Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 10:40
 
L’esprit et la cohérence
d’un projet

Pour les municipales, à Montargis, dans un partenariat PS-PRG-Verts, nous avons très largement participé à la campagne, à la fois sur son esprit et sa forme, à savoir le programme et l’image.

Voici, non pas les propositions d’actions dans le détail, mais les thèmes, leur philosophie et l’esprit général du programme de la liste « Avec vous, réunir la Ville ». Notre volonté est de faire que Montargis soit une entité et non pas une juxtaposition de quartiers ; faire que chacun s’y sente bien et que personne ne soit exclu quelque soit son âge, son sexe, ses origines ou encore son handicap ; faire que les services publics ne soient pas abandonnés au privé ; faire que la sécurité et la tranquillité soient assurées pour tous ; faire que les circulations douces prennent le pas sur le tout automobile ; et enfin, que l’Agenda 21 soit le tableau de bord de l’ensemble des politiques municipales et d’Agglomération.


DU MONDIAL AU LOCAL

Montargis n'est pas hors du monde. La population souffre comme ailleurs des effets de la mondialisation, d'une économie qui place l'argent avant l'être humain et son environnement.

Mondialemen
t, le changement climatique, l'eau et l'énergie (pétrole) sont les enjeux majeurs du 21ème siècle pour les humains.
Capitalisme financier, délocalisations, irruption économique à bas prix de pays émergents (Chine, Inde...) pèsent lourd, directement ou insidieusement sur la vie quotidienne ici à Montargis.

Nationalement
, le gouvernement et les députés UMP (dont celui de Montargis) détruisent les politiques nationales de solidarité et mettent en difficulté les plus fragiles (jeunes, petits retraités...). Alors que les patrons français du CAC 40 battent des records absolus de stock-options, et les délits d'initiés enrichissent les principaux actionnaires, les écarts de revenus se creusent et précarisent l'emploi.
Ce type d'économie ne permet plus de réparer les dégâts sociaux et environne- mentaux qu'ils occasionnent: effet de serre, exclusion sociale, crise agricole, alimentaire et sanitaire, etc. Il y a urgence à penser autrement le développement et à réinventer les solidarités indispensables pour une vie individuelle et collective harmonieuse.

Localement, une équipe municipale aujourd'hui doit faire des choix et agir. Soit elle encourage le système libéral comme c'est le cas à Montargis. Soit elle place la population au cœur de ses préoccupations et peut ainsi lui permettre d'améliorer concrètement sa situation par des mesures qui modifient les conséquences de politiques décidées ailleurs.

UNE AGGLOMERATION ET UNE VILLE DURABLES

La rapidité de la dégradation de la planète entraîne une responsabilité particulière des équipes municipales. La Charte de Développement Durable (signée à Rio en 1992 par 170 pays) doit permettre un équilibre entre le développement économique, l’égalité sociale, le respect de l’environnement et la participation citoyenne.
Le développement durable est un « mode de développement permettant de répondre aux besoins des générations présentes, sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».
Un Agenda 21, c’est un programme d’action pour le 21ème siècle, qui décline en actions concrètes la charte du développement durable.
Autour d’un Agenda 21, la municipalité et l’Agglomération sont les garants pour repenser les politiques d’urbanisme, du logement, des transports, de l’action économique, sociale et environnementale.
Réparer l’environnement au coup par coup n’a aucun sens ni cohérence et de plus coûte très cher. L’efficacité passe par une économie des ressources (sol, eau, énergie…) et un respect de la biodiversité.
Tous les Montargois sont concernés dans leur vie quotidienne et à travers leur pouvoir d’achat en particulier.

De plus, aucun changement de nos modes de vie ne peut se faire sans une réelle concertation et participation des citoyens.


L’Agglomération Montargois Et rives de Loing (A.M.E) est mal identifiée et peu de personnes connaissent les enjeux de l’intercommunalité.
Elle est gérée de façon technocratique et dans une parfaite opacité, bien loin de la population.

Face au saucissonnage d’aujourd’hui, aux querelles de clochers, au saupoudrage des moyens financiers, nous proposons la mutualisation des moyens, la coordination des politiques locales et une participation de la population (le député maire UMP en est le président).

L’enjeu


A une heure de Paris, le défi pour notre Agglomération est de construire une véritable intercommunalité forte et cohérente.
Le montargois subit la pression de l’Ile-de-France. Soit nous subissons une banlieurisation assurée, soit nous constituons un pôle dynamique et attractif à forte identité. C’est à cette condition que nous maintiendrons un bon équilibre de notre territoire.

L’Agglomération devra assumer la compétence énergie ; l’objectif est d’atteindre 20% en 2020 d’énergie renouvelables, produite localement. Elle mettra en place un plan climat afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique.
L’Agglomération mettra tout en œuvre pour protéger les captages d’eau de la pollution des sols.
undefined

BIEN CHEZ SOI, BIEN DANS SA VILLE

Montargis une vraie ville avec son centre et ses quartiers qui doivent être reliés entre eux.
La ville réunie est l'expression de notre projet de vivre ensemble et nous faisons de la mixité sociale un enjeu majeur.
Construire le vivre ensemble et les solidarités.

La prise en compte dans la gestion communale des effets divergents entre l'environnement urbain et les habitants, oblige à croiser l'ensemble des sujets (urbanisme, logement, transports, économie, social et environnement).

L’urbanisme doit coordonner l'ensemble du territoire communal avec de vrais quartiers, ouverts, animés et biens reliés entre eux, caractérisés par une mixité sociale, intergénérationnelle et urbaine autour d'un centre ville actif, en cohérence avec un schéma d’urbanisme de l'agglomération Montargoise.

Une éco-ville, c'est une qualité de vie dans tous les quartiers avec une attention toute particulière à la santé, à la place des enfants, aux jeux, à la rencontre. La réhabilitation des quartiers doit s'opérer avec le souci des économies d'énergies, de l'utilisation des énergies renouvelables pour les immeubles collectifs et les bâtiments dont la commune est propriétaire. Une éco-ville c'est aussi une ville moins bruyante, tranquille et active.

Blog---Danseuse.jpg
MONTARGIS NOVATIONS

Une ville en mouvement n'est pas que façades, béton et bitume.

Une ville en mouvement c'est une ville qui croit en sa population et qui libère les énergies individuelles et collectives.
Une ville en mouvement c'est une volonté de créer de l'emploi sur son territoire.

L'emploi est au coeur des préoccupations de chaque personne. Il en va de la vie personnelle, professionnelle, familiale, et sociale. L'urgence est d'émanciper une économie locale d'une économie qui peut délocaliser à tout instant. Il faut faire en sorte de sécuriser l'activité et l'emploi par sa reterritorialisation.

Montargis Novations
: pour créer des emplois, notre ambition est de faire de Montargis une ville phare en Région et en France pour sa créativité et par sa capacité à favoriser la réalisation de projets portés par des citoyens ou des associations, à commencer par les Montargois eux-mêmes.

Développer notre ville, c'est accueillir de nouvelles activités, de nouveaux talents tout en valorisant en priorité l'innovation.

En créant le Pôle Montargis Novations, il s’agit de faire venir dans l'agglomération des projets de gens créatifs.
L'objectif est de faire autour de ces nouvelles populations une référence clé de développement local. Non seulement ces activités nouvelles génèrent de nombreux emplois induits, mais de plus, elles animent la dynamique du développement territorial.

Le Pôle Montargis Novations c'est animer, communiquer, sélectionner, réunir la logistique existante ou à développer afin d'assurer la réussite de ces nouvelles créations. Un suivi et des évaluations seront réalisés.

En multipliant les activités, c'est s'assurer une diversité pour réduire le chômage en cas de rupture d'activité comme c'est le risque avec le mono- emploi (bases logistiques, centres d'appels...).

Attirer

Privilégier les projets de micro entreprises (commerces, artisanats, services et associations) y compris sur des activités novatrices et inhabituelles, qui ne sont pas délocalisables.
Promotion d’un pôle de très petites entreprises.

Séduire

Faire venir à soi de nouveaux talents, implique un urbanisme séduisant et novateur qui prend en compte les enjeux énergétiques et environnementaux sur l'ensemble des quartiers de la ville.
Une animation des pratiques culturelles qui sont au coeur de la construction de la société de demain.
Une ville créative et réactive: passer des mots à l'action pour que cela devienne une réalité.

P1010243.jpg
LETRANGE comme c’est ETRANGE

Une politique culturelle ne se limite pas à des ventes de spectacles. Il faut développer auprès de la population la facilité d'accès aux savoirs faire. Il faut ouvrir la culture à la vie quotidienne.

Donnons à chacun les moyens de l'expression par la pratique. La culture est considérée par beaucoup comme élitiste et hors de leur portée, alors que chacun porte en soi son désir d'expression. D'où notre volonté de développer la pratique culturelle.

A une heure de Paris, pour être Montargis l’accès à la pratique culturelle est un enjeu majeur à relever pour son développement économique et social.


La fermeture des établissements Letrange doit devenir une fabuleuse opportunité pour Montargis : situés près de la Chaussée, faciles d’accès pour les Montargois. Avec des bâtiments en bon état, sa réhabilitation en serait facilitée. Ce site serait le lien entre la mémoire industrielle de la ville dont il ne reste plus de trace et une projection dans le futur. Ce site serait polyvalent et dédié à la pratique des arts et métiers et des modes de vie. Letrange deviendrait l’Etrange. Tout en conservant son nom, l’Etrange serait complémentaire avec ce qui existe déjà et abriterait ceux qui n'ont pas de lieux pour pratiquer leurs activités. P1010226.jpg
Ce site serait un lieu de pratiques artistiques autour des arts plastiques et des expressions classiques mais aussi des actuelles, autour des multimédia et du numérique. Ce serait le lieu qui hébergerait le pôle d’animation de «Montargis Novations».
Deux ou trois artistes pourraient résider sur place afin d’assurer une présence de vie.

L'Etrange : un site de mémoire, d'initiatives, de dynamisme et de modernité.
L'Etrange serait un moteur de recherches et de pratiques, ouvert à toute la population même et surtout le dimanche !


Découvrir


Avec l’éducation à l’image, création au niveau de l'Agglomération d'une télévision locale participative (information, valorisation de l'activité locale et citoyenne).
Très bientôt l'arrivée du numérique va bouleverser notre paysage audiovisuel local. Il est important que le Montargois ne rate pas cette (RE)évolution. Il en va de son rayonnement. Au delà de la pratique de découverte, des emplois et des formations sont en jeu.

PARTICIPER ET DECIDER

Ça ne se fera pas sans vous

Le choix du développement durable et l'élaboration d'un Agenda 21 obligent à la participation active de la population. La participation n'est pas spontanée. Elle dépend de la volonté des élus.
Si les élus traditionnels affirment encore tout savoir une nouvelle génération d'élus a conscience que personne ne détient seul la vérité.

Avec le développement durable, les élus ne peuvent plus agir comme des donneurs d'ordre, mais comme des animateurs favorisant et provoquant l'émergence des propositions. Avant toute décision d'importance ils se doivent de donner l'accès à l'information, permettre l'analyse pluraliste et favoriser le débat contradictoire. A ce stade de la procédure les élus prennent leur responsabilité en exprimant clairement leurs choix. Le contrôle et l'évaluation font partie de la démarche.
Pour qu'une vraie transparence existe et que la démocratie participative soit une réalité, il faut clairement mettre en place les instance de concertation et de médiation ouverte à la population ainsi que les règles et moyens de fonctionnement pour en assurer leur existence dans la durée.
D’où la mise en place du Conseil de la Démocratie Active. Ce Conseil de 33 élus est composé de plusieurs collèges représentatifs des différentes catégories : un collège des jeunes, des anciens, des résidents étrangers et de la vie associative. Son rôle sera d'effectuer la liaison entre la population qui n’est pas représentée par d'autres organisations et le conseil municipal (les élus) afin de faire le lien entre la démocratie représentative et la démocratie participative (la population).
Le Conseil de la Démocratie Active dépendra de l'adjoint délégué au Développement Durable.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022