Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 21:28

mur

D'UN MUR A D'AUTRES...

Ce 9 novembre 1989, moi, je n'étais pas à Berlin, n'empêche que l'onde de choc de l'ouverture du mur est arrivée jusqu'à nous, jusqu'à moi. Ce fut un grand moment et le reste encore aujourd'hui 20 ans après si l'on en juge par les festivités de ce jour à Berlin. Mais...

Ce 9 novembre a été le point d'orgue symbolique de la chute d'un totalitarisme devenu insupportable à des peuples dont la liberté était confisquée au nom du communisme (Pologne, Hongrie, Tchécoslovaquie, Roumanie, Bulgarie, pays Baltes, Allemagne de L'Est, etc).


Berlin 13 Août 1961

Ce qui m'est venu de suite à l'esprit ce jour là c'est que ces évènements n'étaient pas seulement la chute du communisme totalitaire (ce qu'il était vraiment), mais la fin réelle de la seconde guerre mondiale provoquée par le régime nazi et une fois vaincu -et il le fallait- avait divisé les pays européens (Yalta) et divisé l'Allemagne elle-même.

De justesse, les Français ont fait partie des vainqueurs de Allemagne nazie, mais de suite, ils se sont lancés dans deux guerres coloniales qu'ils ont perdues et qui les occupa jusqu'en 1962.



 Enfant et adolescent dans les années cinquante, j'entendais parler autour de moi de l'équilibre de la terreur et du rideau de fer qui divisait l'Europe. Cela me faisait peur, aussi j'étais très attentif à l'actualité et bien à l'écoute. Aussi, j'ai une petite mémoire de la révolte des travailleurs est-allemands de 1953 écrasée par les chars soviétiques. Je me souviens très bien de la révolte hongroise de 1956 et de l'immobilisme de l'Occident lors de son écrasement toujours par les mêmes chars soviétiques. Je me souviens très nettement de ce dimanche 13 août 1961 lorsque Berlin au petit matin s'est trouvé matériellement coupé en deux par des barbelés et qui deviendront le "mur de la honte". L'inquiétude était grande. C'est ce jour là que j'ai compris et vraiment intégré que les Allemands payaient toujours les conséquences et  l'addition du régime nazi. Ils étaient divisés, séparés, déchirés, territorialement, collectivement et individuellement, jusque dans leurs familles. Je me souviens des photos de ces familles qui tentaient de s'entre-apercevoir d'Est en Ouest et inversement. Durant ce temps, les Français s'apprêtaient à accueillir plus d'un million de  rapatriés d'Algérie entre 1961-62. Généralement, ils seront mal accueillis par la Métropole.



Je me souviens parfaitement du printemps de Pragues de 1968 et de l'espoir qu'il suscita d'abord pour les Tchécoslovaques eux-mêmes mais aussi pour tous ceux qui souhaitaient voir enfin un socialisme à visage humain derrière le rideau de fer. C'était à nouveau sans compter sur les chars soviétiques auxquels s'ajoutèrent ceux des pays frères dont l'Allemagne de l'Est, la Hongrie et la Pologne entres autres, pour que l'ordre règne en pays déviant. L'étudiant pragois Yann Palach s'en est immolé.

J'ai également en mémoire ce 1er août 1975, la première Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE) qui s'acheva par la signature des "Accords d'Helsinki" qui n'était pas un traité au sens juridique pur mais plutôt des engagements politiques entre les 35 pays participants. Sont concernés entre autres : les Etats-Unis, le Canada, l'URSS et tous les états européens (ceux du pacte de Varsovie et ceux de l'OTAN), y compris la Yougoslavie, seule manque l'Albanie. Si cet accord comporte quelques engagements du genre : "inviolabilité des frontières", "non recours ou emploi de la force" et d'autres du même tonneau, ce que j'ai retenu tout particulièrement, c'est le 3ème volet. Celui-ci stipulait de mémoire : "le respect des droits de l'homme, particulièrement en matière de penser et de religion, ainsi que de libre circulation des personnes".Voyez le genre dans une Europe coupée en deux par le rideau de fer et Berlin par le mur. Pourtant ces accords pèseront sur les dirigeants soviétiques et permettront au développement des révolutions démocratiques et populaires des états du bloc de l'Est à partir de 89.


Un vopo est-allemand saute les barbelés pour passer à l'Ouest

Il y a eu l'invasion par l'URSS de l'Afghanistan au noël 1979. Son  nom de code: "opération Pragues". Mais on ne peut pas gagner à tous les coups, aussi, ce fut un total échec et sur commandement de Mikhaël Gorbatchev, les troupes soviètiques battent en retraite définitivement  en février 1989.

 Le 13 décembre 1981, le général polonais Jaruzelski, premier ministre,décrète l'état de siège en Pologne pour écraser la popularité du premier syndicat libre des pays de l'Est, Solidarnosc (Solidarité).  Bien que menaçants les Soviétiques n'interviendrons pas.

A partir de 1989, l'empire se délite, les polices politiques, à elles seules ne peuvent contenir l'aspiration de liberté qu'expriment les populations de pays fermés sur eux-mêmes depuis la chute du nazisme. Elles ont  durant des décennies connues la guerre, l'occupation et le totalitarisme sous différents régimes et dictatures. En 1989, la chute d'un mur a été pour une population depuis longtemps opprimée, le bonheur simple de la liberté d'aller et venir tout simplement.  C'était une révolution!


Berlin novembre 1989

2009, la réunification de Allemagne est devenue une réalité. Néanmoins, ces 40 années de vies séparées à l'évidence ne se comblent pas aussi aisément. L'Ouest et l'Est ont encore leurs fantômes.  Pour moi, par leur histoire,   tous les allemands ne sont pas égaux, ni dans leurs têtes, ni dans les faits.  L'effondrement d'un mur de 28 ans symbole d'un totalitarisme aigü c'est réjouissant. Néanmoins, au-delà des feux d'artifice nous devons    rester vigilants. Je veux dire que le totalitarisme n'est jamais totalement éradiqué, et qu'au-delà des régimes il peut se transformer et prendre d'autres formes. Par exemple: un ultra-libéralisme sans limites qui pense  à lui seul dominer le monde, parce qu'il aurait  vaincu  au début des années 90 le totalitarisme communiste des pays de l'Est ?

De par le monde, d'autres murs et rideaux de fer existent, comme celui qui "court" entre les Etats-Unis et le Mexique ou celui entre Israël et la Palestine. Il y a encore celui qu'on ne voit pas et que l'Europe unifiée tisse autour d'elle comme le mur "la Valla", autour de l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc. Toujours en Europe, ne pas oublier les murs de l'Irlande du Nord et le rideau de fer en Asie entre les deux Corées...

Cette fête anniversaire des vingt ans de la chute du mur de la honte à Berlin, me démontre  concrètement qu'un mur ne résoud rien, et que tôt ou tard les peuples passent par dessus. 

Voici le lien vers une vidéo sur le site de France Info :

http://www.france-info.com/chroniques-l-invite-du-matin-2009-11-02-faire-tomber-le-mur-entre-israel-et-la-palestine-kouchner-362808-81

Partager cet article

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022