Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 22:42

FRANCE DEFIGUREE ET GUEULE CASSEE

Lors de la session plénière du Conseil Régional du Centre le 22 octobre dernier, un débat de politique générale a été lancé par le Président Bonneau. Débat houleux mais intéressant qui dura près de quatre heures.  Le groupe Vert s'est exprimé trois fois, voici mon intervention. Si j'ai particulièrement ciblé l'UMP, c'est que ses représentants sont aux affaires depuis 2002, bientôt huit années. Si en tant qu'écologiste je considère que la Gauche traditionelle (PS-PC) ne nous écoute pas assez et que parfois elle a du mal avec ses repères, c'est l'UMP qui gouverne et chaque jour un peu plus démolie les conditions du vivre ensemble dans notre pays. Pour moi, c'est impardonnable, trop, c'est trop...



La Région centre n'est pas en dehors du monde. En 1971, un certain Michel Péricard lançait sur antenne 2 de l'ORTF l'émission "la France défigurée". Ce futur député-maire, RPR de St Germlain en Laye avait raison et était quelque peu visionnaire.

2009, France défigurée, nous y sommes à la fois économiquement, socialement et écologiquement, sachant que tous trois sont intimement et étroitement liés. Économiquement, il serait un peu rapide d'évacuer les difficultés rencontrées dans ce secteur au prétexte de la crise financière et économique que nous traversons depuis un an. Ne viennent-elles pas l'une et l'autre des dérives d'une économie libérale sans limites et toute puissante qui n'est rien d'autre que le fruit du dogme des tenants du pouvoir UMP actuel. Mesdames et messieurs de l'opposition régionale et messieurs les parlementaires, ce n'est pas faire de la basse politique que de dire, de vous le dire, que la crise, certes mondiale, est de votre co-responsabilité et que vous la partagez avec vos honorables correspondants des autres continents. On ne peut à la fois défendre ce type d'idéologie et verser des larmes sur la hausse du taux de chômage (plus 36% des moins de 25 ans en Région centre en un an). On ne peut verser des larmes comme vous le faites sur la diminution des budgets des investissements des entreprises, la dégradation de la balance commerciale et le repli plus que significatif du chiffre d'affaires de l'industrie de notre pays et bien évidemment de notre région.

La politique menée  par  le seul Prince Président que vous soutenez, enfonce notre pays dans un malaise qui pourrait bien à terme s'avérer totalement destructeur à la fois pour les individus et pour notre pays. Quand on organise de façon systématique la démolition, je dis bien démolition, de la solidarité nationale à travers les services publics, je pense à la Poste, à  la SNCF, à l'Hôpital public, à l'audiovisuel, à Pôle-emploi, etc... quelles valeurs défendez-vous? sinon celle du chacun pour soi, de l'individualisme débridé et de la loi du plus fort. Je pense également à la faillite annoncée d'une Sécurité sociale totalement ruinée et dont les maux sécurité et social se vident de sens chaque jour un peu plus. Bientôt, seuls les plus aisés disposeront de quelques moyens privés pour assurer leurs soins (c'est déjà d'actualité). Les classes moyennes, les plus modestes et les précaires croqueront des placébos non remboursés achetés en supermarché. Démolition de la solidarité territoriale, non seulement par des inégalités de services à la population, mais aussi par la réforme territoriale qui se profile comme un bond en arrière digne de records olympiques dopés.

Sans aucun doute, il faut alléger l'empilement des collectivités et réformer. Sur ce point les Verts ont toujours estimé que les Conseil généraux  n'étaient plus aujourd'hui pertinents et qu'il fallait privilégier l'échelon local et régional adossés à une réforme conjointe du Sénat. L'Europe des régions étant pour nous l'objectif à atteindre. Je crois l'avoir déjà exprimé dans cet hémicycle, ce sont bien les gaulistes que vous dites être qui avaient renvoyé le général chez lui à Colombey. N'avait-il pas eu en 1969 l'impertinence de "l'idée régionale" doublée d'une réforme du Sénat ?

Aujourd'hui, le Prince Président nous propose non pas l'acte 3 de la décentralisation, mais un retour à un centralisme jacobin pur et dur doublé d'un hold hop électoral par un découpage et un mode de scrutin anti-démocratiques organisant de véritables rentes de situation pour la seule UMP par ce scrutin inique à un tour.



Cette réforme territoriale va renforcer le clientélisme local. Elle va, renforcer une logique de guichet au détriment de la logique de projets d'aujourd'hui. Que dire de la disparition de la taxe professionnelle sans compensation annoncée et qui va placer les collectivités locales dans une précarité mortelle et qui menace directe le budget des ménages. Il est vrai qu'avec 1420 milliards d'euros (22000 euros par habitant).

Ce même Prince-Président qui fonctionne par coups médiatiques émotionnels au gré de l'actualité, mène des politiques de classe favorables aux plus nantis. Je pense au bouclier fiscal ou encore à la baisse de la TVA à 5,5% pour le secteur de la restauration qui ne profite ni à l'emploi ni aux consommateurs. Merci à Monsieur Novelli qui fait semblant de s'en offusquer en fronçant les sourcils. Je ne parle pas du double langage qui consiste dans une multitude de domaines d'afficher des promesses et de réaliser concrètement l'inverse : "je promets de ne pas privatiser GDF..." On sait ce qu'il en est aujourd'hui. Avec ce Prince Président, ce n'est pas le coup d'état permanent, mais le coup du mensonge permanent.

Ce Prince-Président dans le discours verdit tout ce qu'il dit et annonce des politiques écologiquement vertueuses. Dans le même temps il démantèle le fret du rail au profit du tout camion. Et de faire des discours avec des trémolos dans la voix à propos de la conférence de Copenhague.

Un Prince Président qui porte la guerre en Afganisthan et qui à chaque militaire tué verse des larmes. Dans le même temps, il traque sur notre sol les réfugiés afgans souvent jeunes et que l'on expulse la nuit en catimini... à Kaboul dans des "zones sécurisées"... mais qui n'exclut pas bien sûr les attentats suicides. Aujourd'hui même, monsieur Gloagen député UMP du 16ème arrondissement de Paris nous dit ... "c'est la loi", mais en octobre 1940 et en juillet 42 et jusqu'à la libération, pour certaines catégories de  populations, c'était aussi la loi...

Je pourrais ainsi poursuivre à l'infini la liste sur tous les domaines des nuisances et le mot est faible, il nous faudrait tellement plus de temps. Néanmoins je pointerai en particulier la mise sous tutelle de la justice, ou encore du fichage toujours plus vaste et plus pointu des citoyens de ce pays (plus de 40 fichiers différents).



Mesdames et messieurs de l'UMP, les Français sont mals, les Français stressent, les Français souffrent. On ne suicide pas seulement dans les prisons, ce qui n'émeut pas grand monde, on se suicide désormais sur son lieu de travail ou à cause. Pourquoi ? Parce que c'est l'application au quotidien dans la vie professionnelle des gens, de votre dogme. D'autres en arrivent à l'annonce de la perte de leur emploi (parfois malgré les bénéfices de l'entreprise) à détruire par désespoir leur outil de travail. D'autres encore, en arrivent à détruire tout simplement leur production comme l'ont fait récemment et j'imagine pas de gaieté de coeur, des catégories de producteurs agricoles et ainsi de suite...

A la veille de la conférence sur le Climat de Copenhague sur laquelle plane déjà un possible échec, la vraie question est celle de la sortie de crise et à quoi pourrait bien ressembler la société de demain. Nous craignons le pire à savoir l'instauration d'une barbarie libérale qui ne laissera personne indemne , ni l'économie, ni le social, ni l'environnemental. Aujourd'hui , les écologistes estiment que nous sommes dans l'urgence climatique,
l'urgence pour la préservation de la biodiversité
l'urgence du pouvoir de vivre,
l'urgence du vivre ensemble,
l'urgence de la solidarité locale, régionale, nationale et internationale
Sur tous ces sujets, les écologistes ont depuis 4 décennies posé le diagnostic et proposé  de véritable réponse concrètes qui curieusement hier étaient hors sujet, et deviennent dans les discours l'actualité d'aujourd'hui.
En attendant mesdames et messieurs les parlementaires et conseillers régionaux de l'UMP et alliés, c'est bien grâce à vous si la France est défigurée à ce point qu'elle en a la gueule cassée.

En France, personne n'avait vu venir l'explosion sociétale des évènements de mai 68. Gare à la prochaine qu'on ne verra pas plus venir. Alors, il n'est pas sûr, qu'il y ait de nouveau un autre préfet Grimaud...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022