Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 20:44

DEMANDEZ LE PROGRAMME...

Pour tous ceux qui le peuvent, n'hésitez pas une seconde et filez tout droit à pieds, à cheval, en vélo, en train ou encore en voiture à Bourges pour quelques heures ou quelques jours pour écouter, voir et participer à ce qui pour moi est toujours un grand moment de plaisir. Cette année, j'ai repéré au programme quelques artistes d'aujourd'hui que j'apprécie et que j'écoute régulièrement: les Cowboys Fringants (québécois), Gaëtan Roussel (le chanteur des groupes Louise Attaque et Tarmac), Camille, Emily Loizeau, la Grande Sophie et une certaine Olivia Ruiz, vous savez "la femme chocolat" et ses "crêpes aux champignons", une inclassable  qui touche avec beaucoup de bonheur et de gourmandise à bien des formes d'expression... que du plaisir. Bonne route dans l'air du Printemps...

numerisation0001.jpg

numerisation0002.jpg

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 12:00

UN JOUR FUTUR...
En France, la fin des années 50 et les années 60 sont incontestablement les années rock, puis twist, madison et jerk. Ce furent aussi les années Beatles, Rolling-Stones pour ne citer que les groupes leaders. Quel jeune de l'époque n'adhérait pas à ces mouvements musicaux et qui exprimaient aussi des changements  sociétaux profonds? Nous étions entre 15 et 20 ans après la seconde guerre mondiale et  la guerre d'Algérie prit fin en 1962. Six ans après, mai 1968, à traduit ce vent de liberté qui soufflait en musique dans nos têtes alors que la société de consommation s'imposait chaque jour un peu plus. N'étions-nous pas au coeur des trente glorieuses?

Durant ces années Yé-Yé auxquelles nous participions activement, nombre d'entre nous pour ne pas dire un nombre considérable, écoutions dans le même temps sans contradiction et , d'autres expressions, d'autres paroles, d'autres mélodies portées par de fortes personnalités, par des individus exceptionnels, des artistes d'exception. Je pense particulièrement à George Brassens, Jacques Brel, Léo Férré, Barbara et un certain Jean Ferrat.

Numériser0153


Des cinq, Ferrat était jusqu'à ce samedi 13 mars le dernier vivant. Avec ses complices il nous a permis de nous construire des repères, et d'établir des valeurs. Ne criait-il pas la révolte, l'insoumission, des convictions. Au-delà de l'engagement, de sa voix chaude et profonde ne chantait-il pas l'amour, l'amitié, la nature. Son nom d'artiste n'est-il pas le fruit d'un coup de foudre pour  Saint Jean Cap Férrat ?

Avec "Nuit et brouillard" qui fait référence à la déportation et l'histoire tragique de son père, il est de ces artistes qui dans les années 60 ont connu la censure de l'Etat Gaulliste qui dans un consensus très largement partagé par la société française était de gommer toute implication de l'Etat Français dans cette tragédie. Avant cette chanson, en 1956, le film d'Alain Resnais avait connu la censure de la IVè République, et s'était vu obligé d'effacer les images montrant les gendarmes français surveillant le camp de Pithiviers. N'oublions pas que Nuit et Brouillard est le nom d'un décret et de directives prises par les nazis le 7 décembre 1941 dont l'objectif est de déporter et de faire disparaître toute personne ayant des activités de résistanceou de désordre contre les autorités du Reich. Re censure dans l'audio-visuel avec Potemkine, mais qu'importe 33 et 45 tours se vendaient comme des petits pains. Privé durant trois années de télévision pour s'être présenté à Antraigues-sur-Volane (Ardèche) derrière un maire communiste dont il sera adjoint à la culture durant deux mandats.

Jean quitta la scène en 1972 tout en poursuivant son oeuvre de poète et à enregistrer des disques. En 1964, tombé sous le charme des lieux, il avait acheté sa demeure,justement à Antraigues. Fidèle, il y restera jusqu'à sa fin, tout en nous écrivant cette sublime carte musicale "la montagne". Discret, on l'entendait moins toutes ces dernières années, mais qu'importe on te savait là dans ta montagne, comme dans un parfum d'éternité... 

Cette discrétion, il y tenait. Mais s'imaginait-il sérieusement partir sur la pointe des pieds sans se faire remarquer ? Notre peine est profonde et les 5 à 6000 personnes présentes là bas en Ardèche le jeudi   en représentaient tellement et tellement d'autres dont moi. Sans doute y-eut-il des larmes, normal, c'est l'homme bon, généreux et humain que l'on pleure, mais de suite, notre tristesse s'est muée en notes de musique, les siennes. Depuis l'annonce de la triste nouvelle toutes sont remontées d'un coup et circulent en boucle dans tout mon être. Le répertoire est vaste et tant mieux. 

Merci à toi Jean, le poète et le chanteur 
de nous avoir donné le meilleur de toi à travers ces témoignages d'instants de vie ou de situations comme "ma môme", "deux enfants au soleil", "c'est toujours la première fois", "à Brassens", "la montagne", "les belles étrangères", "les nomades", "Maria", "nuit et brouillard", "Potemkine", "c'est beau la vie", "camarade", et les quelques deux cents autres que je n'oublie pas. Merci à toi Jean d'avoir mis en musique et d'avoir chanter et nous faire chanter les poèmes d'Aragon comme: "j'entends, j'entends", "c'est si peu dire que je t'aime", "aimer à perdre la raison", "nous dormirons ensemble", "que serais-je sans toi ?", "heureux celui qui meurt d'aimer", "un jour un jour" et les autres toutes aussi magiques et qui mettent en valeur la part lumineuse de notre être.

Numeriser0157.jpg
En ces temps de débat autour de l'identité nationale, toi le fils de cet immigré russe du Caucase du nom de Tenenbaum, arrété en 1942, déporté à Auschwitz, dont il ne reviendra pas, comme tu fus inspiré lorsque après l'avoir écrite et mise en musique, tu enregistras en 1969 "ma France" (voir la vidéo). Tu sais aujourd'hui, 40 ans après, lorsque tu vas pour renouveler tes pièces d'identité, désormais il faut justifier de la nationalité (française!) de tes parents... 

Finalement tu n'a pas disparu.  Seulement ton corps repose là bas dans ta belle montagne, et nous tous portons une part de toi en parole et musique, merci Jean et au revoir.    

 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 12:53

Dis! on s'embrasse?
Numériser0089

Toi, moi, nous,  il, elle, eux, saisons, soleil, regards, espace, vent, rencontres, chevelure, ondes, couleurs, sourires, guitare, danses, pinèdes, sable, thym, frôlements, désirs, haleine, beauté, lèvres, caresses, parfums, rage, fantasmes, souffle, odeurs, corps à corps, marée, orgasme, sperme, repos, clair-obscur, lune, luciole, baignade, paroles, plaisir, massages, sillon, aurore, passion, pluies, jalousie, larmes, routes, prairies, oxygène, couple, musique, vignes, goût, peau, draps, amour, cosmos, enfants, émotion, sommeil, laine, temps,  jardins, félins, voix, cuisine, oedipe, vécus, eau, fougères, tendresse, baisers... ainsi pour toi, moi, nous, il, elle, eux va la Saint Valentin au fil des jours, des semaines, des mois, des années, de la vie....

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 15:42

HAÏTI
TRISTE NOUVELLE


 


Le 15 janvier dernier sur ce blog, concernant la catastrophe d'Haïti, outre notre compassion et solidarité envers le peuple Haïtien si violemment et durement touché dans sa chair, psychologiquement et matériellement, au-delà de cette comptabilité macabre du nombre des victimes, nous nous inquiétions pour Benoit Faucheux. Ancien président du collectif Haïti de France et militant écologiste originaire de Touraine, il se trouvait présent sur place lors du séisme, pour conseiller le gouvernement haïtien sur un projet concernant les énergies renouvelables et la lutte contre la déforestation. Projet porté par le Groupe d'Action Francophone pour l'Environnement (ONG franco-haïtienne) et Alter'Energies, une association de Touraine.

Benoit est sortie indemne de la catastrophe, ce qui est une bonne nouvelle, mais la terrible, la triste, l'épouventable nouvelle, c'est que Elouane, sa fille de 3 ans qui dormait à l'étage et sa belle mère Maud Le Fur qui passait quelques temps avec eux là bas ont toutes deux été tuées, piégées dans la maison.. A l'instant du drame, Mylène sa femme et Margot, son autre fille de 12 ans ont pu s'échapper de la bâtisse qui s'éffondrait. Ils sont rentrés en France le 16 janvier et ont recueuilli les corps en fin de semaine passée. 

Les obsèques auront lieu mercredi matin à la cathédrale de Tours. Ayons une pensée pour eux. On les embrasse.    


P1040192


Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 22:11
BIEN SE PROTEGER...

Jean-Pierre Door député maire de Montargis, chargé de mission parlementaire sur les risques de pandémie de retour des Etats-Unis estime qu'une deuxième vague de contamination est attendue  et qu'en conséquence il faut poursuivre
la campagne de prévention par la vaccination... qui vivra verra! N'étant pas "spécialiste" c'est un sujet qui ne me porte pas à polémiquer, dans le même temps, mon ami Jean-Louis m'a transmis ce petit message illustré que je vous fais suivre... 
  

"En cas d'épidémie de grippe A H1N1, vous pouvez vous munir de ce masque ! Ce masque est compatible avec le port de lunettes correctrices. A noter toutefois une recommandation importante : préférer un masque neuf  n'ayant jamais servi, son port en sera facilité et n'entraînera aucune gêne.  Travailler en sécurité, c'est préserver sa santé"     


ATT00000.jpg

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 23:54

109996

SOLIDARITE AVEC LES HAÏTIENS!
 
 

Dans le cadre de la politique de coopération décentralisée de la Région Centre, les élus Verts demandent que soient débloqués en urgence, comme cela avait été le cas pour le tsunami,  des fonds pour venir en aide aux Haïtiens suite au terrible tremblement de terre qui a frappé leur île hier.


La population haïtienne avait déjà été confrontée à d’énormes difficultés après
les quatre ouragans qui avaient dévasté le pays entre le 16 août et le 7 septembre 2008.
 

Au-delà de cette aide d’urgence, il sera nécessaire de pérenniser et de renforcer l’aide aux pays en voie de développement, conformément aux engagements pris dans le cadre des objectifs du millénaire et qui à ce jour ne sont pas tenus par les Etats.


La Région Centre a déjà tissé des liens avec Haïti, notamment en soutenant un projet concernant
les énergies renouvelables et la lutte contre la déforestation, porté par le Groupe d’Action Francophone pour l’Environnement, une ONG franco-haïtienne, et Alter’Energies, une association d’Indre-et-Loire. Nous attendons avec impatience des nouvelles de Benoît FAUCHEUX, ancien président du collectif Haïti de France et militant écologiste originaire de Touraine, qui est présent sur place pour conseiller le gouvernement haïtien.
 


Pour le groupe des élus Verts de la Région Centre,

Christophe ROSSIGNOL,

Président de la commission « Relations internationales » du Conseil régional

 



109641

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 22:55

En janvier 2008, sur ce blog, j'avais signalé une exposition se déroulant à Lorris (Loiret): "Arts plastiques, Divine Comédie" à laquelle participait Jérôme Combe, jeune photographe. Aujourd'hui, après Paris  il s'installe à Montreuil dans la Seine Saint Denis, allez à sa rencontre nombreux. En attendant je vous présente quelques clichés de ses travaux 

EntreDeuxEaux-1

Jérôme COMBE 41 bd Jeanne d’Arc, 93100 Montreuil, courriel contact@jeromecombe.eu, tel 06 61 55 75 55
Né en 1978, débute la photographie en autodidacte en 1999. Entame une carrière professionnelle en 2004 dans les domaines de la décoration, du reportage industriel et de l’évènementiel (Réseau Ferré de France, SNCF, fonderie industrielle, production agro-alimentaire,Comité Bellecour : Artisanat d’Art lyonnais, Pompiers de Paris…). Travaille en parallèle dans le milieu associatif en animant des ateliers sur l’image dans le cadre du retour à l’emploi de populations défavorisées.
Assistant depuis 2007 du photographe de nature morte Federico Cimatti. Ouvre son studio à Montreuil, en 2010, destiné au portrait et à la nature morte.

EntreDeuxEaux-2

« Après avoir pratiqué plusieurs médiums artistiques, c’est aujourd’hui à la photographie que je me consacre exclusivement. Mes recherches m’ont amené à me pencher sur le paysage. Je m’attache à la texture, la répartition des masses et des couleurs sur un plan unique en me détachant de la réalité photographique. Je cherche à fixer un temps entre vie et mort. La matière argentique couplée à la souplesse du numérique nourrissent mon travail. Les images que je vous présente sont issues de la série « Entre deux eaux », réalisée dans le Morbihan l’été 2009. »

EntreDeuxEaux-4

PICTOGRAM

Séridéco

La Société vous convie à l'inauguration de ses nouveaux locaux
ainsi qu'a l'exposition regroupant les artistes

Emillie Di Nunzio Joly
"Broderies fraiches"

Jérôme Combe
"Entre deux eaux"

Malika Bensmaïa
"Formes lumineuses"

Vernissage, vendredi, 22 janvier à partir de 19h
exposition ouverte
samedi 23 et dimanche 24 de 17h à 21h
31bis, rue Lebour-93100 Montreuil

EntreDeuxEaux-5



Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 07:05
LE PLAISIR EST DANS L'IMAGE...


                                                                                         Affiche de Thomas Priou

Les quinze jours de vidéofesten se décomposent en 3 temps:

1) Quatre séances de projections ouvert à tous les publics les 6, 7, 13 et 14 octobre salle Pasteur à Montargis la programmation jouxte des créations locales d'atelier vidéo de jeunes avec des réalisateurs extérieurs de talents mais méconnus,
2) triathlon vidéo du 9 au 11 octobre épreuve de création de court métrage sous contrainte qui a l'avantage de mettre le citoyen au centre de la création,
3) le village de la création vidéo au centre commercial de la chaussée le 17 octobre avec un café littéraire avec Rémy Julienne clôturé par la remise des prix.

 
Le site:http//sites.google.com/site/vidéofesten/
Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 08:05

Public du théâtre de la Tête Noire,

 

Le Théâtre de la Tête Noire rencontre en cette fin de saison 2008/2009 des difficultés financières depuis longtemps prévisibles et annoncées. Le Théâtre n’a pas pu continuer avec ses seules recettes propres issues des tournées faire plus longtemps face à un manque de financement consécutif à un problème structurel sur lequel il était très difficile d’agir. La création ambitieuse et saluée unanimement du Ravissement de Lol V.Stein de Marguerite Duras n’a fait qu’accélérer un processus qui de toute façon était attendu. Le Théâtre a reçu le soutien de ses partenaires publics et une autorisation d’allègement de ses missions pour l’année à venir mais il faut pour espérer une continuité du projet prendre immédiatement des mesures drastiques afin de finir 2009 avec un exercice bénéficiaire.


Le personnel permanent sera contraint à des mesures de chômage partiel et il a été étudié toutes les pistes possibles de réduction de charges tout en maintenant une activité complète dans le cadre des missions qui sont confiées par la ville de Saran, le ministère de la culture, le conseil régional et le département du Loiret.


Un groupe de spectateurs s’est constitué pour appuyer les professionnels salariés dans cette démarche de sauvegarde. La parution du numéro de rentrée de la Sentinelle, journal du Théâtre adressé à tous les spectateurs étant menacée, il a été convenu de lancer un appel à soutien sous forme d’une souscription pour que ce numéro 40 contenant le programme de la saison 2009/2010 puisse être réalisé.

 


Il s’agit donc de réunir 3250 euros  pour couvrir les frais d’impression et de distribution postale.

Soit 325x10 euros ou 163x20 euros ou 65x50 euros

 

Chaque spectateur souhaitant participer peut donc envoyer par chèque avant le 25 août 09  la somme minimum de 10 euros à l’adresse suivante :

Martine Héquet/ Les amis du théâtre de la Tête Noire

19 rue Charles Beauhaire / 45140 Saint-Jean de la Ruelle

Chèques à l’ordre de Martine Hequet

Indiquer au dos du chèque « Sentinelle 40 »

Une adresse e-mail a été ouverte pour contacter les amis du Théâtre de la Tête Noire :

sentinelle.ttn@gmail.com

 

Le Théâtre de la Tête Noire a toujours pu compter sur le soutien sans faille de son public fidèle, nombreux et sans cesse renouvelé. Aucun appel de ce type n’a jamais été fait en 25 ans d’existence. Cette structure est emblématique dans l’agglomération : lieu de création, d’échanges, de formation, de résidences pour les jeunes compagnies, scène de référence nationale pour son travail sur les auteurs contemporains, espace de libre-pensée où se cultivent encore quelques utopies il est un modèle de rigueur, de qualité et de popularité.

Que ce numéro spécial de la Sentinelle soit celui de son public ! Ce premier acte pourrait s’inscrire dans une démarche d’économie solidaire et sociale que nous avons toujours envie d’explorer.


Cela ne résoudra pas le problème de fond mais participera fortement aux élans convergents pour la défense d’un théâtre public aujourd’hui en difficulté.

 

Les amis du Théâtre de la Tête Noire.

 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 13:33

NOS ENFANTS NOUS

ACCUSERONT

 

Réalisé par Jean-Paul JAUD

Documentaire - 1h47

 

À l’initiative du maire de la municipalité de Barjac, dans le Gard, la cantine scolaire introduit de la nourriture bio à ses élèves dans un souci de santé publique. Jean-Paul Jaud choisit de suivre le parcours de ce petit village pendant l’année qui suit la décision. En s’aidant de statistiques diverses et de témoignages poignants des victimes de produits chimiques déversés dans les champs, le réalisateur dresse un bilan tragique de ces pratiques à bases d’engrais et de désherbants, et vante ainsi les mérites d’une agriculture biologique et durable.

   

La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait dans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l'empoissonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d'ordre :

Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

 

Jean-Paul Jaud pose son regard optimiste sur les enfants qui découvrent le vrai goût de la nature (...) En sortant de la salle, on a envie de ne plus jurer que par le bio ! (Metro).

 

 

 . Alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dérives scandaleuses d’un système économique qui fait passer les profits et ses intérêts avant la santé de la population. Un film au service de la vérité qui dérange et qui blesse, un film qui tire la sonnette d’alarme sur l’usage intensif des produits chimiques et leurs conséquences sur la santé.

 

Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. On constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants, chaque année.

70 % des cancers sont liés à l’environnement dont 30 % à la pollution et 40 % à l’alimentation. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93 % en 25 ans chez l’homme.

 

L’alimentation de nos enfants est une cause urgente et précieuse. Jean-Paul JAUD fixe l’objectif de sa caméra sur une tragédie environnementale : l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique, notamment celle de nos enfants. Un seul mot d’ordre : Non pas se contenter de constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas de les avoir abandonnés.


 

HERBE
Vous savez ce que mangent les vaches ?
En êtes-vous vraiment sûr(e)
…?


HERBE (www.herbe-lefilm.com)

Au c
œur de la Bretagne paysanne, deux visions du métier d’éleveur laitier se confrontent.
Alors que des Hommes se sont engagés depuis plusieurs années dans une agriculture autonome, durable et performante, le courant majoritaire de la profession reste inscrit dans un modèle de production industriel, fortement dépendant des groupes agricoles et agro-alimentaires

Les objectifs du film sont multiples. Si les questions relatives aux dérives de la PAC (choix politiques et répartition des aides) sont centrales, il est aussi question des dérives des systèmes coopératifs agricoles. HERBE met alors en lumière les alternatives au modèle productiviste dominant. HERBE désire interroger de manière globale le monde dans lequel nous vivons par l'intermédiaire de l'élevage laitier breton.

En effet, la question agricole devient centrale dans les problématiques politiques actuelles. Alors que l'alimentation d'une partie de la population mondiale est remise en cause, et qu'apparaît toujours plus pressante la nécessité de repenser nos modèles de production et d'approvisionnement, la crise énergétique semble nous pousser à agir vite quant à développer des moyens autonomes de subsistances.
HERBE n'est pas seulement le constat de la fin d'un temps, il rend visible le possible d'un autre moyen de vivre et de construire le monde, un monde autre...


La date de sortie nationale du film est le 18 Février prochain, à 3 jours de l’ouverture du Salon International de l’Agriculture de Paris. Pour connaitre  les salles qui le programmeront, voir le contact ci-joint. Enfin, chaque collectif peut demander à sa salle de cinéma (en France, en Belgique, en Suisse et en Andorre) d'organiser une projection, ou bien encore organiser soi-même une projection avec ses propres moyens de diffusion.


Contact : Parasite Distribution - Jean-Jacques Rue - 06 16 55 28 57 - jjrue@hotmail.fr

 



Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022