Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 15:34

LE PS BIEN PRESENT

 

Ce texte a été envoyé à l'Eclaireur du Gâtinais par Christophe Bélabbès (PS), pour répondre au candidat du PC qui déclare que le PS ne présente pas de candidat à Montargis. Il n'est pas paru, le journal ayant décidé de ne plus publier les textes de soutien à un candidat... 

 

Dans les colonnes de l’Eclaireur du 17 février, Jacques Reboul (PC)  indique que le PS a choisi de ne pas présenter de candidat sur le canton de Montargis. Il est sans aucun doute mal informé. Le Parti Socialiste est très attaché à Montargis et aux Montargois. François Bonneau et Albert Mimoun, entre autres, ont été et restent porteurs de notre volonté de faire avancer le progrès social  dans notre canton.

 

Le Parti Socialiste présente des candidats dans tous les cantons renouvelables du département. Et ces candidatures s’inscrivent dans une volonté de large rassemblement des partis de gauche que sont le Parti Socialiste, Europe Ecologie-les Verts et le Parti Radical de Gauche, de même que de nombreux citoyens qui, comme nous, souhaitent le changement pour une politique plus juste, plus sociale et plus démocratique. Le travail que nous avons effectué ensemble a d’abord été l’élaboration d’un projet commun et c’est donc sur la base de cette plate forme programmatique que le Parti Socialiste et ses partenaires ont choisi leurs candidats dont Jean Luc Burgunder (Europe Ecologie-Verts) et Eliane Poursin-Sirot (Parti Socialiste) sur le canton de Montargis.

 

Ne nous trompons pas. Le véritable enjeu de cette campagne est bien de faire cesser cette politique ultra libérale, antisociale et dogmatique conduite par l’UMP au niveau national et défendue becs et ongles par Vivianne Jehannet , sa représentante Montargoise.

 

Le slogan qu’elle porte est à ce point significatif qu’il suffit de le lire pour  qu’il prenne sens : « Avec vous (les électeurs) pour nous(l’UMP) ». Tout un symbole ! Mais pour quoi faire, sinon appliquer scrupuleusement les directives de Monsieur Copé, venu la soutenir, celui-là même qui veut instaurer  l’impôt le plus injuste qui soit, s’agissant de la TVA sociale.

  numerisation0144.jpg

 

L'Eclaireur du Gâtinais le 24-02-2011

 

Dans son argumentaire paru dans la presse Madame Jehannet   indique que le mandat de Conseiller Général n’a de sens que par le travail de proximité. Très heureux de le lire, car qu’en était-il durant le mandat qui s’achève ? La réalité était toute autre, ou alors seulement pour les photos. Il suffit, pour s’en rendre compte, de compter par exemple le nombre de fois où elle a assumé son rôle de représentante du département  au Conseil d’Administration du Collège du Grand Clos durant ce mandat : les doigts d’une main seraient de trop. Serait-ce par crainte de devoir répondre aux questions, pourtant légitimes, des enseignants et représentants de parents d’élèves ? Toujours est-il qu’il s’agit là d’une compétence essentielle et principale du Conseil Général qui est dévoyée sur notre canton. Pour redonner du sens au Conseil Général, pour que son représentant dans notre canton soit porteur de progrès social, de justice, de solidarité et d’un fonctionnement démocratique retrouvé, votez dès le 20 mars pour Jean Luc Burgunder et Eliane Poursin-Sirot.

 

Christophe Belabbès

Secrétaire de section du Parti Socialiste du Montargois

numerisation0143.jpg 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:14

AFFICHEZ LA COULEUR…

 

Je suis candidat à une élection cantonale et non à un scrutin national comme l’affirme Madame Jehannet dans l’Eclaireur du Gâtinais du 24-02-11. Je ne me trompe pas de scrutin. Seulement je fais des liens entre la politique nationale, départementale et l’action locale parce que les trois, à différents niveaux, concernent la vie quotidienne de chacun de nous  et qu’à Montargis et dans le Loiret. tous trois sont liés à l’UMP.

 

C’était sans équivoque le 16 février dernier à la salle des fêtes de Montargis. Mr Copé, secrétaire national de l’UMP, a été précis lors du meeting de lancement de la campagne présidentielle de 2012 : « Pour l’UMP, les élections cantonales de mars, sont un galop d’essai pour les présidentielles ». La presse nationale a écrit que « ce meeting était le premier en province dans le cadre des cantonales » (!).Sans équivoque sur la présence à la tribune officielle de la candidate de l’UMP (Mme Jehannet) du canton de Montargis. Sans équivoque encore quand celle-ci écrit dans la presse locale « la proximité entre la majorité départementale (UMP) et la deuxième agglomération du département(Montargis, encore UMP) est une force essentielle et déterminante pour notre avenir. Ne la gâchons pas »( !). L’argument est étonnant. Est-ce à dire que les financements du Conseil général se feraient en fonction de la couleur politique de l’élu du canton ? Je n’ose y croire. Pourtant c’est écrit à la manière de cette « Majorité départementale » qui n’affiche pas ouvertement sa couleur UMP. On dit les choses un peu, pas trop et sous prétexte de proximité ces élus se transforment en passe muraille. Bien des gens à ce petit jeu se font abuser alors qu’elles sont victimes de la politique antisociale du gouvernement UMP.

  numérisation0142L'éclaireur du Gâtinais du 24 février

 

Quoiqu'en dise Vivianne Jehannet (UMP) la lecture de la presse locale témoigne que c'est bien l'UMP qui a décidé à Montargis de politiser l'élection cantonale alors que dans le même temps la candidate n'affiche pas sa véritable étiquette et se présente "majorité départementale". A remarquer que sur cette photo se trouve à gauche François Bonneau (PS) président de la Région Centre et à droite en arrière plan Bernard Fournier (PRG).

 

Cette manière de faire de la politique n’est pas sincère. Il faut avoir le courage de ses opinions afin que nul n’ignore qui dit quoi et qui fait quoi. Cette façon d’être et d’avancer masqué est un mauvais coup pour la vie publique et politique. Personnellement, j’affiche clairement la couleur des trois partis du rassemblement que je représente dans cette élection. C’est plus honnête.

 

Madame Jehannet désinforme les électeurs en écrivant que nous n’avons pas de programme. Question, me suis-je un jour présenté ici à Montargis aux élections sans programme ? Non jamais, alors ?.

 

Dans le Loiret, trois des partis de Gauche se sont rassemblés autour d’un projet pour répondre aux urgences des habitants et de notre territoire. Ce programme va être diffusé durant la campagne officielle.

 

Aujourd’hui autour de notre rassemblement, tout est possible. Avec les cantonales, il est temps de sanctionner l’UMP sortante du département et qui relaie ici, dans notre proximité, la. politique nationale inégalitaire et injuste de l’UMP.

 

A Montargis, j’ai l’honneur et la responsabilité d’être le candidat de cette Gauche rassemblée. Cette élection se joue dès le premier tour. Je fais appel à votre mobilisation, chaque voix est importante. je compte sur vous dès le 20 mars, indignez-vous et votez pour tourner une page dans le Loiret.

  numérisation0139L'Eclaireur du Gâtinais le 24-03-11

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:17

L’ELECTION CANTONALE

SE GAGNE AU PREMIER TOUR

 

On apprend souvent à ses dépends. A Montargis, aux cantonales de 2004, les partis de gauche se sont présentés séparément et ont été battus deux fois. Eliminés au premier tour par le FN et au second par l’élection de la candidate de l’UMP, alors que dès le premier tour leurs voix totalisées étaient supérieures à celles de l’élue du second tour. Un comble, la dispersion des candidats nous a fait perdre l’élection cantonale, alors que le même jour, unis, aux élections régionales nous avions gagné et conserver la Région Centre à Gauche. Une telle contre performance pose question et nous oblige à d’autres comportements. C’est cela l’expérience.

 

Pour moi l’urgence n’est pas de savoir quel serait le parti le plus « fort » à gauche. L’urgence est la situation catastrophique dans laquelle se trouvent Montargis et le Gâtinais d’un point de vue économique, social et environnemental. La vraie question, c’est la vie quotidienne des gens qui demeurent ici dans un Loiret non homogène et dont l’est se trouve structurellement en grande difficulté.

 

La lucidité n’est pas affaire d’optimisme ou de pessimisme. Je fais des constats à partir d’indicateurs que je n’invente pas et qui sont officiels, mais qui dérangent. Le canton, c’est la ville de Montargis, placée 330 ème sur 334 du classement du revenu moyen par foyer dans le Loiret. Ville qui n’a jamais autant été endettée depuis 2001 avec l’arrivée de l’UMP. Sur le site du Ministère des finances, il est noté que l’encourt de la dette de Montargis en 2009 était de plus de 25 millions d’€, soit 1 528 € par habitant alors que la moyenne des villes équivalentes est de 958 € et qu’en 2011 la Ville poursuit son endettement . Canton et Ville centre du Gâtinais, avec presque 9000 chômeurs, son bassin d’emploi est malheureusement le 3ème  en difficulté de la Région Centre derrière Dreux et Vierzon. Quel avenir pour nos jeunes d’ici, sinon de payer les dettes pour ceux qui le pourront ? Voilà pour les urgences.

 

Ces urgences ont motivé dés 2007 le Parti Socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et les Radicaux de Gauche et à se rassembler autour d’un projet pour répondre aux difficultés des habitants. Pour l’élection cantonale, j’ai l’honneur et la responsabilité d’être le candidat de ce rassemblement. Je suis Europe Ecologie, ma suppléante Eliane Poursin-Sirot est PS et mon parrain est le Dr Bernard Fournier du PRG. A travers nos candidatures, seul à gauche notre rassemblement est vraiment pluraliste. En 2004, ces trois partis à eux seuls, ont totalisé mais séparément 25,68% ce qui dans l’union les aurait qualifiés pour le second tour et pour l’élection.

 

La semaine dernière à Montargis Mr Copé, secrétaire général de l’UMP, a été précis: « Pour l’UMP, les élections cantonales de mars, sont un galop d’essai pour les présidentielles ».Moi, je dis restons local et trouvons les réponses concrètes aux problèmes d’ici, mais en rupture avec la politique nationale inégalitaire et injuste de l’UMP, relayée par la majorité départementale du Loiret (UMP) pilotée par Mr Doligé et Mme Jehannet. Il est temps de sortir de ce guet à pan.

 P1000073.JPG

 

 numérisation0128

 L'Eclaireur du Gâtinais du 24 Février 2011

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 16:14

numerisation0126.jpg

 Profession de foi recto, 

 

numerisation0127.jpg

Profession de foi verso.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 11:11

DEMI-TOUR DROITE :

DU GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT

A LA PRIVATISATION DES FORETS …

 

En 2006, avec Jean-Paul Besset, aujourd’hui député européen d’Europe-Ecologie-Les Verts de notre Région, Nicolas Hulot élabore « Le Pacte Ecologique ». L’objectif vise à faire pression sur les politiques lors des présidentielles de 2007. Il s’agit de placer les enjeux écologiques au cœur de la campagne. Le Pacte est signé par 5 des 12 candidats : Ségolène Royal (PS), Nicolas Sarkozy(UMP), François Bayrou (MODEM), Marie-Georges Buffet (PC) et Dominique Voynet (Verts) et 700 000 personnes signataires.

 

Elu président, Nicolas Sarkozy, en grande pompe déclare :« Je veux que le Grenelle soit l’acte fondateur d’un  new deal écologique en France, en Europe et dans le monde » comme si certains pays nous avaient attendus ! Des mois de négociation entre le gouvernement, les partenaires sociaux (patronat, salariés, catégoriels) et les ONG environnementales. Les partis politiques n’ont pas été associés.

 

Le Grenelle produit deux lois et 268 mesures comme : développement des filières d’énergies renouvelables, économie d’énergie, triplement des surfaces de l’agriculture biologique, arrêt de la capacité autoroutière et routière, biodiversité, déchets, création d’emplois (5 à 600 000), prévention, santé…Restent en suspend les OGM, les pesticides, les agro carburants (impact sur l’eau), le nucléaire (déchets)…

 

Le Président s’emballe : « Je voudrais dire à ceux qui trouvaient que le Grenelle de l’environnement coûtait trop cher que c’est la dépense la plus rentable que l’on puisse imaginer. Elle va créer 600 000 emplois » (Congrès de Versailles 2009). En Mars 2010, demi-tour droite, il déclare : « l’environnement çà commence à bien faire ». Depuis, les signes négatifs du gouvernement affectent tous les jours un peu toutes les décisions phares du Grenelle au point de déstabiliser les investisseurs sur les énergies nouvelles. Le Grenelle s’évapore, sans le dire.

 P1080551.JPG

Dans la suite de la casse des Services publics, la privatisation de l'ONF semble s’amorcer.  

 

Une note de la Direction générale du Trésor datée de décembre 2010 préconise « la possibilité de déléguer la gestion des forêts communales sous forme de concessions à des prestataires privés ». Les propositions du Trésor reviennent à privatiser la gestion forestière et toutes les activités rentables ou équilibrées, et à ne conserver dans le champ de l’ONF que les activités déficitaires. Les exemples nord et sud-américains de concession à des entreprises privées sont parlants. Par profits, les opérateurs n’ont aucune gestion durable de la forêt, et laisse à la puissance publique une forêt  saccagée. L’accueil du public dans les forêts communales pourrait-être délégué aux communes, qui seraient libres d’instaurer des sources de financement. La marchandisation des services rendus par la forêt à la vie sociale nous fera-t-elle payer pour se balader en forêt ?

 

Autant de sujets que ne peuvent accepter les Conseillers généraux pour des raisons économiques, sociales et environnementales.

  numérisation0125

L'Eclaireur du Gâtinais du 17-02-2011

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:20

 LE CHOIX DE MON PARRAIN 

 

Autour des candidats du Rassemblement Parti Socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et du Parti des Radicaux de Gauche il a été prévu des parrains. L'idée est que chaque candidat et en particulier les nouveaux, bénéficient du parrainage d'un conseiller général déjà élu.Il s'agit de transmettre une expérience ou encore de répondre aux questions posées par les "bleus". Ici à Montargis et plus généralement dans l'Est du Loiret, il n'y a qu'un conseiller général de Gauche (PC) à savoir le maire de Chalette, Franck Demaumont. Compte tenu de la situation particulière à Chalette, il est exclu de poser la question. De plus, pour la première fois le Parti Communiste a déclaré sa candidature à Montargis dans échanger avec nous, en présentant un candidat titulaire PC Jacques Reboul et une suppléante PC, sous l'appellation "Front de Gauche" ! Jacques Reboul (PC) produisant un communiqué déclarant que le PC soutient le Front de Gauche. Étonnant non! En tous cas Jacques est cohérent avec lui-même.

 

On m'a bien proposé un parrain qui viendrait d'Orléans. Pensons à l'empreinte écologique et à la proximité qui m'est chère. Ne vaut-il pas mieux choisir l'un des nôtres du Montargois. J'ai choisit Bernard Fournier Conseiller régional, conseiller municipal de Villemandeur et membre du Parti Radical de Gauche, si bien qu'avec Eliane ma suppléante du Parti Socialiste, ma candidature avec ce parrainage représente la vraie diversité de notre Rassemblement à Gauche comme nous l'avion déjà construite pour les élections municipales de 2008.

 

015-2.jpg   

numérisation0124L'éclaireur du Gâtinais du 17-02-2011

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:55

CHISTELE A CHÂTEAU-RENARD...  

Christèle Rojas est salariée de la Canopée à Charny (Yonne) qui est une structure d'hébergement et d'accompagnement  qui reçoit principalement des femmes et enfants en bas âge. Structure qui est implantée depuis vingt sept ans sur ce territoire..

L'an passé le Conseil général de l'Yonne (UMP) a décidé de fermer la Canopée alors qu'il ne la finance pas (!), depuis Christèle et ses collègues ont crée le collectif "Halte au gâchis social" dans lequel elle est très active pour sauver non seulement les emplois et la structure, mais le service rendu aux personnes (voir sur ce blog: "Canopée appel du 18 juin" en novembre 2010).

 

Christèle est également engagée comme bénévole dans l'équipe du Vox à Château-Renard (Loiret) haut lieu de la culture du Gâtinais et l'un des deux cinémas classés "Art et Essai" du département, l'autre étant à Orléans.

 

Christèle à une énergie d'enfer et participe à toutes formes d'activités. En politique, Christèle était candidate Europe Ecologie-Les Verts en 2010 aux régionales, aujourd'hui dans le cadre de l'accord cantonale entre le PS, Europe Ecologie-les Verts elle est suppléante à Jean-Claude Gloarec candidat PS à Château-Renard.   

 

numérisation0123

L'Eclaireur du Gâtinais le 10-02-2010

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 16:56

 PRESENTATION CANTONALES GROUPEE... 

 

Le samedi 5 février, à Montargis où il vote, François Bonneau président de la Région centre a présenté les candidats (es) et suppléants (es) de la Gauche rassemblée des cantons de Château-Renard, Châlette-sur-Loing et Montargis. Sur six personnes, deux sont des Europe Ecologie-Les Verts, Christèle Rojas suppléante à Château-Renard et moi-même titulaire à Montargis. Voici les retombées de presse...   

 

L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

numérisation0116 

numerisation0117.jpg

L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

numerisation0118.jpg

L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

numerisation0119.jpg

L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

numérisation0121

L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 17:59

INDIGNEZ-VOUS, AUX CANTONALES VOTEZ…

 

La jeunesse et les peuples Tunisiens, Egyptiens et d’autres encore, n’hésitent pas à risquer leurs vies. Ils veulent-être libres et conquérir leur dignité d’individu. Ensuite, pouvoir s’exprimer au suffrage universel et choisir librement leur destin collectif. Enfin vivre de leur travail. Cependant, en terme de démocratie, rien n’est jamais gagné et depuis la Révolution, la France à connu bien des soubresauts mortels. Autour de nous le monde bouge, c’est une réalité qu’il nous faut prendre en compte. En ces temps difficiles, ces jeunes et ces peuples, nous donnent chaque jour.de sacrées leçons de courage.

 

En France le premier courage serait d’aller voter. On ne risque pas sa vie avec un bulletin de vote, La démocratie n’est pas « chose » abstraite, ni allant de soi. Il faut l’entretenir et la faire vivre. Si chaque citoyen au prétexte d’être mécontent ou « dégouté » de la politique ne va pas voter, il contribue à étouffer l’expression démocratique. Or en France, cette expression comme partout ailleurs dans le monde, a été conquise de haute lutte et dans le sang. Le suffrage universel est un patrimoine et un héritage qui mérite du respect et une attention de tous. Rien n’est jamais acquis définitivement, La vigilance est de mise et le premier acte est celui de voter. Comment s’appelle un régime sans suffrage universel libre, et sans pluralité d’opinion ?

 numerisation0111.jpg

Une très forte abstention est annoncée pour les cantonales de mars. Le désamour des citoyens avec ce scrutin est évident, alors qu’ils sont pourtant concernés par lui dans leur vie quotidienne. Il est vrai que le contexte français n’est pas bon. D’abord par une faillite morale au plus haut niveau de l’Etat avec des ministres qui confondent en toute impunité intérêt général et intérêts privés. Un chef de l’Etat donneur de leçons, qui ne respecte personne à commencer par la séparation des pouvoirs comme il vient de le faire avec la Justice alors qu’elle est sans moyens (35ème sur 37 pays en Europe). Pour planquer son absence de résultats Nicolas Sarkozy, au grès des besoins ou de l’actualité joue l’opinion publique contre tel ou tel corps de la société et particulièrement les corps publics, à savoir ceux qui produisent du service à la personne, L’objectif idéologique étant de répondre à la demande des financiers par la privatisation. En ces temps de chômage record ne soyez plus dupes du « qui perd gagne présidentiel » votez. Pour ceux qui seraient tentés par le FN, sur le plan social et économique, avec l’UMP, c’est « blanc bonnet et bonnet blanc » à savoir deux versants de l’ultra libéralisme.

  

Au prétexte que cela serait « indolore », Jean-François Copé, le patron de l’UMP en pleine augmentation du coût de la vie (alimentation, énergie, transport, santé, assurance et mutuelle, logement…) en rajoute une louche en proposant une augmentation de la TVA de 19,6 à 20,6% (l’impôt le plus injuste). Si la proposition devenait réalité en rajoutant une augmentation à l’augmentation, ce serait la double peine alors que le pouvoir d’achat recule. Les Montargois comprennent de quoi je parle. Pourtant, c’est cet homme là que Jean-Pierre Door (UMP) a choisi d’inviter à Montargis pour un débat public, qui en période électorale est un soutien à Viviane Jehannet candidate de la « majorité départementale » UMP, même si elle ne le dit pas sauf à la galette de l’UMP...

numerisation0112.jpgnumerisation0115.jpg

                                                      L'Eclaireur du Gâtinais du 10-02-2011

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 21:50

ELECTIONS CANTONALES :

UN CHOIX POLITIQUE...

 

Ce week-end, Valérie Pécresse (ministre UMP) et Jean-François Copé (patron de l’UMP) ont donné un ton très politique aux cantonales de mars prochain : « des élections locales, mais qui pour l’UMP seront un test de mobilisation pour 2012 ». C’est clair mais encore faudrait-il ne pas avancer masqué comme dans le Loiret et clairement annoncer la couleur. C’est une affaire de courage politique.

 

L’Eclaireur du 27 janvier a rendu compte de ma candidature sur le canton de Montargis aux élections des 20 et 27 mars 2011. Néanmoins une faute de frappe a déformé mon propos. Il a été écrit « Que je sache, la majorité gouvernementale est UMP et délivre la même politique que le gouvernement… », il fallait lire : « majorité départementale ».Majorité départementale qui à l’exemple de madame Vivianne Jehannet à Montargis n’affiche pas son engagement UMP. Pourtant cette Majorité du Conseil Général relaie dans l’esprit et l’idéologie, ici à Montargis, la politique ultralibérale et particulièrement injuste du gouvernement UMP de monsieur Sarkozy. Comment peut-on sérieusement prétendre faire « du social » localement et départementalement quand on soutient nationalement des politiques aussi injustes pour une majorité de Français ?

 

Cette politique gouvernementale résonne très fort ici, à Montargis et plus largement dans le Gâtinais et dans l’Est du Loiret, où elle touche particulièrement ses habitants. Ce n’est pas du fantasme que de faire des constats qui devraient renvoyer ces élus UMP ou apparentés à quelques principes de réalité qui nous touchent chaque jour dans notre vie quotidienne.

 

Avec presque 9000 chômeurs, le bassin d’emploi de Montargis, après Dreux et Vierzon est le troisième en grande difficulté de la Région Centre. Le classement du revenu moyen par foyer place Montargis ville, c’est-à-dire notre canton, 330èmesur les 334 communes classées du Loiret. Classement qui recoupe le constat du Plan Local de L’habitat (PLH). Constat qui indique que le coût des loyers proposés à Montargis est proportionnellement supérieur aux revenus des habitants. Voilà trois indicateurs objectifs qui illustrent les difficultés de vie d’une très large majorité d’entre nous.

 

Chaque jour les politiques gouvernementales nous annoncent de mauvaises nouvelles qui s’illustrent par une augmentation constante et accélérée  du coût de la vie, sans augmentation significative des revenus du travail et encore moins des retraites. Pire aujourd’hui, même dans l’emploi, des salariés se retrouvent dans l’incapacité de subvenir à leurs besoins élémentaires. C’est trop de souffrances pour trop de gens.

  P1070887.JPG

Le Conseil Général n’a pas compétence à régler la mondialisation du « tout marché », ou le capitalisme financier et sa recherche du profit immédiat, ni de régler la conjonction des crises multiples auxquelles nous sommes confrontés. Par contre, il peut arrêter d’investir les millions d’Euros des contribuables pour soutenir et entretenir un système économique obsolète et dangereux, polluant et générateur de délocalisations. Cela ne sert à rien sinon à prolonger les causes des crises dont le chômage. Il peut aussi et doit dans une proximité territoriale par exemple, réorienter ses compétences en direction d’une relocalisation d’une économie de production créatrice d’emplois. C’est un vrai choix politique.

numérisation0113                                                         L'Eclaireur du Gâtinais du 03-02-2011

numérisation0114 

Commentaire: Dans la même édition du journal, juste au-dessus de mon intervention, voici l'annonce de la venue de Monsieur Copé. En écrivant mon papier je ne croyais pas si bien dire. A Montargis, il est clair que Mr Door UMP a décidé de politiser le scrutin des cantonales, bien-sûr sans en avoir l'air, mais tout de même. Merci de ne pas prendre les Montargois et Montargoises pour des canards sauvages!

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022