Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 18:53
Demandez le programme

Libérons les énergies pour une Ville et une Agglomération économiquement, socialement et écologiquement responsables

Nous évoluons dans une société globale et une économie qui placent l’argent avant l’être humain et son environnement. Ce profond changement engendre de nombreuses incertitudes, angoisses, et crée des situations difficiles. Les élus locaux ont des possibilités pour y faire face. C’est de leur responsabilité.

Les 23 et 30 mars, pour la première fois, vous allez lors d’un même scrutin, élire les conseillers municipaux et les conseillers communautaires de notre l’Agglomération (AME). Ce vote permet enfin de rapprocher la population des décisions.

Plus que jamais il faut voter. Le Montargois et ses habitants souffrent, raison de plus pour ne pas se résigner et laisser d’autres faire des choix qui vous concernent. Les enjeux sont importants, notre programme tient compte de cette nouvelle donne.

A une heure de Paris, le défit pour notre agglomération est de construire une intercommunalité forte et attractive. L’emploi de proximité est notre priorité et ne sera massif que par des initiatives locales. Retrouver de l’emploi c’est gagner du pouvoir d’achat. Toute initiative nouvelle doit-être une plus value pour la ville et ses habitants.

Notre programme propose des outils adaptés aux difficultés locales qui n’ont pas été développés jusque là. Trop de projets individuels et collectifs ne voient pas le jour. Au contraire, il nous faut les accompagner et en susciter d’autres. Libérer des créativités constructives, innovantes et utiles à un développement local durable pour le bien de tous, par exemple par l’engagement dans la transition énergétique et numérique pour répondre aux urgences et se projeter dans l’avenir.

Toutes nos propositions sont à notre portée avec la mutualisation des moyens, la coordination des politiques locales, la mise en réseau des forces vives et la participation organisée de la population. Tout en étant économes, des financements existent en partenariat avec l’Agglomération, le Département, la Région, l’Etat et l’Europe.

Jean-Luc BURGUNDER

Conseiller Municipal sortant

Vice-Président de la Région Centre (1998-2010)

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 18:22
Liste Une autre dynamique

ON Y VA !

Le groupe EELV-Gâtinais ayant validé une alliance avec le PS de Montargis, nous nous engageons dans la campagne sur les bases des 4 textes que vous avez lus précédemment. La liste est ouverte à toute personne qui partage nos valeurs. Cette liste n'est ni PS ni EELV mais affichée de gauche. Il est entendu que nous défendrons en priorité notre projet sans agressivité vis-à-vis des autres listes. Nous la laissons aux autres. La tête de liste, Christophe BELABBES membre du PS , et le troisième de liste d'EELV (moi-même), intitulent la liste "Une autre dynamique". Il est décidé également de ne pas multiplier les propositions mais de choisir les priorités en quatre axes : Montargis, Ville Cré'active ; Montargis, bonne cité bonne santé ; Montargis ville animée et Montargis Ville participac'tive. La priorité absolue est l'emploi local compte-tenu de la précarité de nombreux Montargois.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 18:02
Montargis : collectif dynamique

SE PRÉSENTER AUX ÉLECTIONS POURQUOI ?

Développer les valeurs républicaines, la démocratie, l’humanisme, la prise en compte de la planète et des êtres vivants, implique de cultiver le respect du droit à la différence (sexe, âge, origine, handicap, condition sociale…).

Nous sommes tous citoyens, et face à des urgences collectives, sans trahir nos convictions, localement et pour l’intérêt général, il devient nécessaire de sortir des « écuries partisanes » afin de répondre aux besoins immédiats des personnes. Nous sommes force de propositions dans une logique de projets.

Des axes principaux : l’emploi (éducation, formation, diversification des activités économiques), la santé, la culture (au-delà du loisir, émancipatrice, créatrice d’emplois, connaissance de soi et des autres), la jeunesse… Seul mot d’ordre : mobilisation pour l’emploi, l’insertion sociale et professionnelle pour tous.

Qui peut être candidat(e) ? Vous : femmes et hommes, jeunes et plus âgés, handicapés, chômeurs ou salariés de tous horizons professionnels, artisans, commerçants, professions libérales, fonctionnaires. Quel que soient vôtre âge, vos conditions de vie, vous possédez tous des compétences riches et variées. Même si vous l’ignorez, vous avez les qualités pour devenir des élus de proximité, et d’être des facilitateurs de la vie collective. Vous êtes dans la création et la réalisation. C’est du concret, c’est utile.

Si vous partagez l’essentiel de nos intentions, et si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à nous joindre. Nous vous attendons, soyez les bienvenu(e)s.

Collectif MONTARGIS DYNAMIQUE.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 17:42
Montargis: un enjeu collectif

UNE POSTURE ETHIQUE ; PERSONNE N'A RAISON SEUL

Notre parti-pris à Montargis

Personne, ni aucun parti politique ne détient à lui seul la vérité. La précarité des habitants n’est la propriété d’aucun groupe politique en particulier. La politique et la vie publique ne sont pas « une guerre civile ». Pour relever positivement les enjeux locaux, il faut aspirer à une vie politique de proximité plus apaisée. Respecter les électeurs, c’est ne pas leur mentir en faisant des promesses ou des projets impossibles à réaliser (à l’ exemple des politiques ne relevant pas de la responsabilité d’une commune), mais parler vrai et éviter toute démagogie.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 13:38
Municipales 2014

MONTARGIS, LA SITUATION ACTUELLE

Pour les membres et sympathisants d'EELV-Gâtinais, l'engagement pour les municipales à Montargis s'est posé, sachant que nous n'avions pas les moyens de présenter une liste à nous seuls. La présence d'un élu sortant nous a engagés à être présents dans le débat autour de nos idées. En ces quelques mois, bien des évènements se sont produits que je n'ai pu relater sur ce blog. Aujourd'hui, je vous transmets en plusieurs articles ce que nous avons produit et dans quelle configuration nous nous trouvons à la veille des élections. Tout ce "paquet" aujourd'hui, parce que passé minuit ce soir, ce ne sera plus légal. Les 4 premiers textes sont les argumentaires sur lesquels nous avons construit notre participation à cette élection.

Notre ville s’est profondément transformée. De nombreux grands travaux ont modifié son aspect. Le nier est idiot et ne sert à rien. Globalement Montargis s’est embellie. Bien qu’il soit important, à lui seul le décor ne répond pas concrètement aux difficultés matérielles quotidiennes d’une majeure partie d’entre nous, dont de nombreuses femmes seules avec enfants. La Majorité municipale sortante n’a pas pris la mesure d’une réalité économique et sociale d’une population en souffrance. Notre ville évolue dans une société globale en profond changement. Cela engendre incertitude, angoisse, avec parfois des réactions violentes et diverses. A Montargis bien des signaux sont au rouge et indiquent la difficulté de vivre au quotidien.

Avec 14% de chômage à Montargis contre 10,5 sur le plan national, l’emploi est le problème numéro un. Il en va non seulement d’un bien-être retrouvé pour les personnes, mais d’un dynamisme nouveau pour la ville allant de paire avec le remboursement de la dette communale. (55% de la population est exemptée de l’impôt) Il faut cesser de miser uniquement sur l’arrivée –venue d’ailleurs- d’un sauveur sous la forme d’une grande entreprise, mais investir sur nous-mêmes et nos capacités à créer les conditions de l’initiative et l’innovation de multi-activités. Sachant qu’il n’existe pas de solution unique, il faut tout essayer en utilisant mieux les atouts, les compétences, les talents et l’imagination des habitants. Faute d’outils adaptés, trop de projets individuels sont abandonnés alors que la ville souffre de manque d’activités.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans politique
commenter cet article
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 23:50
Fukushima: trois ans déjà

AUJOURD'HUI DÉBUTE

LA QUATRIÈME ANNÉE DU DÉSASTRE

Le 11 mars 2011 a eu lieu le plus important séisme jamais mesuré au Japon, provoquant une vague d’une hauteur atteignant par endroits plus de 30 mètres et entraînant l'inondation puis la perte du contrôle de plusieurs réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. Dans les jours qui suivirent, ce furent des explosions, des hausses brutales de la radioactivité des milliers de fois au-dessus des limites admises et l'évacuation complète et définitive d'un territoire équivalent au tiers du Loiret.

Depuis ce 11 mars 2011, pas une seule semaine sans que nous n’apprenions de nouveaux incidents, de nouvelles fuites graves, de nouveaux épisodes de contamination du sol, de l’air, de l’eau, des centaines de tonnes d’eau hautement contaminée déversées chaque jour dans le Pacifique. Pas une seule semaine sans que l’on entende parler de traces de radioactivité dans les urines, d’angoisse des familles, du désespoir des agriculteurs qui parfois en viennent à se suicider, du désarroi de milliers de réfugiés, d’ouvriers envoyés au casse-pipe de la décontamination pour des salaires de misère. Contrairement au séisme et au tsunami qui ont été si meurtriers dans l'instant, la catastrophe nucléaire de Fukushima se poursuit inexorablement, ajoutant ses victimes pour des années, des décennies, des générations.

Les Loirétains vivent sous la menace d'au moins trois centrales particulièrement anciennes à Belleville, Dampierre-en-Burly et Saint-Laurent-des-Eaux. L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) reconnaît qu'un accident peut avoir lieu en France. A la suite des évaluations complémentaires de sûreté des installations nucléaires menées en 2011, l’ASN a prescrit à EDF des mesures concrètes d’amélioration de la robustesse des centrales. Toutes ces précautions ne sont pas encore mises en œuvre et, même ainsi, nous ne serons jamais à l'abri du pire. Enfin, outre le risque d'accident et l'accumulation des déchets radioactifs, EDF vient de reconnaître que prolonger l'exploitation de ses réacteurs nucléaires sera particulièrement coûteux.

Les écologistes du Gâtinais et de l'Orléanais réclament la fin de ce gaspillage infernal. Nous devons engager notre département vers l'efficacité énergétique, la sobriété et les énergies renouvelables.

Europe Écologie Les Verts Gâtinais ; Europe-Ecologie-Les Verts Orléanais

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 23:47
8 mars: le poète à toujours raison...

Le poète a toujours raison

Qui voit plus haut que l'horizon

Et le futur est son royaume

Face à notre génération

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

Entre l'ancien et le nouveau

Votre lutte à tous les niveaux

De la nôtre est indivisible

Dans les hommes qui font les lois

Si les uns chantent par ma voix

D'autres décrètent par la bible

Le poète a toujours raison

Qui détruit l'ancienne oraison

L'image d'Eve et de la pomme

Face aux vieilles malédictions

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

Pour accoucher sans la souffrance

Pour le contrôle des naissances

Il a fallu des millénaires

Si nous sortons du moyen âge

Vos siècles d'infini servage

Pèsent encor lourd sur la terre

Le poète a toujours raison

Qui annonce la floraison

D'autres amours en son royaume

Remet à l'endroit la chanson

Et déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

Il faudra réapprendre à vivre

Ensemble écrire un nouveau livre

Redécouvrir tous les possibles

Chaque chose enfin partagée

Tout dans le couple va changer

D'une manière irréversible

Le poète a toujours raison

Qui voit plus haut que l'horizon

Et le futur est son royaume

Face aux autres générations

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 11:34
Les contradictions d'Hervé Kempf

HISTOIRE DES REVUES ECOLOGISTES

Le 12 février, j’étais à Paris à l’Institut d’histoire du temps présent. Ce séminaire proposait deux thèmes au menu. Le premier sur l’histoire des revues écologistes : La Gueule Ouverte (1973), L’Agence de Presse Réhabilitation Ecologique puis Ecologie (1973), Le Sauvage (1973) ou encore Silence (1982). Ce jour, c’est au tour d’Hervé Kempf, journaliste, fondateur de la revue Reporterre dont 9 numéros paraîtront entre 1988 et 1989, de présenter son expérience.

Hervé nous a brossé son cursus personnel et comment, dès les années lycée, son intérêt pour l’écologie s’est manifesté. Et là, on apprend que Pierre Fournier, qui était chroniqueur et dessinateur à Hari-Kiri hebdo puis à Charlie-Hebdo et fondateur de la Gueule Ouverte, a encore frappé…Hervé Kempf a insisté sur son caractère non militant et sur son engagement journalistique qu’il a toujours exercé avec rigueur et professionnalisme. C’est ainsi qu’il crée Reporterre en 1988, puis aujourd’hui son quotidien en ligne.

Il est marrant Kempf. Non, non, il n’est pas militant sauf qu’en 1988, c’est le million de francs de l’héritage de son grand-père qu’il met sur la table pour lancer son journal. A l’époque, Jean Carlier et moi, tous deux d’Ecologie, et Jean allait bien au-delà, nous l’avions longuement rencontré avant son aventure. Nous n’étions pas très optimistes sur son projet sachant que nous étions dans la galère depuis pas mal d’années. Lui estimait que son caractère non militant et très professionnel, avec une quadrichromie sur toutes les pages affirmeraient le titre auprès d’un large public. Même si le journal était sympa, l’aventure s’arrête au neuvième numéro.

Non, non il n’est pas militant, simplement il démissionne du journal Le Monde estimant être censuré concernant la lutte autour du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Ce n’est pas militant çà ? Sans doute inscrit-il sous le nom de militants ceux qui sont encartés sous la bannière écologiste ?

Aujourd’hui, il nous explique qu’autour du quotidien de l’écologie (en ligne) qui marche bien, devoir toujours par professionnalisme rétribuer ses collaborateurs ou des pigistes occasionnels. C’est plutôt bien, reste que lui-même, c’est lui qui le dit, n’est pas rétribué parce que inscrit à Pôle emploi. Posture qui allège de façon temporaire la trésorerie de Reporterre. N’est-ce pas là une posture militante que nous avons connue dans presque tous les titres de la presse écolo ? A propos du quotidien ; il déclare à juste titre ce que nous avons toujours exprimé à savoir qu’un courant de pensée s’est toujours appuyé sur des médias. Qui sont-ils ces médias sinon militants ?

Par ailleurs, ne s'est-il pas défini en 2009 comme «objecteur de croissance », ce n’est pas militant çà.

Allez Kempf, lâches-toi un peu, que tu le veuilles ou non, tu es un militant écolo. Il faut-y faire même journaliste, c’est ta réalité, assumes.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 11:18

DISPARUE DEPUIS LE 5 FEVRIER 21H15

42 ans Leslie Benoit appartenant à la Communauté des gens du voyage a disparu depuis le mercredi 5 février. Elle a quitté seule l'aire des gens du voyage de Vimory aux portes de l'Agglomération de Montargis (Loiret) et depuis n'est pas reparue. Mesurant 1,56 pour 40 Kg, blonde avec des racines noires, elle est vêtue d'un jogging bleu et d'une doudoune noire sans manches. Si vous croisez cette personne contacter le 17 ou le 06 23 76 78 77.

Affiche distribuée par la Communauté du voyage

Affiche distribuée par la Communauté du voyage

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Montargis
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 17:33
Cavanna pas toi...

INDESTRUCTIBLE...

Cavanna, mais qu’est-ce que tu nous fais ! Pas toi, non, pas toi ! Tu nous l’avais promis, juré, craché.

Appelles-nous encore « tes enfants », embrasses-moi pour que je sois à nouveau rouge comme une pivoine, dis moi encore que tu es heureux que je sois guérie et que je suis belle en me tenant les mains. Dis-moi encore que tu es en retard pour un article dans Ecologie-Infos parce que tu as l’impression de te répéter sans arrêt. Que ça te foute le moral à zéro, pour que nous puissions à nouveau te remonter les oreillers, et aller frapper à tes volets le soir rue des Trois-Portes pour récupérer ton papier du mois Et là, tu ouvriras encore, en chemise de nuit, avec tes grandes guibolles toute maigres, en disant à douce voix « Ah c’est vous les enfants, entrez ».

La Sylvie de la page 7

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Coup de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022