Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 10:11

NOTRE-DAME-DES-LANDES

551515_4441487869555_1106577832_n.jpg

CONTRE CA : Orléans mobilisation générale devant la Préfecture, 181 rue de Bourgogne ce samedi 24 novembre à 14h en réaction aux expulsions qui ont eu lieu hier et toujours en cours ce matin sur la ZAD de Notre-Damedes-Landes et à la consommation effrénée de terres agricoles ! Bien évidement cette mobilisation ne fait que de débuter dans le Loiret, à suivre:

Comité du Loiret contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes:

courriel, comité45NDDL@orange.fr  et dans le Gâtinais, eelvgroupegatinais@gmail.com

Destructeur car il occuperait 2000 hectares de terres agricoles bocagères d’une biodiversité exceptionnelle, alors que notre pays subit un recul accéléré des terres arables disponibles. Il met en péril une des dernières zones humides de la région et va à l’encontre de la Loi sur l’Eau. Ce projet d'un autre siècle va à l'encontre des politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui, seules, peuvent limiter les conséquences désastreuses du réchauffement climatique.

Imposé car ce projet d’un autre temps (il a été initié en 1963 !) est, à en croire les sondages successifs, rejeté à chaque fois par une majorité d’habitants de la région (60% contre selon Presse Océan). L’inexcusable brutalité, 72125_4907044841768_1337482505_n.jpgreflet du mépris dans lequel est tenue la population, révèle l’autisme de barons locaux désireux, en dépit du bon sens, de laisser impérativement leur empreinte sur le terrain, fût-elle nuisible, destructrice et dépassée avant même d’être réalisée.

Inutile car l’aéroport de Nantes Atlantique n'est pas saturé et ne connaît pas de problème de sécurité. L'alternative d'une réorientation de la piste de l’aéroport actuel supprimerait le survol de Nantes et les nuisances sonores qu’il engendre. Une étude réalisée par un cabinet indépendant pour le compte du CEDPA (Collectifs d’Elus qui Doutent de la Pertinence de l’Aéroport de Notre Dame des Landes) remet en cause l’utilité publique du projet et son intérêt économique. Les exemples de Mirabel au Canada ou de Ciudad Real en Espagne attestent qu'un nouvel aéroport n'apporte pas le développement économique annoncé.

Coûteux car, à un moment où le gouvernement n'a que la réduction des déficits à la bouche et alors que l'urgence sociale gagne du terrain, rien ne peut justifier de détourner des centaines de millions d'euros vers une infrastructure dont l'utilité sociale n’est pas démontrée. Le recours à un partenariat public privé laisse tous les bénéfices de cette opération à une seule entreprise, Vinci, en lui garantissant un retour sur investissement exorbitant. On peut légitimement s'étonner que cette même entreprise emploie aujourd'hui l’ancien préfet de Loire Atlantique, après que celui-ci a joué un rôle dans l'attribution du contrat.

Et chez nous ? Le Loiret connaît aussi de nombreux projets d'infrastructures inutiles et coûteuses faisant suite à la catastrophique autoroute A19, également concédée au groupe Vinci. Les terres agricoles et les finances des collectivités locales du Loiret sont aujourd'hui menacées par un projet de deuxième ligne grande vitesse Paris-Lyon, par de multiples projets routiers, notamment de nouveaux franchissements de la Loire ou encore par le projet d'Arena à Orléans.

Voilà pourquoi les membres de ce comité et les organisations qui les soutiennent sont solidaires de la lutte contre l'aéroport de Notre-Dame des Landes. Ce projet, exclusivement en faveur d’une multinationale et au détriment des populations, est le symbole de l'absurdité d'un développement productiviste aveugle qu'il faut abandonner. Il doit être définitivement enterré. C'est un enjeu national.

553682 4914922998717 2085969209 nLes paysans de Notre-Dame-des-Landes et leurs nombreux soutiens montrent au contraire l'exemple d'une vie riche en échanges et solidarité en développant de « petits projets utiles » : agro écologie, AMAP, circuits courts, monnaies locales, habitats groupés et écologiques, préservation des semences paysannes… Nous soutenons leur résistance et nous sommes révoltés par la répression, la violence et les expulsions que le gouvernement a choisi d'employer depuis quelques semaines ainsi que l'acharnement du premier ministre,  Jean-Marc Ayrault, à poursuivre ce projet.

Contre tous les grands projets inutiles, multiplions les petits projets utiles !

 

Collectif citoyen soutenu par les organisations suivantes (première liste) : ATTAC 45, Terre de liens Centre, Europe Écologie Les Verts Gâtinais, Europe Écologie Les Verts Orléanais, Groupe Gaston Couté (Fédération anarchiste), Nouveau parti anticapitaliste, Parti de Gauche.

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022