Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 15:04

SCRUTIN DU 21 OCTOBRE

Depuis toujours, je n'ai jamais considéré que  les électeurs qui m'ont apporté leurs voix lors d'un scrutin  m'appartenaient. C'est donc uniquement en tant que candidat de la Gauche rassemblée (PS, EELV et PRG) au premier tour que j'appelle les électeurs de Montargis à voter pour le candidat de Gauche présent au second tour. 

 

Demain je publierais l'autopsie du premier tour.

numerisation0550.jpg

SECOND TOUR… A GAUCHE  ( communiqué envoyé aux médias)

Candidat du rassemblement de la Gauche Majorité Présidentielle (PS, EELV, PRG) pour l’élection cantonale partielle, je remercie les 279 électeurs (11,99%) qui nous ont fait confiance dans un contexte général difficile. Les 73,13% d’abstentions témoignent de la désespérance des Montargois dont beaucoup sont en grande difficulté et ne trouvent pas de réponses à leurs problèmes au quotidien.

 

Sur 8910 inscrits, 2327 se sont exprimés. Sont sélectionnés pour le second tour la candidate UMP avec 1110 voix et Jacques Reboul Parti Communiste-Front de Gauche avec 610 voix.

 

Le 21 octobre, pour le second tour, le rassemblement de la Gauche Majorité Présidentielle appelle les électeurs de Montargis à voter pour Jacques Reboul le seul candidat de Gauche présent au second tour.

numérisation0555

                                  L'Eclaireur du Gâtinais 18 octobre 2012

numerisation0554.jpg

                                           République du Centre du 17 octobre 2012 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 10:40

ERIC DOLIGE:

PRIX DE L'OBSTINATION

POUR LE PRESIDENT

DU CONSEIL GENERAL DU LOIRET 

Incroyable mais vrai, on glisse d'une faute à une autre comme si de rien n'était et dans une parfaite impunité sur le dos des contribuables. Ainsi Doligé Président du Conseil général du Loiret qui fut le chantre de l'A19, alors qu'au plus haut niveau les instances compétentes annonçaient  le déficit de cet équipement, aujourd'hui avéré et qui de plus ne sert à rien pour les déplacements dans le Loiret contrairement à ce qu'affirmait la communication (propagande) de 2009, aujourd'hui entraine notre département dans une spirale infernale en généralisant les numérisation0553Partenariats Publics Privés pour au moins vingt deux projets d'équipements importants.

 

Les PPP ne sont pas des dossiers techniques, il sont hautement politiques tant ils engagent la collectivité dans la durée, ses capacités de financement et les citoyens puisqu'au final ce sont eux qui payent. Dans le Loiret, pas de débat sur ces sujets, même en période électorale comme c'est le cas actuellement sur la partielle à laquelle se représente Viviane Jehannet vice-présidente UMP du Conseil général. Je me suis déjà prononcé sur ces Plans le 23/02/2008 sur ce blog sous le titre "Pour se faire Prendre par Plusieurs". J'y reviendrai prochainement tant il y a urgence à intervenir contre les dérives de Doligé (Sénateur et Président du Conseil général). En attendant, je vous propose le récent communiqué de deux Conseillers généraux Europe Ecologie-Les Verts du Loiret Thierry Soler et Estelle Touzin à propos de ces PPP.  

 

Les 10 et 11 octobre se réunit une grande assemblée des fans des partenariats public-privé (PPP), organisée par les principaux bénéficiaires de ce type de passation de commandes publiques, à savoir les grandes multinationales du BTP. Nul doute qu'il ne s'agit pas de philanthropie mais que le coût de ces "rencontres internationales des PPP" sera imputé dans les frais généraux des contrats signés tout comme les prix qui seront remis à cette occasion.

 

C'est ainsi, notamment, qu'Eric Doligé doit être récompensé pour ses efforts en faveur de la généralisation des contrats de partenariats dans le Département du Loiret, qu'il préside, sans oublier sa défense acharnée des PPP lors des débats au Sénat. Sans doute ce prix sera-t-il remis par le représentant du groupe Vinci qui a remporté tous les contrats de partenariats signés par le Conseil général ? A moins qu'il ne s'agisse de la société Bouygues qui a été choisie par la ville d'Orléans pour la future Arena privatisée ?

 

On peut toutefois s'interroger sur la pertinence de cette faveur accordée au Président Doligé après les546681 293823580695903 1834117589 n affirmations erronées qu'il put répandre lors de la récente session du Conseil général. Il affirmait en particulier que la collectivité n'a "pas d'autre moyen de construire de nouveaux collèges que de souscrire un contrat de partenariat" alors que le collège Montesquieu vient d'être achevé selon la procédure de maîtrise d'ouvrage publique et que celle-ci prévaut également à la reconstruction en cours du collège Pablo Picasso. Cela n'empêchait pas le Président de menacer de faire capoter le plan pluriannuel d'investissement départemental pour les collèges s'il n'obtenait pas un plébiscite en faveur des PPP.

 

Eric Doligé reçoit donc le prix de "l'obstination" dans le militantisme pro-PPP.

 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 20:59

EN FINIR AVEC LA MEMOIRE SELECTIVE

François Hollande, Président de la République a eu raison de reconnaître officiellement la répression sanglante du 17 octobre 1961 à Paris contre les « Français musulmans d’Algérie ». Je ne comprends pas les cris d’orfraie des responsables de l’UMP et du FN. Admettre des faits avérés par l’ensemble des historiens n’est pas un acte masochiste ni de repentance, mais reconnaître et affirmer une réalité. C’est important pour ceux qui en furent victimes et leurs descendants. C’est mettre des mots sur une blessure toujours douloureuse.

 

Quelle que soit la guerre, pour moi elle ne fait pas de héros, mais des victimes, d’où la nécessité de pouvoir en parler. C’est beaucoup de souffrance pour toutes les parties impliquées. Dans le cas présent de l’Algérie, en France la République parlait « d’évènements » et non pas de guerre, quelle hypocrisie ! Si ce n’était pas la guerre, pourquoi en 8 ans la France a-t-elle envoyé 1 343 000 jeunes appelés plus 400 000 militaires d’active ? Autant d’hommes qui se sont, du jour au lendemain, retrouvés dans l’horreur de ce qu’ils ont vécu eux en tant que victimes mais aussi en tant qu’acteurs. Combien d’Oradours y-a-t-il eu en Algérie ? Suffisamment pour faire des cauchemars une vie entière. Je n’oublie pas les 25 à 30 000 morts de ces militaires, ni leurs 70 000 blessés. Je n’oublie pas les 400 000 civils morts, d’origine européenne ou Algérienne. Je n’oublie pas les 160 000 harkis  désarmés et abandonnés sur place avec leur famille qui connurent le sort que l’on sait, ni les harkis rapatriés en France par leurs officiers, mais que l’on a cachés dans des conditions de vie improbables y compris leur descendance, à peine reconnue aujourd’hui alors qu’ils sont français. Je n’oublie pas les massacres d’européens d’Oran, des 5, 6 et 7 juillet 1962, je n’oublie pas non plus le million de rapatriés d’origine européenne qui ont tout perdu.

 

C’est pourquoi je n’oublie pas le 17 octobre 1961 ni les massacres de Sétif et Guelma du 8 mai 1945 (entre 1165 victimes officielles et 17 000 selon les services secrets américains d’Alger, dont 100 européens), tous deux survenus sous la République française et les gouvernements du Général De Gaulle…

 

"Le 17 octobre 1961" film de Yasmina Adi - 2008- 

 

UNE NUIT NOIRE A PARIS

 

Après sept années de conflit en Algérie, des négociations sur le principe de l’indépendance sont ouvertes en mai 1961 à Evian. La cohabitation sur place entre les communautés est extrêmement tendue et s’étend en métropole. Les assassinats à la fois de policiers et d’indépendantistes algériens se multiplient. Maurice Papon préfet de police (ancien préfet de Constantine) instaure le 5 octobre un couvre-feu de 20h30 à 5h30 pour tous les Français musulmans d’Algérie.



La Fédération de France du FLN appelle les algériens de la région parisienne à manifester pacifiquement contre ce couvre-feu discriminatoire le 17 octobre 1961. La manifestation est interdite et carte blanche est donnée au Préfet pour la réprimer. Les Algériens qui sont majoritairement des ouvriers se rendent dans la capitale en costume du dimanche comme s’ils allaient à « un mariage, à une fête ». Pour nombre d’entre eux, c’était la première sortie de leurs bidonvilles. Ils sont ainsi près de 30 000 à prendre le métro pour entrer dans Paris. Ils sont accueillis par des milliers de policiers.

 

numérisation0541La répression est sans limites : près de 12 000 arrestations, interrogatoires, tortures, expulsions, rafles et internement, morts, manifestants jetés dans la Seine. Cette nuit noire à Paris a marqué un tournant dans la guerre d’Algérie jusqu’à l’indépendance le 5 juillet 1962. Des journaux relatent les faits comme Paris Match ou France Observateur (entre autres). Des demandes d’enquêtes sur le rôle de la police sont réclamées, mais Maurice Papon comme ses supérieurs les refusent. Deux jours après la répression, les journalistes Claude Bourdet et Gilles Martinet dénoncent la censure de l’Etat : « depuis des mois, personne n’a pu dire la vérité sur la façon dont les Algériens sont traités en France » écrivent-ils. La censure s’abat sur tout média tenté de faire la lumière sur cette nuit-là.

 

Le bilan exact de cette répression est impossible à établir avec précision. Il est officiellement de trois morts, alors que ce sont des dizaines de cadavres d’Algériens qui vont au fil de la Seine. Les archives officielles de l’époque ont presque toutes disparu. Celles qui restent dénombrent d’une façon certaine quarante morts ce qui laisse à penser que ce sont plusieurs centaines de personnes qui cette nuit-là et les jours qui ont suivi ont péri.

 

Quelques mois plus tard, le 8 février 1962, à l’appel du Parti Communistenumérisation0542 Français, une manifestation pour la « paix en Algérie » a lieu à Paris. La police charge, et tue 8 personnes. Leurs obsèques rassemblent plusieurs dizaines de milliers de personnes. Charonne reste dans la mémoire collective de gauche et du PCF en particulier, le symbole de la violence de l’Etat pendant la guerre d’Algérie. Ainsi le journal Le Monde qui avait dénoncé les violences du 17 octobre et qui s’était inquiété des dizaines de cadavres retrouvés dans la Seine écrit en février 1962 : « que la répression de Charonne a été la plus violente que Paris ait connue depuis 1934 ». Question : qu’est-ce qui distingue les manifestants de 1961 et ceux de 1962 ? La couleur de peau ou les droits qui y sont attachés ? Par ailleurs, il y a eu une confusion constante entre ces deux dates, que ce soit dans les livres ou les journaux télévisés les photos du 17 octobre servant à illustrer les violences de Charonne…autant d’éléments qui demandent à être éclaircis comme d’autres évènements.  

 

numérisation0544

 

 numérisation0546numérisation0549

 numérisation0548   PARIS MATCH n° 655/ 28 octobre 1961

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 13:52

IL FAUT DE L'EAU MAIS POINT TROP !

En ce dimanche d'élection partielle, en guise de clin d'oeil le climat nous joue "dansons sous la pluie" et quelle pluie, bien raide et bien mouillée. Juste une petite image pour nous réchauffer la tête et le coeur. A demain !

 

292385_464449513565957_1225803655_n.jpg

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 12:04

2012-10-11-Eclaireur.jpg L'Eclaireur du Gâtinais le 11 octobre 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 12:03

POUR PLUS DE SOLIDARITE TOURNONS LA PAGE

 

En mars 2011, 64,06% d’entre vous se sont abstenus, expression du mal être profond concernant votre vie quotidienne. M. Fillon déclarait en septembre 2007 « être à la tête d’un Etat en faillite », qu’a-t-il fait ? Il a poursuivi massivement l’endettement jusqu’en 2011. Voila le saccage dont nous payons le prix fort aujourd’hui tant sur le plan humain que financier et qui ne s’effacera pas comme par miracle. Ces difficultés n’ont pas surgi durant l’été. Ici, la crise est visible, trop de gens souffrent d’une situation qu’ils n’ont pas créée.

 

Le Conseil Général, dont Madame Jehannet était Vice Présidente, est un relais important des politiques de l’UMP qui sur le plan national durant 10 ans ont mis à mal la France. Ne l’oublions pas !

 

A Orléans, elle vote l’augmentation des taxes foncières, prélève la nouvelle taxe sur la consommation finale d'électricité ce qui pour certaines communes est une perte sèche, rend payant le transport scolaire, réduit les budgets sociaux dont elle a la charge à l’exemple de l’aide à domicile. Pire, elle accroit sans cesse la dette du Carte Com Facedépartement qui emprunte plus qu’il ne rembourse.

 

Pire,avec les Partenariats Publics Privés (PPP), elle livre l’action publique (collèges, casernes de pompiers, cuisine centrale, ponts…) à de grands groupes privés sur 20 à 30 ans et repousse les dettes à plus tard. Ce qu’elle met en place aujourd’hui avec les PPP d’Eric Doligé et dont le financement n’apparait pas dans les comptes publics, sont (pour nos enfants) de véritables bombes fiscales à retardement. Et elle se vante de faire du bon travail ici ! En réalité, les élus UMP ne votent pas en fonction de leur canton, mais valident comme un seul homme tout ce que propose le chef, y compris Madame Jehannet. Elle est la voix de son maître.

 

Stop, Madame Jehannet ne répond pas aux vrais besoins des Montargois, son élection est contre nature, voilà pourquoi ne pas aller voter revient à subir l’inacceptable. Le temps du changement est arrivé, élisons au Conseil Général un membre du parti des administrés, convaincu que l’on peut créer et animer d’autres politiques d’intérêt général.

 

Pour reconstruire, la Gauche rassemblée sur nos candidatures est à l’offensive, sur ce mandat nous prendrons des initiatives de solidarités pour répondre concrètement aux urgences de la population.

 

En 2011, pour le second tour, 3 des 4 candidats ont été départagés sur 5 voix. ! Preuve que chaque voix compte, même une seule, la vôtre par exemple.

 

2012-10-04-Eclaireur.jpg

                                            L'Eclaireur du Gâtinais du 4 octobre 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 12:03

UNE ABSENCE TOTALE DE REPONSE

numérisation0533

 Montargis le 25 septembre 2012

 

 Madame JEHANNET bonjour,

 

Lors de la campagne électorale des cantonales de mars 2011 je vous avais invitée à débattre. Vous aviez alors décliné ma demande. Aujourd’hui à l’occasion de la cantonale partielle du 14 et 21 octobre un autre candidat a fait la même demande. Or j’apprends ce jour par voie de presse que vous réfléchissiez sur votre réponse. En conséquence à cette occasion je me permets de vous réitérer ma demande de débat avec vous.

 

Dans l’attente d’une réponse favorable, recevez Madame, l’expression de mes sentiments les meilleur

 

Jean-Luc BURGUNDER

Candidat de la Gauche rassemblée

(EELV, PS, PRG)

 

Déposé en Mairie de Montargis le 25 septembre 2012.

 

 2012-09-26-Rep.jpg

                                                                République du Centre le 26 septembre 2012

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 12:03
Un nouveau regard sur le jardinage
(animé par Guylaine Goulfier)

Et si...
Et si les choses fonctionnaient différemment de ce que l'on nous a toujours appris ? Et si les plantes n'épuisaient pas le sol mais au contraire l'enrichissaient ? Et si ce n'était pas nécessaire d'ameublir le sol pour que les racines se développent parce que ce sont elles qui en se développant ameublissent le sol ?
Et si le compost n'était pas un engrais mais un levain ?

Attention : les réponses à ces questions peuvent bouleverser la vision que l'on a du jardin ! Et du jardinage.

 

Photo : dans le cadre des Rendez-vous de l'environnement, Arboretum des Barres Le jeudi 21 septembre, 20h Révolution au potager : Un nouveau regard sur le jardinage (animé par Guylaine Goulfier) Et si... Et si les choses fonctionnaient différemment de ce que l'on nous a toujours appris ? Et si les plantes n'épuisaient pas le sol mais au contraire l'enrichissaient ? Et si ce n'était pas nécessaire d'ameublir le sol pour que les racines se développent parce que ce sont elles qui en se développant ameublissent le sol ? Et si le compost n'était pas un engrais mais un levain ? Attention : les réponses à ces questions peuvent bouleverser la vision que l'on a du jardin ! Et du jardinage.
Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 10:58

Profession de foi- Face

Profession de foi-Recto

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 07:31

PHOTO-AVEC-JALILA.jpg

 

Candidate du rassemblement de Gauche (PS, EELV et PRG) lors des élections législatives de juin dernier dans la 4ème circonscription du Loiret (Montargis et les cantons de l'est du Département), Jalila Gaboret est aujourd'hui présidente du Comité de soutien de Jean-Luc Burgunder (candidat titulaire) et d'Eliane Poursin Sirot (suppléante). Tout le monde est  bienvenu, n'hésitez pas... 

 

Les premiers signataires:

Valérie Corre, Députée du Loiret ; Jean-Pierre Sueur, Sénateur du Loiret ; François Bonneau, Président du Conseil régional de la Région Centre ; Bernard Fournier, Conseiller régional, Conseiller municipal de Villemandeur ; Bernard Delaveau, Maire de Paucourt ; Albert Mimoun, Conseiller municipal de Montargis, Christophe Rambaud, Maire-adjoint de Châlette-sur-Loing ; Liliane Berthelier, Châlette-sur-Loing ; Corinne Pilte, Maire-adjoint de Châlette-sur Loing ; Atif Khalid, Conseiller municipal-de-Châlette sur Loing ; Grégory Gaboret, Conseiller municipal d'Amilly; Fréderik Rojas, Conseiller municipal de Douchy ; Michel Ligonnet ; Christophe Belabbes, Secrétaire de section Parti Socialiste du Montargois ; Philippe Vermée, chargé des relations extérieures d’Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais ; Amina Cbbihi porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts Gâtinais ; Michel Brard ; Micheline Prahecq ; Anne Besnier ; Denis Godeau ; Claude Bourdin ; Serge Bikialo ; Dalip Vekapi ; Didier Tescher ; Rose de la Fuenté ; Christelle de Crémiers ; Jean-Michel Cazeaud ; Christiane et José Fueyo-Antunia ; Gérard Gaboret… et bientôt vous...

 

"Jean-Luc Burgunder se présente à vos suffrages. Sa candidature est portée par le Parti Socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et les Radicaux de Gauche. Avec votre soutien, il mettra tout son sérieux, son enthousiasme et l'expérience qu'il a acquis comme Vice-président à votre service en charge de la Formation professionnelle continue et à l'apprentissage au Conseil Régional de la Région Centre".

 

David Thiberge

Président du Groupe des élus socialistes, écologistes et républicains au Conseil Général du Loiret  

 

 

Pour nous rejoindre:

 

Par mail: burgunder2012@gmail.com

par blog: burgunder.over-blog.com

Facebook: burgunder cantonales

par fax : 02 38 93 54 79

 

numerisation0534.jpg 

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022