Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 08:04

CARAVANE DES INDIGNES DU NUCLEAIRE...

 P1340868.JPG

Organisée par des Indignés du nucléaire de plus en plus inquiets du silence médiatique et politique de ce qui se passe réellement à Fukushima et au Japon, cette caravane à vélo a pour objectifs : 

  • ·     De réveiller le souvenir des résistances à la déraison nucléaire (Plogoff, Erdeven, Le Pellerin-Le Carnet, Wyhl (Allemagne). En ce qui concerne le trajet de la Caravane (il me semble que le projet de centrale à Champtocé-Ingrandes (Pays de la Loire) a été oublié comme résistance victorieuse… c’est ce projet avorté qui quelques années plus tard se pose au Pellerin-Le Carnet).
  •       Exiger une date très prochaine pour le débat sur l’énergie promis par le Candidat Hollande et qu’il soit d’une durée suffisante pour tirer les enseignements des catastrophes nucléaires, et en particulier celles de Mayak, Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima,
  • ·     Réclamer un dorlotement exceptionnel de tous les salariés des centrales nucléaires, y compris bien évidemment les intérimaires à tous les niveaux de la hiérarchie afin de maintenir à leur niveau le plus bas les risques d’accident,
  • ·     Et fixer la date de fermeture de la centrale de Fessenheim.

Partie le 5 Août de Plogoff dans le Finistère la caravane s’est présentée le 25 Août vers 17h à Dampierre-en-Burly (Loiret). Je l’ai rejoint en tant qu’élu Vert et antinucléaire convaincu à son arrivée à Belleville (Cher) le 26 à 17h. C’est environ une quinzaine de cyclistes qui sont arrivés au pied de la centrale, accueillis par une vingtaine de personnes qui n’avaient pas pu suivre à vélo : musique, quelques pas de danse, un coup à boire et des P1340854.JPGgalettes produites à Fukushima (une spécialité locale) apportées du Japon par la sœur japonaise d’une potière du Pays du Soleil Levant installée à Sancerre dans le Cher.

 

C’est sous les jumelles et les appareils photos des gardes de la centrale et de la proximité de gendarmes débonnaires que des discussions se sont engagées entre les participants. La Caravane se veut festive avec des chanteurs, compteurs et artistes de rue. Ecriture d’un feuilleton quotidien et peut-être d’une vidéo, l’idée étant de susciter l’intérêt du plus grand nombre de sites et blogs spécialisés tout en, si possible, mobilisant les médias traditionnels régionaux et qui sait nationaux. Le slogan du jour était «Vélos inactifs ce matin, radioactifs ce soir». Dans les discussions entre les présents, références nombreuses à la révolution des hortensias qui se déroule actuellement au Japon (voir les manifestations successives à Tokyo, mobilisant de 170 000 à 200 000 manifestants)…Ils arriveront à Fessenheim (Haut-Rhin) le 8 septembre.

 

 

P1340680 

 

ANTI NUCLEAIRE OUI, MAIS PROPOS ET RUMEURS POPULISTES 

Une action pleine de bonne volonté et de courage, je n'en doute pas, mais dont le discours et surtout les écrits ne sont pas à la hauteur des enjeux. Ainsi dans le texte introductif -le manifeste de la Caravane ?- que je ne publierai pas pour les multiples jugements sommaires, le caractère sentencieux, les approximations de toutes natures, les amalgames de toutes sortes auxquels s'ajoute un manque de rigeur et finalement l'incroyable immodestie qui ressort de sa lecture. Un texte populiste que je n'accepte pas. J'espère que le "feuilleton quotidien" sera d'un autre niveau.

 

D’abord je ne trouve pas judicieux de faire des comparaisons entre des régions aussi différentes que la Bretagne et celle du Centre. La Bretagne a des marqueurs identitaires et culturelles forts qui expliquent cette résistance (à l’exception de Brennilis). Ensuite, sincèrement je ne crois pas de bon aloi de prendre les gens de haut avec beaucoup de suffisance, par exemple, en traitant les ligériens (habitants du Val de Loire) d’inféodés à la fée électricité en des termes méprisants comme si les autres Français n'étaient pas dans la même situation. On ne P1340468.JPGconvainc pas les gens et surtout on s’interdit toute discussion avec eux en commençant par les mépriser ou encore en les culpabilisant. Par ailleurs ont été oubliees les luttes menées le long de la Loire contre le nucléaire dès 1972, en particulier l’opération « Loire échaudée » menée par le Mouvement Pollution-Non et différents groupes antinucléaires, plus tard et jusqu'à ce jour des Verts, de la création en 1990 de l'Association pour le Contrôle et l'Information sur la Radioactivité (ACIRAD-Centre) basée à Orléans, de même que plus tard autour du Comité Stop Belleville Stop Dampierre et bien d’autres comités locaux citoyens. Sans doute le succès n’a pas été au rendez-vous à l'exemple de l'ensemble des sites implantés dans d’autres régions ce qui n’empêche qu’un certain nombre d’entre nous sommes toujours de tous les rendez-vous pour manifester notre opposition à ce type d’énergie et d’installations. Pourquoi vouloir « dorloter » les travailleurs du nucléaire? ne s'agit-il pas plutôt que leurs conditions de travail soient conformes à leurs missions et que leurs droits soient respectés à la lettre et particulièrement autour de la prévention de leur santé avec une reconnaissance officielle de maladies professionnelles.

 

Pourquoi comparer la France au Japon ? Si aujourd’hui celui-ci mobilise autant, c’est qu’il est touché de plein fouet par un accident majeur. Qu’en était-il de la mobilisation antinucléaire au Japon avant cet accident ?  A peu près la même qu'ici aujourd'hui. On ne peut pas comparer la France qui jusqu’alors a échappé à une telle catastrophe (qui n’arrive qu’aux autres...) au Japon. Pour autant, je ne souhaite pas un accident sur notre territoire rien que pour obtenir cette mobilisation générale tant espérée depuis quatre décennies. De la même façon, je ne trouve pas juste ni conforme à la réalité de désigner Europe-Ecologie les Verts de traîtres, comme j’ai eu le désagrément de l’entendre de la part de quelques participants (heureusement pas tous). C’est quoi çà. Je m’indigne devant de tels propos et rumeurs. Sous des formes différentes, y compris autour des alternatives énergétiques, le problème du nucléaire ne cesse d’être posé par les membres de ce Parti mais aussi par bien d’autres citoyens non encartés. Pour ma part je n’oublie pas l’arrêt du surgénérateur Superphénix qui était unnumerisation0504.jpg "gros morceau" et qui fut obtenu en 1997 grâce à un accord politique entre les Verts et le Gouvernement Jospin. Certes, ce n’est pas suffisant peut-on toujours dire, mais quand on prétend que la Caravane à vélo "tape dans le dur", il faut être juste et avoir la modestie des résultats obtenus.

 

Je ne trouve pas très intéressant cette surenchère qui consiste à désigner les bons antinucléaires des autres. Pour ma part je considère que chacun agit là où il se trouve à pieds, à cheval, en vélo ou autrement en fonction de ses responsabilités, de sa citoyenneté et en choisissant sa méthode d’engagement. Pas plus que la révolte, l’indignation n’est la propriété de personne, et ce ne sont pas des marques déposées. Dernier point pour aujourd’hui, l’indignation n’exclue nullement la responsabilité et la rigueur dans les arguments. Attention, je ne considère pas que tous les participants sont concernés par ce que j'écris. Seuls sont concernés ceux qui ont écrit le "manifeste" ou qui ont tenu des propos hors sujet.

 

Sur ce sujet, et ces manières de faire et de dire, j’aurais beaucoup de choses à exprimer… peut-être un jour. En attendant, bonne route à la Caravane et sans rancune... 

 

P1340610.JPGP1340820 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1340807.JPG

P1340718

 

P1340699.JPG

 P1340664.JPG

 

 

 

 

 

                                      

LEGENDES DES PHOTOS DE HAUT EN BAS

La centrale nucléaire de Belleville,

La soeur japonnaise habitant au Japon de Machiko potière-

céramiste à Sancerre (Cher),

Sous les jumelles des gardes de la centrale,

Arrivée des cyclistes de la Caravanne,

"Loire échaudée 1" document de 1973 du Mouvement

Pollution Non-Loiret (Dampierre en Burly),

Trois des participants à la journée,

Un journal japonnais relatant les impressionantes manifestations anti-nucléaires au Japon,

Papier d'emballage des galettes de Fukushima,

Lucien Petit, animateur du Collectif Stop Belleville-Stop Dampierre,

Trois participantes de la Caravane,

Machiko, japonnaise potière-céramiste à Sancerre dans le Cher,

 

Ci-dessous,

Arrivée du peloton,

Extrait d'un article de Nouvelle République Maine et Loire du 30/04/1973 concernant le Mouvement Pollution Non Angevin à propos du nucléaire.

 

Photos JLB 

P1340439-copie-2.JPG 

numérisation0507 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022