Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 16:19

ATTENTION CHANTIER 

Panneau A14  Afin d'améliorer la visite et la lecture de mon blog, j'ai débuté un vaste chantier qui dans un premier temps peut perturber sa configuration et sa mise en page. Sont particulièrement touchés et affectés tout ce qui a été jusqu'alors publié. Les textes ne sont pas tronqués ce qui n'est pas le cas de nombreuses illustrations. Il se peut aussi que des "blancs" apparaissent de ci de là. Je vous prie d'excuser ces petites difficultés qui avec le temps disparaîtront.

Merci de votre compréhension.  

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 13:52

Les Etats-Unis ont conspiré

des menaces de représailles

contre l'Europe

en cas de résistance face aux OGM.

 

Wikileaks continue de secouer le monde politique en mettant en lumière les complots, la corruption et le camouflage. Le dernier lot de fuites diplomatiques publiés par Wikileaks révèle ce qui ne peut être caractérisée comme une conspiration américaine a conduit à la force des OGM sur les pays européens en rendant ces pays qui paieront un prix élevé si elles résistent.

 

La fuite révèle les mots de Craig Stapleton, l'ambassadeur américain en France, qui poussait les intérêts commerciaux de l'industrie des biotechnologies en tentant de forcer les OGM en France. Dans ses propres mots (ci-dessous), il exprime sa frustration à l'idée que la France pourrait adopter des lois environnementales qui entravent l'expansion des OGM :

  

"L'Europe recule pas en avant sur cette question avec la France joue un rôle de premier plan, avec l'Autriche, l'Italie et même la Commission [européenne]... Le déplacement à des représailles fera comprendre que la voie actuelle a un coût réel pour les intérêts européens et pourrait aider à renforcer la voix européenne pro-biotechnologique."

 

Vous avez jusqu'ici ? ses propres paroles : des "représailles" comme un moyen de "lui faire comprendre" que la résistance des OGM aura un prix.

   P1080285

Stapleton poursuit en disant quelque chose d'assez incroyable :

"L'Équipe de Paris des Pays recommande que nous étalonner une liste de cibles de représailles qui provoque des malaises dans toute l'UE puisqu'il s'agit d'une responsabilité collective, mais qui se concentre également en partie sur les pires coupables. La liste devrait être mesurée plutôt que de vicieux et doit être durable sur le long terme, car il ne faut pas s'attendre à une première victoire..."

"Comme vous lisez ces mots à nouveau, rappeler que ce sont les mots de l'ambassadeur des États-Unis à la France qui suggère aux Etats-Unis "calibrer une liste de cibles de représailles" afin de "provoquer un malaise dans l'Union européenne" qui doit être "durable sur le long terme."

  

La conspiration OGM mondiale n'est plus une théorie

Faut-il rien dire de plus ? Cette fuite se révèle, une fois pour toutes, qu'il ya un complot mondial des OGM, où les agents du gouvernement travaillent dans le secret de pousser l'ordre du jour de Monsanto OGM, tout en pénalisant les opposants aux OGM et en les ajoutant à une "liste de cibles de représailles."

Cette fuite prouve aussi que Natural News a eu raison tout au long de la conspiration des OGM, et que les adversaires des OGM tels que Jeffrey Smith se battent ce qui ne peut être appelée une conspiration diabolique de contrôler l'approvisionnement alimentaire du monde. Cela prouve aussi que quand Alex Jones parle de la conspiration mondiale pour contrôler l'approvisionnement alimentaire mondial, il ne s'agit pas seulement rodomontades. Il alerte sur la réalité du monde dans lequel nous vivons aujourd'hui.

  

Comme Jeffery Smith a déclaré aujourd'hui dans une interview sur Democracy Now :

"Nous disons depuis des années que le gouvernement des États-Unis s'est jointe à la hauteur avec Monsanto et les OGM poussant dans le cadre de l'ordre du jour de Monsanto sur le reste du monde. Ceci met à nu la mécanique de cet effort. Nous avons Craig Stapleton, ancien ambassadeur en France, demandant spécifiquement le gouvernement américain d'exercer des représailles et de causer des dommages dans toute l'Union européenne."

  P1080295

Termes militaires

Avez-vous remarqué quelque chose sur ces mots employés par l'ambassadeur américain en France ? "Calibrer une liste de cibles de représailles" sont étrangement familier, n'est-ce pas ? C'est le genre de langage que vous trouverez peut-être ballotté dans un exercice de guerre de bombardement militaire.

Ce n'est pas un hasard : ces agents du gouvernement littéralement se considèrent comme en guerre avec le monde, et qu'ils ont l'intention de conquérir le monde avec leurs poisons génétiquement modifiés. Ils feront tout, il semble, à faire gaver leurs cultures mortelles pour le public.

  

Huit réalisations importantes de ces fuites

Cette fuite Wikileaks apporte toutes sortes de questions que chacun pourrait mériter un article distinct, mais voici les faits saillants de ce qui vient à mon esprit sur cette question :

 

Réalisation # 1) Wikileaks est utile d'exposer le gouvernement se trouve dans notre monde. Sans Wikileaks, nous n'aurions jamais connus sur ces fuites qui prouvent l'existence de ce complot OGM.

 

Réalisation # 2) Des représentants diplomatiques du gouvernement des États-Unis travaillent pour les sociétés ! C'est juste comme nous l'avons décrit ici sur de nombreuses fois sur Natural News. Le gouvernement est vraiment juste une extension des sociétés les plus mauvaises et les plus puissantes qui dominent maintenant notre planète : l'industrie pharmaceutique, les fabricants d'armes, les géants agricoles et cetera. Voici ce que Jeffrey Smith a dû dire de gouvernements conspirant avec Monsanto : "En 2009, nous avons une fuite de l'ambassadeur d'Espagne en provenance des États-Unis demandant l'intervention. Il demandant au gouvernement d'aider à formuler une stratégie pour la biotechnologie et de l'appui du gouvernement. Des membres du gouvernement en Espagne qui souhaitent promouvoir les OGM, ainsi. Et ici, ils indiquent spécifiquement que ils se sont assis avec le directeur de Monsanto pour la région et a informé par lui au sujet de la politique de la région et a créé avec lui des stratégies pour promouvoir l'ordre du jour des OGM."

  P1080326

Réalisation # 3) Les États-Unis est disposé à exercer des représailles contre les pays européens s'ils essaient de bloquer les OGM. Ceci nous amène à la question : Pourquoi les États-Unis si désespéré de faire pousser des OGM sur l'Europe ? Manifestement, il ya un autre programme derrière tout cela (peut-être nous en apprendrons plus dans les versions futures Wikileaks).

 

Réalisation # 4) Pas étonnant que le gouvernement américain a déclaré la guerre à Wikileaks, parce que ces sombres secrets et notes du complot ne sont jamais rendues publiques par tous les moyens normaux. Il prend un dénonciateur d'exposer la corruption véritable gouvernement de prendre place dans notre monde d'aujourd'hui.

 

Réalisation # 5) Le complot OGM atteint au plus haut niveau de contrôle global. Cet ambassadeur américain Stapleton n'était pas seulement une personne. Il était, en fait, le co-propriétaire des Rangers du Texas avec l'ancien président George W. Bush ! Sa femme, en passant, est le cousin de George Bush. Il s'agit d'un complot impliquant le rang le plus élevé des fonctionnaires dans plusieurs pays qui poussent à un programme OGM pour l'empoisonnement des peuples à travers la planète.

 

Réalisation # 6) Les gouvernements essaient de tuer littéralement leurs propres peuples. Il est largement connu dans les cercles fermés de la puissance que les OGM sont mortelles, mais les gouvernements tiennent les pousser quand même. Comme Jeffrey Smith explique dans son entretien avec Democracy Now : "...La personne qui était en charge de la politique de la FDA en 1992, ancien procureur de Monsanto, Michael Taylor, il a permis à des OGM d'etre sur le marché sans études de sécurité et sans étiquetage, et la politique a fait valoir que l'agence n'était pas au courant de toute information montrant que OGM sont significativement différents. Sept ans plus tard, en raison d'une action en justice, les 44.000 notes secrètes internes de la FDA ont révélé que cette politique était un mensonge. Non seulement les scientifiques à la connaissance de la FDA que les OGM sont différents, ils avaient averti à plusieurs reprises qu'ils pourraient créer des allergies, des toxines, de nouvelles maladies et les problèmes nutritionnels. Mais ils ont été ignorés, et leurs mises en garde ont même été refusé, et la politique sortit permettant le déploiement d'OGM dans l'alimentation avec pratiquement pas d'études de sécurité."

  P1080341

Réalisation # 7) La conspiration des OGM est toujours requalifiés en "science". À un moment donné dans les fuites, Stapleton avertit qu'en s'opposant aux OGM, la France serait de "faire reculer des décisions fondées et établis sur la décision scientifique." La conspiration des OGM, vous devez vous rappeler, est toujours cachée derrière le terme "science", afin que quiconque ne s'oppose aux OGM peuvent être caractérisées comme étant en quelque sorte contre "la pensée scientifique."

 

Tout cela donne une mauvaise réputation à la science. Bien sûr, mais je suppose que, depuis l'histoire des sciences est rempli avec des scientifiques arrogants qui empoisonnent des personnes au nom de la science (avec le mercure, les vaccins, les radiations, les matières plastiques, médicaments, etc...), qu'on ne devait être tous surpris d'observer cela.

 

Réalisation # 8) L'Espagne a été une clé co-conspiratrice pour pousser les OGM à l'ordre du jour des États-Unis. Une grande partie de la conspiration se déroulant dans l'UE a été menée par l'Espagne, dont les fonctionnaires personnellement rencontré le chef de Monsanto pour tracer leur poussée des OGM en Europe.

 

Tout d'un coup l'histoire Blackwater remonte a la surface :

"Tout cela me rappelle un article publié il ya quelques mois par The Nation dans lequel Jeremy Scahill expose un lien entre Monsanto et l'entrepreneur militaire connu sous le nom de Blackwater. Son article a fait valoir que Monsanto avait engagé des espions de Blackwater  à "infiltrer les groupes d'activistes qui s'organisent contre la firme de biotechnologie de multinationales."

 

Monsanto a nié avec véhémence les allégations. J'ai regardé, difficile à couvrir cette histoire à l'époque mais n'a pas pu étayer les accusations à ma satisfaction. Toutefois, étant donné les nouvelles informations recueillies lors de ces fuites diplomatiques, qui a ouvertement déclaré que les conspirateurs des OGM planifient de "calibrer une liste de cibles de représailles". Tout d'un coup l'histoire Blackwater s'additionne.

 

Il s'agit du verbiage d'un style de campagne de représailles militaires, et c'est exactement l'activité de Blackwater.  Souvenez-vous comment Stapleton a dit que les Etats-Unis ont eu besoin "de causer un peu de douleur ?" C'est la carte de visite de Blackwater !

Bien que ces fuites ne prouvent pas un lien entre Monsanto et Blackwater, ils ne prêtent foi à l'idée d'un tel lien n'est pas seulement possible, mais peut-être même probable. Il mérite clairement un complément d'enquête. Indépendamment du fait que le lien Blackwater et Monsanto n'est jamais prouvée, ce qui est clair de tout cela, c'est que la conspiration mondiale des OGM est bien réel et que conspirateurs des OGM a tracé des mesures de rétorsion contre toute nation qui refuse d'autoriser les OGM dans leur pays. Le tout est ensuite déguisé en "science" de sorte que quiconque s'oppose à elle peut être qualifiée de C'est la même maladie dans laquelle les vaccins sont poussés, trop "non-scientifiques". On les appelle "scientifique", même quand ils reposent entièrement sur la fraude scientifique (comme le sont les OGM).

 

Comment les gouvernements fonctionnent vraiment ?

Par-dessus tout, ce que ces fuites Wikileaks ont vraiment révélé, c'est que les conspirations du gouvernement sont, bien entendu, non seulement réelle, mais qu'ils se déroulent en ce moment. Les diplomates et les ambassadeurs sont, en effet, des gouvernements voyous qui se livrent à des actions les plus contraires à l'éthique, des menaces et des représailles, afin de servir les intérêts financiers de leurs maîtres de l'entreprise.

Voilà comment le monde fonctionne vraiment, en dépit de l'image à la Walt Disney dépeint par les médias dominants. Dans les coulisses, le gouvernement américain a littéralement comploté avec Monsanto pour prendre en charge l'approvisionnement alimentaire du monde entier. Ce n'est pas une exagération. Ce n'est pas conjecture. Il est une constatation de fait sur la base des mots d'agents propres du gouvernement (qui ne savait évidemment pas leurs paroles ne serait jamais rendu public).

  P1080348

Grâce à Wikileaks, nous avons eu un aperçu de la vérité derrière la Grande Muraille de mensonge gouvernemental. Et cette vérité, il sort, est beaucoup plus laid que la plupart des personnes pourraient avoir imaginé. (Ce n'est pas une surprise pour moi, car j'ai vu des choses que la plupart des personnes ordinaires ont jamais vu. Mais à un habitué Joe Blow travaillant son job et l'observation des nouvelles du soir, la vérité pure et dure du monde est un peu trop pour manipuler.

 

Personnellement, je ne peux pas attendre de voir ce que d'autres sombres secrets soient enterrés dans ces fuites Wikileaks. Et il est d'autant moi que nous ayons une Wikileaks pour la FDA, aussi. Pouvez-vous imaginer tous les sales petits secrets qui sortent des bureaux de la FDA si l'on pouvait lire leurs e-mails ? Nous avons besoin d'une fuite de marchandises à la FDA. L'autre pensée qui me vient à l'esprit est de savoir combien je ne voudrais pas être Julian Assange dès maintenant. Sa tête est maintenant l'aimant du monde le plus puissant... Surtout quand les fusils du gouvernement sont dans le coin. Si le gouvernement américain se conjuguent pour créer une "liste de cibles de représailles" des nations qui ne sont que résister aux OGM, pouvez-vous imaginer ce qu'ils vont faire si jamais ils mettent la main sur Assange ?

 

Comment faire pour activer tout cela autour de ?

Ne laissez pas cela vous descendre. Vous pouvez prendre des mesures pour aider à renverser la vapeur !

 

Action # 1) BOYCOTT - Ne JAMAIS acheter des aliments OGM ! Recherchez l'étiquette non-OGM "Projet Verified" sur les aliments et emballages.

Action # 2) Demander instamment aux législateurs de s'opposer à des OGM ou des OGM exigent l'étiquetage honnête des aliments.

Action # 3) Aider au Institute for Responsible Technology et d'autres organismes sans but lucratif travaillant pour s'opposer aux OGM.

Action # 4) Restez informé ! Lire Natural News et notre Facebook OGM Dangers page (en anglais) pour rester sur cette question. Le GRI vous tiendrons informés encore plus profondément sur les OGM.

Action # 5) Partagez ce que vous savez ! Partagez des vidéos, des bandes dessinées, articles et sites Web avec vos amis et membres de la famille qui se soucient aussi de protéger leur santé à partir des OGM.

Action # 6) Ne pas faire confiance au gouvernement ! Ils poussent un complot OGM. Ils ne veulent pas que vous ayez d'aliments naturels, et la FDA est maintenant libéré en vertu du projet de loi de salubrité des aliments nouveaux de détruire les petits agriculteurs qui ont tendance à utiliser des OGM et non des cultures. La lutte contre les empiétements du gouvernement de notre droit naturel à cultiver de la nourriture honnête. Liberté de soutien alimentaire !

P1080352

 

Repost 0
Publié par Jean REX - dans Ecologie
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 11:32

 

 numérisation0027

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Ecologie
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 17:18

2010 n'est plus...

 

annee-2011-b.jpg

       JLB

Repost 0
Publié par Burgunder
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 12:46

RENTIERS:

CHRONIQUE D'UN RETOUR AMORCE

 

La politique menée à Montargis par la majorité municipale UMP me semble rien d'autre qu'une politique de rentiers. Cette orientation est un fabuleux bond en arrière qui nous renvoie au début du XXème siècle. Étonnante régression, non? En attendant Montargis est l'illustration d'une tendance nationale et largement soutenue par l'Elysée. C'est un vrai sujet qu'il nous faut intégrer dans nos prospectives sociales. Pour illustrer cette régression, j'ai repris un texte de l'Observatoire des inégalités qui me semble bien poser le problème. Je vous le livre tel quel.    


 

 

 

 

   

L’augmentation des inégalités de patrimoine constitue un ressort profond de l’injustice sociale, très souvent négligé. Assistons-nous au retour d’une société de rentiers ? Un point de vue de Patrick Savidan, président de l’Observatoire des inégalités.

Dans une société où le rapport à l’emploi – à des degrés variables selon les secteurs et les niveaux de qualification – devient plus instable, la question de l’épargne et du patrimoine est déterminante. Dans une étude récente, l’Insee a présenté un tableau des pratiques françaises à cet égard. Instructif, le rapport souligne que les Français jouent la sécurité. Finis les placements risqués ! En période de crise, on joue la carte des biens immobiliers, des livrets, des plans épargne-retraite et de l’assurance-vie. On apprend ainsi notamment qu’un cinquième des ménages détiennent des valeurs mobilières en 2010, contre un quart en 2004 et que le nombre de ménages possédant une assurance-vie ou une assurance décès volontaire est en augmentation : 41,8 % en possèdent au moins une en 2010, contre 35,3 % en 2004. Cette étude, qui montre aussi qu’une part croissante de la population dispose de produits financiers et immobiliers (92 % des ménages pour les premiers et 62 % pour les seconds), ne rend toutefois pas compte des inégalités qui persistent dans ce domaine, ni ne souligne le rôle majeur qu’elles joueront, entre héritages et donations, dans la production d’inégalités plus fortes encore dans les années à venir

.

P1060944.JPG                         JLB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les inégalités salariales restent certes préoccupantes : en France par exemple, sans tenir compte des avantages en nature, des primes, des stock options, l’échelle des salaires bruts est en effet déjà de 1 à 10 (1 400 euros environ pour un ouvrier non qualifié et 14 000 euros pour un cadre supérieur dans le secteur financier). Et ces chiffres ne reflètent qu’une partie du problème. Par le jeu des moyennes, ils dissimulent d’abord la très forte augmentation des hauts salaires entre 1996 et 2006 (+ 28% pour les 0.1% salariés les mieux rémunérés, alors que 90 % des salariés, sur la même période, ont dû se contenter d’une augmentation de 6,2%). Ces chiffres surtout ne prennent pas en compte la situation de celles et ceux qui ne perçoivent pas de salaires (ou très irrégulièrement), ou qui ne reçoivent que des fragments de salaire sur fond d’emploi en miettes (de ce point de vue, les femmes subissent, on le sait, des injustices profondes).

 

Dans des sociétés telles que les nôtres, ces inégalités jouent un rôle important dans la reproduction des inégalités de condition. On aurait tort pour autant d’en rester là. De fait, le travail et son salaire ne sont pas les seuls facteurs de différenciation sociale. Il faudrait encore se rappeler qu’il existe une autre manière de devenir riche : l’héritage, anticipé ou à terme.

Dans les sociétés d’Ancien régime et encore au XIXe siècle, c’est ainsi que l’on devenait riches. Au XXe siècle, la tendance s’est inversée et la baisse des inégalités de patrimoine a effectivement entraîné une baisse des inégalités. Comme les travaux de l’économiste Thomas Piketty l’ont montré pour la France, c’était en grande partie lié à la création de l’impôt sur le revenu et au renforcement de sa progressivité après la Seconde Guerre mondiale [1]. En a résulté le sentiment que le rentier était en voie de disparition et que désormais il appartiendrait à chacun de tracer sa propre route, d’assumer par le travail la responsabilité de sa situation sociale, de se « faire soi-même ». L’heure était à la méritocratie !

  

Nous savons bien que l’égalité des chances, dans les faits, dissimule mal les déterminants sociaux et culturels de la « réussite » sociale. Mais l’injustice ne s’arrête pas là. L’héritage et la rente n’ont nullement dit leur dernier mot ! On s’y intéresse peu et c’est pourtant à ce niveau aussi que se joueront les inégalités abyssales de demain, c’est au creuset de cette injustice que se forgera la société de rentiers qui renaît sous nos yeux aveuglés. Les chiffres sont éloquents, comme le montre une étude récente menée par Thomas Piketty [2]. La part de l’héritage, par donation ou au décès, représentait environ 20 à 25 % du produit intérieur brut au début du XXe siècle. Dans les années 1920-1930, s’est amorcée une baisse, portant celle-ci dans les 1950 à 5% du PIB. Depuis, cette part de l’héritage s’est réorientée à la hausse, lentement tout d’abord, puis de manière rapide depuis trente ans, atteignant 15 % en 2008, avec un horizon, en 2050, estimé à 20-25 %. Si l’on repart de plus loin dans le temps, l’augmentation est encore plus frappante. Et si l’on prend comme point de référence, non plus le PIB, mais le revenu disponible (voir le graphique ci-dessous), nous constatons que la part de l’héritage est aujourd’hui revenue à 20 % du total, soit le niveau qui caractérisait le fonctionnement du capitalisme au tout début du XXe siècle.

  numérisation0023

 

L’affaire est grave, et pourtant rien ne bouge. On s’agite sur la question de l’insertion (importante), on promeut l’égalité hommes-femmes (et il faut le faire), on s’inquiète des discriminations (à juste titre), on veut promouvoir « l’égalité des chances », mais pourquoi cette cécité sur ces ressorts profonds de l’injustice sociale ? Il est en effet crucial que tous les individus d’une société donnée puissent, sur un pied d’égalité, entrer et évoluer sur le marché du travail, mais qu’est-ce que cela changera au fond si la société de ce marché du travail est profondément inégalitaire et injuste ? Comment ne pas prendre conscience que, si rien n’est fait au niveau le plus fondamental, les réussites en matière d’insertion, les progrès dans l’égalité salariale, la disparition des discriminations, la prise en compte des conditions de l’égalité des chances, resteront marginales dans les effets produits. On pourra affirmer qu’il y a une valeur éthique de l’accumulation (comme l’avait montré Max Weber dans son "Ethique protestante et esprit du capitalisme", voir encadré), qu’il y a aussi sans doute une moralité intrinsèque à l’acte de transmission, mais cela doit-il pour autant suspendre tout jugement critique sur les usages et la répartition de cette accumulation du capital et sur la portée et la destination de la transmission ?

   P1060943.JPG

                         JLB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On aura senti, sans qu’il soit nécessaire peut-être de prolonger l’analyse, que l’injustice sociale ici n’est pas une abstraction, ni même un risque. Elle existe, elle s’avance. Faut-il alors que nous restions indifférents au prodigieux décalage qui s’annonce ? Ce type de questions devrait nous encourager à aborder le problème des inégalités au niveau de radicalité qui est le sien. Réduire les inégalités, c’est s’attaquer aussi à cette question de l’héritage.

 

Patrick Savidan, président de l’Observatoire des inégalités. Auteur notamment de Repenser l’égalité des chances, édition poche, février 2010, édition Hachette Littératures, collection Pluriel, 325 pages. Lire l’avant propos.

 

L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme
Dans L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme - 1904 pour la première édition -, Max Weber écrivait : "L’idée que l’homme a des devoirs à l’égard des richesses qui lui ont été confiées et auxquelles il se subordonne comme un régisseur obéissant, voire comme une "machine à acquérir", pèse de tout son poids sur une vie qu’elle glace. Plus grandes seront les possessions, plus lourd, sile sentiment ascétique résiste à l’épreuve, le sentiment de responsabilité à leur égard, [Le devoir] de les conserver intactes pour la gloire de Dieu, et [même, si faire se peut] de les multiplier par un travail sans relâche. Comme tant d’éléments de l’esprit du capitalisme moderne, par certaines de ses racines, l’origine de ce style de vie remonte au Moyen Age. Mais ce n’est que dans l’éthique du protestantisme ascétique qu’il a trouvé son principe moral conséquent. Sa signification pour le développement du capitalisme est évidente. (p.208, édition Plon 1967)". L’accumulation ne se fait peut-être plus aussi nettement pour la "gloire de Dieu", mais le pli est pris et justifié, pour d’autres usages, comportant un fort degré de légitimité aussi : "transmettre aux siens"...

© ivan kmit - Fotolia.com



[1] Piketty P., Les hauts revenus en France au XXe siècle : Intégralités et redistributions, 1901-1998, Paris, Grasset, 2001.

[2] Toutes ces données sont tirées d’une étude menée par Thomas Piketty, « On the Long-Run Evolution of Inheritance : France 1820-2050 », téléchargeable.

 

P1060934.JPG

                        

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 13:31

365 JOURS 

Herve-Ghesquiere-et-Stephane-Taponier_pics_809.jpg

 

Il y a un an jour pour jour, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière étaient enlevés, avec leurs trois accompagnateurs afghans, dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul.

 

Les deux reporters de France 3 et leurs accompagnateurs afghans tournaient un documentaire pour le magasine "Pièce à conviction".

  

N'oublions pas non plus les autres otages français dans le monde.

   infographie-otages.jpg

 

Une année d'internement, triste année pour chacun d'entre eux et leurs familles. Question subsidiaire: que fait la France en Afghanistan ? La guerre je crois et je pense que c'est une erreur. Il y a sans aucun doute mieux à faire, tout en restant vigilants vis à vis des dictateurs de tous poils. A l'occasion de cet anniversaire, qu'on aurait souhaité ne pas connaître et encore moins les otages, comme beaucoup de manifestations sont organisées un peu partout en France, j'ai souhaité avec le blog participer modestement à cette journée particulière. 

 

photo_1293635338541-11-0.jpg

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Coup de coeur
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 11:21

QUEL OUBLI SUR LA PLAQUE ?

 

 P1070649.JPG

 

 

Le 9 octobre dernier (voir sur ce blog) suite à l'inauguration de la rue Renée de France, il m'est apparu ce que j'estime comme un oubli sur la plaque. Beaucoup m'ont posé la question et ont donné leur langue au chat. Je leur ai laissée et je me proposais de donner la réponse en novembre. C'était sans compter avec les aléas informatiques qui par ricochet ont affecté ce blog. C'est bon aujourd'hui je peux le faire, alors la réponse est: DAME (seigneur) de MONTARGIS.

 

Pour moi cette indication est d'importance dans la mesure où elle fait le lien entre RENEE de FRANCE, ses dates de naissance et de mort, et qu'elle est la fille de LOUIS XII et d'ANNE de BRETAGNE qui sont indiqués sur la plaque, alors que rien n'explique son attachement à notre Ville. Beaucoup de gens ne connaissent pas RENEE DE FRANCE, je le regrette mais c'est ainsi. Alors si l'on donne son nom à une rue importante de notre Cité autant afficher ce lien fort. Maintenant un petit détail: pourquoi elle est la seule à avoir son prénom en caractères minuscules?       

 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Montargis
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 10:59

SURTOUT NE PAS FAIRE CE QUE JE DIS ! 

 

Lundi 20 décembre, au menu du Conseil municipal de Montargis : « Les orientations budgétaires ». Chacun sait qu’il s’agit d’une délibération de l’Assemblée communale sans vote, et que ces orientations préfigurent les priorités qui seront inscrites dans le budget primitif qui sera lui voté en février prochain. Le budget étant l’acte politique majeur de tout exécutif. Au second paragraphe du document qui présente les orientations de mon député-maire UMP Jean-Pierre Door, il est écrit : « Au préalable, il est utile d’évoquer l’environnement économique (souligné dans le texte) national et les principales dispositions du projet de loi de finances intéressant les collectivités territoriales pour 2011 ». De plus lors de la présentation orale de Madame Guitard, adjointe au budget et aux finances, celle-ci a bien précisé que ces orientations s’inscrivaient « dans les priorités du gouvernement ».

   

J’ai donc bâti mon intervention sur cette commande parce qu’il est clair qu’il y a un lien direct entre des votes à l’Assemblée Nationale et leurs applications dans la vie locale, ce qui pour le moins n’est pas évident pour tout le monde. Qui vote les lois de finances ? Mon maire en l’occurrence qui en tant qu’UMP et député relais sur sa commune la politique gouvernementale économique qui par ailleurs est jugée mauvaise par 68% des Français (sondage BVA du 18 décembre 2010). Mon intervention a été émaillée de sourires, de rires ou encore de remarques du genre : «nous sommes dans l’action municipale à Montargis ! » par les élus de la majorité. Etonnant, comme si Montargis évoluait dans une bulle hors du monde. La réponse du maire n’a pas été à la hauteur de sa propre commande à savoir d’évoquer le contexte économique national et la loi de finances votée par lui. « Une fois encore vous politisez le débat en le nationalisant. Attendez 2012 et les prochaines échéances », un comble, si ce n’est pas de l’évitement je n’y comprends rien. En attendant l’injustice et les inégalités progressent avec des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres. C’est une réalité qui frappe cruellement des personnes dans leur vie quotidienne. Le jour même de ce Conseil, dans notre bassin d’emploi de Montargis, ils sont 8760 inscrits à Pôle Emploi, sans parler de tous ceux et celles qui ont disparu du paysage et ne sont inscrits nulle part…  Voici mon intervention.

  P1070007.JPG

 

Monsieur le maire, Monsieur le député,

 

En préalable au débat d’orientations budgétaires, vous jugez utile « d’évoquer l’environnement économique national et les principales dispositions du projet de loi de finances intéressant les collectivités territoriales pour 2011 », alors parlons-en.

 

En tant qu’élu Europe Ecologie Les Verts, je ne peut pas parler de l’environnement économique national sans le lier à l’environnement social national et local tant les deux sont liés.

 

D’abord je cite l’un de vos amis, monsieur Michel Martin vice président (UMP) en charge des finances de l’AgglO (je parle d’Orléans) qui le 14 décembre (il y a six jours) a déclaré que : « nous sommes dans un contexte fiscal particulier puisque la collectivité doit faire face à la disparition de la taxe professionnelle et au gel des dotations de l’Etat ».

Ensuite parce que nous sommes à Montargis, et que si jolie soit notre ville, il n’empêche qu’elle est en difficulté si l’on en juge par quelques indicateurs pertinents qui signifient clairement que notre population est en grande souffrance. A ce propos on peut considérer que c’est l’ensemble du Gâtinais et ses habitants qui sont dans cette situation comme nous le verrons plus loin.

 

A propos de l’inflation, vous nous indiquez que les prix à la consommation devraient s’établir à + 1.5% contre 1,6% cette année. Ne faisons pas de commentaire sur les 0,1 de différence. Seuls les 10% de Français (2,3 millions dont 72,1% sont des femmes) qui touchent le SMIC pour salaire apprécieront. Ils apprécieront également la revalorisation annuelle du SMIC au 1er janvier 2011. Revalorisation à la hauteur de 17€ par mois, soit 55 cents par jour. De plus un salarié sur cinq a des revenus de son travail proches du SMIC.

 

Sincèrement ce n’est pas sérieux au regard de l’inflation annoncée et à rapprocher aux augmentations et nouvelles taxes de toutes natures qui vont frapper tous les Français en 2011. Mais si nous sommes tous frappés de la même manière « nous sommes tous égaux, mais certains plus que d’autres »,disait Coluche, dont les Restôs n’ont jamais hélas aussi bien fonctionné, les conséquences sont, pour certaines catégories de population, d’amplifier des inégalités de revenu qui entrainent des personnes dans la précarité, voire la grande précarité, et personne n’est à l’abri de cette casse et du déclassement social. Je parlais plus haut du SMIC, mais que dire alors de ceux qui sont au Revenu de Solidarité Active dont les premières victimes sont les enfants ? Deux millions d'enfants vivent ainsi dans des familles disposant de revenus inférieurs au seuil de pauvreté soit 950€ par mois et dont la moitié a moins de 773€ (allocations familiales et logement comprises). 600 000 d'entre eux sont concernés par des problèmes de logement qui parfois les entrainent loin de la scolarité. Conséquence ils sont 150 000 par an à sortir de l'école sans qualification. Ce constat est celui de l’une de vos amies à savoir Madame Versini ancienne secrétaire d'Etat UMP chargée de la précarité et de l’exclusion (déclaration du 25 novembre dernier).

  numérisation0022

 

Concernant ces gens on peut toujours revaloriser les minimas des minimas ce qui parfois peut faire illusion en pourcentages dont on pourrait se féliciter, sauf que la réalité de la vraie vie est bien cruelle et que les pourcentages fondent comme neige au soleil et s’évaporent face à un coût de la vie qui ne cesse d’augmenter. Le problème est que dans cette période de chômage, et là, Montargis est très concerné, la vie ne cesse d'augmenter par une spirale infernale qui consiste à enrichir les marchés financiers en taxant sans cesse un peu plus les Français toutes catégories confondues simplement parce que l'argent du capital est moins taxé que celui du travail. C’est un vrai sujet. De plus, il ne suffit plus aujourd’hui d’être dans l’emploi pour vivre dignement tant il existe de plus en plus de travailleurs pauvres.

 

Je vous propose une petite liste non exhaustive des augmentations et taxes à venir :

 

·        Taxe sur les mutuelles pour financer le fonds CMU – Depuis 2008,

·        Taxe sur les mutuelles pour financer la gabegie du vaccin de la grippe H1N1. Créée en 2010, reconduite en 2011 (0,34 %),

·        Taxe sur les contrats solidaires et responsables des mutuelles – 3,5 % à partir de 2011,

·        Hausse du ticket modérateur des actes hospitaliers et des consultations généralistes en 2011,

·        Déremboursement des médicaments vignette bleue de 35 à 30 % en 2011,

·        Augmentation de la TVA sur les fauteuils roulants (de 5,5 à 19,6 %),

·        Augmentation dès le 1erjanvier 2011 de la TVA sur les box triple play (Internet-Téléphone-Télévision). En moyenne 3 € par mois,

·        Suppression à partir de 2011 des déclarations multiples l’année d’un changement de situation matrimoniale (mariage, séparation, divorce, décès…),

·        Réduction à partir de 2011 du crédit d’impôt pour l’investissement dans la production d’énergie photovoltaïque (de 50 à 25 %),

·        Diminution du crédit d’impôts sur le revenu aux agriculteurs convertis au bio (de 4000 à 2000€),

·        Augmentation de l’électricité, du gaz, des assurances automobiles et d’habitation, des transports, des amendes,

·        Localement : instauration de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) à compter du 1er janvier prochain,(double impôt),

·        Augmentation des Taxes Foncières Bâties et d’Habitation d’un euros par mois (mes relevés mensuels sur plusieurs années l’attestent), etc

·        Un prix de l’eau très élevé,…

 

Voilà quelques exemples parmi d’autres surprises sonnantes et trébuchantes qui nous attendent pour la nouvelle année. L’an passé, je me souviens à propos du Plan Local de l’Habitat (PLH) que celui-ci indiquait que le coût des loyers proposés à Montargis était supérieur aux revenus des habitants. Ce qui m’interpelle, c’est qu’on ne dynamisera pas Montargis et ses environs en menant des politiques de rentiers comme au 19èmesiècle et je pense là particulièrement à la rente immobilière, je pense à la multiplication de construction de résidences trop chères pour les montargois. Constructions qui n’ont rien de bioclimatique. Cette politique est perceptible dans l’action municipale que vous menez, voir les recettes d’investissement à propos des cessions immobilières (800 000€) second poste des recettes de l’auto financement hors subventions et indemnités d’assurances. L’an passé, je vous avais demandé s’il était possible d’avoir une maquette budgétaire sur plusieurs années afin de mieux anticiper. Proposition refusée. Aujourd’hui ma question est : « qu’est ce qui nous reste à céder sur le plan immobilier pour savoir jusqu’à quand nous disposerons de cette ligne d’autofinancement » ? En tant qu’écologiste, je pense que c’est par une transformation des modes de production industrielle et agricole inscrite dans une politique volontariste d’un développement local et territorial de proximité.

  P1080064.JPG

 

A propos des impôts locaux, comme d’habitude, les députés de la majorité présidentielle, dont vous, ont augmenté les bases locatives qui font que les impôts locaux augmentent sans que les élus municipaux ne se mouillent. Pour 2010, vous aviez décidé (les députés) d’augmenter les bases d’imposition de 2,5 %. En 2011, ce sera + 2 %. Ce pourcentage de croissance a été arraché par les députés contre l'avis du Gouvernement qui militait pour une revalorisation de seulement +1,5%.

A rapprocher de l’inflation, mais surtout de la non augmentation des salaires et de la hausse de la précarité.

 

Si je suis intervenu aussi longuement sur le caractère social dans ce débat , c’est que notre ville et le Gâtinais comme je l’ai dit plus haut sont dans une situation particulière dans ce département. Concernant le.  revenu moyen par foyer sur 334 villes classées dans le Loiret, Châlette –sur-Loing est en 334èmeposition, Bellegarde 331, Montargis 330, Phitiviers 328, 326 Châtillon-Coligny et jusqu’à la 300èmeon y retrouve Beaune-la-Rolande, Douchy , Melleroy, Gien, Briare, Châtillon-sur-Loire, Sully-sur-Loire, Lorris, Courtenay, Chuelles pour ne prendre que les villes les plus importantes, Chateaurenard et Nogent-sur-Vernisson étant respectivement 299èmeet 297ème . Il est clair que notre territoire souffre. Montargis le ville centre en 330ème position nous démontre la pauvreté de ses habitants. Voilà pour mon rapprochement avec le constat du Plan Local de l’Habitat et des revenus du travail sur le plan local.

 

A propos de la réforme fiscale, la nouvelle contribution économique territoriale (CET) qui remplace la taxe professionnelle (TP) risque de devenir une bombe à retardement financière et économique pour les finances publiques et les collectivités locales dont Montargis. Selon l’un de vos amis, Gilles Carrez, député UMP, qui est le rapporteur général de la commission des finances de l’Assemblée Nationale ; homme respecté pour sa compétence par la droite comme par la gauche, « le coût de la réforme pourrait être compris entre 7 et 8 milliards d'euros, soit deux fois le coût initialement prévu. Il est regrettable que les chiffres annoncés soient quasiment toujours erronés : ce fut le cas pour la loi TEPA sur les heures supplémentaires et pour d'autres réformes fiscales ». Gilles Carrez s'est d'ailleurs montré très critique vis-à-vis du gouvernement sur cette manière de faire. De plus, en ces temps de disette, ce gouvernement a fait un cadeau fiscal de 780 millions d'euros aux professions libérales, afin de satisfaire une partie de son électorat qui se plaignait d'être oubliée dans la réforme de la TP. Ces erreurs d'appréciation, volontaires ou non, vont avoir un prix pour les collectivités locales, puisque de nombreuses communes vont se trouver confrontées à un effondrement de leurs recettes fiscales qu'elles vont devoir compenser par l'augmentation de la fiscalité locale des particuliers et réduire leurs investissements. Si, dans le mode de calcul, les entreprises de travaux publics comme celles de l'industrie seront les principales bénéficiaires, elles risquent de voir leurs carnets de commandes se réduire et être de plus en plus tributaires des grands donneurs d'ordre. Soulignons que les entreprises prestataires de service, par cette réforme ne seront pas gagnantes et que de nombreuses Très Petites Entreprises seront pénalisées. Il faudra bien compenser ces 4 milliards qui s'ajoutent à plusieurs autres. Comment ? En s'endettant, en licenciant les fonctionnaires et en continuant à faire payer les pauvres et les classes moyennes qui sont, c’est vrai, beaucoup plus nombreux que les riches. A suivre...

 

Au final, il est évident que les interventions des collectivités locales, quelles qu’elles soient (communes, départements, régions) vont être réduites. Ceci au détriment des services publics et des associations, qui elles au bout de la chaine, animent directement le territoire, qui font des budgets en équilibre, qui n’empruntent pas  et qui ont les portes ouvertes pour accueillir tout le monde.

 

Sur cette Contribution Economique Territoriale (CET), que dire des incertitudes qui d’une communes à une autre peuvent surgir à tous moments au gré des besoins. J’en veux pour témoignage le reportage de la Nouvelle République (édition de l’Indre du 16/12/2010) sur cette nouvelle taxe et les commerçants du centre ville de Châteauroux qui dans l’ensemble constatent une augmentation des taxes à payer et au final en concluent qu’à ce rythme leurs jours d’indépendants sont comptés.

  P1000036.JPG

 

Pourtant comme à l’habitude, la majorité UMP dit défendre par l’intervention de l’action publique un soutien de l’activité économique arguant que c’est l’emploi qu’elle défend. Etonnant alors que concrètement l’Etat va supprimer 31 638 postes dans la fonction publique d'Etat en 2011. Le ministère de l'éducation nationale est, comme chaque année, le plus touché, avec 16 000 suppressions de postes (ETP). Ces réductions d'effectifs sont liées à la poursuite de la politique du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite qui doit conduire finalement à plus de 97 000 suppressions de postes sur la durée du budget triennal 2011-2013. Entre 2007 et 2010, le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite a déjà réduit de 100 000 postes les effectifs de l'Etat. C’est donc le service public qui se réduit à peau de chagrin. A terme, c’est le secteur privé (les amis de l’Elysée) qui va se saisir de ce « marché »laissé vacant. Les précaires et les personnes non solvables seront peu à peu écartés… Le résultat de cette politique, c'est l’inégalité qui se creuse entre les catégories sociales y compris au sein des plus modestes et des plus précaires. De plus la rigueur extrême demandée aux populations par le gouvernement UMP n'a pas d'autre objectif que de donner confiance aux spéculateurs de la bulle financière, austérité qui non seulement ne comblera pas le déficit public que la majorité présidentielle a particulièrement creusé en huit ans de pouvoir, mais contribue à la désintégration de l'ensemble du tissu social et solidaire qui est la base du pacte républicain à la française.

 

 P1000039

 

Finalement, les collectivités, y compris notre commune, n’ont plus la maîtrise de leurs recettes, symptôme d’un système qui s’effondre. Reste qu’à Montargis nous continuons de creuser la dette puisque qu’à nouveau vous envisagez un emprunt de 2 500 000€ que tôt ou tard, il nous faudra bien rembourser, je veux dire que nos enfants rembourseront. 

 

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 19:11

VIOL :

LA HONTE DOIT CHANGER DE CAMP !

  

En tant qu'écolo j'avais décidé de m'engager dans cette campagne contre le tabou du viol lancée le 25 novembre, sauf que j'ai été trahis par la technologie, je suis donc resté silencieux. En reprenant aujourd'hui je suis allé voir ou en était la pétition. Ma déception à été grande puisque ce sont 29 493 signatures que j'ai découvert sur le site, soit plus de moitié moins de signatures que de viols annuels. Chaque année en France, plus de 198 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol. 75 000 sont violées*. Aujourd'hui, 200 femmes seront violées. Celles qui porteront plainte ne constituent qu'une petite minorité, mais quant elles le font, la Justice répond rarement présente. En tout et pour tout, seuls 2% des violeurs sont condamnés.

  10856-la-honte-doit-changer-de-camp.jpg

 

Le viol est un crime. Il est puni de 15 ans de prison. Depuis 30 ans, la loi le dit. Mais dans les faits, les femmes qui sont confrontées à ce traumatisme rencontrent encore des difficultés. A faire reconnaître leur préjudice par la justice, à être accueillies comme elles le doivent dans les commissariats ou les gendarmeries, ou plus simplement à en parler. Le viol est encore souvent caché, les victimes elles-même le nient ou le minimisent parfois, tant le sujet est douloureux, et surtout tabou.

 

Malgré les efforts entrepris ces dernières années pour mieux prendre en compte les violences faites aux femmes, auxquelles sera consacrée la journée de demain, le constat est encore valable. Et trois associations ont décidé de lancer elles-mêmes une campagne nationale, apanage habituel de l’Etat et des institutions publiques.

Pour le collectif féministe contre le violMix Cités et Osez le féminisme“la honte doit changer de camp”. C’est le slogan de la campagne. Elles vont distribuer des milliers d’affiches et de tracts pour appeler à signer un manifeste contre le viol, avec une adresse internet : www.contreleviol.fr.

 

Car le phénomène, bien que souvent tu, est très répandu. Chaque année en France, selon les associations, 75.000 femmes sont violées. Au total, 198.000 sont victimes de maltraitances sexuelles. Et contrairement au cliché, il ne s’agit pas toujours de viols par des inconnus. Nombre de maltraitances se produisent à l’intérieur des familles.

Les trois associations veulent faire évoluer les mentalités, placer le viol parmi les problèmes sociaux majeurs. Elles demandent des moyens pour la prise en charge des victimes et des formations pour tous ceux qui y sont confrontés : policiers, magistrats, éducateurs, enseignants. Les trois associations souhaitent aussi que les agressions sexuelles, c’est à dire sans pénétration, soient également jugées en cour d’assises, et non en correctionnelle, où les victimes, estiment-elles, ne sont pas assez entendues. Elles exigent également des enquêtes systématiques après des plaintes contre des atteintes à la personne.

Source :

http://www.franceinfo.fr/france-societe-2010-11-24-trois-associations-lancent-un-manifeste-contre-le-viol-499046-9-12.html

 

« J’avais 35 ans, c’était mon conjoint… »

« Mon père m’a dit qu’il m’aimait, il a fermé la porte, j’avais 13 ans…  »

« J’ai 52 ans, j’étais seule à l’heure du déjeuner, c’était mon patron…  »

« Je venais de battre le record de France, j’étais dans les vestiaires, c’était mon coach…  »

« Il y avait eu des blagues pas toujours drôles avant, quelques gestes un peu déplacés,
les autres étudiants ont fait semblant de ne rien voir, c’était mon prof…  »

« C’était l’été, j’allais à la plage, j’ai croisé un homme sur le chemin… »

« Après le resto, je suis montée prendre un verre chez lui… »

« Mes parents m’ont dit que mon cousin était mon mari. On m’a enfermée dans la chambre avec lui »

 

  violtxt-ae54e.jpg

"Chaque acte sexuel forcé est un instrument de déshumanisation. Il est une négation de notre volonté, le mépris de notre consentement. Les hommes ne sont pas plus que les femmes régis par des « pulsions sexuelles irrépressibles ». Le viol n’a rien à voir avec un désir soi-disant incontrôlable".

Il est une humiliation, une appropriation, une domination des hommes sur le corps et le sexe des femmes et des filles. Plus de 75 000 femmes violées par an : il ne s’agit pas seulement d’une somme de crimes isolés, à classer dans les faits divers, mais une marque que notre société reste profondément inégalitaire dans les relations femmes-hommes.

Sous l’effet de la peur, de la pression de notre entourage, de la volonté d’oublier, une majorité d’entre nous n’a pas porté plainte. Nous dénonçons la tolérance de notre société vis-à-vis du viol. En France, on estime que seulement 2% des violeurs sont condamnés.

Nous dénonçons la stigmatisation des victimes de viol qui doivent trop souvent affronter dénégations, accusations et rejet. Nous refusons de nous laisser culpabiliser sur notre tenue, notre comportement, nos fréquentations. Aucune honte ne doit peser sur nous. Nous devons être entendues sur ce que nous avons subi. Le viol est un crime. Les agresseurs doivent être jugés et condamnés.

Une femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie. Dans 8 cas sur 10, l’agresseur est connu de la victime. Le viol n’est pas une fatalité. Il est le signe d’une société profondément sexiste.

Cette réalité peut changer. Cette réalité doit ch

Nous refusons que la peur du viol imprègne notre quotidien et nos comportements. Nous voulons être pleinement libres dans l’espace privé et dans l’espace public.

 

Nous exigeons :

  1. Des moyens financiers supplémentaires des pouvoirs publics pour la prise en charge des victimes ainsi que pour soutenir les associations qui luttent au quotidien contre les violences faites aux femmes
  2. Une prise en charge des soins à 100 % pour les victimes lorsqu’elles sont majeures et la gratuité des soins pour les mineures, aujourd’hui insuffisamment appliquée.
  3. Une formation des professionnels des secteurs social, judiciaire, médical, éducatif à la prise en compte des violences sexuelles et sexistes : dépister, prendre en charge, réprimer, prévenir.
  4. Des campagnes d’information et de prévention des violences sexuelles en direction du grand public notamment à l’école, dès le plus jeune âge.
  5. Un jugement des crimes sexuelsexclusivement en cour d’assises.
  6. Une enquête systématique à la suite des plaintes pour crimes ou délits contre la personne.

* Chiffre tiré de l’enquête nationale de l’OND, 2007-2008. Concerne les femmes de 18 à 75 ans

  10855-capture-d-ecran-du-spot-de-la-campagne-contre-le-viol

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 18:07

UN ORDINATEUR RECALCITRANT

 

Depuis plusieurs semaines de gros problèmes informatiques ne m'ont pas permis d'alimenter mon blog. Cette semaine encore de nouvelles opérations sont prévues pour retrouver un caractère opérationel. On n'arrête pas le progrés, mais il lui arrive de patiner et pour patiner je crois qu'il patine bien à plus d'un titre. A bientôt de façon régulière du moins je l'espère. 

 

Jean-Luc BURGUNDER 

 

numerisation0020.jpg 

Repost 0
Publié par Burgunder
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022