Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 10:26

COMMENT SORTIR
DU NUCLEAIRE
EN REGION CENTRE?


QU’EST CE QUE “VIRAGE ÉNERGIE NORD-PAS-DE-CALAIS” ?

 

Une association qui regroupe des individus et des personnes morales, et qui regroupe des compétences dans les domaines des énergies, de l’ingénierie, des sciences physiques, humaines et sociales.

 

Une association qui vit grâce aux cotisations et aux dons de ses adhérents, et au soutien actif des verts Nord-Pas de -Calais, du réseau Sortir du Nucléaire et de la fondation pour une terre humaine.

 

Une association qui a pu mobiliser certains experts et s’adjoindre la compétence d’un bureau d’études pour garantir le sérieux des conclusions du travail réalisé.

 

Une association  qui a su mobiliser  3500 heures de bénévolat pendant un an.

Et pour quels résultats? On peut atteindre le "facteur 4" en 2050, sans renouveller les réacteurs nucléaires de Gavelines (Pas de Calais).

   

Le facteur 4 ? La France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de CO2 d’ici à 2050, et a inscrit cet objectif dans la loi. L’objet du travail de “virage énergie” est de voir comment on peut atteindre cet objectif en ne renouvelant pas les réacteurs de Gravelines.

 

Comment fait-on ? L’étude “virage énergie” détaille les moyens envisageables pour atteindre l’objectif : elle décrit d’abord avec précision les consommations et les productions d’énergie de la région, actuelles et dans l’avenir,  puis elle envisage toutes les économies possibles (à taux de croissance égal à celui des scénarios ”officiels”... même si les auteurs ne cachent pas leur préférence pour davantage de sagesse) et les apports des énergies renouvelables utilisées intelligemment comme des  parcs éoliens mutualisés avec le Royaume Uni et les pays scandinaves, des  réseaux de chaleur pour récupérer la chaleur industrielle perdue, du stockage de chaleur intersaisonnier dans les quartiers d’habitation, et du  développement du solaire, du biogaz etc...
 

L’étude préconise aussi de sortir d’une concurrence déloyale entre les modes de transport, au profit du développement des voies ferrées et fluviales. Elle calcule les bénéfices issus d’une maîtrise de l’étalement urbain. Elle évalue, enfin, l’impact important et positif des mesures proposées en termes d’emplois durables, non délocalisables et répartis sur le territoire régional.

 

Construction d'une maison ossature bois dans le Gâtinais en 2009

SIMON MÉTIVIER, ingénieur en recherche et développement sur les énergies, qui est  administrateur de “virage énergie” et co-auteur du chiffrage et du cadrage du scénario, en fera la présentation et répondra à nos questions dans la salle de conférences du Musée des Sciences Naturelles, 3 rue Marcel Proust à Orléans,
  jeudi 26 novembre 2009 à 20h30.

 

 SI ON FAISAIT UN “VIRAGE ÉNERGIE” EN RÉGION CENTRE ?

 

Nord-Pas-de-Calais et Région centre ont de grandes différences. La région Nord-Pas-de-calais est plus petite, plus industrialisée, et plus dense que la région Centre, ce qui est un atout pour rentabiliser certaines techniques (comme les réseaux de chaleur ou la récupération des calories des industries). La région Centre est plus vaste, moins industrielle et connait un fort étalement urbain. Elle est la seconde région française productrice d’électricité, derrière Rhône-Alpes, et l’électricité produite est à 98% nucléaire, et massivement exportée (plus de quatre fois la consommation régionale, source: observatoire des énergies en Région centre).

 

 La Région centre possède un "Pôle d'efficacité énergétique". Mis en place par le Conseil régional, qui soutient des recherches sur l’efficacité énergétique et les énergies nouvelles (8 millions d’euros sur 5 ans); Le Conseil régional mise également sur la formation aux techniques d’économies d’énergie pour les professionnels (architectes, bureaux d’études, collectivités, sociétés d’HLM, etc.) et sur la sensibilisation et l’éducation à l’environnement (en aidant des associations spécialisées). D’autres collectivités comme des département, certaines  agglomérations mettent en place des “agendas 21”, etc.

 

Combien Consommerons-nous demain?
Comment planifier la baisse à effet de serre?
Comment sortir du nucléaire en Région centre?

Soutenir l’innovation, la recherche, la sensibilisation à l’environnement, c’est nécessaire et c’est bien, mais s’engager vraiment dans une démarche prévisionnelle et prospective, c’est mieux, et pour tout dire c’est même indispensable pour éviter les doublons et les incohérences !

                                          Capteurs solaires sur des logements sociaux à Paris    

 La pression citoyenne sur EDF,   parait plus que jamais nécessaire . Invariablement, tout va bien dans les centrales nucléaires de la région . S’il n’y avait pas la presse ... et l’ACIRAD-CENTRE, nous baignerions dans un consensus (très) mou . Dormez , braves gens du Centre, pendant que les centrales ronronnent !
 

 Pour l’ACIRAD, il ne doit pas y avoir de réflexion prévisionnelle sans que l’on imagine les étapes, les méthodes et les moyens d’une sortie raisonnée du nucléaire. “Raisonnée” ne voulant pas dire “repoussée aux calendes grecques” ou “renvoyée exclusivement à des décisions nationales” mais voulant dire, par exemple, calculer l’impact en Région centre, d’une réduction de moitié de la consommation d’électricité sans perte de confort; mais voulant dire aussi  chercher des  moyens de répliquer à la propagande unilatérale menée par EDF en milieu scolaire et dans la presse...


Alors, peut on être militants, tout en participant avec d’autres à une démarche prospective du type de celle qui a été menée en Nord-Pas-de-Calais ? à nous, adhérents ou non de l’ACIRAD, qui sommes préoccupés par l’avenir énergétique de la région et qui sommes inquiets face aux risques du nucléaire, d’en débattre le 26 Novembre !



                                    Fribourg en Allemagne, réhabilitation d'immeubles de bureaux.
                                          Les zones les plus bleues sont des capteurs solaires

Partager cet article

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022