Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:27

JE NE PARTAGE PAS LE POINT DE VUE D'... 

299648_151370105012860_1087151295_n.jpg

"J'ai lu ton article paru dans le numéro du 11-02-2013 de l'Eclaireur du Gâtinais.. Tu soutiens le "mariage pour tous" et tu sembles estimer que seuls les homophobes et les réactionnaires y sont opposés. Je dois probablement en faire partie, mais ça ne me gène pas, surtout que je ne me sens pas si seul que cela au sein du courant auquel j'appartiens.

N'ayant pas d'énergie à consacrer à ce sujet qui m'apparait dérisoire (mais peut-être symbolique) au vu de l'état d'une société qui commende à s'effondrer, je te joins quelques textes de personnes qui ne partagent pas le point de vue d'EELV et qui pourtant font partie du mouvement écologiste. Amicalement."

Ph. L.....

 

Ma réponse... 

 

Je te remercie de ta contribution au débat. Ton intervention me permet de revenir sur plusieurs points. Tu devrais savoir que ce qui est publié dans l’Eclaireur est forcément réduit au strict minimum compte-tenu des impératifs du nombre de signes autorisés. Ainsi un communiqué est nécessairement souvent réducteur. C’est la règle !

 

Je suis surpris que tu me prêtes des mots que je n’ai pas écrits « tu sembles estimer que seuls les homophobes et les réactionnaires y sont opposés ». Comme quoi toute lecture n’est pas neutre et peut être orientée inconsciemment. Cependant puisqu’ avec ces deux mots tu me tends la perche, je précise. Personnellement, je pense que même si des progrès existent, dans l’opinion publique l’homophobie n’est jamais bien loin, il suffit d’écouter autour de soi les propos tenus de façon courante. La référence aux PD est de l’ordre de « l’ultime insulte » dans le vocabulaire usuel de nombre de gens, tous âges confondus. Tant qu’au mot « réactionnaire », il ne fait pas partie de mon vocabulaire, je ne l’utilise pratiquement jamais. Ce mot a été confisqué et dénaturé par certains, ceux-là mêmes qui désignent tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Sauf que je connais des réactionnaires à droite, c’est sûr, mais aussi à gauche… et que parfois ce sont les mêmes qui couramment désignent les autres comme tels… Néanmoins, comme je vois que tu ne lis pas mon blog, ta réaction réagit à ce simple communiqué. Or, il se trouve que les grandes manifs anti mariage pour tous des 13 janvier et 24 mars derniers, au-delà des personnes qui en toute bonne foi défendent leur opinion, ont le mérite de rendre visibles des groupes activistes d’extrême-droite et antirépublicains qui ne renient pas Vichy ce qui pour moi, n’est ni acceptable, ni rassurant pour la France, ni pour l’Europe. Cette poussée d’extrême-droite appelée aujourd’hui « populisme » dont certains se réclament du nazisme est visible et bien réelle dans de nombreux pays européens. Ce n’est pas une insulte que de le dire, c’est un constat. Je te concède que tous les « anti-mariages pour tous » ne sont pas des leurs, reste qu’ils manipulent beaucoup et que ce « mariage » est pour eux l’opportunité de déstabiliser notre démocratie (voir la manif du 24 mars et sur ce blog les articles…).

 

Couvrez ce sein que je ne saurais voir...

 

Après un engagement écolo à plein temps depuis 1970, je voudrais te dire qu’aujourd’hui pour moi être membre d’EELV ne m’oblige en rien à tout avaler ou encore de marcher au pas cadencé. Ce n’est pas dans la culture fondatrice de l’écologie politique. D’ailleurs ce parti prévoit dans son règlement intérieur la pratique possible d’objection de conscience y compris pour les groupes locaux. Il m’arrive de l’utiliser. Il se trouve que dans le cas du « Mariage pour tous » je suis en accord avec lui. Mais saches que je suis en accord, non pas parce que je suis écolo, je le suis en tant 537833 151229841693553 1358836302 nqu’individu et en toute liberté de penser. En effet pour moi, il s’agit d’arrêter l’hypocrisie ambiante qui consiste à nier par omission ou par l’interdit des réalités vraies. Quelques soient nos opinions, l’interdit par le droit ne solutionne pas tous les problèmes existants et particulièrement dans ce qui touche à l’intime des individus et par l’omission au final on crée des zones de non-droit. On a connu çà avec l’avortement, on le connait avec la prostitution et dans d’autres domaines. C’est pourquoi, je suis pour une égalité de droit ce qui permettra au plus grand nombre de trouver un espace légal de vie.

 

Au  delà du discours officiel partisan entre les pour et les contre, ce débat dépasse les clivages politiques et interpelle chacun de nous en conscience tout simplement parce que cette histoire de mariage homosexuel touche à l’intimité de tous, hétérosexuels compris. Je serais même tenté de dire qu’il y a aussi beaucoup d’inconscient dans les réactions souvent irrationnelles et excessives, même si elles sont habillées de science.

 

Je suis étonné que tu considères comme « dérisoire » ce débat de société comme si derrière, il n’y a pas autant d’individus différents et uniques. Qui dit individus, dit vie affective, sexuelle, sociale, autant de différences, mais aussi autant de tourments et de souffrances voire de discriminations réelles pour des individus  dans une société qui justement a bien du mal à reconnaitre et admettre les différences. «Peut-être symbolique » dis-tu « au vu de l'état d'une société qui commence à s'effondrer ». Je pense intimement qu’il ne faut pas négliger la force des symboles, aucune communauté humaine n’y échappe. De plus, je ne sais pas si c’est la société qui s’effondre ou une civilisation ? Depuis 1970 que je suis mobilisé concrètement et activement sur ce sujet, j’ai ma petite idée, mais pour autant, je considère que la vie continue si bien que je n’oppose pas les sujets entre eux. Libre à chacun de se sentir concerné, voire de hiérarchiser à un instant précis son engagement. Je ne peux subordonner toute ma spontanéité du quotidien au seul fait que tout par ailleurs se casserait la gueule. C’est mon coté « joyeux pessimiste ». 

 

Des différences reconnues et admises...

 

Ta posture pose clairement le droit à la différence. En tant qu’écolo je suis pour la diversité et celle-ci devrait s’appliquer et être reconnue en tant que telle par ceux qui s’en réclament. Parce que nous sommes uniques et donc différents pour plein de raisons qui nous sont propres, chacun choisit son cheminement et à son rythme que je n’ai pas à juger. C’est la complémentarité organisée des différences reconnues et admises qui devrait faire la force d’un courant de pensée. Vouloir que tout le monde soit sur la même démarche en même temps et au même niveau de conscience revient à marcher au pas pour ne par dire pire. De plus çà ne fonctionne pas. Attention qu’un anti-conformisme n’en crée pas de nouveaux. Voilà comment et pourquoi, pour moi rien n’est dérisoire et s’inscrit dans la globalité des différences que je revendique.

199314 4283159170096 374359435 nJe te remercie de m’avoir joint deux textes récents de Denise Mendez militante altermondialiste très engagée sur des pays d’Amérique du Sud, membre d’Attac et celui de Nathalie Heinich sociologue et directrice de recherches au CNRS dont le texte « Mariage gay : halte au sophisme » paru dans le Monde en janvier dernier (27-28). Intéressantes contributions qui posent des questions que nuls n’ignorent. Je te propose d’analyser et commenter ces textes dans un prochain papier sur ce blog.  

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022