à mon avis sont plutôt un plus quelque soit le projet futur. J’ai été interpellé par presque tous les habitants de la rue, mais je n’ai pas pu répondre à leurs questions.

 

J’entends bien que c’est une affaire privée, mais je pense qu’en tant que Maire et représentant la Ville, vous seriez un bon relais et un bon conseil, en intervenant auprès de Monsieur Bongrand afin de le convaincre de ne pas faire abattre ces arbres jusqu’à la vente.

 

Par avance, je vous remercie de votre intervention qui je pense doit être assez rapide compte tenu du rétro-planning de la démolition, et je vous serais reconnaissant de me tenir informé directement de vos démarches en ce sens.

 

En vous remerciant par avance, recevez toute ma considération.

 

Cordialement.




Le maire m'a fait savoir qu'il est d'accord sur le principe, et le propriétaire de l'usine ne fera pas couper ces arbres lors de la démolition des bâtiments qui est prévue en septembre prochain. Reste à voir ce que décideront les futurs acquéreurs...Il faut rester mobilisés et attentifs, rien n'est sûr pour l'avenir.

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:26

Pour ceux qui ont lu mon article sur ce Blog, intitulé "Létrange les miettes..." (voir plus bas)...l'Eclaireur du Gâtinais du 11 juin 2009 l'a repris sous cette forme :



Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 21:10


PETITS SOUVENIRS ET GROSSE PERTE

 

Il était demandé lors du Conseil municipal du vendredi 29 mai 2009 mai de voter à propos de la donation des souvenirs de la société Létrange proposée par son dernier président, monsieur Bongrand. Si j'avais été présent, bien évidemment j’aurais voté pour. Mais là n'est pas l'essentiel...

Je persiste et signe d’exprimer des regrets non pas sur les petits souvenirs, ils nous resterons, mais sur la disparition du site et ses bâtiments. Je maintiens que la ville de Montargis et l’Agglomération se privent d’une opportunité d’une importance majeure pour la population et pour l’attractivité de notre territoire. La culture, l’éducation, la recherche et la pratique sont les leviers de l’évolution et de la mutation. Ainsi ce lieu, dernier témoin important de l’histoire industrielle de Montargis, en se transformant en un site évolutif d’activités et de pratiques multiformes, ouvert 7 jours sur 7 à toute la population dans toutes ses différences auraient été un formidable atout d’attractivité (voir sur ce blog: de Létrange à Etrange du 23/03/09 et "Avec vous réunir la ville: l'esprit et la cohérence d'un projet" du 06/03/08). C’aurait été en quelque sorte un trait d’union actif entre hier, aujourd’hui et demain. Néanmoins, on va détruire ce patrimoine important et debout, dont acte mais quel dommage. 

J’en ai déjà parlé plusieurs fois à Jean Pierre Door (Le maire) et je connais ses arguments financiers. Mais personne n’est sans ignorer que le moteur de l’ouvrage c’est d’abord le projet, la volonté de le voir aboutir et bien évidemment les moyens pour le réaliser. Sur ce point, je sais  par expérience que l’on peut redéployer des moyens d'un budget, que l’on peut les cadencer et que parfois, pour ne pas dire souvent, il faut faire des choix et dégager des priorités pour libérer des financements. Pour ma part, je sais où trouver les fonds nécessaires à une telle opération, mais ce que je pense profondément c’est que le Maire et les Verts  n’ont pas les mêmes priorités.

 

A l’instant d’effacer physiquement le site, je voudrais avoir quelques mots au nom de notre ville de Montargis pour remercier la famille Létrange et ses successeurs pour s’être établis ici. Je voudrais aussi avoir une pensée toute particulière à ces générations d’ouvrières (et aux quelques hommes) qui par leur labeur ont permis à l’entreprise de se maintenir dans notre ville. Toutes et tous ont fait partie de notre collectivité, ne les oublions pas.

 

Fermons les portes et la grille, démolissons Létrange. On aurait pu faire tout autrement en se projetant dans l’avenir. Un avenir sans doute trop « étrange » pour certains qui laissent encore une fois de plus une opportunité s’échapper, dommage.

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 15:22

MEMOIRE INDUSTRIELLE :
SAUVONS LETRANGE !


En laissant détruire les bâtiments du site de l’usine des Etablissements Létrange, la ville de Montargis et l’Agglomération (l’AME) passent à côté d’une formidable opportunité et  sur du patrimoine historique de cette dimension, elles se font extrêmement rares.



Opportunité en terme de patrimoine : ces bâtiments industriels de la fin du 19ème et début 20ème sont les derniers de cette ampleur et de cette qualité. Ils  témoignent encore du passé industriel de notre ville . On ne peut limiter le patrimoine aux seuls bâtiments publics (église, musée, château, l’hôtel de ville, salle des fêtes, etc…) et à quelques maisons qui ont traversé le temps sans trop de dommage. Cette notion de patrimoine doit prendre en compte le bâti de ce qui fut l’activité industrielle d’un territoire afin qu’il témoigne aux générations à venir…


Opportunité  de ce patrimoine en terme d’utilisation, qui au-delà du bâtiment, se ferait en direction des habitants. Un lieu industriel est un lieu de labeur, mais c’est d’abord un lieu de vie. Une entreprise est en perpétuel mouvement, et elle contribue à animer le territoire sur lequel elle est implantée. Aujourd’hui, en conservant et en réhabilitant son bâti, le projet qui pourrait voir le jour ne figerait pas ce lieu dans le souvenir, mais resterait un lieu de vie.Après la fermeture des Etablissements Létrange, cet espace ouvert à tout public deviendrait "L'Etrange", ainsi ce site serait le lien entre la mémoire industrielle de la ville dont il ne reste plus de trace et une projection dans le futur, tout en conservant le nom. Il  serait dévolu à l’animation et au mouvement de notre ville et de l’agglomération. Ce serait un espace polyvalent dédié à la pratique des arts et métiers et des modes de vie contemporains. Un lieu ressource, d’échanges, de sensibilisation et d’initiation à des pratiques de vie en pleine évolution. Il serait complémentaire avec ce qui existe déjà en devenant un moteur de recherches et de pratiques, ouvert à toutes les générations de la population (mixité sociale par l’activité), ouvert sept jours sur sept. De plus, au-delà de la pratique de découverte, un tel lieu serait facteur de formations et de création d’emplois. 


L’opportunité de ne pas casser ce lieu d’histoire est de ne pas avoir à reconstruire un jour un nouvel équipement. Un tel projet mériterait que le permis de démolition signé par le député-maire, Jean-Pierre Door, et éxécutoire dés le 12 avril prochain soit différé, et cela ne coûterait rien. Ce sursis permettrait à la commune d’étudier et d’évaluer sous tous ses aspects le projet de réhabilitation et d’animation que pourrait devenir cet espace de mémoire industrielle de la ville. Au regard des enjeux, il serait opportun que notre commune se donne du temps pour étudier ce dossier qui est d'une rare opportunité. Pourquoi Montargis s'en priverait alors que tant de villes réussissent de multiples réalisations de ce genre qui dynamisent réellement leurs territoires et ses habitants ?

 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022