Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 15:52


Il parait que le Père Noël serait trop gros et un mauvais exemple pour les enfants, etc, etc...Celui-ci est dans la démesure et peut-être pas très écolo... Tant pis, je vous l'offre quand même

Numeriser0106.jpg


Que cela soit ici ou ailleurs, en ces temps difficiles pour beaucoup d'humains, je souhaite à tous ceux qui le peuvent de vivre quelques heures, ou quelques jours de plaisir et de convivialité. Je sais ce n'est pas gagné pour tout le monde:

Bonnes tes

 à
  toutes et tous...

Repost 0
Publié par Burgunder
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:31

MIEUX PRODUIRE POUR MOINS JETER

Numériser0101
L'Eclaireur du Gâtinais du 20 novembre 2009

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Ecologie
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 16:05

IDENTITE NATIONALE,
TROP,C'EST TROP
Une goutte d'eau, une de trop. L'arrogance a ses limites, et là, je ne rentre pas  sur le fond d'un débat qui pose des questions bien au-delà de l'identité nationale. Je m'insurge contre cette méthode qui consiste à mépriser tout ceux qui ne sont pas UMP ou qui n'en seraient pas courtisans. Ainsi en est-il de la gouvernance habituelle ici à Monragis de Jean-Pierre Door (député maire) et Franck Supplisson son adjoint à la mairie et par ailleurs directeur adjoint du cabinet du ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire Eric Besson. Symboliquement, je trouve très significatif de se réunir entre-soi sur un sujet qui pour le moins n'est pas neutre. 


Il y a le fond et la forme. En l’occurrence, la forme augure mal de la suite de ce débat.

 

Monsieur Jean-Pierre DOOR, député maire UMP de Montargis ayant précisé ce matin à France-Inter que les personnes invitées au débat ce soir au Ministère de l’Immigration autour d’Eric BESSON (70 élus du Montargois, et des acteurs du secteur associatif) étaient soit membres ou sympathisants de la majorité UMP actuelle. La politesse et le respect élémentaire des élus, de l’ensemble des forces vives et de la population de notre Ville et de notre Agglomération, aurait été d’inviter toutes les sensibilités. Or ce n’est pas le cas. Ensuite, libre à chacun de participer ou pas au débat.

 

Si l’identité nationale et le lancement de ce débat sont réduits à l’appartenance ou à la proximité d’un parti politique, je n’en suis pas. Par respect pour les Montargois et les Montargoises de toutes sensibilités, dans ces conditions, je renvoie à Monsieur le député maire UMP ma carte d’identité nationale. Désormais, je me considère plus que jamais comme Citoyen du monde.

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 21:28

mur

D'UN MUR A D'AUTRES...

Ce 9 novembre 1989, moi, je n'étais pas à Berlin, n'empêche que l'onde de choc de l'ouverture du mur est arrivée jusqu'à nous, jusqu'à moi. Ce fut un grand moment et le reste encore aujourd'hui 20 ans après si l'on en juge par les festivités de ce jour à Berlin. Mais...

Ce 9 novembre a été le point d'orgue symbolique de la chute d'un totalitarisme devenu insupportable à des peuples dont la liberté était confisquée au nom du communisme (Pologne, Hongrie, Tchécoslovaquie, Roumanie, Bulgarie, pays Baltes, Allemagne de L'Est, etc).


Berlin 13 Août 1961

Ce qui m'est venu de suite à l'esprit ce jour là c'est que ces évènements n'étaient pas seulement la chute du communisme totalitaire (ce qu'il était vraiment), mais la fin réelle de la seconde guerre mondiale provoquée par le régime nazi et une fois vaincu -et il le fallait- avait divisé les pays européens (Yalta) et divisé l'Allemagne elle-même.

De justesse, les Français ont fait partie des vainqueurs de Allemagne nazie, mais de suite, ils se sont lancés dans deux guerres coloniales qu'ils ont perdues et qui les occupa jusqu'en 1962.



 Enfant et adolescent dans les années cinquante, j'entendais parler autour de moi de l'équilibre de la terreur et du rideau de fer qui divisait l'Europe. Cela me faisait peur, aussi j'étais très attentif à l'actualité et bien à l'écoute. Aussi, j'ai une petite mémoire de la révolte des travailleurs est-allemands de 1953 écrasée par les chars soviétiques. Je me souviens très bien de la révolte hongroise de 1956 et de l'immobilisme de l'Occident lors de son écrasement toujours par les mêmes chars soviétiques. Je me souviens très nettement de ce dimanche 13 août 1961 lorsque Berlin au petit matin s'est trouvé matériellement coupé en deux par des barbelés et qui deviendront le "mur de la honte". L'inquiétude était grande. C'est ce jour là que j'ai compris et vraiment intégré que les Allemands payaient toujours les conséquences et  l'addition du régime nazi. Ils étaient divisés, séparés, déchirés, territorialement, collectivement et individuellement, jusque dans leurs familles. Je me souviens des photos de ces familles qui tentaient de s'entre-apercevoir d'Est en Ouest et inversement. Durant ce temps, les Français s'apprêtaient à accueillir plus d'un million de  rapatriés d'Algérie entre 1961-62. Généralement, ils seront mal accueillis par la Métropole.



Je me souviens parfaitement du printemps de Pragues de 1968 et de l'espoir qu'il suscita d'abord pour les Tchécoslovaques eux-mêmes mais aussi pour tous ceux qui souhaitaient voir enfin un socialisme à visage humain derrière le rideau de fer. C'était à nouveau sans compter sur les chars soviétiques auxquels s'ajoutèrent ceux des pays frères dont l'Allemagne de l'Est, la Hongrie et la Pologne entres autres, pour que l'ordre règne en pays déviant. L'étudiant pragois Yann Palach s'en est immolé.

J'ai également en mémoire ce 1er août 1975, la première Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE) qui s'acheva par la signature des "Accords d'Helsinki" qui n'était pas un traité au sens juridique pur mais plutôt des engagements politiques entre les 35 pays participants. Sont concernés entre autres : les Etats-Unis, le Canada, l'URSS et tous les états européens (ceux du pacte de Varsovie et ceux de l'OTAN), y compris la Yougoslavie, seule manque l'Albanie. Si cet accord comporte quelques engagements du genre : "inviolabilité des frontières", "non recours ou emploi de la force" et d'autres du même tonneau, ce que j'ai retenu tout particulièrement, c'est le 3ème volet. Celui-ci stipulait de mémoire : "le respect des droits de l'homme, particulièrement en matière de penser et de religion, ainsi que de libre circulation des personnes".Voyez le genre dans une Europe coupée en deux par le rideau de fer et Berlin par le mur. Pourtant ces accords pèseront sur les dirigeants soviétiques et permettront au développement des révolutions démocratiques et populaires des états du bloc de l'Est à partir de 89.


Un vopo est-allemand saute les barbelés pour passer à l'Ouest

Il y a eu l'invasion par l'URSS de l'Afghanistan au noël 1979. Son  nom de code: "opération Pragues". Mais on ne peut pas gagner à tous les coups, aussi, ce fut un total échec et sur commandement de Mikhaël Gorbatchev, les troupes soviètiques battent en retraite définitivement  en février 1989.

 Le 13 décembre 1981, le général polonais Jaruzelski, premier ministre,décrète l'état de siège en Pologne pour écraser la popularité du premier syndicat libre des pays de l'Est, Solidarnosc (Solidarité).  Bien que menaçants les Soviétiques n'interviendrons pas.

A partir de 1989, l'empire se délite, les polices politiques, à elles seules ne peuvent contenir l'aspiration de liberté qu'expriment les populations de pays fermés sur eux-mêmes depuis la chute du nazisme. Elles ont  durant des décennies connues la guerre, l'occupation et le totalitarisme sous différents régimes et dictatures. En 1989, la chute d'un mur a été pour une population depuis longtemps opprimée, le bonheur simple de la liberté d'aller et venir tout simplement.  C'était une révolution!


Berlin novembre 1989

2009, la réunification de Allemagne est devenue une réalité. Néanmoins, ces 40 années de vies séparées à l'évidence ne se comblent pas aussi aisément. L'Ouest et l'Est ont encore leurs fantômes.  Pour moi, par leur histoire,   tous les allemands ne sont pas égaux, ni dans leurs têtes, ni dans les faits.  L'effondrement d'un mur de 28 ans symbole d'un totalitarisme aigü c'est réjouissant. Néanmoins, au-delà des feux d'artifice nous devons    rester vigilants. Je veux dire que le totalitarisme n'est jamais totalement éradiqué, et qu'au-delà des régimes il peut se transformer et prendre d'autres formes. Par exemple: un ultra-libéralisme sans limites qui pense  à lui seul dominer le monde, parce qu'il aurait  vaincu  au début des années 90 le totalitarisme communiste des pays de l'Est ?

De par le monde, d'autres murs et rideaux de fer existent, comme celui qui "court" entre les Etats-Unis et le Mexique ou celui entre Israël et la Palestine. Il y a encore celui qu'on ne voit pas et que l'Europe unifiée tisse autour d'elle comme le mur "la Valla", autour de l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc. Toujours en Europe, ne pas oublier les murs de l'Irlande du Nord et le rideau de fer en Asie entre les deux Corées...

Cette fête anniversaire des vingt ans de la chute du mur de la honte à Berlin, me démontre  concrètement qu'un mur ne résoud rien, et que tôt ou tard les peuples passent par dessus. 

Voici le lien vers une vidéo sur le site de France Info :

http://www.france-info.com/chroniques-l-invite-du-matin-2009-11-02-faire-tomber-le-mur-entre-israel-et-la-palestine-kouchner-362808-81

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 10:39

SOUTIEN A LA RESISTANCE ANTI-OGM 

 

 



Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 10:26

COMMENT SORTIR
DU NUCLEAIRE
EN REGION CENTRE?


QU’EST CE QUE “VIRAGE ÉNERGIE NORD-PAS-DE-CALAIS” ?

 

Une association qui regroupe des individus et des personnes morales, et qui regroupe des compétences dans les domaines des énergies, de l’ingénierie, des sciences physiques, humaines et sociales.

 

Une association qui vit grâce aux cotisations et aux dons de ses adhérents, et au soutien actif des verts Nord-Pas de -Calais, du réseau Sortir du Nucléaire et de la fondation pour une terre humaine.

 

Une association qui a pu mobiliser certains experts et s’adjoindre la compétence d’un bureau d’études pour garantir le sérieux des conclusions du travail réalisé.

 

Une association  qui a su mobiliser  3500 heures de bénévolat pendant un an.

Et pour quels résultats? On peut atteindre le "facteur 4" en 2050, sans renouveller les réacteurs nucléaires de Gavelines (Pas de Calais).

   

Le facteur 4 ? La France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de CO2 d’ici à 2050, et a inscrit cet objectif dans la loi. L’objet du travail de “virage énergie” est de voir comment on peut atteindre cet objectif en ne renouvelant pas les réacteurs de Gravelines.

 

Comment fait-on ? L’étude “virage énergie” détaille les moyens envisageables pour atteindre l’objectif : elle décrit d’abord avec précision les consommations et les productions d’énergie de la région, actuelles et dans l’avenir,  puis elle envisage toutes les économies possibles (à taux de croissance égal à celui des scénarios ”officiels”... même si les auteurs ne cachent pas leur préférence pour davantage de sagesse) et les apports des énergies renouvelables utilisées intelligemment comme des  parcs éoliens mutualisés avec le Royaume Uni et les pays scandinaves, des  réseaux de chaleur pour récupérer la chaleur industrielle perdue, du stockage de chaleur intersaisonnier dans les quartiers d’habitation, et du  développement du solaire, du biogaz etc...
 

L’étude préconise aussi de sortir d’une concurrence déloyale entre les modes de transport, au profit du développement des voies ferrées et fluviales. Elle calcule les bénéfices issus d’une maîtrise de l’étalement urbain. Elle évalue, enfin, l’impact important et positif des mesures proposées en termes d’emplois durables, non délocalisables et répartis sur le territoire régional.

 

Construction d'une maison ossature bois dans le Gâtinais en 2009

SIMON MÉTIVIER, ingénieur en recherche et développement sur les énergies, qui est  administrateur de “virage énergie” et co-auteur du chiffrage et du cadrage du scénario, en fera la présentation et répondra à nos questions dans la salle de conférences du Musée des Sciences Naturelles, 3 rue Marcel Proust à Orléans,
  jeudi 26 novembre 2009 à 20h30.

 

 SI ON FAISAIT UN “VIRAGE ÉNERGIE” EN RÉGION CENTRE ?

 

Nord-Pas-de-Calais et Région centre ont de grandes différences. La région Nord-Pas-de-calais est plus petite, plus industrialisée, et plus dense que la région Centre, ce qui est un atout pour rentabiliser certaines techniques (comme les réseaux de chaleur ou la récupération des calories des industries). La région Centre est plus vaste, moins industrielle et connait un fort étalement urbain. Elle est la seconde région française productrice d’électricité, derrière Rhône-Alpes, et l’électricité produite est à 98% nucléaire, et massivement exportée (plus de quatre fois la consommation régionale, source: observatoire des énergies en Région centre).

 

 La Région centre possède un "Pôle d'efficacité énergétique". Mis en place par le Conseil régional, qui soutient des recherches sur l’efficacité énergétique et les énergies nouvelles (8 millions d’euros sur 5 ans); Le Conseil régional mise également sur la formation aux techniques d’économies d’énergie pour les professionnels (architectes, bureaux d’études, collectivités, sociétés d’HLM, etc.) et sur la sensibilisation et l’éducation à l’environnement (en aidant des associations spécialisées). D’autres collectivités comme des département, certaines  agglomérations mettent en place des “agendas 21”, etc.

 

Combien Consommerons-nous demain?
Comment planifier la baisse à effet de serre?
Comment sortir du nucléaire en Région centre?

Soutenir l’innovation, la recherche, la sensibilisation à l’environnement, c’est nécessaire et c’est bien, mais s’engager vraiment dans une démarche prévisionnelle et prospective, c’est mieux, et pour tout dire c’est même indispensable pour éviter les doublons et les incohérences !

                                          Capteurs solaires sur des logements sociaux à Paris    

 La pression citoyenne sur EDF,   parait plus que jamais nécessaire . Invariablement, tout va bien dans les centrales nucléaires de la région . S’il n’y avait pas la presse ... et l’ACIRAD-CENTRE, nous baignerions dans un consensus (très) mou . Dormez , braves gens du Centre, pendant que les centrales ronronnent !
 

 Pour l’ACIRAD, il ne doit pas y avoir de réflexion prévisionnelle sans que l’on imagine les étapes, les méthodes et les moyens d’une sortie raisonnée du nucléaire. “Raisonnée” ne voulant pas dire “repoussée aux calendes grecques” ou “renvoyée exclusivement à des décisions nationales” mais voulant dire, par exemple, calculer l’impact en Région centre, d’une réduction de moitié de la consommation d’électricité sans perte de confort; mais voulant dire aussi  chercher des  moyens de répliquer à la propagande unilatérale menée par EDF en milieu scolaire et dans la presse...


Alors, peut on être militants, tout en participant avec d’autres à une démarche prospective du type de celle qui a été menée en Nord-Pas-de-Calais ? à nous, adhérents ou non de l’ACIRAD, qui sommes préoccupés par l’avenir énergétique de la région et qui sommes inquiets face aux risques du nucléaire, d’en débattre le 26 Novembre !



                                    Fribourg en Allemagne, réhabilitation d'immeubles de bureaux.
                                          Les zones les plus bleues sont des capteurs solaires

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Ecologie
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 16:34

CLIN D'OEIL
Alors que tous les médias rendent hommage au père du structuralisme, je  n'ai pas la prétention de me lancer dans des analyses et commentaires sur une oeuvre immense dont je n'ai pas fait le tour. D'ailleurs je ne le ferai jamais tant il me manque de connaissances à la fois en philosophie et en sciences.

Sa révolution fondamentale de la pensée n'a pas été tant dans une réponse donnée - fut-elle géniale - au milieu de bien d'autres. Sa révolution est entièrement dans son questionnement. C'est ainsi qu'il a bouleversé non seulement l'anthropologie en la décolonisant, mais aussi l'ethnologie, la philosophie, la linguistique, la psychanalyse, l'historiographie, etc...

L'écologiste que je suis a bien entendu et  intégré sa leçon sur la rencontre de l'autre, sur la reconnaissance et la richesse de la diversité et des différences et de la complémentarité en insistant  sur le lien incontournable entre nature et culture.

Aujourd'hui, les partisans de la globalisation et de l'uniformisation du monde tentent de contester sa pensée. Pas étonnant, non ?

Merci monsieur Lévi-Strauss pour le caractère universel de votre oeuvre...


"Le monde a commencé sans l'homme
et il s'achèvera sans lui"
Tristes Tropiques, 1955
Editions PLON

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 22:42

FRANCE DEFIGUREE ET GUEULE CASSEE

Lors de la session plénière du Conseil Régional du Centre le 22 octobre dernier, un débat de politique générale a été lancé par le Président Bonneau. Débat houleux mais intéressant qui dura près de quatre heures.  Le groupe Vert s'est exprimé trois fois, voici mon intervention. Si j'ai particulièrement ciblé l'UMP, c'est que ses représentants sont aux affaires depuis 2002, bientôt huit années. Si en tant qu'écologiste je considère que la Gauche traditionelle (PS-PC) ne nous écoute pas assez et que parfois elle a du mal avec ses repères, c'est l'UMP qui gouverne et chaque jour un peu plus démolie les conditions du vivre ensemble dans notre pays. Pour moi, c'est impardonnable, trop, c'est trop...



La Région centre n'est pas en dehors du monde. En 1971, un certain Michel Péricard lançait sur antenne 2 de l'ORTF l'émission "la France défigurée". Ce futur député-maire, RPR de St Germlain en Laye avait raison et était quelque peu visionnaire.

2009, France défigurée, nous y sommes à la fois économiquement, socialement et écologiquement, sachant que tous trois sont intimement et étroitement liés. Économiquement, il serait un peu rapide d'évacuer les difficultés rencontrées dans ce secteur au prétexte de la crise financière et économique que nous traversons depuis un an. Ne viennent-elles pas l'une et l'autre des dérives d'une économie libérale sans limites et toute puissante qui n'est rien d'autre que le fruit du dogme des tenants du pouvoir UMP actuel. Mesdames et messieurs de l'opposition régionale et messieurs les parlementaires, ce n'est pas faire de la basse politique que de dire, de vous le dire, que la crise, certes mondiale, est de votre co-responsabilité et que vous la partagez avec vos honorables correspondants des autres continents. On ne peut à la fois défendre ce type d'idéologie et verser des larmes sur la hausse du taux de chômage (plus 36% des moins de 25 ans en Région centre en un an). On ne peut verser des larmes comme vous le faites sur la diminution des budgets des investissements des entreprises, la dégradation de la balance commerciale et le repli plus que significatif du chiffre d'affaires de l'industrie de notre pays et bien évidemment de notre région.

La politique menée  par  le seul Prince Président que vous soutenez, enfonce notre pays dans un malaise qui pourrait bien à terme s'avérer totalement destructeur à la fois pour les individus et pour notre pays. Quand on organise de façon systématique la démolition, je dis bien démolition, de la solidarité nationale à travers les services publics, je pense à la Poste, à  la SNCF, à l'Hôpital public, à l'audiovisuel, à Pôle-emploi, etc... quelles valeurs défendez-vous? sinon celle du chacun pour soi, de l'individualisme débridé et de la loi du plus fort. Je pense également à la faillite annoncée d'une Sécurité sociale totalement ruinée et dont les maux sécurité et social se vident de sens chaque jour un peu plus. Bientôt, seuls les plus aisés disposeront de quelques moyens privés pour assurer leurs soins (c'est déjà d'actualité). Les classes moyennes, les plus modestes et les précaires croqueront des placébos non remboursés achetés en supermarché. Démolition de la solidarité territoriale, non seulement par des inégalités de services à la population, mais aussi par la réforme territoriale qui se profile comme un bond en arrière digne de records olympiques dopés.

Sans aucun doute, il faut alléger l'empilement des collectivités et réformer. Sur ce point les Verts ont toujours estimé que les Conseil généraux  n'étaient plus aujourd'hui pertinents et qu'il fallait privilégier l'échelon local et régional adossés à une réforme conjointe du Sénat. L'Europe des régions étant pour nous l'objectif à atteindre. Je crois l'avoir déjà exprimé dans cet hémicycle, ce sont bien les gaulistes que vous dites être qui avaient renvoyé le général chez lui à Colombey. N'avait-il pas eu en 1969 l'impertinence de "l'idée régionale" doublée d'une réforme du Sénat ?

Aujourd'hui, le Prince Président nous propose non pas l'acte 3 de la décentralisation, mais un retour à un centralisme jacobin pur et dur doublé d'un hold hop électoral par un découpage et un mode de scrutin anti-démocratiques organisant de véritables rentes de situation pour la seule UMP par ce scrutin inique à un tour.



Cette réforme territoriale va renforcer le clientélisme local. Elle va, renforcer une logique de guichet au détriment de la logique de projets d'aujourd'hui. Que dire de la disparition de la taxe professionnelle sans compensation annoncée et qui va placer les collectivités locales dans une précarité mortelle et qui menace directe le budget des ménages. Il est vrai qu'avec 1420 milliards d'euros (22000 euros par habitant).

Ce même Prince-Président qui fonctionne par coups médiatiques émotionnels au gré de l'actualité, mène des politiques de classe favorables aux plus nantis. Je pense au bouclier fiscal ou encore à la baisse de la TVA à 5,5% pour le secteur de la restauration qui ne profite ni à l'emploi ni aux consommateurs. Merci à Monsieur Novelli qui fait semblant de s'en offusquer en fronçant les sourcils. Je ne parle pas du double langage qui consiste dans une multitude de domaines d'afficher des promesses et de réaliser concrètement l'inverse : "je promets de ne pas privatiser GDF..." On sait ce qu'il en est aujourd'hui. Avec ce Prince Président, ce n'est pas le coup d'état permanent, mais le coup du mensonge permanent.

Ce Prince-Président dans le discours verdit tout ce qu'il dit et annonce des politiques écologiquement vertueuses. Dans le même temps il démantèle le fret du rail au profit du tout camion. Et de faire des discours avec des trémolos dans la voix à propos de la conférence de Copenhague.

Un Prince Président qui porte la guerre en Afganisthan et qui à chaque militaire tué verse des larmes. Dans le même temps, il traque sur notre sol les réfugiés afgans souvent jeunes et que l'on expulse la nuit en catimini... à Kaboul dans des "zones sécurisées"... mais qui n'exclut pas bien sûr les attentats suicides. Aujourd'hui même, monsieur Gloagen député UMP du 16ème arrondissement de Paris nous dit ... "c'est la loi", mais en octobre 1940 et en juillet 42 et jusqu'à la libération, pour certaines catégories de  populations, c'était aussi la loi...

Je pourrais ainsi poursuivre à l'infini la liste sur tous les domaines des nuisances et le mot est faible, il nous faudrait tellement plus de temps. Néanmoins je pointerai en particulier la mise sous tutelle de la justice, ou encore du fichage toujours plus vaste et plus pointu des citoyens de ce pays (plus de 40 fichiers différents).



Mesdames et messieurs de l'UMP, les Français sont mals, les Français stressent, les Français souffrent. On ne suicide pas seulement dans les prisons, ce qui n'émeut pas grand monde, on se suicide désormais sur son lieu de travail ou à cause. Pourquoi ? Parce que c'est l'application au quotidien dans la vie professionnelle des gens, de votre dogme. D'autres en arrivent à l'annonce de la perte de leur emploi (parfois malgré les bénéfices de l'entreprise) à détruire par désespoir leur outil de travail. D'autres encore, en arrivent à détruire tout simplement leur production comme l'ont fait récemment et j'imagine pas de gaieté de coeur, des catégories de producteurs agricoles et ainsi de suite...

A la veille de la conférence sur le Climat de Copenhague sur laquelle plane déjà un possible échec, la vraie question est celle de la sortie de crise et à quoi pourrait bien ressembler la société de demain. Nous craignons le pire à savoir l'instauration d'une barbarie libérale qui ne laissera personne indemne , ni l'économie, ni le social, ni l'environnemental. Aujourd'hui , les écologistes estiment que nous sommes dans l'urgence climatique,
l'urgence pour la préservation de la biodiversité
l'urgence du pouvoir de vivre,
l'urgence du vivre ensemble,
l'urgence de la solidarité locale, régionale, nationale et internationale
Sur tous ces sujets, les écologistes ont depuis 4 décennies posé le diagnostic et proposé  de véritable réponse concrètes qui curieusement hier étaient hors sujet, et deviennent dans les discours l'actualité d'aujourd'hui.
En attendant mesdames et messieurs les parlementaires et conseillers régionaux de l'UMP et alliés, c'est bien grâce à vous si la France est défigurée à ce point qu'elle en a la gueule cassée.

En France, personne n'avait vu venir l'explosion sociétale des évènements de mai 68. Gare à la prochaine qu'on ne verra pas plus venir. Alors, il n'est pas sûr, qu'il y ait de nouveau un autre préfet Grimaud...

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 17:48

POUR L'EAU, ON VERRA PLUS TARD...

Une nouvelle entreprise dans le Montargois, pourquoi pas ? Ce qui nous pose problème, c'est l'ordonnancement des enquêtes  publiques. Pourquoi avoir donné une priorité à l'enquête d'autorisation d'exploiter une installation classée, ce qui rendra exécutoire le permis de construire en cas d'avis favorable alors que l'enquête publique "loi sur l'eau" n'interviendra que plus tard. Pourtant question eau les papeteries s'y connaissent, parce que grandes consommatrices...
Ci-joint l'intervention des Verts-Est Loiret et du Rassemblement Europe Ecologie Montargis Est-Loiret auprès du commissaire enquêteur le 13 Octobre  et l'article de presse qui a suivit.


Enquête publique préalable à la demande présentée par la Société ICT France SAS (Industrie Carterie Tronchetti pour une installation classée sur le site Arboria 2, commune de Pannes.

Les Verts Est- Loiret et le Rassemblement Europe Ecologie, en se tenant rigoureusement au périmètre de cette enquête pour des raisons de cohérence, n'adhèrent pas à la démarche de cette enquête d'autorisation d'exploiter une installation classée.

La raison essentielle est que l'enquête publique "loi sur l'eau" n'interviendra qu'après l'autorisation de construction et d'exploitation de l'unité de production ICT-FRANCE. C'est un peu tard !

Alors que le discours officiel et la prise de conscience plus générale des populations sur les problèmes environnementaux font suite au Grenelle de l'environnement, il aurait été important d'adopter dans le bon ordre, les procédures publiques. Les Verts et le Rassemblement Europe écologie estiment qu'il aurait fallu mener de front les deux enquêtes au sujet de la ressource en eau et des rejets. Quatre km de canalisations sur le territoire de l'Agglomération posent question. Il en est de même de l'augmentation d'un trafic routier que le Grenelle souhaite voir diminuer.

En conclusion, pour ces raisons d'incohérence de procédure, nous ne nous prononcerons sur l'opportunité de l'implantation de cette unité industrielle qu'après la seconde enquête. Nous avons parfaitement conscience de ne pas répondre au cadre défini de la présente enquête publique mais répondre serait accepter cette absence évidente de méthode.

 Pour les Verts Est -Loiret,
pour le Rassemblement d'Europe Ecologie,
Jean Luc Burgunder,
Vice-président du Conseil régional de la région Centre
Conseiller municipal de Montargis.








Article paru dans l'Eclaireur du Gâtinais le 29/10/09 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 01:08

VERS UNE EXPERIMENTATION POSSIBLE !

Téléphonie mobile : Jean-Pierre DOOR répond positivement à la demande des Ecologistes. 
Au nom des Verts, et des Eco-citoyens autour du Rassemblement des écologistes d’Europe Ecologie de l’Est-Loiret, je me félicite de l’engagement oral que Jean-Pierre DOOR a pris lors du Conseil municipal du 30 septembre dernier.

 

Ainsi, il répondait à ma question concernant une expérimentation possible sur l’abaissement des radiofréquences des antennes relais de la téléphonie mobile sur Montargis, et j’avais proposé déjà précédemment le périmètre de l’Agglomération, à propos d’une charte sur la téléphonie mobile. Ainsi Jean-Pierre DOOR s’est engagé pour poser la candidature de l’Agglomération, afin que celle-ci soit volontaire dans cette démarche.

 

Cette expérimentation a été concédée par le gouvernement aux participants du Grenelle des ondes de mai 2009. En juillet, un Comité opérationnel a été mis en place, présidé par le député (PS) Jean-François BROTTES. Un cahier des charges a été écrit durant l’été, et le Comité a lancé un appel à candidature le 17 septembre, pour identifier les communes pilotes volontaires, appel qui sera clos le 31 octobre.

 

Il s’agit bien d’un volontariat des communes ou communautés de communes ou agglomérations, quelque soit leur taille. Cette expérimentation a deux objectifs : la diminution de l’exposition aux radiofréquences des antennes relais ; la définition et l’expérimentation de nouvelles procédures de concertation et d’informations locales.


 

 


Le petit bémol, c’est qu’avant même l’appel à candidature, une centaine de villes se portaient déjà volontaires (Montargis n’en faisait pas partie, d’où ma question au Maire), alors que seules 10 à 20 communes seront retenues au total. La liste des heureux élus sera connue fin novembre. Rappelons qu’actuellement les radiofréquences sont de 41 à 61 V/m, toutes les valeurs comprises entre ces chiffres jusqu’à une valeur basse de 0,1 V/m vont être étudiées. Pour mémoire, plusieurs pays européens ont déjà réduit leurs émissions, sans pour autant nuire à la téléphonie mobile, tout en assurant une bien meilleure protection sanitaire des riverains d’antennes. A remarquer que cette expérimentation grandeur nature sera sans incidence financière pour notre Agglomération.

 

Pour anticiper les nouvelles procédures de concertation et d’information qui sortiront de cette expérimentation, il serait souhaitable et vertueux que Jean-Pierre DOOR, Président de l’Agglomération, porte publiquement la candidature de l’Agglomération, ainsi que sa date de dépôt auprès du Comité opérationnel. Cette expérimentation n’est pas les jeux olympiques mais une sélection apporterait un intérêt particulier à notre territoire.

Article publié dans l'Eclaireur du Gâtinais du 8/10/2009


Repost 0
Publié par Burgunder - dans Ecologie
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022