Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 08:59

COMPTE TENU DES SONDAGES,

PAR CONVICTION ECOLO, JE VOTE EVA JOLY

Chose promise, chose due, Comme je l'indique dans la colonne de droite de ce blog sous le titre "l'info d'hier et d'aujourd'hui" que lorsque l'information le justifiera, je vous livrerai des textes  et des illustrations parus dans Ecologie et qui collent à une actualité.

ECOLOGIE-Infos n°388 

Mise à part la première élection présidentielle où les écologistes présentèrent un candidat en 1974 avec René Dumont, qui créa par son message la surprise dans le paysage politique d'alors, depuis, les présidentielles ont toujours été difficiles pour les écologistes. La cinquième République ne favorise pas des débats complexes, or, l'écologie est complexe. C'est pourquoi, dès 1980, nous avons souhaité passer de la Vème à la VIème République. Il a fallu 32 ans d'inertie pour que d'autres en fassent un argument de campagne aujourd'hui. Ne boudons pas notre plaisir, il n'est jamais trop tard pour partager nos idées.

 

Les candidats écologistes, Verts depuis 1981  n'ont jamais fait de bons scores, ce qui à chaque fois a lourdement endetté le mouvement. Il a fallu attendre 2002 avec Noël Mamère pour franchir le seuil des 5% et être enfin remboursé, mais c'était régner sur le cimetière de la Gauche, même si les Verts ne sont pas responsables des multiples candidatures de gauche qui ont émietté le score du premier tour du candidat Jospin.

 

Pour ma part, je ne souhaite plus connaître un nouveau  2002 et une Gauche défaite. Depuis 2002, le septennat s'est transformé en quinquennat, si bien que l'endettement du mouvement ne s'étale plus sur 7 mais sur 5 ans ! Les mauvais scores ne sont pas le fait des candidats. En 2007 Dominique Voynet a fait une bonne campagne, mais dans un contexte totalement irrationnel. Comment donner du sens à la politique même en ayant les meilleurs arguments et propositions possibles. Pour 2012, était-il besoin d'avoir un candidat à la présidentielle ? les militants ont choisi d'en présenter un (une) dans une totale immodestie, il suffit pour s'en persuader de consulter  les listes de discussions. C'est bien mal connaître notre histoire. L'urgence aujourd'hui est  d'éliminer l'occupant actuel de l'Elysée, qui durant cinq ans a bien maltraité le Pays et ses habitants. L'important pour les EELV est d'obtenir à l'Assemblée Nationale comme au Sénat un groupe parlementaire. Nous avons connu des ministres verts au gouvernement dans une parfaite solitude à l'Assemblée Nationale et au Sénat. Lorsque le bureau ministériel de Dominique Voynet fut saccagé et occupé par les agriculteurs venus d'Eure-et-Loire et du Loiret, son collègue ministre de l'Intérieur (PS) n'a pas zélé pour se porter à son secours. Mieux, il n'a rien fait ! Les Verts auraient disposé à l'époque de groupes parlementaires, qu'il en aurait été tout autrement.

 

Aujourd'hui, compte tenu de la constitution française, nous sommes obligés si nous souhaitons nous inscrire dans l'action gouvernementale, signer des accords de partenariat. Pour obtenir ce groupe à l'Assemblée nationale, était-il besoin d'en passer par une candidature à la présidentielle ? Pour ma part, je pensais que ce n'était pas nécessaire compte tenu de ce type d'élection qui ne nous avantage jamais et nous ruine. Ne voulant pas revivre un 21 avril 2002, je réservais mon vote au candidat de gauche le mieux placé dans les sondages. A quelques jours de l'élection, le candidat de Gauche  me paraît suffisamment bien placé, sans menace d'élimination au premier tour, si bien que je décide de voter pour mes convictions écolos. Au second tour, bien évidemment je voterai pour François Hollande, mais je ne me fais pas d'illusions. Lors de sa victoire en mai 81, François Mitterrand abandonne l'extension du camp militaire du Larzac ainsi que  le projet de la centrale de Plogoff, mais fait approuver l'ensemble du programme nucléaire par un vote bloqué du groupe socialiste en octobre 81 alors qu'il avait promis un référendum dans la proposition 38 de son programme. Le 10 juillet 1985, l'attentat contre le Rainbow Warrior avec le décès de Fernando Pereira reste un souvenir difficile. En 1997,  lors de son arrivée en tant que premier Ministre, Lionel Jospin abandonne Superphénix à Malville et le canal à grand gabarit. Aujourd'hui, si François Hollande est élu, on va gagner la fermeture de Fessenheim, mais "gagner en prime" la poursuite de la construction de l'EPR de Flamanville... Mais rien n'est joué pour le démantèlement progressif du parc nucléaire français, et loin s'en faut. Sur les accords électoraux, lors d'une prestation télévisée du candidat socialiste, il m'a semblé entendre que, de par son rôle de Président, il ne serait pas le chef d'une majorité et que le respect des accords serait du ressort du Premier Ministre et des partis concernés. Pour ma part, je suis respectueux des accords que je prends localement avec mes partenaires, et je n'en attends pas moins de leur part.

 

Le 22 avril prochain, je glisserais le bulletin Eva Joly dans l'urne.

 

3402360.jpg

 

 

Texte de l'éditorial d'Ecologie-Infos numéro 388, avril-mai 1988. Comme pour Lalonde, quel que soit son parcours depuis, en 1988, les Verts avaient désigné Antoine Waechter comme candidat aux élections présidentielles, .

 

LE VOTE ECOLOGISTE, NATURELLEMENT !

 

"Que vient faire l'écologie dans la galère politicienne du jeu électoral" s'interrogent bien des gens. "L'écologie oui, la politique non !". Si ce dernier mot n'était pas dévalué, le mot écologie n'aurait pas sa raison d'être, tant leur signification et leurs racines sont proches. Miléna Jensenskà  (1) écrivait en 1939 :  "Tant que les gens qui se refusent absolument à faire de la politique ne considéreront pas "la politique - c'est-à-dire ce qui se passe - comme aussi importante que leurs affaires privées, la grande masse des hommes se laissera ballotter avec indifférence, au gré des évènements, sans se rendre compte que ces mêmes évènements pénètrent dans leurs maisons, jusque dans les assiettes de midi". C'est criant de réalisme et toujours d'actualité. Combien de décisions politiques pour l'énergie, les transports, l'agriculture, la gestion de l'espace. Combien de décisions ont pour conséquence la dégradation accélérée du patrimoine naturel de la planète. Combien de décisions politiques entraînent l'exploitation du Sud par le Nord, des peuples dans la guerre, des familles dans la nouvelle pauvreté. Et quelles décisions politiques faudra-t-il prendre le jour où la pénurie de l'eau ou des biens naturels vitaux auront atteint les limites de la rareté ?

 

Accepter aujourd'hui, c'est à coup sûr subir demain. Restons lucides. Rien ne sert de dénoncer des maux si l'on refuse d'intervenir à l'instant où la politique fait son choix. Ce n'est pas une garantie mais un acte responsable et conforme à notre conscience. Pour ma part, je voterai Waechter par option écologiste, au-delà d'un parti, d'un programme ou de l'homme, mais pour signifier aux tenants du pouvoir qu'il serait temps de considérer l'écologie comme la réalité du XXIème siècle.

 

(1) Miléna Jesenskà, journaliste tchécoslovaque de 1919 à 1939, décédée au camp de concentration de Ravensbrück en 1944 

 

numérisation0376 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:09

PRESIDENTIELLES, DUR, DUR...

 

Tout en restant dans l’actualité du moment un film époustouflant avec une distribution digne des meilleurs...A VOIR...(avec le son) 

 

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:01
CHAîNE HUMAINE SILENCIEUSE
Belleville sur Loire (Cher) – FR Chernobyl Day 2012.

Samedi 28 avril 2012
Action silencieuse, de 15h à 17h : Chaîne humaine pour la commémoration de la catastrophe de Tchernobyl devant le grillage de la centrale, suivie d'une marche vers le rond point de l'Europe D 907 à Neuvy-sur-Loire (58) pour y déposer une gerbe au monument de "NOTRE DAME DE LA DÉLIVRANCE" puis retour au point de départ.

Point de rassemblement : Sur le bord de la route D87 devant le grillage de la centrale de Belleville-sur-Cher (18), dans le grand parking en face de la Maison de Loire près de la centrale au niveau des réacteurs.

P1110078.JPG
Venez constituer la chaîne avec nous , Chaque mètre compte !

Contact : Lucien Petit
Comité Stop Belleville Stop Dampierre
petit.lucien@wanadoo.fr
06 83 67 17 69

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 10:56

TOUT LE FRIC POUR LE NUCLEAIRE

 

Après Fukushima, peut-on parler de ré-industrialisation sans aborder le problème de l’énergie et non seulement en termes de ressource, mais de développement de filières industrielles et d’emplois ? Cette question interpelle le nucléaire et le pétrole, deux ressources fossiles dont on sait aujourd’hui qu’elles sont limitées en quantité et dans le temps. Pourtant la demande mondiale ne cesse de croître de par la démographie (1,6 milliard d’habitants en 1900, plus de 7 milliards en 2012 et 9 milliards en 2050) et une croissance industrielle et économique massive de l’ensemble des continents.

 

L’indépendance énergétique du nucléaire est un leurre. La France ne possède plus d’uranium si bien que la totalité du minerai nécessaire est importée de l’étranger, particulièrement du Niger et du Gabon où nous l’exploitons avec des conséquences sanitaires désastreuses pour les populations locales. Cela explique la politique Françafrique menée par la France depuis les indépendances, avec la présence de notre armée, les prises d’otages et parfois leur sacrifice dans les courses poursuites avec nos militaires et leurs kidnappeurs.

 

Energie du 20ème siècle, le nucléaire n’est toujours pas la bonne réponse en terme énergétique et industriel pour le 21ème. Production centralisée, le nucléaire est totalitaire. D’abord par le coût de son investissement qui en 40 ans a tari toute diversification des autres sources énergétiques, allant de la recherche au développement de filières industrielles et économiques diversifiées et décentralisées. Filières industrielles bien plus créatrices d’emplois et d’activité que ne l’est le nucléaire. Voilà en quoi le nucléaire nous mène à une impasse industrielle.

 

numerisation0378.jpgTricastin (Drôme) photo: APRE/Pierre Gallocher

 

Totalitaire en imposant comme mode de chauffage un « tout électrique » longtemps vendu au-dessous de son prix de revient mais qui, exploité depuis 2004 par une SA (EDF), coté en bourse ne cesse d’augmenter ses tarifs, avec une prévision de +30% à court terme. Pourtant, pour répondre à l’avis n°2012-AV-0139 de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) du 3 janvier 2012 sur les évaluations complémentaires de la sûreté des installations nucléaires prioritaires au regard de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, il va falloir réinvestir : dix milliards selon EDF, montant qui paraît « optimiste » selon l’ASN, sans oublier les dividendes des actionnaires d’EDF. De son côté la Cour des Comptes a estimé le coût de l’ensemble des dépenses du nucléaire civil (recherche, construction, exploitation, usines d’Areva, réacteurs arrêtés…). Ne sont pas pris en compte le coût du démantèlement, celui du recyclage et du stockage des déchets, ce qui est énorme.

 

La première incertitude pointée par la Cour des Comptes concerne le démantèlement qu’elle estime à 22,2 milliards d’euros. Cependant, elle alerte immédiatement : « Ces chiffres doivent être regardés avec précaution, l’expérience en la matière, tant d’EDF (centrales de première génération) que du CEA ou d’Areva, ayant montré que les devis ont très généralement tendance à augmenter quand les opérations se précisent, d’autant plus que les comparaisons internationales donnent des résultats très généralement supérieurs aux estimations d’EDF ». La deuxième incertitude concerne le recyclage des déchets de longue durée. Selon la Cour des Comptes, les provisions pour anticiper des dépenses futures seraient basées sur un rapport de l’ANDRA datant de 2003. Les conclusions de ce rapport sont dépassées puisque les 15 milliards deviennent 35 milliards : « Il y a donc un doute manifeste sur le bon niveau des provisions d’EDF, d’Areva et du CEA » écrit la Cour. Elle recommande « que soit fixé rapidement le devis sur le coût de stockage géologique profond de la manière la plus réaliste possible, c’est-à-dire en tenant compte des résultats des recherches menées sur ce sujet, mais sans anticiper sur le résultat ».

 

Pour la gestion des déchets, la Cour des Comptes estime qu’un autre scénario doit être envisagé que celui qui verrait les combustibles usés (type MOX) ne pas pouvoir être retraités contrairement à ce qu’espèrent les entreprises du secteur. Dans ce cas : « il faudrait alors stocker en très grande profondeur ces déchets hautement dangereux », hypothèse qui n’a jamais été chiffrée. Le journal La Tribune s’alarme : « le mythe du recyclage continue de s’effondrer ».

  

La troisième incertitude suite à la catastrophe de Fukushima, concernant l’introduction des diverses opérations de remise à niveau du type couverture de cuve, générateur de vapeur (22 réacteurs à changer sur 38 existants), la Cour n’a pu estimer le coût de cette remise à niveau. EDF annonce dix milliards, ce qui semble « optimiste » à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Dans sa conclusion, la Cour des Comptes confirme « la nécessité et l’urgence de faire réaliser (…) des audits techniques par des cabinets et experts extérieurs ». La Cour reviendra sur le coût des divers stockages.

 

En attendant, en 40 ans, nous n’avons pas trouvé de solution pour la gestion des 250 000 tonnes de déchets nucléaires qui ne cessent de croître tous les ans et dont la durée de vie peut aller jusqu’à plusieurs millions d’années !…

numerisation0377.jpg

La Hague - Zone de stockage de déchets radioactifs - Photo: APRE/Robert Guégan. 

 

Cette valse des milliards autour du nucléaire interdit tout investissement pour l’avenir et gèle le développement d’autres filières énergétiques et industrielles alternatives.

 

Par ailleurs le nucléaire est dangereux. Un risque jamais évoqué est celui de l’erreur humaine. A propos de Fessenheim, Monsieur Sarkozy qui se raille des risques sismiques et d’un tsunami du Rhin visiblement ignore qu’à Tchernobyl, c’est une erreur de manipulation des opérateurs qui a provoqué la catastrophe… La France n’en n’est pas exempte et même que proportionnellement, les risques sont plus importants que dans d’autres pays compte tenu du grand nombre de réacteurs qu’elle possède.

 

Une sortie progressive et programmée du nucléaire sur 25-30 ans, suivie du démantèlement des différents sites ne met pas en cause les emplois de l’actuel nucléaire, et même va les garantir durant plusieurs décennies. Dans le même temps, des moyens seront disponibles pour le développement des alternatives au nucléaire et à de nouvelles activités et filières industrielles d’avenir. D’ici là, il sera grand temps (à l’exemple de l’amiante) de reconnaître enfin les maladies professionnelles liées au nucléaire contractées par les personnels concernés.

numerisation0379.jpg

 Version courte parue dans l'Eclaireur du Gâtinais du 5 avril 2012 .

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:15

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, le dernier animal tué alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas.”

Sitting Bull

Sitting-Bull.jpg

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 14:57

TROP C'EST TROP...COLERES FROIDES...

 

A quelques articles et pages près, je n'ai pas animé ce blog depuis juillet 2011. A cela deux raisons:

La première, c'est que mobilisé autour d' un travail passionnant et instructif sur la biodiversité domestique animale et végétale en Région Centre, (mais aussi par nécessité bien au delà de ses frontières), je ne disposais d'aucun espace temps pour cette animation. 

 

La seconde tient au "climat ambiant" dans lequel nous évoluons au quotidien. Climat politique, social, économique, écologique, international, autant de sujets qui nous interpellent à la fois d'un point de vue global et local. Sur tous les domaines de la vie, il n'est pas de jour qui n'apporte une, voire plusieurs nouvelles de merde. Le cynisme semble ne plus avoir de limites, le mensonge ou le non-dit devient la règle de gouvernance sans aucun respect pour les interlocuteurs ou les populations. Ce qui est bon le matin est faux le soir. Plus rien n'est hiérarchisé et cohérent. La société toutes générations confondues buzze compulsivement et en temps réel, sans élaboration de la pensée sur tout et à tout propos au moyen de technologies addictives qui font les bonnes affaires des différents opérateurs, même si ces outils sont utiles et sources d'évolutions importantes pour le savoir et la connaissance.  Dans le même temps, la culture générale s'évapore à Science Po, et l'enseignement de l'histoire tire sa révérence  en terminale. Allez donc construire des repères dans un tel contexte ?

 

Question référence, le populisme grignote les neurones, ici autour de la fille de... , ou d'un Ministre de l'intérieur. Ailleurs ce sont le parti "des vrais Finlandais" ou encore des Hongrois pur jus qui pratiquent avec leurs milices reconstituées des pogromes (des vrais) contre les Rooms autochtones. Dans le même temps, l'intégrisme religieux est une menace bien réelle sur l'ensemble des continents, Amérique comprise. Chaque religion a sa production d'ultras qui menacent la liberté d'expression des autres y compris  celle de tous les libres penseurs. La France n'échappe pas à ce phénomène par des intimidations agressives à propos de pièces de théâtre dénoncées comme "blasphématoires" ou encore l'attentat contre le local de la rédaction de Charlie-Hebdo en novembre dernier.  Si le pire n'est jamais certain, il n'est jamais à exclure (le 20ème siècle en fut un exemple terrifant ici dans cette Europe dite civilisée et cultivée) voilà pourquoi plus que jamais une vigilance de tous les instants s'impose à condition de cultiver la mémoire.

 

Mes-images-2011-0944-e1304935312132.jpg                       Photo: Stéphane Loignon-

Question climat, il y a aussi l'insolence de la spéculation qui n'a pas de limites. Des agences de notation qui se jouent des Etats, cassent leurs gouvernements,  et au prétexte qu'il n'y aurait "aucune" autres solutions,  ravagent les sociétés, et jettent leurs populations dans la précarité la plus extrême. Autant d'éléments qui au final mettent en grande difficulté la démocratie y compris dans la zone euro. Tous les huit jours un sommet des chefs d'état et toutes les semaines un sauvetage de l'économie européenne annoncé... Des Grecs humiliés et condamnés à des conditions de vie qui n'en sont pas. Prenons garde un jour de ne pas nous réveiller grecs voire demain espagnols. Rien de neuf sur l'argent sale de toutes les mafias du monde dont les profits aujourd'hui sont supérieurs à ceux du pétrole et de son rôle dans le désordre monétaire actuel..

426225_279746932095662_129474087122948_731121_522343397_n1.jpgLes Palestiniens n'ont toujours pas un état indépendant reconnu par Israël en contre partie d'une sécurité à ses frontières. Ailleurs les peuples arabes se soulèvent contre leurs maîtres. A l'évidence, au delà de l'unité affichée, le temps ensoleillé d'une révolution trimbale des foules de malentendus comme autant d'équivoques et de motivations différentes rendant l'avenir incertain. Il y a l'insoutenable Syrie, dont les dirigeants ont choisi de torturer, tuer et écraser, par le scalpel, l'obus et le feu tout ce qui bouge, femmes et enfants compris. Ils n'agissent pas en douce mais sous le regard vide du monde entier. Il faut dire qu'ils bénéficient de la complicité assumée des copains russes et chinois. Il est vrai que le viril Kamarade Poutine, star de toutes les Russies et liquidateur de la Tchétchénie, revient au pouvoir sans jamais vouloir le quitter grâce à ses "bricolages démocratiques" en trompe l'oeil.  

 

En France, après 16 ans d'attente, toujours pas de procès de l'amiante alors que les Italiens ont déjà condamné. Attend-on que toutes les victimes aient disparu, ou a-t-on peur d'ouvrir une brèche juridique pour une reconnaissance des maladies professionnelles  du nucléaire ? Un an après Fukushima, les partisans du nucléaire sont dans l'incantation énergico-patriotique qui placerait la France au-delà de toute atteinte. Nous sommes dans l'addiction d'une production énergétique du siècle dernier et dans l'irrationnel total, ce qui ne répond en rien aux principes de réalités d'aujourd'hui et de demain. Entendu il y a peu de temps sur France-Inter qui rapportait les propos d'un "spécialiste" concernant l'accident nucléaire de Fukushima: "ce n'est pas un tremblement de terre qui est la cause de cette catastrophe, c'est un tsunami " (?). Question : un tsunami n'est-il pas la cause directe d'un séisme ?

 

bp1v.jpg                        Tchernobyl

Je pourrais poursuivre presque à l'infini cette liste à la Prévert sur les ingrédients qui créent ce climat particulier. J'ajouterai juste des remarques concernant des évènements qui touchent à ma proximité. Dans un même village, une boulangerie ferme et une classe semble condamnée à la prochaine rentrée, un peu plus loin c'est une petite unité d'usinage d'une vingtaine de personnes qui cesse définitivement son activité. Pas de bonnes nouvelles pour les habitants et le territoire local. La vie est trop chère pour des quantités de personnes et Montargis est toujours la dernière ville du département en terme de revenu par habitant, le reste du Gâtinais ne va guère mieux. Vas parler d'écologie à des gens qui  au jour le jour sont dans l'urgence sociale et la précarité dans leur chair, même si nous savons qu'à terme cela pourrait améliorer considérablement leur pouvoir d'achat. En attendant cela ne répond pas à leur urgence de vie au quotidien du moins le croient-ils..  

 

C'était au soir d'un beau dimanche d'automne plein de soleil, sans que rien ne puisse le laisser présager, Alain, fou de musique, notre grand viking anarcho-écolo du bocage Gâtinais, à 59 ans a tiré sa référence. En quelques minutes, il a quitté les siens les laissant dans un grand désarroi. Quelques jours après, à Château-Renard sous un ciel en pleurs, nous étions comme autant de  petites fourmis éberluées qui tournent autour  de lui posé là, allongé devant nous sans l'espoir de rire à nouveau ensemble. En 2007, comme je ne maîtrisais pas l'outil, c'est Alain qui avait créé mon blog et qui durant deux ans l'alimentait à ma demande, celui là même que vous consultez aujourd'hui. Merci Alain, merci pour tout, merci pour ta personne, ta présence et ta convivialité... Jamais tu ne t'effaceras ne notre mémoire et je peux dire que tu as tout fait pour.

P1040610.JPG                        Alain Faré 

Même si la mort fait partie de la vie, il n'empêche que la séparation de ceux que l'on aime ou que l'on apprécie n'est pas chose facile. Les porter en soi, en parler et s'inspirer de leur talent est pour moi une façon de les faire vivre et de prolonger les valeurs qu'ils ont portées, défendues et incarnées. N'empêche que cette période est bien chargée. Outre l'écologiste journaliste (conseiller de la rédaction d'Ecologie) Jean Carlier qui est parti il y a juste un an aujourd'hui (j'y reviendrai plus tard par une chronique qui lui sera totalement dédiée),  une autre disparition, est celle de Vaclav Havel en décembre dernier. Tchécoslovaque, écrivain dramaturge icône de la résistance et de la dissidence anti-communiste et symbole de la démocratie en Europe de l'Est ce qui lui valut des censures permanentes de son oeuvre et quelques années de prison. L'homme de Prague et de la révolution de velours, l'homme politique atypique, qui surtout ne souhaitait pas faire carrière en politique, l'homme qui fut élu malgré lui pour un intérim de 40 jours (la condition de son acceptation) à la présidence de la République Tchécoslovaque par ceux-là mêmes qui des années durant l'avaient traqué et enfermé. L'intérim durera 13 ans, réélu président après les premières élections libres.  Très populaire, considéré par son peuple comme le "président-philosophe". Milan Kundera" qualifie sa vie "d'oeuvre d'art".

VCLAV_-1.JPG

                                  Vaclav Havel

Toujours en décembre disparaît Roger Belbéoch qui, au début des années 70, participa aux côtés de Grothendieck au mouvement Survivre. Bella (sa femme) sont tous deux physiciens et ingénieurs de l'Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle (l'Ecole des Nobels). Roger Belbéoch a travaillé dans un laboratoire de recherche (Orsay,Paris-Sud). Il était spécialiste dans les accélérateurs de particules et de la physique des faisceaux de haute énergie. Bella est ingénieur-docteur et exerça au Centre d'Etudes Nucléaires de Saclay (CEA). Elle a étudié par rayons X les propriétés structurales des solides tant en recherche appliquée que fondamentale. En décembre 1975, ils participent avec Monique et René Sené à la création du Groupe de Scientifiques pour l'Information sur l'Energie Nucléaire (GSIEN). L'activité de ce groupe est intense en France et beaucoup à l'étranger, il publie depuis 36 ans la revue trimestrielle la "Gazette Nucléaire", la dernière parution le n° 263 vient de paraître. Cette gazette est dédiée à Roger Belbéoch qui en fut longtemps un rédacteur régulier. Il était également directeur de la publication de la lettre d'information du Comité Stop Nogent-sur-Seine. Roger merci pour tout et particulièrement pour le sérieux et la rigueur de ton travail, et qui reste précieux pour nous tous (Sur ce blog je serai appelé à revenir sur ton travail et celui de Bella).

numerisation0353.jpg Le 12 Mars dernier, c'est le dessinateur sénariste Giraud, Gir ou encore Mobius qui s'est évadé dans son monde. Enorme artiste qui m'a tant captivé, j'en parlerai sur ce blog.

592087_moebius-1.jpg

                        Le monde extraordinaire de Mobius

La société va mal. De jeunes collégiens ou lycéens tuent d'autres jeunes pour des prétextes minables, des meurtres virtuels pour eux et pourtant tellement réels dans la vie. Combien de jeunes filles ou femmes disparaissent sous les viols où les coups mortels d'une toute puissance qui n'accepte pas les limites d'un refus ? Au prétexte d'un conflit, d'autres jeunes et enfants sont abattus et exécutés à bout portant au nom de je ne sais quelle justice divine vengeresse rendue par des bourreaux auto proclamés.  Ainsi ils s'octroient le droit de vie ou de mort sur des êtres humains qui n'ont rien à voir avec leurs morbides turpitudes et/ou d'un conflt qui ne trouvera pas de solution autre que politique.  

 

Au fait, la France est en campagne électorale. Pour moi la priorité, est celle de rejeter de la présidence de la République et de la politique celui qui avec tant d'arrogance et de mépris a fait beaucoup de mal à notre Pays et à ses habitants. Il faut qu'il parte en retraite, c'est plus que temps. Il faut surtout que les électeurs sachent faire la différence entre les bons candidats et ceux qui demain seront en charge du Pays. Un bon candidat n'est pas forcément potentiellement un bon dirigeant, le président sortant en est un parfait exemple, mais il y en a d'autres, y compris à gauche. En attendant en aucun cas, je ne souhaite revivre le 21 avril 2002, pourtant la campagne est emmerdante et loin de la réalité quotidienne que nous vivons.

Pinocchio-Wallpaper-pinocchio-6615991-1024-768.jpgLe candidat-président sortant ne parle surtout  pas de son bilan et pour cause. De plus il n'a  pas de programme construit et cohérent sinon le vide sidéral du genre: "les retraites seront payées le 1er de chaque mois et non le 9 comme aujourd'hui",et alors ?. Qu'importe, le matin il fait une annonce et le soir il dit le contraire. Personne ne sait qui il est et où il est. Le sait-il lui même ? Le plus important c'est que les Français ne se fassent pas abuser une fois de plus et qu'ils gardent en mémoire ces cinq années passées, précédées par les cinq précédentes où il occupait des places importantes dans les différents gouvernements. Dix ans çà suffit ! S'abstenir, c'est se couper les mains.

aedgecah.pngEn attendant l'écologie n'est pas à la fête et une fois de plus elle est sortie des préoccupations et des candidats et des Français. Pour les écologistes ce n'est pas une simple histoire de candidat. C'est le type d'élection qui est en cause. De plus je suis convaincu que le quinquénat étrangle encore plus ce type de scrutin et ne favorise ni le débat, ni l'émergence . Plus grave est celle de l'équivoque autour de l'écologie et plus généralement autour du développement durable. Chacun aménageant "son" écologie et "son" développement durable au gré de ses besoins, de sa démagogie, mais surtout dans l'illusion avouée ou non, de poursuivre demain ce que fut hier. Changer de société et de comportement, c'est trop compliqué et .... c'est dangereux électoralement parlant. Reste qu'une crise en cache une autre bien plus grave et qu'on ne peut résoudre la première sans traiter la seconde sur le fond.  La prise de conscience se fera lorsque la société humaine et son modèle dominant arriveront droit dans la falaise tout en niant l'évidence. Alors colibri je suis, colibri je reste...aléa jacta es.

concentration-7.jpg                        Concentration- Théatre de Vaclav Havel

Voilà quelques raisons parmi des quantités d'autres du  "climat" dont j'ai parlé plus haut, et qui me mettent dans des colères profondes et froides. D'ou l'envie de garder le silence, d'observer, d'essayer de comprendre tout simplement parce que je n'ai pas réponse à tout en fonction d'une actualité qui bouge toutes les dix secondes. Depuis que j'ai terminé le travail dont je parle en tête de ce texte, tout en écoutant l'agitation du monde, j'ai pris le temps d'écouter les oiseaux, de humer la nature et de lui dire combien je fais corps avec elle. Au fait, en ce début d'année 2012, je ne vous ai pas souhaité "la bonne année" comme c'est la tradition. A quelques jours de Pâques, je le fais. Les Chinois, les Perses et  d'autres encore n'ont pas le nouvel an aux mêmes dates qu'ici. Disons que pour cette année à leur exemple, je fais une dérogation, alors "bonne année" et "joyeuses Pâques" à vous et donc ci-dessous ma carte de voeux. Je reprends mes publications sur le blog à bientôt. 

numerisation0352.jpg

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 00:25

55136963_p.jpgllmo.jpgFEMMES PUISSANTES

 

Corine Barbara, Armelle Bérengier, Mitsou Doudeau, Chantal Doudeau, Eva Konte, Marlène Myrtil, Annick Tangorra, Marie-Anne Tran.

Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9011_Rsolution_de_l_cran_.jpg 

8 femmes puissantes,

Puissance de la création,

Puissance de la beauté,

Puissance de l'exigence...

 

Des chorégraphies qui ne peuvent se raconter et se vivent comme une expérience presque intime...

. Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9116_Rsolution_de_l_cran_.jpg

 

La Compagnie LMNO est née de la rencontre d'artistes femmes pluridisciplinaires issues de la danse, du théâtre, du chant, réunies en 2001 sur le spectacle Jardin de femmes de la compagnie Les Piétons. Fortes de cette expérience ces artistes-interprètes travaillent et conçoivent ensemble, faisant de leurs différences de culture, d'origine, de formation et de pratique artistique un formidable outil de création pour la rue et l'évènement.

  Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9127_Rsolution_de_l_cran_.jpg

Elles convoquent la passion, la liberté, la chair, la lutte, le courage de l'amoureuse bohémienne. Battements de coeur, pulsation sanguine, vague de love stream, ondes telluriques, sabots de cheval, ruades de taureau, coups de couteaux et battements d'ailes parcourent cette création composite qui conjugue la danse, le théâtre et la voix. Entre tragédie et comédie, exotisme et réalisme, ces huit rouges carmin, couleur de sang et de coquelicot, nous entraînent sur une piste traversée d'émotions et d'extraordinaire puissance.

  Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9121_Rsolution_de_l_cran_.jpg

Rouge carmin est un spectacle qui se nourrit d'insolence, de générosité, d'humour et d'humanité pour peindre le portrait d'une femme qui a su vivre à la frontière de l'espoir infini et de l'inassouvissement perpétuel : l'indomptable Carmen. Les huit interprètes féminines de la compagnie LMNO nous livrent les sonorités, les lueurs, les éclats, les troubles, les beautés et les rébellions que leur inspire ce personnage mythique. 

http://www.myspace.com/cielmno/videos/rouge-carmin/54596784
Rouge Carmin

Cie Lmno | Myspace Vidéo

  Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9135_Rsolution_de_l_cran_.jpg

Chalon_2010_Cie_LMNO_Lucy_IMG_9126_Rsolution_de_l_cran_.jpg

                         Festival "Châlons dans la rue" 2010

                         Photos: Domonique Villy

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 21:57

numerisation0277.jpg

 APPEL NATIONAL

 Le 11 mars 2012, réagissons ensemble pour sortir du nucléaire !

Avec d’énormes moyens financiers, le lobby nucléaire français a lancé une offensive considérable pour discréditer la perspective d’une sortie du nucléaire en France. Afin d’empêcher une remise en cause de notre système énergétique lors des élections de 2012, les VRP du nucléaire multiplient leurs interventions dans les médias.

Le 11 mars 2011 débutait la terrible catastrophe nucléaire de Fukushima. À ce jour, les réacteurs éventrés continuent d’exposer des millions de Japonais à la radioactivité et de contaminer le pays pour des milliers d’années.

Un an plus tard jour pour jour, le 11 mars 2012, réagissons pour dénoncer le risque de catastrophe nucléaire en France et pour affirmer, tous ensemble : « sortir du nucléaire, c’est possible ! ». D’autres pays européens le font, pourquoi pas nous ? Réagissons pour manifester notre solidarité avec le peuple japonais et ses générations futures sacrifiées.

P1110145.JPG

Formons une grande chaîne humaine de Lyon à Avignon
dans la région la plus nucléarisée d’Europe

Une forte majorité de Français souhaite la sortie du nucléaire. Mais un bulletin de vote ne suffira pas pour forcer nos gouvernants à engager la nécessaire transition énergétique, qui nous libèrera de notre dépendance au nucléaire et aux énergies fossiles.

 

C’est en descendant dans la rue, en se mobilisant par dizaines de milliers, que les Allemands ont obtenu une décision de sortie du nucléaire d’ici 2022, alors même que leur chancelière est favorable à l’atome. Nous aussi, nous devons établir un rapport de force avec ces élites coupées des citoyens, qui nous imposent le danger nucléaire et la politique de l’autruche face aux enjeux environnementaux majeurs du XXIe siècle. Indignons-nous, mais surtout rassemblons-nous : c’est en étant nombreux que nous sommes forts.

Vous aussi, soyez un « maillon fort » !

Depuis mai 2011, des chaînes humaines sont organisées un peu partout dans la vallée du Rhône, le quatrième dimanche de chaque mois. À Montélimar, Bourg Saint-Andéol, Avignon, Die, Romans, Tournon, Aubagne, Valence, Lyon, Grenoble, Saint-Étienne … à chaque fois des centaines de personnes de tous horizons se rassemblent, dans la bonne humeur et une ambiance familiale, avec la ferme intention de faire changer les choses.

Vous aussi, rejoignez la grande chaîne humaine
entre Avignon et Lyon le dimanche 11 mars 2012 à partir de 13h30

P1110124.JPG

 

CHAQUE PERSONNE COMPTE, ET NOUS COMPTONS SUR VOUS

 

Départ groupé depuis : HENRICHEMONT - 18250
Via : BOURGES (PARKING DES CINÉMAS CGR AU PRADO)


Lieu du rendez-vous : Place Henri IV
Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE
Départ le :
11/03/2012 à 07:15
Nombre de bus réservés :
1
Infos complémentaires : Contribution libre Appel aux dons à adresser à l'ordre de : AVEC (Chaîne humaine) Le Gros Chêne 18110 SAINT-PALAIS
Groupe/association : CSBSD et AVEC
Contact pour réservation : Lucien Petit
Tel : 06 83 67 17 69
 
Départ groupé depuis : TOURS / ATHÉE-SUR-CHER,
A 85 AIRE DU VAL DE CHER - 37270
 
Lieu du rendez-vous : Athée-sur-Cher A 85, aire du Val de Cher
Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE
Départ le :
11/03/2012 à 05:00
Nombre de bus réservés :
1
Tarif du voyage : 50 euros
Tarif réduit du voyage : 35 euros
Infos complémentaires : Bus en provenance d'Angers, (organisé par SDN 41). Rendez-vous sur une aire d'autoroute à accès gratuit, (portion gratuite de l'A85, aire située à 25km au Sud/Est de Tours)
Groupe/association : SDN Touraine
Contact pour réservation : PHILIPPE GARDELLE
Tel : 02 47 93 49 47
 
Départ groupé depuis : BLOIS - 41000
Via : ROMORANTIN, VIERZON, BOURGES

Lieu du rendez-vous : Parc des Expositions Avenue Wilson
Tronçon d'arrivée : TAIN L'HERMITAGE – VALENCE                                                                                                                      
Départ le :
11/03/2012 à 07:00
Nombre de bus réservés :
2 mini-bus                                                                                                                                           
Tarif du voyage : 50 euros
Tarif réduit du voyage : 30 euros
Groupe/association : SDN 41
Contact pour réservation : Jean COLY                                                                                                                                                                                                                                                                                    
Tel : 02.54.81.31.80
numérisation0185
Mail réservations :
coly.famille@wanadoo.fr
Mail réservations :
 
Départ groupé depuis : PARIS - 75012

Lieu du rendez-vous : devant le café le Dalou, 30 place de la Nation, à l'angle de l'avenue du Trône.
Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE
Départ le :
11/03/2012 à 06:00
Nombre de bus réservés :
3
Tarif du voyage : 40 euros
Tarif réduit du voyage : 25 euros
Infos complémentaires : Règlement à l'ordre de "Sortir du Nucléaire Paris" à envoyer à Laurence ESQUIEU 9 rue Fénelon 75010 Paris http://www.sortirdunucleaire75.org/actions/2012-03-11_chaine_humaine/
Groupe/association : Sortir du Nucléaire Paris
Contact pour réservation : Vincent GAY
                                                                                                     Tel : 06 72 49 35 60

                                                                                                     Mail réservations :
                                                                                                     gayvincent@wanadoo.fr
  
Départ groupé depuis : AUXERRE - 89000
Via : SEMUR-EN-AUXOIS ET BEAUNE

Lieu du rendez-vous : Place de l'Arquebuse (sur les emplacements réservés aux bus urbains en face de la rue du Temple)
Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE
Départ le :
11/03/2012 à 07:30
Nombre de bus réservés :
2
Tarif du voyage : 30 euros
Tarif réduit du voyage : 15 euros
Infos complémentaires : A propos de Sens et ses alentours : Ne pas oublier de s'inscrire au bus, inscription à la chaîne par Edwige( coordonnées d'Edwige ci-dessus) Pour rejoindre Auxerre depuis Sens : un co-voiturage est proposé. Il se fera depuis Sens RDV à 5H45 parking Place Jean Jaurès devant le cinéma REX de SENS INSCRIVEZ-VOUS AU PLUS VITE, SVP. Les étapes restent ouvertes, en fonction des demandes reçues (peut-être Avallon ou Autun, Beaune).
Groupe/association : EELV89
Contact pour réservation : Edwige DORBON
Tel : 09 64 37 37 73

Mail réservations :
 
  numérisation0184
Départ groupé depuis : TOUCY - 89130
Via : COURSON LES CARRIÈRES, AUBERIVES

Lieu du rendez-vous : Place André et Robert Genet En face magasin Bachelard
Tronçon d'arrivée : VIENNE – ROUSSILLON
Départ le :
11/03/2012 à 06:30
Nombre de bus réservés :
1
Groupe/association : Sdn 89
Contact pour réservation : Martine Rouillard
Tel : 0386397034

Mail réservations :
 
Départ groupé en covoiturage depuis : TROYES - 10000
Via : CHAUMONT

Lieu du rendez-vous : Gare SNCF
Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE
Départ le :
11/03/2012 - horaire à confirmer
Infos complémentaires : TROYES COVOITURAGE au départ de TROYES GARE SNCF à 7h40 pour rejoindre le car à Chaumont
Groupe/association : STOP BURE
Contact pour réservation : Claude KAISER
Tel : 0622050924

Mail :
claude.kaiser@stopbure.com                                                                                                                                                                    
numerisation0278.jpg
 
Départ groupé en covoiturage depuis : CHARTRES - 28000 
Via : ORLÉANS

Lieu du rendez-vous : Place Saint Brice Parking des Abbayes de Saint Brice
Tronçon d'arrivée : TAIN L'HERMITAGE – VALENCE
Départ le :
11/03/2012 à 07:30
Nombre de bus réservés :
co voiturage
Tarif du voyage : 20 euros
Tarif réduit du voyage : 10 euros
Infos complémentaires : Nous demandons à tous ceux qui ne peuvent venir de souscrire solidairement à cette action. Une collecte suffisante pourra nous permettre de louer un mini bus? Jeunes et précaires pourraient ainsi venir "à faible coût"
Groupe/association : en cours de création
Contact pour réservation : Dominique DUPLAN
Tel : 06 37 23 56 98

Mail :
duplan.dom@orange.fr


Mail réservations :

 

Pour nous contacter :
contact@chainehumaine.org
0777 202 771

P1110113.JPG

  Photos JLB, Sortir du nucléaire, marche internationale du 1er au 31 juillet 2011, Dampierre en Burly le 6 juillet 2011.   

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 17:27

IL EST VENU, IL A VU,

IL EST PARTU

numérisation0260

C'EST

LA FETE A QUI ?

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:57

APPEL DES INDIGNES de L’AGRICULTURE

pour la souveraineté alimentaire

wheat

PARIS, lundi 28 Novembre

Rendez-vous devant l'Assemblée Nationale à 16 h 30 Exigeons le retrait

de la proposition de loi sur les obtentions végétales

 

Après les financiers qui spéculent et s'enrichissent en torpillant le quotidien de notre vie, Après les pétroliers qui convoitent le gaz de schiste au péril de nos ressources en eau potable, Voici l'industrie des semences qui veut mettre les paysans, garants de notre nourriture, sous sa dépendance

 

Parce qu’interdire ou taxer les semences de ferme, c’est taxer le blé, la farine et notre pain ! Parce que le futur de notre alimentation ne pourra être assuré que par des paysans libres et indépendants ! Parce que les décisions d’aujourd’hui préparent la crise de demain :

Crise financière ;

Crise alimentaire :

 

La même origine, les mêmes exploiteurs, les mêmes exploités !

Les indignés de l’agriculture refusent ce nouveau processus de

dépossession et en appellent au sursaut citoyen pour interpeller les députés !

 

Cette action se situe dans le cadre plus général de la CAMPAGNE POUR UNE LOI DE RECONNAISSANCE POSITIVE DES DROITS DES AGRICULTEURS PAR LA LIBERATION DES SEMENCES PAYSANNES ET FERMIÈRES.

 

Cette Campagne a pour objectif de promouvoir une loi globale, garantissant d'abord les droits fondamentaux et ancestraux des agriculteurs, des jardiniers et des artisans semenciers de conserver, de ressemer, d'échanger et de vendre leurs propres semences, et de les protéger de la biopiraterie et des contaminations génétiques

 

Une nouvelle proposition de loi sur le Certificat d'Obtention Végétale sera débattue à l’Assemblée Nationale le 24 Novembre. Le 8 Juillet dernier, l'ancienne majorité sénatoriale a déjà cédé aux pressions du lobby semencier en approuvant ce texte.

 

Si les députés confirmaient ce vote, les paysans connaîtraient une régression sans précédent de leur droit le plus fondamental : celui de ressemer librement leur propre récolte et d'échanger leurs semences.

 

Le texte soumis aux députés vise à renforcer les droits de propriété de l'industrie semencière. Il veut forcer les paysans à acheter les semences protégées par ces droits de propriété en les empêchant d'utiliser celles qu'ils produisent eux-mêmes. Il propose, pour la majorité des espèces cultivées, d'interdire aux paysans d'utiliser une partie de leurs récoltes comme semences ou, pour quelques autres espèces comme le blé, de ne les y autoriser qu'en échange du paiement de royalties à l'industrie.

f63656fc.jpg

Le droit ancestral des paysan(ne)s de ressemer et d’échanger librement leurs semences de fermes fait partie des droits collectifs inaliénables. Il est à l'origine de toute la biodiversité cultivée. Il est le fondement de l'agriculture et le garant de la souveraineté alimentaire qui ne sera jamais assurée par des sociétés commerciales orientées vers la satisfaction des intérêts de leurs actionnaires.

 

Il est inacceptable que la loi, censée défendre l'intérêt général, renforce les droits privés de l'industrie semencière au détriment des droits collectifs des paysans. Il est inacceptable que la loi favorise la confiscation du vivant par cette industrie et la régression de la biodiversité.

 

Cette journée se situe dans le cadre plus général de la CAMPAGNE POUR UNE LOI DE RECONNAISSANCE POSITIVE DES DROITS DES AGRICULTEURS PAR LA LIBERATION DES SEMENCES PAYSANNES ET FERMIÈRES.

 

Cette Campagne a pour objectif de promouvoir une loi globale, garantissant d'abord les droits fondamentaux et ancestraux des agriculteurs, des jardiniers et des artisans semenciers de conserver, de ressemer, d'échanger et de vendre leurs propres semences, et de les protéger de la biopiraterie et des contaminations génétiques.

 

Signez et faites signer la CYBERACTION sur

www.semonslabiodiversite.com

 

Cette campagne est menée à l’initiative de : Agir pour l’environnement, les Amis de la Terre,semeur T2 Artisan du Monde, ASPRO PNPP, ATTAC, Chrétiens dans le Monde Rural, Confédération paysanne, Coordination Nationale de Défense des Semences Fermières, Croqueurs de carottes, Demeter France, Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques, Fondation Sciences citoyennes, Générations Futures, Minga, Mouvement d’Agriculture Biodynamique, Nature & Progrès, OGM Dangers, Réseau Semences Paysannes

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022