Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 19:29
Gâtinais en transition, c'est demain le 6 décembre à Montargis

DE L’IDÉE A L'ACTION, LA TRANSITION EN ACTES CONCRETS

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 11:11
J-1 Ensemble, vivre et travailler autrement, Gâtinais en transition.

VOICI LE TRACT ET L'AFFICHE...

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 22:35
J-3 Exploration des potentiels de la transition du territoire gâtinais

GÂTINAIS EN TRANSITION POURQUOI ?

Particuliers, créateurs, artisans, agriculteurs, entrepreneurs, commerçants, associatifs, institutionnels et élus, vous êtes concernés. Quel que soit votre âge, sexe, origine, handicap, avec ou sans emploi, vous êtes concernés.

La démarche « Gâtinais en transition » s’est imposée à EELV-Gâtinais sur un triple constat. Le premier : sommes-nous condamnés à subir les crises économiques, sociales et écologiques en cours ? Le second est celui des grandes difficultés de toutes natures dans lesquelles se trouvent le bassin de vie, les habitants de Montargis et plus largement du Gâtinais. Le troisième : un absentéisme électoral énorme qui ne cesse de progresser et qui pose la question de la dégradation de la démocratie représentative et sa légitimité dans l’inconscient du corps social. Il nous est apparu la nécessité d’une action publique locale autour de la Transition tournée en priorité concrètement vers le terrain et sur des enjeux utiles à tous, à court, moyen et long terme. Montargis et le Gâtinais pour être innovants et retrouver de l’activité locale ont besoin de tous les talents de leurs habitants. Evoluons ensemble.

Ce projet revendique l’ambition d’une nécessaire projection du territoire Gâtinais et du bassin de vie vers un avenir résilient, tant du point de vue de l’économie que celui de l’environnement. Son ambition est bien celle de passer de la théorie et de la parole à celle du concret dans le pratico-pratique pour le plus grand nombre.

La Transition est une démarche en soi que chaque territoire s’approprie et adapte en fonction de sa localisation. Les différents mouvements de transition déjà existants à l’étranger et en France proposent de nombreux exemples concrets de réussites locales et des concepts pertinents pour envisager un avenir de proximité soutenable. Par exemple, une réelle relocalisation pluridisciplinaire de l’économie, donc de l’emploi, s’appuie sur les expertises et les potentiels locaux.

Cela nous oblige à favoriser, sans esprit partisan, l’accélération de la mise en réseau des acteurs du territoire de tous horizons. Dans cette approche, les mouvements de transition offrent de nombreux exemples de réussites. Ils témoignent aussi d’une forte créativité en matière d’émergence de nouveaux concepts innovants. Avec la mise en articulation et en cohérence d’acteurs variés, ils proposent aussi des modèles de développement conviviaux, positifs et rassembleurs, basés sur la prise d’initiatives et une large participation citoyenne. C’est donc un modèle qui s’appuie sur des stratégies multi-acteurs très ouvertes.

Ces deux demi- journées (29 novembre et 6 décembre 2014) ont pour objectif de faire découvrir à un large public et aux acteurs impliqués dans la gouvernance et le développement du territoire, la richesse de ces approches. Il s’agit de leur donner l’occasion de réfléchir collectivement et de manière conviviale pour favoriser l’appropriation des thématiques et préciser les contours d’une telle démarche.

Le dispositif des deux demi-journées

Ces deux demi-journées sont organisées dans un parcours cohérent, ouvert à tous (particuliers, créateurs, associations, entreprises, institutionnels et élus) qui permet à des acteurs de toute nature du Gâtinais de découvrir de manière active le concept de transition sur le plan local et dans l’activité quotidienne.

L’objectif est la mise en mouvement des acteurs du territoire sous une forme conviviale, participative et interactive, afin de faire émerger des thématiques, des idées, des pistes de projets. Il s’agit de créer une dynamique autour du « Gâtinais en transition ». Ces deux demi-journées s’inscrivent dans une démarche mûrement réfléchie. Elles se prolongeront dès le début de l’année 2015 afin de passer de l’émergence d’idées à des projets concrets puis à la mise en place d’outils adaptés.

Différents exemples de réalisations, situés à Montargis ou à l’extérieur, serviront de support à une exploration concrète afin de s’approprier les thématiques et les concepts de la transition tout en faisant émerger de nouvelles pistes concrètement utiles aux habitants.

Samedi 29 novembre de 14 à 18h : salle Carnot, 16-18- rue Carnot Montargis :

« Exploration des potentiels de la transition du territoire gâtinais »

Samedi 6 décembre de 14 à 18h : salle Henriet Rouard, 6 rue H. Rouard Montargis (carrefour de la Chaussée)

« De l'idée à l'action, la transition en actes concrets »

Ces deux rendez-vous seront animés autour de témoignages d’acteurs locaux, de petits ateliers ludiques…autant d’espaces ouverts et partagés.

Animation

David Delsart, conseil en innovation (Digital Human); référent numérique (Amis de la Terre France) Paris; Rémi Gréau, Design (Aktan-Orléans) ; Sarah Gaucher, facilitation et animation au Centre Réseau d’Economie Solidaire (Crésol –Tours).

Avec la participation

Emmanuel Doudat, Directeur (Artéfacts-Orléans), Isabelle Jeanneau, Directrice, (Nekoé Cluster-Orléans).

Entrée libre - FAITES CIRCULER L’INFORMATION AUTOUR DE VOUS

Faites-nous savoir dans les plus courts délais votre participation à ces journées.

Merci de votre présence et participation, à bientôt.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 11:30
Gâtinais en Transition: ensemble, vivre et travailler autrement...

INVITATION

« Gâtinais en transition : ensemble, vivre et travailler autrement »

Le bassin de vie de Montargis et le Gâtinais sont toujours en grande difficulté. Même si les si les organes institutionnels assument au mieux leur mission, trop de personnes restent sans réponses et seules devant les urgences de leur vie quotidienne.

La première richesse d’un territoire est la mise en mouvement de tous les talents de sa population. Ils sont nombreux et divers, encore faut-il que des initiatives innovantes soient prises pour les faire valoir. De par la méconnaissance des outils adaptés, trop de projets individuels et collectifs sont abandonnés.

C’est pourquoi, plus que jamais, la transversalité et la participation par la mise en réseau d’acteurs très divers devient une nécessité d’intérêt général.

EELV-Gâtinais a toujours exprimé et défendu ces orientations. Afin de mobiliser toute l’énergie nécessaire pour concrétiser des projets utiles aux personnes et à la collectivité, le choix est fait de s’engager dans une démarche dynamique, utile, cohérente et durable : « Gâtinais en transition : ensemble, vivre et travailler autrement ». Aussi, il a été décidé de ne pas participer sur l’ensemble du Gâtinais aux prochaines élections départementales.

C’est donc sans esprit partisan et avec plaisir que, dans une première étape, nous vous invitons à participer à deux demi-journées d’échanges entre particuliers, associatifs, acteurs économiques et culturels, institutionnels et élus, sur le concept de transition locale et sa concrétisation. Animation collaborative, interactive et conviviale (plus apéro sympa).

Samedi 29 novembre

De 14 à 18h, salle Carnot, 16-18- rue Carnot Montargis :

« Exploration des potentiels de la transition du territoire gâtinais »

Samedi 6 décembre

De 14 à 18h, Salle Henriet Rouard, 6 rue H. Rouard Montargis (carrefour de la Chaussée)

« De l'idée à l'action, la transition en actes concrets »

Ces deux rendez-vous seront animés autour de témoignages d’acteurs locaux et d’ailleurs, de petits ateliers ludiques…autant d’espaces ouverts et partagés.

Animation

David Delsart, conseil en innovation (Digital Human); référent numérique (Amis de la Terre France) Paris; Rémi Gréau, Design (Aktan-Orléans) ; Sarah Gaucher, facilitation et animation au Centre Réseau d’Economie Solidaire (Crésol –Tours).

Avec la participation

Emmanuel Doudat, Directeur (Artéfacts-Orléans), Isabelle Jeanneau, Directrice, (Nekoé Cluster-Orléans).

Entrée libre - FAITES CIRCULER L’INFORMATION AUTOUR DE VOUS

Faites-nous savoir dans les plus courts délais votre participation à ces journées.

Merci de votre présence et participation, à bientôt.

Gatinaisentransition@orange.fr

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 18:11
100 ans, déjà très loin et pourtant si près...

2014 CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE

Quelques pensées écrites par Maurice Beauvillet de Montargis, grand-père de François (lui-même disparu en 2001 à l’âge de 35 ans) et qui nous avait confié ces documents.

Maurice a tenu un petit cahier dans lequel il consignait toutes sortes de textes, dont une pièce de théâtre en 5 actes, des poésies, récits du front, souvenir de Notre Dame de Lorette mai 1915, monologue comique, chanson sur les poux et autres chansonnettes, vie du prisonnier, et plein de petits mots.

Notre Dame de Lorette

(texte écrit entre deux attaques en mai 1915 ).

Là-haut sur le plateau fameux

S’élevait jadis la chapelle

Aujourd’hui spectacle affreux

Des ruines seules survivent d’elle

Œuvre de la civilisation moderne

Pour laquelle nos pères ont travaillé

Héros de Jules Verne

Tous maintenant vous tremblez !

Peut-être un jour revivras-tu ?

Espérons-le sous une ère nouvelle.

Malheureux ceux qui ne sont plus

Pour te revoir fière et belle

Pèlerinage autrefois renommé

Que les pieux fréquentaient.

Rendez-vous triste et acharné

Des grands ennemis de la paix

Tes alentours alors si riants

Où les aimés se pavanaient.

Que reste-il maintenant

De tes sentiers tes jardinets

Occupants tour à tour ont changé

Sans que tu sois plus fière

Mais la Patrie où tu es née

Te possèdera sous sa bannière

Quand le mot PAX viendra

Chassés tes destructeurs

De tes ruines tu revivras

Patience voici les vengeurs.

(Signé Moriss)

100 ans, déjà très loin et pourtant si près...
Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:27

JE NE PARTAGE PAS LE POINT DE VUE D'... 

299648_151370105012860_1087151295_n.jpg

"J'ai lu ton article paru dans le numéro du 11-02-2013 de l'Eclaireur du Gâtinais.. Tu soutiens le "mariage pour tous" et tu sembles estimer que seuls les homophobes et les réactionnaires y sont opposés. Je dois probablement en faire partie, mais ça ne me gène pas, surtout que je ne me sens pas si seul que cela au sein du courant auquel j'appartiens.

N'ayant pas d'énergie à consacrer à ce sujet qui m'apparait dérisoire (mais peut-être symbolique) au vu de l'état d'une société qui commende à s'effondrer, je te joins quelques textes de personnes qui ne partagent pas le point de vue d'EELV et qui pourtant font partie du mouvement écologiste. Amicalement."

Ph. L.....

 

Ma réponse... 

 

Je te remercie de ta contribution au débat. Ton intervention me permet de revenir sur plusieurs points. Tu devrais savoir que ce qui est publié dans l’Eclaireur est forcément réduit au strict minimum compte-tenu des impératifs du nombre de signes autorisés. Ainsi un communiqué est nécessairement souvent réducteur. C’est la règle !

 

Je suis surpris que tu me prêtes des mots que je n’ai pas écrits « tu sembles estimer que seuls les homophobes et les réactionnaires y sont opposés ». Comme quoi toute lecture n’est pas neutre et peut être orientée inconsciemment. Cependant puisqu’ avec ces deux mots tu me tends la perche, je précise. Personnellement, je pense que même si des progrès existent, dans l’opinion publique l’homophobie n’est jamais bien loin, il suffit d’écouter autour de soi les propos tenus de façon courante. La référence aux PD est de l’ordre de « l’ultime insulte » dans le vocabulaire usuel de nombre de gens, tous âges confondus. Tant qu’au mot « réactionnaire », il ne fait pas partie de mon vocabulaire, je ne l’utilise pratiquement jamais. Ce mot a été confisqué et dénaturé par certains, ceux-là mêmes qui désignent tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Sauf que je connais des réactionnaires à droite, c’est sûr, mais aussi à gauche… et que parfois ce sont les mêmes qui couramment désignent les autres comme tels… Néanmoins, comme je vois que tu ne lis pas mon blog, ta réaction réagit à ce simple communiqué. Or, il se trouve que les grandes manifs anti mariage pour tous des 13 janvier et 24 mars derniers, au-delà des personnes qui en toute bonne foi défendent leur opinion, ont le mérite de rendre visibles des groupes activistes d’extrême-droite et antirépublicains qui ne renient pas Vichy ce qui pour moi, n’est ni acceptable, ni rassurant pour la France, ni pour l’Europe. Cette poussée d’extrême-droite appelée aujourd’hui « populisme » dont certains se réclament du nazisme est visible et bien réelle dans de nombreux pays européens. Ce n’est pas une insulte que de le dire, c’est un constat. Je te concède que tous les « anti-mariages pour tous » ne sont pas des leurs, reste qu’ils manipulent beaucoup et que ce « mariage » est pour eux l’opportunité de déstabiliser notre démocratie (voir la manif du 24 mars et sur ce blog les articles…).

 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir...

 

Après un engagement écolo à plein temps depuis 1970, je voudrais te dire qu’aujourd’hui pour moi être membre d’EELV ne m’oblige en rien à tout avaler ou encore de marcher au pas cadencé. Ce n’est pas dans la culture fondatrice de l’écologie politique. D’ailleurs ce parti prévoit dans son règlement intérieur la pratique possible d’objection de conscience y compris pour les groupes locaux. Il m’arrive de l’utiliser. Il se trouve que dans le cas du « Mariage pour tous » je suis en accord avec lui. Mais saches que je suis en accord, non pas parce que je suis écolo, je le suis en tant 537833 151229841693553 1358836302 nqu’individu et en toute liberté de penser. En effet pour moi, il s’agit d’arrêter l’hypocrisie ambiante qui consiste à nier par omission ou par l’interdit des réalités vraies. Quelques soient nos opinions, l’interdit par le droit ne solutionne pas tous les problèmes existants et particulièrement dans ce qui touche à l’intime des individus et par l’omission au final on crée des zones de non-droit. On a connu çà avec l’avortement, on le connait avec la prostitution et dans d’autres domaines. C’est pourquoi, je suis pour une égalité de droit ce qui permettra au plus grand nombre de trouver un espace légal de vie.

 

Au  delà du discours officiel partisan entre les pour et les contre, ce débat dépasse les clivages politiques et interpelle chacun de nous en conscience tout simplement parce que cette histoire de mariage homosexuel touche à l’intimité de tous, hétérosexuels compris. Je serais même tenté de dire qu’il y a aussi beaucoup d’inconscient dans les réactions souvent irrationnelles et excessives, même si elles sont habillées de science.

 

Je suis étonné que tu considères comme « dérisoire » ce débat de société comme si derrière, il n’y a pas autant d’individus différents et uniques. Qui dit individus, dit vie affective, sexuelle, sociale, autant de différences, mais aussi autant de tourments et de souffrances voire de discriminations réelles pour des individus  dans une société qui justement a bien du mal à reconnaitre et admettre les différences. «Peut-être symbolique » dis-tu « au vu de l'état d'une société qui commence à s'effondrer ». Je pense intimement qu’il ne faut pas négliger la force des symboles, aucune communauté humaine n’y échappe. De plus, je ne sais pas si c’est la société qui s’effondre ou une civilisation ? Depuis 1970 que je suis mobilisé concrètement et activement sur ce sujet, j’ai ma petite idée, mais pour autant, je considère que la vie continue si bien que je n’oppose pas les sujets entre eux. Libre à chacun de se sentir concerné, voire de hiérarchiser à un instant précis son engagement. Je ne peux subordonner toute ma spontanéité du quotidien au seul fait que tout par ailleurs se casserait la gueule. C’est mon coté « joyeux pessimiste ». 

 

Des différences reconnues et admises...

 

Ta posture pose clairement le droit à la différence. En tant qu’écolo je suis pour la diversité et celle-ci devrait s’appliquer et être reconnue en tant que telle par ceux qui s’en réclament. Parce que nous sommes uniques et donc différents pour plein de raisons qui nous sont propres, chacun choisit son cheminement et à son rythme que je n’ai pas à juger. C’est la complémentarité organisée des différences reconnues et admises qui devrait faire la force d’un courant de pensée. Vouloir que tout le monde soit sur la même démarche en même temps et au même niveau de conscience revient à marcher au pas pour ne par dire pire. De plus çà ne fonctionne pas. Attention qu’un anti-conformisme n’en crée pas de nouveaux. Voilà comment et pourquoi, pour moi rien n’est dérisoire et s’inscrit dans la globalité des différences que je revendique.

199314 4283159170096 374359435 nJe te remercie de m’avoir joint deux textes récents de Denise Mendez militante altermondialiste très engagée sur des pays d’Amérique du Sud, membre d’Attac et celui de Nathalie Heinich sociologue et directrice de recherches au CNRS dont le texte « Mariage gay : halte au sophisme » paru dans le Monde en janvier dernier (27-28). Intéressantes contributions qui posent des questions que nuls n’ignorent. Je te propose d’analyser et commenter ces textes dans un prochain papier sur ce blog.  

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 18:14

LE TON MONTE... 

526626_10151319800171644_85853770_n.jpg                         Manif  à Paris du 24 mars 2013

Cet article paru dans la presse locale m'a valu d'être interpellé et parfois violemment. Mais comme les plus violents sont anonymes, je ne relèverai pas sauf pour assumer totalement ce texte. Je ne méprise personne et chacun a le droit de défendre ses convictions. Je défends les miennes et lorsque je parle de violence et d'obscurantisme, à chaque fois je fais référence à ce que furent en leur temps les débats menés contre le divorce, l'avortement et  la peine de mort... D'incroyables moments d'irrationalité qui laissent sans voix... Alors que depuis, le ciel ne nous est pas tombé sur la tête... 

 

La "manif pour tous" du 24 mars dernier a mis en évidence qu'une partie des manifestants est désormais au-delà du "mariage pour tous". Les consignes de petits groupes activistes d'extrême-droite de la "cathosphère" s'inscrivent plus dans l'objectif de faire chuter le régime à la façon des "printemps arabes" ou encore à "la façon de l'indépendance de l'Inde". Ce n'est pas moi qui le dis, ce sont eux sur leurs blogs ou encore sur les consignes envoyées sur les réseaux sociaux. Nous en reparlerons...     

 

Texte de l'article de Presse

 

Le « Mariage pour tous », François Hollande tient son engagement de candidat.. Les députés débattent et votent la loi, nul besoin d’un référendum. Il en fut de même pour le divorce, l’avortement et la peine de mort : autant de lois combattues avec violence et obscurantisme par ceux qui fantasment une société figée et exhibent un passé en modèle unique et immuable, alors que nôtre monde est en perpétuel mouvement. Ces lois n’ont pas provoqué la fin du monde. Il en sera de même avec le « Mariage pour tous ».

 

C’est quoi cette peur panique face à la réalité de notre société ? L’homosexualité n’est pas nouvelle, elle accompagne les humains depuis toujours. Selon les époques, les civilisations et les religions, elle est admise, banalisée, discriminée ou réprimée, allant jusqu’à la mise à mort des homosexuels aujourd’hui dans certains pays. Et si les choses étaient plus simples. Ne doit-on pas dans notre République reconnaître les individus égaux en droit en tant que personnes sans différenciation entre hétérosexuel et homosexuel ? « Nous sommes tous égaux, mais certains plus que d’autres » disait Coluche. Cette inégalité de droit revient de fait à considérer qu’il y aurait des hommes et des sous-hommes. Dans une société évoluée, cela n’a pas de sens. Cette non prise en compte de la diversité d’attirance et de sexualité entre personnes de même sexe génère beaucoup de souffrances pour les personnes concernées et pour leurs familles. Il s’agit aujourd’hui d’intégrer cette diversité en élargissant les droits à ceux qui ne les ont pas, sans pour autant en supprimer aux familles existantes.

 

Non, le mariage hétérosexuel n’a pas été une institution stable dans l’histoire occidentale depuis 2000 ans, il n’a pas cessé de bouger. Non, zoophilie et pédophilie n’ont rien de commun avec homosexualité. Non, père et mère ne disparaissent pas des différents codes ni du livret de famille, seules des modifications non systématiques du vocabulaire seront adaptées à la diversité des situations familiales. Le Pape dit : « Le mariage homosexuel menace l’avenir de l’humanité », non disent d’autres chrétiens comme les anglicans qui consacrent des évêques gay ou lesbiennes. Non, le droit à l’enfant ne bouleversera pas les structures de la filiation, fondement de l’ordre social comme le dit l’UMP.

 

Non le ciel ne nous tombera pas sur la tête, nous en voulons pour preuve l’exemple de nos voisins, l’Espagne, le Portugal, la Belgique et d’autres encore… Voilà pourquoi dans un esprit d’équité, de justice, EELV votera cette loi.

numerisation0801.jpg                          L'Eclaireur du Gâtinais du 07-02-2013

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:46

FEMMES DU MONDE... RESPECT A VOUS TOUTES 

297947 231105570286605 2019273040 n

Les femmes ne sont pas forcément meilleures que les hommes, mais sincèrement, je n'ai jamais admis les discriminations et les maltraitances dont elles sont l'objet au quotidien. C'est qui les femmes ?  ma mère, ma soeur, ma compagne, ma fille, mes amies.et amours, toutes ces femmes que j'aime. alors pour moi, il n'y a jamais eu de doute. Dans nos différences nous sommes égaux. La question ne devrait même pas se poser... Hélas si...

527559 404179386305306 1692473956 n

En France, un viol est commis toutes les huit minutes et seulement une plainte sur dix. Trop dur d'en parler et d'entendre !

Felicity-Ingram.jpgOù est la place des femmes  dans les trois religions monothéistes, où seuls des hommes parlent au nom des dieux. C'est commode pour dominer. ET SI DIEU ETAIT UNE FEMME ?

Indonesia-2009.jpg531198_426331957405534_2047973287_n.jpgN'oublions pas les deux Pussy Riot condamnées à deux ans de camp de détention par la justice du tricheur Poutine. Que les artistes français se sont fait discrets pour ne pas dire qu'ils ont fermé leur gueule. Pas même indignés comme l'incitait un certain Stéphane Hessel.

AFP_121012_de4b7_malala-yousufzai-pakistan_sn635.jpgSoutenons Malala Yousufzaï Pakistanaise de15 ans, qui depuis l'âge de 11 ans milite pour l'éducation des filles. Les talibans ont décidé de la tuer au prétexte qu'éducation égale Occident. Seuls les hommes peuvent espérer y accéder. Le 9 octobre 2012, un tir la blesse à la tête. Elle a survécu et aujourd'hui est bien décidée à poursuivre son combat. Toutes les filles de la planète doivent avoir accès à l'éducation au même titre que les garçons.

Le 27 décembre dernier, une jeune étudiante indienne a été victime d'un viol collectif d'une violence absolue dans un bus alors qu'elle était accompagnée de son fiancé. Après avoir tenté de l'écraser, elle est décédée deux jours Elle avait 23 ans Indeplus tard. Et ce n'est pas un cas isolé. Ces viols collectifs sont un sport national, et le premier ministre indien a reconnu que les violences contre les femmmes sont "un problème" significatif en Inde où près de 90% des 256 329 crimes violents enregistrés en 2011 ont une ou des femmes pour victime(s), selon les chiffres officiels. Manmohan Singh s'est engagé à mieux protéger les femmes contre les crimes sexuels et a souhaité des peines plus sévères pour leurs auteurs. Il serait temps !

Que dire du viol systématique pratiqué dans tous les conflits sur la planète, pour humilier et détruire ! 

 

  422226 324002311027832 1593142211 n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le constat c'est bien, l'action c'est mieux. Il n'y a pas une minute à perdre, à tous les niveaux,  normalisons l'égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines afin que ma mère, ma soeur, ma compagne, ma fille, mes amies et amours, soient reconnues et respectées au même titre que les hommes. Ainsi, il n'y aura plus besoin d'une fête spécifique dédiée à la femme. Allez au boulot ...

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 21:58

UN JOYEUX DETOURNEMENT DE MANIF

2012-11-09-Le-baiser-lesbien-Marseille-copie-1.jpg                         Photo:Gérard Julien - AFP

Ce qui m’a le plus amusé en ces temps de débats concernant le « Mariage pour Tous » fut incontestablement la provoc de Julia et Auriane, deux jeunes filles toutes deux hétérosexuelles. A Marseille le 23 octobre dernier, passant par hasard dans une manifestation anti-mariage, les slogans entendus ont provoqué chez elles une réaction pure et simple de solidarité envers les couples homosexuels. Prenant tous les manifestants de court, elles ont échangé un langoureux baiser durant une quinzaine de secondes devant des manifestants totalement scotchés.

Le photographe de l’AFP Gérard Julien a immortalisé la scène et la photo a fait le tour du web en quelques heures. Longtemps elle a continué de faire le buzz! Elle a été notamment retweetée près de 2500 fois et partagée sur Facebook à de nombreuses reprises. Ce fut un joyeux détournement de la manif. Julia en rigole toujours "Sur la photo, on voit toutes ces femmes en train d’ouvrir la bouche comme si on venait de faire un truc horrible! Pendant qu’on s’embrassait, elles étaient en train de crier: «Vous êtes dégueulasses! Vous êtes pas belles!»". Moi, je trouve que si, ce baiser est trop beau… C’était la meilleure réponse aux slogans agressifs et discriminatoires des anti-mariage homo. « On a voulu surtout les faire chier ! "

mariagepourtousvotean_0.jpg

LE VOTE SOLENNEL DE L'ASSEMBLEE NATIONALE

Les députés ont voté le mardi 12 février 2013 le projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels. Le texte a été approuvé par 329 voix pour, 229 contre et 10 abstentions. Sept députés n'ont pas pris part au vote et deux sièges sont actuellement vacants. Comme attendu, les députés d'Outre-mer, bien que très majoritairement à gauche, se sont retrouvé très divisés sur la question.

 

À l'UMP, comme ils l'avaient annoncé, Benoist Apparu et Franck Riester ont voté pour, tandis que, comme prévu, Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Lellouche, Bruno Le Maire se sont abstenus, aux côtés de Nicole Ameline et Édouard Philippe.

Cinq UDI ont voté : Jean-Louis Borloo, Philippe Gomes, Yves Jégo, Sonia Lagarde et Jean-Christophe Lagarde. Les 25 autres centristes ont voté contre.

Quatre députés membres du groupe socialiste ou apparentés ont voté contre : Bernadette Laclais, Jérôme Lambert, Patrick Lebreton et Gabrielle Louis-Carabin. Cinq se sont abstenus : Ibrahim Aboubacar, Marie-François Bechtel, Jean-Luc Laurent, Jean-Philipe Mallé et Dominique Potier.

Neuf députés du Front de gauche sur dix ont approuvé le projet de loi, à l'exception de Patrice Carvalho. Mais aucun des élus d'Outre-mer qui cohabitent avec eux au sein du groupe de la Gauche démocrate et républicaine n'a soutenu le texte. De même, tous les radicaux de gauche ont voté pour le texte, mais deux élus d'Outre-mer membres du même groupe, le RRDP, ont voté contre.

Le seul groupe à avoir unanimement voté le texte est celui des écologistes,

les sept non-inscrits ont voté contre, dont Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard (FN), Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Bompard et le MoDem Jean Lassalle.

Sur les 26 députés d'Outre-mer, 11 ont voté contre (notamment 3 Martiniquais du GDR, 2 Guadeloupéens PS et RRDP, 3 Polynésiens de l'UDI), 10 pour (dont 4 Réunionnais et 1 Mahorais du PS, 2 UDI de Nouvelle-Calédonie) et 1 s'est abstenu (1 Mahorais du PS). Quatre n'ont pas pris part au vote (2 de Guadeloupe dont la suppléante PS du ministre Victorin Lurel, 1 Guyanais et 1 Réunionnais, tous deux GDR).

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 15:14

HOMOPHOBIE, C'EST QUOI LE PROBLEME ? 

LA SEXUALITE ?

"L'ordre symbolique" dont les fondements n'ont pas d’autre contenu et d’autre objet que l’exclusion sociale et ecclésiale des homosexuels produit de la descrimination, dont l'acte ultime fut la déportation par les nazis..

537455 10200247746458452 644283439 n

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, n'a pas froid aux yeux. Selon lui, le mariage homosexuel ouvrirait la voie à la polygamie et à l'inceste, "Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l'interdiction de l'inceste tombera", a-t-il ajouté, lors de cet entretien réalisé avec la participation de l'AFP. Pas fou, il n'a pas parlé de pédophilie... "C'est une rupture de société" estime le cardinal. Mais la vraie vie c'est quoi ? Tout ce dont il parle existe déjà mais aujourd'hui planqué sous le vernis d'un improbable "ordre symbolique" dont les fondements ne sont jamais déterminés par ceux qui s'en réclament et qui défendent la tradition supposée d'une institution sacrée en Occident par le mariage hétérosexuel depuis deux millénaires...

63707 391291277612096 781423227 n

Au regard de l'Histoire c'est faux. Regardons ce qu'est le mariage il y a deux mille ans. Selon les défenseurs le mariage chrétien réservé aux couples hétérosexuels serait une institution ancestrale et aussi ancienne que l'implantation du christianisme comme religion d'Empire dans le monde romain au IVè siècle. Cependant, ils ont bien du mal à trouver des arguments dans le modèle du mariage romain dont la première grande différence radicale avec nous fait que les Romains sont essentiellement inégaux devant la loi à commencer entre homme et femme et citoyen et esclave. Or en France, c'est le droit romain qui est le fondement du droit privé au Moyen Âge...

En visitant l'Antiquité et ce Moyen Âge, c'est aussi interroger notre propre relation à la sexualité. Aujourd'hui le débat autour du mariage pour tous doit en interpeller plus d'un si l'on observe les réactions passionnelles qu'il déclenche. Le mariage est d'abord et dans tous les cas un instrument de construction sociale. A l'observation, il n'a jamais été la seule forme d'union possible et n'a pas toujours concerné exclusivement les couples hommes-femmes. Au premier millénaire chrétien, les unions hétérosexuelles sont des opérations strictement civiles comme les alliances entre familles ou transmission des patrimoines. C'est une affaire de laïcs qu'ils faisaient ou défaisaient en fonction des besoins. On observe également que les aristocrates christianisés du haut Moyen Âge pouvaient pratiquer une polygamie hiérarchisée, avec épouse principale et épouses secondaires, comcubines, et l'intégration des bâtards dans la parenté, ou encore engager des mariages entre consanguins proches. Dans le même temps et au moins jusqu'au XIè siècle, la condition banale des prêtres était d'être mariés, malgré la rigoureuse législation écclésiastique nombre d'entre eux le demeurèrent. Qu'en est-il aujourd'hui ? 

299569 454375914617022 138434631 n

C'est à partir du XIIIè, que le modèle unique du mariage christianisé en Occident est universellement érigé en sacrement lors du concile de Latran en 1215. Il ne se diffusera que lentement  et non sans résistances dans le temps. Depuis, malgré la mise en place de ce modèle de mariage dominant, les hommes et les femmes vivent leur vie, ce qui n'est pas sans créer des situations parfois étonnantes, difficiles et pleines de souffrances, y compris pour les enfants. Il est grand temps de mettre à bas l'hypocrisie ambiante et de prendre en compte dans la loi toutes les réalités de chacune et chacun de nos concitoyens en abolissant les discriminations grâce à une égalité de droits..    

734155 454377041283576 313651052 n3397 454376224616991 2070638815 n

429116 454376411283639 1287848502 n

14976 454376187950328 1433031258 n

226689 454375924617021 180404878 n

En croisade et parmi d'autres, les groupes supplétifs du discours homophobe de la hiérarchie de l'épiscopa catholique de France...

285181 454373671283913 1649074027 n

Croyants monothéistes unis dans la rue et dans une même ferveur contre de nouveaux droits qui ne remettent nullement les leurs en cause...

 

En descendant du haut de la page, les photos 2,3,4,5 et 6 : Jacob Khrist

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022