Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:59

16 ET 17 JUILLET 1942 OPERATION "VENT PRINTANIER"

Il y a aujourd'hui 70 ans, le 16 juillet 1942 à 4h du matin débute à Paris l'opération "Vent printanier" qui se poursuit le 17. La police française rafle chez eux 13152 juifs dont 4115 enfants et une majorité de femmes. Ordre leur est donné par les policiers: "de ne pas discuter du bien fondé des arrestations, de ne pas confier les enfants aux voisins, mais seulement les chats et les chiens et vérifier la fermeture des compteurs d'eau, de gaz et d'électricité..." 

 

marie1 rafle.jpg rafle_commande_autobus.jpg

Seule photo censurée de la rafle du 16 juillet. 

 

Tous ces gens sont menés en autobus parisiens à plate-forme au « Vél' d'hiv' », haut lieu des six jours de Paris (épreuve annuelle très populaire avant et après guerre de cyclisme sur piste organisée sur six jours). situé quai de Javel dans le 15 ème arrondissement. Ces personnes arrêtées resteront de 4 à 7 jours parquées dans des conditions d'hygiène inexistantes et de nourriture d'une précarité extrême. Elles sont dirigées vers Drançy (aujourd'hui Seine-Saint Denis), Beaune la Rolande et Pithiviers dans le Loiret. Ensuite, tous seront déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. Rares seront les survivants. Cette épisode parmi d'autres s'est passé en France, même si aujourdhui entre 57 à 67% des moins de quarante ans ignorent ces pages d'histoire récentes de la France. Gardons-en la mémoire. Ne les oublions pas. Tirons-en les enseignements pour ne pas avoir à les revivre même sous d'autres formes.

 

rafle-main-dans-la-main.jpg Les enfants ont été raflés et internés les 16 et 17 juillet 42 sur ordre de Pierre Laval Chef du Gouvernement Français.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Coup de coeur
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 09:10
HISTOIRE DE COLIBRI AU QUOTIDIEN
A l'occasion de la visite en Europe et en France, visite qui s'est terminée le vendredi 29 juin dernier, de Madame Aung San Suu Kyi j'ai exumé de ce blog l'un des tous premiers articles paru en mars 2007. C'est une anecdote qui remonte à 2006 alors que j'étais vice-président du Conseil régional de la Région Centre et membre de l'excutif. Ce n'est pas un fait d'arme, mais l'un de ces évènements impromptus que vous n'imaginez pas l'instant d'avant et qui, sans crier gare, s'impose à vous  à propos d' une cause que vous défendez.  Ce jour là j'ai été amené à tenir concrètement mon rôle de... colibri citoyen du monde...
 
 
A l’initiative de la ville de Chinon (Indre-et-loire) et de l’Agence d’urbanisme du Chinonais, une délégation d’ambassadeurs de l’Association des Nations du Sud-Est Asiatique (ASEAN) a visité la région Centre. Compte tenu de l’engagement du Conseil régional au Laos à travers sa politique de coopération décentralisée, le 23 novembre 2006, la délégation d’ambassadeurs a été reçue au Conseil pour un échange avec l’exécutif régional. Invité à ce titre, et regardant de plus près qui est qui, je découvre un nouveau pays le Myanmar, que je ne connaissais pas. C'est alors que le plan de table du repas m'est donné. Je m'aperçois que mon voisin doit-être l’ambassadeur de Birmanie, à savoir le Myanmar qui est si vous ne le savez pas, et je l'ai découvert alors, le nouveau nom de la Birmanie, et qui dit Birmanie dit Aung San Suu Kyi...

Aung San Suu Kyi est née en juin 1945 à Rangoun en Birmanie.Fille du général Aung San qui a négocié220px-Flag_of_National_League_for_Democracy_svg.png l’indépendance de la Birmanie. Six mois avant cette indépendance, son père est assassiné, alors que Suu Kyi n'a que deux ans. En 1960 sa mère est nommée ambassadrice de Birmanie en Inde, où elle la rejoindra pour terminer ses études secondaires. En 1964 elle s'installe en Grande Bretagne pour suivre ses études universitaires (philosophie, politique, et économie) et devient docteur en philosophie.  En 1967, elle part aux Etats-Unis pour entamer un second cycle d'études supérieures. Elle devient secrétaire-assistante du Comité des questions administratives et budgétaires des Nations unies. En 1972, elle se marie à Michael Aris spécialiste reconnu de la culture du Bhoutan, du Tibet, de l'Himalaya et du bouddhisme de ces régions. Elle donne naissance à deux enfants (Alexander en 1973 et Kim en 1977). Compte tenu des activités professionnelles de son53580310.jpg mari, elle partage son temps de résidence entre le Bhoutan et la Grande Bretagne.    
 
En 1988, elle rentre en Birmanie pour aider sa mère vieillissante. Inspirée par la philosophie non violente du Mahatma Gandhi, elle participe à la création de la Ligue Nationale pour le Démocratie, dont elle deviendra la première secrétaire générale puis la présidente. Depuis, elle est devenue le symbole populaire de la liberté politique en Birmanie. En 1989 elle est arrêtée par le gouvernement militaire puis placée en résidence surveillée. Sous la pression de la rue en 1990, la junte militaire organise des élections générales qui sont très largement gagnées par le parti de Aung San Suu Kyi. Ce dernier remporte 58,7 % des voix et 392 des 492 sièges de l'Assemblée, contre 21 % des voix et 10 sièges pour le parti soutenant le pouvoir militaire. Alors qu'elle s’apprête à occuper le poste de premier ministre, la junte militaire annule le résultat des élections et met Aung San Suu Kyi en détention surveillée. Elle reçoit cette année-là le prix Sakharov , le prix Rafto, et le prix Nobel de la paix en 1991. Elle consacre les 1,3 $ reçus à cette occasion à la mise en place d'un système de santé et d'éducation pour le peuple Birman. Remise en liberté en juillet 1995, elle est néanmoins séparée de son mari et de ses enfants sachant que, si elle est autorisée à quitter son pays, en aucun cas elle ne pourrait rentrer. En 1997, son mari Michael Aris atteint d'un cancer est interdit de rencontrer sa femme par le gouvernement birman qui lui refuse le droit d’entrer pour visiter sa femme. Elle ne reverra jamais son mari qui meurt en 1999. De plus, elle reste séparée de ses enfants qui vivent toujours au Royaume-Uni. A plusieurs reprises, elle se voit refuser le droit de rencontrer les membres de son parti et se retrouve à nouveau en maison d’arrêt en septembre 2000. Après une négociation avec les Nations Unies, elle est libérée en 2002 pour être à nouveau emprisonnée en septembre 2003. Depuis, la junte a assigné à résidence Aung San Suu Kyi. Le 19 juin 2006 Aung San Suu Kyi a passé son soixante et unième anniversaire en maison d’arrêt, sans téléphone , un courrier filtré, et n’a pas accès aux soins médicaux nécessaires compte tenu de son mauvais état de santé.
 
Un ambassadeur et un plan de table... 
 
Ce 23 novembre 2006 pour des raisons d'emploi du temps bien chargé dans mon domaine, je ne souhaitais pas participer à la réunion de la délégation des ambassadeurs, pas plus qu'au repas. Après des échanges "musclés" avec le directeur du cabinet du président, j'ai accepté de participer à la seconde partie de la matinée et au repas. J'ai donc pris la réunion en cours. En observant les chevalets afin de savoir qui est qui, le nom du pays d'un des ambassadeurs m'est inconnu: le Myanmar (?). C'est alors que l'on me donne le plan de table du repas qui doit suivre et que je découvre que mon voisin doit-être l'ambassadeur birman. Il se trouve qu'aucun des chevalets n'indique Birmanie, alors que les autres sont clairs: Brunei, Indonésie, Laos, Philippine, Singapour... donc Myanmar est Birmanie et qui dit Birmanie dit Aung San Suu Kyi. Mon sang ne fait qu'un tour. Il est impossible de ne rien dire ou faire. 
 
Plus que jamais partisan de la libération inconditionnelle et immédiate de Madame Aung San Suu Kyi, de suitenumerisation0490.jpg j'ai manifesté mon intention d'interpeller l'ambassadeur en séance plénière et refusé de partager mom repas avec le représentant la junte militaire. Agitation des membres de l'exécutif les plus proches et intervention du directeur du cabinet du président du Conseil. Je lui dis: "Tu as souhaité que je sois présent, je le suis...". Le directeur des relations internationales et de la coopération décentralisée est appellé en renfort. Il  s'installe à mes côtés et m'encourage de ne pas intervenir sous cette forme: "En Asie, il est très mal vécu d'être humilié publiquement en présence d'ambassadeurs d'autres pays d'étrangers". Très sincèrement je pense qu'il doit en être ainsi sur tous les numérisation0491continents. N'étant pas au fait des us et coutumes de la diplomatie et particulièrement asiatique, j'ai décidé d'intervenir différemment.  Je suis sorti de la séance, j’ai repris un communiqué ancien des Verts que j’ai transformé en motion. Je l’ai proposé à la signature d’Agnès Thibal ma collègue Vice-présidente Verte au Conseil régional et c’est ensemble que nous avons interpellé l’ambassadeur de Birmanie à la fin de la réunion pour la lui remettre. Elle fut traduite en anglais durant l’échange verbal par Yves Dauge, sénateur PS d'Indre-et-Loire. Durant ce temps, j’avais en main la photo de Madame Aung San Suu Kyi. Surpris et pas très à l’aise, l’ambassadeur a clos l’entretien par un « vous êtes mal informés » et m’a demandé ma carte que je lui ai bien volontier remise. Evidemment Agnès et moi nous n’aurons pas de visas pour la Birmanie, mais ce n’était pas au programme du jour. L'important pour nous est qu'aucun de ces représentants de régimes autoritaires ne puissent circuler partout et en toute impunité, il faut les harceler le plus possible, à tout moment et dans les lieux pour eux les plus inattendus. 

 

 

Un second article va être publié. Il présente la suite des évènements après 2006 jusqu'au 28 juin dernier à la fin du voyage de Madame  Aung San Suu Kyi en Europe et en France...  
 
 
 
 
 
 
 
 
République du Centre du 24-11-2006 
Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Coup de coeur
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 08:36

RASSEMBLEMENT, DIVERSITE, RESPECT...

Le mercredi 13 juin entre les deux tours, un meeting de second tour s'est tenu à Amilly, puisque Jalila Gaboret s'est retrouvée représentante de la gauche contre Jean-Pierre Door député UMP sortant. Jean-Pierre Sueur sénateur PS du Loiret était présent, ainsi que deux représentants d'EELV du Gâtinais (Amina Chbihi et Philippe Vermée). Absent cette semaine là, j'ai demandé à Amina notre porte-parole femme de lire la lettre qui suit et qui résume notre posture dans la quatrième circonscription du Loiret. C'est en quelque sorte notre tableau de bord politique depuis 2007 sur ce territoire particulier. Je le publie parce qu'il reste d'actualité après les législatives et pour les échéances à venir...  

P1110241.jpg 

Jalila,

 

Pour des raisons personnelles je ne peux être à tes cotés ce soir et toute cette semaine, et je te prie de bien vouloir m’en excuser. Néanmoins, des représentants d’Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais sont présents. Bien que très loin d’ici, j’ai souhaité t’accompagner par ces quelques mots.

 

D’abord je tiens à t’exprimer tout le plaisir que j’ai eu depuis le début de cette campagne à tes côtés. Que dire du bonheur de dimanche soir et du bien beau résultat que tu as obtenu.

 

Cette circonscription bien campée à droite est la pire pour la gauche de tout le Loiret. Pour nous, comme je l'exprime depuis bien des années, le Gâtinais n'est pas une terre de mission, mais une terre de punition. Attention, constat n'est pas résignation. Face à une situation d'exception,  il y a nécessité  de trouver des postures et des réponses adaptées afin de sortir de cette situation, qui nous en sommes persuadés n'est pas une fatalité. Pour autant, à l'occasion de cette campagne que l’on peut qualifier de Gâtinaise, (notre circonscription redécoupée est territorialement plus homogène que l’ancienne, bien que moins favorable à la gauche que l’ancienne)  l'idée est que la diversité à gauche s'exprime pleinement pour trouver des marges de progression significative par un rassemblement respectueux des différences et porteur de réussite dans le Gâtinais. Il s'agit d'envoyer un message fort à l'électorat de gauche et plus largement à tous ceux qui souhaitent un profond renouvellement de la vie politique et de ses pratiques afin d'inverser le rapport de force droite/gauche, P1110242.jpgqui nous en sommes sûrs, sur ce territoire n’est pas immuable. Cette situation n’est pas génétique !

 

Histoire de situer notre présence à tes cotés aujourd’hui, permets-moi de revenir en arrière. En des temps différents et qui durant cinq ans allaient être très durs pour la France et ses habitants, en décembre 2007, les Verts et les Eco-citoyens de l’Est du Loiret ont lancé cet appel à l’ensemble des forces de la gauche locale : « Dans le contexte difficile du sarkosysme triomphant beaucoup ont du mal à se repositionner vis-à-vis des partis politiques existants. Sans aucun doute, il va nous falloir réfléchir en profondeur sur le comment faire de la politique, sur le fond et la forme, et comment l’exprimer. Et oublier l’écologie, c’est un peu parler pour ne rien dire ! ».

 

« Chaque famille de Gauche parle de recomposition. Nous ne croyons pas à celles qui sortiraient de congrès ou de grandes messes, et qui redescendraient comme par magie sur le terrain.  En revanche, nous sommes convaincus que la reconquête de pratiques politiques renouvelées ne peut qu’émerger dans la proximité territoriale, au plus près de la vie quotidienne des gens (la nôtre) et bien évidemment en les y associant ». Et de poursuivre : « Les résultats d’une élection ne sont jamais acquis nulle part d’avance, y compris à Montargis ou dans le Gâtinais. Une campagne électorale n’est pas réservée à quelques uns(es), c’est l’affaire de toutes et de tous quels que soient l’âge, le sexe, les origines, le handicap. C’est pourquoi nous invitons les habitants du Gâtinais conscients des difficultés que rencontrent les « idées de gauche » dans le contexte politique actuel, à un après-midi d’échanges et de construction collective. Nous estimons que les élections municipales sont une opportunité pour redonner du sens aux idées, et une cohérence à l’action publique et politique de proximité, ici dans nos communes, tout en n’opposant pas utopie et réalité. Pour nous il s’agit de rompre et renouveler des postures politiques figées et d’initier localement les conditions pour créer à court et long terme les bases d’un contrat politique concrêt de gauche en lien avec tous les habitants qui le souhaitent et sans exclusive. L’utopie n’exclut pas l’action ».

 

En janvier 2008 nous avions tenu une « Convention pour les municipales », le PC était présent, convention qui déboucha sur une liste de rassemblement PS, Verts, PRG à Montargis. Sans succès, il y avait deux listes à gauche, le PC ayant la sienne ! Néanmoins, localement nous avons poursuivi notre démarche avec les cantonales de Montargis et Châlette, à nouveau sans succès tout en identifiant après coup nos défaillances, et il y en a eu. Cependant, nous ne sommes pas découragés et comme disait quelqu’un que vous connaissez jeP1110252.jpg pense : « Qu’il faut laisser du temps au temps… ». C’est pourquoi Jalila, en 2012 sur ce territoire et dans la cohérence de notre engagement nous sommes à tes côtés dans le cadre d’un rassemblement PS, PRG, Europe Ecologie-Les Verts.

 

Mais pour évoluer dans un sens positif et pour donner du sens à l'avenir, il faut s'inscrire dans la durée, il faut un respect mutuel entre partenaires. Si à gauche nous avions tous le même projet, nous serions tous dans le même parti. La Gauche est diverse, dont acte. C'est une richesse, et plutôt que d'opposer ces diversités, n’est-il pas plus positif de considérer que leur addition peut créer une dynamique de complémentarité. En cas de désaccord, chacun se doit d'assumer sa différence et ses choix sans désigner les autres comme "responsables" d'une situation qu'ils n'ont pas créée. Défendre la diversité c'est respecter les autres et soi-même. Sans doute, nous ne sommes pas issus de la même culture politique, nos codes, nos manières d’être aussi et surtout notre histoire, plus récente, sont différents. L’important est de le savoir, de l’accepter et d’en tirer le meilleur parti.

 

Le contexte 2012 est fort heureusement différent de celui de 2007. Et depuis plusieurs mois chacun de nous a sa place et dans son rôle a écrit une partie de l’espoir du changement autour de François Hollande et de la nouvelle majorité à laquelle appartient Europe Ecologie-les Verts y compris dans la 4ème circonscription. Ici pour le premier tour Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais s’étaient donné trois objectifs : battre le Front National, réaliser le rassemblement des sensibilités de gauche, assurer une présence de la gauche au second tour. Pour l’essentiel ces trois objectifs sont atteints. Mais que te dire du plaisir que tu sois qualifiée pour le second tour, que du bonheur ! Et une surprise pour beaucoup…!

 

Surprise pour surprise transformons-la en cerise sur le gâteau. Dimanche, tout est possible. En attendant, la dynamique créée autour du premier tour est une bouffée d’oxygène pour beaucoup de gens et laisse de l’espoir pour l’avenir dans le Gâtinais. Dans tous les cas de figure, c’est une étape essentielle de reconquête pour la P1110256.jpggauche dans sa diversité sur ce territoire.

 

Jalila, je tiens à te remercier une nouvelle fois pour la personne que tu es, ton dynamisme, ta bonne humeur, ton courage, ta pugnacité, ta spontanéité, que tu transmets autour de toi et qui fait plaisir à ressentir. Ta présence à l’Assemblée Nationale annoncerait un changement d’ère dans le cadre d’un renouvellement des mœurs politiques. Merci à toi, merci pour tout

 

Faute d’être présent, c’est Amina, mon alter égo féminin, porte-parole d’Ecologie les Verts Gâtinais qui te fait la bise pour moi. Merci pour tout. Tu peux compter sur nous pour suivre cette belle aventure.

 

numérisation0476 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 08:00

LA MUSIQUE DES THINK TANKS

P1010220                         Photo: JLB

 

Aujourd'hui 21 juin c'est l'été, et dans la continuité du printemps, il pleut (du moins ici dans le Gâtinais). C'est aussi la fête de la musique, à vibrer sans modération. Ce soir c'est aussi le 30ème Repaire Berrichon à Pigny (10 km au nord de Bourges direction Henrichemont). Ils reçoivent Roger Lenglet qui vient de signer avec Olivier Vilain un ouvrage sur les think tanks. Absent de Montargis durant plusieurs jours je n'ai pu faire l'annonce dans des délais normaux, mais le sujet est interressant et mérite de s'y arrêter, c'est notre façon de participer et de profiter de ce Repaire si proche. 

 

Les think tanks ont pour nom, Institut de l'Entreprise, Fondapol, Institut Montaigne, Terra Nova... Ils façonnent de plus Un pouvoir sous influenceen plus la pensée politique des grands partis, des décideurs et du législateur et trustent aussi littéralement les groupes de presses et les médias... Selon Roger Lenglet, philosophe et journaliste d'investigation qui a longtemps enquêté à ce sujet, ces "boîtes à idées" et leurs "experts" sont parvenus à confisquer le débat public et le cerveau des politiques.  Qui sont-ils ? Qui les financent ? Comment ont-ils pris une place aussi influente ?  Roger Lenglet a publié avec Olivier Vilain en 2011, "Un Pouvoir sous influence : Quand les think tanks confisquent la démocratie", chez Armand Colin. Dans son livre Roger Lenglet répond à ces questions et bien d'autres.

 

Sur le sujet :

Carte heuristique outil pédagogique

Les cerveaux, hémisphère droit

 

Institut Montaigne - Création : 2000, par Claude Bébéar
Dirigeants : Laurent Bigorgne, Claude Bébéar
Membres : Henri Lachmann (Schneider Electric), Nicolas Baverez (avocat), Philippe Wahl (Banque postale), Guy Carcassonne (juriste, consultant), Michel Godet (économiste, consultant), Jean-Paul Tran Thiet (avocat), Jean-Paul Fitoussi (économiste, Sciences-Po, OFCE), Guillaume Pepy (SNCF)...
Budget : 3 millions d'euros.
Financeurs : quatre-vingts entreprises, dont Areva, LVMH, Capgemini, Carrefour, SFR, Vinci, Total...
Site Web : http://www.institutmontaigne.org/

-

Fondapol - Création : 2004, par Jérôme Monod
Dirigeants : Dominique Reynié, professeur à Sciences-Po
Membres : Charles Beigbeder (Poweo), Nicolas Bazire (LVMH, Carrefour...), Jérôme Monod (président d'honneur de Suez), Francis Mer (groupe Safran), Laurent Cohen-Tanugi (avocat), Pierre Giacometti (conseil en stratégie et en communication)...
Budget : 2,2 millions d'euros.
Financeurs : fondation d'utilité publique, dotée de subventions publiques, de mécénat venant de grands donateurs privés et quelques multinationales comme EDF, Suez, Veolia...
Site Web : http://www.fondapol.org/

Exemple :  Carte heuristique, outil pédagogique émanant du think tank Fondapol pour l'éducation (entre autres).(illustration ci-dessus)

Ifrap - Création : 1985, par Bernard Zimmern (X-ENA, entrepreneur, inventeur)
Dirigeants : Bernard Zimmern, Agnès Verdier-Molinié
Membres : Olivier Mitterrand (pdg des Nouveaux Constructeurs), Emmanuel Combe (économiste), Jacques de Trentinian (ingénieur), Jean-Claude Rouzaud (Champagne Roederer), Jean-Michel Fourgous (député)...
Budget : 1 million d'euros.
Financeurs : fondation d'utilité publique, dont le budget repose sur les dons de ses adhérents (beaucoup de PME)
Site Web : http://www.ifrap.org/

 

P1010226.JPG                                                          Photo: JLB
 

Les cerveaux, hémisphère gauche

Terra Nova - Création : 2008, par Olivier Ferrand. Dirigeants : Olivier Ferrand et Marc-Olivier Padis (rédacteur en chef d’Esprit). Membres : Guillaume Hannezo (Rothschild et Cie), Paul Hermelin (Capgemini), Michel Rocard, Louis Dreyfus (groupe Le Monde), Jean-Paul Fitoussi (économiste, Sciences-Po, OFCE), Guy Carcassonne (juriste, consultant), Daniel Cohen (économiste, banque Lazard), Philippe Askenazy (économiste)...Budget : entre 300 000 et 400 000 euros. Financeurs : une quinzaine d’entreprises, dont Areva, Capgemini, EADS, Fondation Total... Site Web : http://www.tnova.fr/

 

Jean-Jaurès - Création : 1992, par Pierre Mauroy. Dirigeants : Gilles Finchelstein (directeur des études à Euro RSCG), Pierre Mauroy (directeur)Membres : Daniel Cohen, président du conseil scientifique (économiste, banque Lazard), Philippe Askenazy (économiste)… Budget : 2,1 millions d’euros. Financeurs : fondation d’utilité publique, dotée de subventions publiques et qui complète son budget avec quelques financeurs privés dont EDF, Veolia, Suez... et des partenariats européens. Site Web : http://www.jean-jaures.org/

Copernic - Création : 1998. Dirigeants : Caroline Mécary (avocate), Willy Pelletier (sociologue), Pierre Khalfa (syndicaliste, altermondialiste). Membres : Safia Lebdi (fondatrice de Ni putes ni soumises, présidente de l’Office régional du film d’Ile-de France), Jacques Rigaudiat (ex-conseiller social à Matignon sous Jospin et auparavant sous Rocard), Francis Parny (numéro 2 du PCF), Alain Lipietz (économiste, député européen Europe Ecologie Les Verts), Sandra Demarcq (dirigeante du NPA), Gérard Filoche (inspecteur du travail, PS)… Budget : 80 000 euros. Financeurs : cotisations de ses adhérents. Site Web : http://www.fondation-copernic.org/

 

 

Repaire berrichon, jeudi 21 juin à 19h au Bistrot le Guet-apens à Pigny (10 km au Nord de Bourges direction Henrichemont).

P1010243

                                                          Photo: JLB

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 21:12

AMPLIFIEZ LA SURPRISE DU PREMIER TOUR :,

VOTEZ ET FAITES VOTEZ JALILA GABORET SANS MODERATION

c03ebd07c5

Dans la 4ème circonscription du Loiret, Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais s’étaient donné pour le premier tour trois objectifs : battre le Front National, réaliser le rassemblement des sensibilités de gauche et assurer sa présence au second tour. Objectifs réussis : à gauche, rassemblés le PS, le PRG et EELV ont soutenu la candidate Jalila Gaboret qui au soir du 10 juin à la surprise générale de ses opposants, avec ses 25,6% est la seule en compétition pour affronter et battre Jean Pierre Door, député UMP sortant, de plus le FN est éliminé.

 

 Dimanche 17 juin, au second tour, tout est possible. Il faut amplifier la mobilisation dans les urnes. Avec l’électorat du Front de Gauche, l’heure du rassemblement de l’ensemble de la gauche dans sa diversité a sonné. Plus largement encore, Europe Ecologie les Verts appellent les abstentionnistes du premier tour (40,91%) à se déplacer, ainsi que tous ceux et celles qui souhaitent un profond renouvellement de la vie politique et ses pratiques : non cumul des mandats (une députée à plein temps), disponibilité et écoute de toutes les catégories sociales, professionnelles, collectivités, société civile, parité homme-femme, etc…afin de trouver et proposer collectivement au Parlement des solutions concrètes pour répondre aux multiples crises auxquelles la France et le Gâtinais ont à faire face et qui touchent la vie quotidienne des femmes et des hommes d’ ici souvent en grande difficulté. L’élection d’une nouvelle génération de politiques est indispensable pour renouveler la démocratie et son lien avec les citoyens.

 

Dimanche, il faut amplifier la surprise du premier tour et saisir l’opportunité d’un changement de député tout à fait possible en votant Jalila Gaboret. Chaque voix compte, l’abstention c’est se mettre hors jeu et laisser faire, toutes les voix sont importantes alors votez Jalila Gaboret sans modération en l’élisant députée. b4824485e5aae1c1bb6cdbe2a1536b0f_1M-copie-1.png 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 21:03

UN MESSAGE DE SOUTIEN

 

"Mme Gaboret,

Je vous félicite pour votre résultat d’hier dans cette circonscription.

Vous le savez, l’objectif de ma campagne a toujours été de battre Jean-Pierre Door. Aussi, je vous assure de mon soutien lors du 2ème tour de l’élection législative.

J’appelle donc les électeurs à utiliser le bulletin Gaboret dimanche pour faire échec à l’UMP et à Jean-Pierre Door.


Franck Demaumont "

 

 P1000076.JPG

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 18:14

DIMANCHE 17 JUIN, JE CONFIRME MON VOTE DU 10

 

image-copie-1.jpeg Le 17 juin, vous vous exprimerez à l’occasion du second tour des élections législatives.

C’est un rendez-vous décisif pour notre pays : par nos votes, nous désignererons nos représentant(e) à l’Assemblée Nationale et la majorité qui, pendant cinq ans, décidera la politique pour la France.

Le 6 mai dernier, François HOLLANDE a été élu Président de la République. Une majorité de Français ont exprimé une volonté de redressement de notre économie et de nos comptes publics ; une demande de justice sociale, fiscale, territoriale ; une attente de rassemblement des forces de la France pour relever les défis collectifs (lutte contre le chômage, avenir de la jeunesse, réorientation de l’Europe, préservation de l’environnement,  solidarité entre les générations,...).

Sitôt élu, le nouveau Président de la République a tenu plusieurs engagements forts pris devant les Français. Gouvernement composé à parité, baisse de 30% du salaire du chef de l’Etat et des ministres, retraite à 60 ans et à taux plein pour les salariés qui ont toutes leurs annuités, déplacement en Allemagne et volonté de renégocier le traité budgétaire européen pour tenir compte de la croissance et de l’emploi, annonce à nos alliés que les troupes françaises se retireront d’Afghanistan d’ici la fin de l’année – toutes ces décisions ont été prises ou sont en cours."

 
A remarquer que suite à un accord avec le PS, Europe Ecologie-Les Verts font partie du gouvernement  de Jean-Marc Eyrault et de la future Majorité présidentielle.
 
Dans la quatrième circonscription du Loiret, EELV appelle à voter Jalila Gaboret que nous soutenons depuis le premier tour et qui au deuxième est la représentante de l'ensemble des forces de gauche... 
 
Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 17:06

L'ultimatum de la 25ème heure

 

Le lundi 14 mai soit deux jours après la rencontre PC, PS et EELV autour d'une candidature de rassemblement, le premier a déposer sa candidature à la Préfecture du Loiret,  n'est autre que le candidat du Front de Gauche de Châlette sur Loing qui délibérément par cet acte refuse le rassemblement. Désormais aucun ticket de rassemblement n'est possible. En cas de retrait c'est l'un ou l'autre, ou les deux. Il n'est plus possible de changer le (la) suppléant (e).  Demaumont a fait son choix tout en souhaitant vis à vis des électeurs de gauche en faire porter la responsabilité sur les autres à savoir le PS-EELV et le PRG, ce qui pour le moins n'est pas courageux et très manipulateur.

 

C'est Jacques Reboul, PC-Front de Gauche de Montargis qui se colle à la manœuvre.  A l'heure du dépôt de la candidature est lancé un appel du Front de Gauche montargois: "Face au risque d'élimination de la gauche dès le premier tour". La lettre datée du 14 mai a été expédié le 16 (la veille de l'Ascension) et reçu le 18 et le texte de l'appel qui n'était pas joint au courrier nous est parvenue le 19 pour un débat proposé le 22 mai soit quatre jours après leCOLUCH~1122 c dépôt définitif des candidatures.  

 

Le chœur des pleureuses

 

Dans le document envoyé, il est dit : que "sur notre circonscription nous sommes devant une situation lourde de danger. Le score élevé du Front national est une menace qui fait peser le risque de voir les deux candidats de droite et d'extrême droite d'arriver en tête le 10 juin au premier tour des législatives. Il ne sert à rien de se masquer la réalité. Le danger que la Gauche soit éliminée au deuxième tour doit être prise très au sérieux".(...)

 

"Nous refusons ce scénario catastrophe qui inquiète beaucoup d'électeurs parce que nous l'avons déjà connu ici. Nous ferons tout pour l'empêcher". (...)

 

"Ne tournons pas autour du pot. Il n'existe qu'un moyen - un seul - de l'empêcher dans tous les cas c'est de présenter une candidature unique de la Gauche (qui pourrait du coup se trouver placée en situation de gagner). C'est ce que propose le Front de Gauche (...) C'est pourquoi le Front de Gauche montargois a pris l'initiative d'inviter les formations politiques de gauche (PCF, PS, PG, EELV, LO, NPA) à une rencontre ouverte aux citoyens avec l'objectif d'aboutir à cette candidature commune et de préciser ses propositions de rassemblement. (...) Si la volonté politique est là, il n'est pas trop tard pour réussir". (...)

 

pour un enterrement du rassemblement programmé

 

A lire cette déclaration publique seul le Front de gauche est à la manœuvre, comme d'habitude. Ce qui n'est pas exact alors comment avoir confiance dans ces conditions dans un discours qui n'est pas sincère. Le PC local reste fossilisé dans des pratiques de mauvaise cuisine qui ne font pas honneur à la gauche, c'est à dire, tout ce COLUCH~1122 bque nous ne voulons plus. Nul part il est fait référence à la rencontre du 12 mai entre trois formations de la gauche locale. Rencontre qui si Franck Demaumont l'avait alors souhaité aurait pu déboucher sur une base d'accord de rassemblement. On l'a bien compris, cet accord il ne le voulait pas pour des raisons personnelles et politiques, on n'en est sûr aujourd'hui. L'aurait-il souhaité sincèrement, il avait dix mois entre sa déclaration de candidature de juin 2011 pour organiser le débat de la 25 ème heure qu'il propose aujourd'hui par Jacques Reboul, sa petite main PC montargoise. En fait ce n'est que la mise en scène de sa virginité supposée et posé le Front de gauche en victime. Gonflé le mec.

 

  

numérisation0485

  L'Eclaireur du Gâtinais le 31 mai 2012

 

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:10

VOTEZ POUR L'ACTION PLUTÔT QUE LES DISCOURS 

Europe Ecologie-Les Verts est le parti écologiste historique présent en politique. Pour ces élections législatives de 2012 un accord de circonscription a été conclu nationalement avec le PS. Dans le Loiret, un protocole départemental a été signé entre la Fédération Socialiste du Loiret et les deux groupes EELV (Orléanais, Gâtinais). Sur la 4ème circonscription, nous soutenons la candidate Jalila Gaboret.

 

D’autres candidats écologistes sont présents dans cette élection. Ils se disent indépendants tout comme Europe Ecologie-les Verts le sont. Qu’est-ce qui les différencie ? Les premiers ne sont présents que tous les cinq ans aux élections législatives et touchent l'argent public du financement des partis politiques (50 candidats sous la même étiquette, faire un score de 1% minimum = 1,68€ par électeurs et par an), les seconds touchent pareils, mais sont présents en permanence dans la vie publique. L’autre différence, c’est que si l’on considère qu’il y a une urgence écologique et sociale, alors il est plus que temps non plus seulement de témoigner comme le font ces candidats,  mais d’être présent dans l’action partout où cela est possible, en prenant des responsabilités. Il y a ceux qui sont encore dans le verbe et les autres comme Europe Ecologie-Les Verts qui en s'engageant prennent les risques de l'action.

 

C’est dans ce cadre que deux ministres EELV participent au gouvernement de Jean-Marc Eyrault. Sans doute nous ne réaliserons pas tout ce que nous souhaiterions, mais tout ce qui sera fait apportera un plus. Voilà pourquoi aucune voix écologiste ne doit se disperser sur des candidats pseudo-écologistes qui refusent l’action et regardent passer les trains. Pas de gâchis, dans la quatrième circonscription les votes écolos doivent se porter dès le premier tour sur Jalila Gaboret soutenue par EELV. Il s’agit de donner une majorité à l’Assemblée Nationale à François Hollande et à son Gouvernement afin qu’il réalise son programme.     

  numérisation0486-copie-1

Eclaireur du Gâtinais du 5 juin 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:09

CAMPAGNE DE DESINFORMATION

Autour de Jalila Gaboret, nous avons décidé une campagne active d'écoute et de propositions, combative face aux candidats de droite et d'extrême-droite. Franck Demaumont a opté pour une campagne qui n'hésite pas à attaquer la Gauche dont il n'est pas le seul dépositaire. Il n'est propriétaire de rien.

 

Le fin du fin est le tract ci-joint en illustration où la désinformation et le mensonge battent leur plein pour tromper les électeurs. C'est franchement insupportable ! Comment avoir confiance dans un candidat qui ment en permanencnumerisation0484.jpg

Ce que tait  Franck Demaumont , contrairement au titre du tract qui dit que le PS a refusé l'union proposée par le Front de Gauche, c'est que  Europe Ecologie Les Verts et  le PS  lui ont proposé d'être suppléant et  de faire un ticket PS-Front de Gauche. C'était le 12 mai dernier. Il a refusé, mais de ça, Il n'en dit rien dans son tract.

 

Il dit avoir invité tous les partis de gauche à une réunion publique ouverte à tous les citoyens le 22 mai dernier. C'est vrai, mais pourquoi faire puisqu'il n'était plus possible d'avoir une candidature unique à gauche, la limite du dépôt des candidature étant passée depuis 4 jours  ne permettait plus, en aucun cas, un ticket des deux partis. Pour ma part, au nom d'Europe Ecologie les Verts j'assume parfaitement de qualifier  ce type de manoeuvre où tout n'est pas écrit et dit et qui n'est rien d'autre que de la gesticulation.

 

Quand le tract dit que les "électeurs de gauche s'étonnent que les réprésentants PS et EELV prétendent que le Front de Gauche aurait refusé l'union" en rajoute une louche en écrivant "que chacun peut vérifier les faits et se faire sa propre opinion", c'est d'une malhonnêteté absolue, totalement inacceptable, alors que c'est le signataire du tract Franck Demaumont qui a refusé la proposition faite le 12 mai dernier et n'en a rien dit publiquement.

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022