Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 17:16

EUX C'EST EUX, NOUS C'EST NOUS, RESPECT.

 

Respectueux de la diversité, je ne considère pas Mélenchon et le Front de Gauche comme des adversaires. En ces temps de présidentielles, je considère que leur campagne est globalement efficace pour la Gauche française, sans doute leur posture répond-elle à des aspirations de justice sociale  de bon nombre de citoyens. Le talent oratoire et les références révolutionnaires symboliques de Jean Luc Mélenchon ne sont sans doute pas étrangers à la forte mobilisation obtenue. Reste qu'au-delà de cette mobilisation et des espérances qu'elle fait naître, (y compris chez des militants d'EELV), pour ma part la réalité est plus contrastée et les ambiguïtés restent nombreuses.

 

Je ne vais pas me plaindre si Mélenchon et ses soutiens intègrent à leur programme une préocupation écologique, mais gare à l'équivoque. Ainsi la "planification écologique" proposée répond au jacobinisme révolutionnaire du Front de Gauche et non au caractère décentralisateur et fédéraliste, tout autant révolutionnaire, défendu depuis plus de quarante ans par l'Ecologie politique. Disons que la "planification" proposée peut être utile pour la sortie progressive du nucléaire. Pour le reste, chaque territoire peut dès aujourd'hui, en fonction de ses besoins, mettre en place tout ce qui semble nécessaire pour une mutation écologique de la société. 

 

pinocchiomJe suis conscient que les idées écolos n'appartiennent pas au seul parti Vert, mais dans ce domaine, les écolos ne découvrent pas l'écologie, ils l'ont fait naître, c'est leur raison d'être et la proposent depuis le début des années 70 comme alternative de société à un système fini et mortifère pour la vie sous toutes ses formes. Même si chacun a le droit d'évoluer, entendre aujourd'hui que l'écologie serait du côté du Front de Gauche renforce mon septicisme et particulièrement au regard de ce que je peux vérifier autour de moi sur le terrain politique et associatif, exemples :

 

numerisation0419.jpgLe dernier tract (ci-joint) du Front de Gauche dans le Gâtinais illustre assez bien cette réalité locale. Sous le titre Front de Gauche, qui appelle le 22 avril à battre Sarkosy, (comme nous), figurent le portrait de Jean Luc Mélenchon ainsi que  quatre autres, à savoir celui d'un ancien maire de Montargis (Parti communiste), d'un autre ancien maire de Montargis et actuel conseiller municipal (PC), d'une actuelle conseillère municipale (PC) et d'un actuel conseiller municipal toujours de Montargis (PC). Pour les prochaines législatives, le candidat Front de Gauche dans la 4ème circonscription est le Conseiller général Maire de Châlette-sur-Loing (PC) et sa suppléante la conseillère municipale de Montargis, citée ci-dessus, également PC. Chacun pourra apprécier l'ouverture et la diversité de ce qu'est le Front de Gauche dans le Gâtinais. Ce petit jeu d'étiquette permet des soutiens subtils des uns envers les autres qui en réalité sont les mêmes : le Parti Communiste soutient le Front de Gauche, et le Front de Gauche soutient le Parti Communiste. Qui  trompe t-on sinon des braves gens dans leur bonne foi.

 

Le 14 avril 2011 à propos du nucléaire, lors de la session plénière du Conseil Régional du Centre, les 12 élus régionaux du groupe EELV  proposent en 7 points un voeu dont l'opposition à la construction de tout nouveau réacteur en Région Centre et la mise en place d'un vaste plan d' économies d'énergie, de développement d'énergies réellement renouvelables et une sortie progressive, mais très volontariste, du nucléaire dans la région comme dans l'ensemble du pays. Le groupe communiste-Front de Gauche s'est abstenu, rejoignant ainsi le PS, le PRG, l'UMP-NC. Cinq jours plus tard le 19 avril 2011, sur le pont de Gien, lors d'une manifestation antinucléaire (voir sur ce blog), surprise de découvrir  le Front de Gauche tous drapeaux et tracts sortis à nos côtés... C'est quoi la face sincère du Front de Gauche?

 

L'an passé à Montargis, lors des cantonales où j'étais le candidat commun de EELV, du PS et du PRG, le Front de Gauche présente un candidat : l'ancien maire PC de Montargis et une suppléante PC, (conseillère municipale de Montargis). A mon habitude, sur la totalité des documents produits pour cette campagne, ainsi que la quinzaine d'articles parus dans la presse locale,  nos déclarations avaient pour cible l'UMP et sa candidate qui par ailleurs n'affichait pas honnêtement sa couleur. Notre seul impératif était que la gauche l'emporte à Montargis, si bien qu'en cas de second tour et dans un esprit de rassemblement, à aucun moment, le candidat Front de Gauche-PC n'a été critiqué en rien. Par contre nous n'avons pas rencontré la même attitude de la part de notre concurrent Front-de Gauche-PC dénonçant la présence "d'un Vert" à la place du PS. Des Verts directement mis en cause dans un tract distribué deux jours avant la date du vote, tout en faisant parallèlement courir le bruit que soit nous étions ensemble (!) soit nous étions insuffisamment à gauche ! Qui détient le curseur de la "pure vérité" de Gauche ? le camarade révolutionnairenumérisation0129 dictateur Robespierre ?

 

Vu de Montargis et du Gâtinais, le renouveau déclaré par le Front de Gauche avec son leader Jean Luc Mélenchon, localement, n'est en réalité que le retour d'un passé conservateur et en rien écologiste. De plus, l'idée d'une sixième république me va bien, n'est-elle-pas une revendication écologiste datant de 1980 ! Bonjour l'inertie.

 

C'est pourquoi je reste convaincu que l'écologie politique aujourd'hui incarnée par EELV est une nécessité absolue. Elle dispose d'un solide patrimoine culturel et sociétal qui nourrissent des compétences thématiques construites depuis environ cinquante ans  même si, à l'évidence, des militants et sympathisants récents l'ignorent et du coup peuvent être tentés, pour certains, par de belles paroles bien dites. Que l'on soit appelé à travailler à l'avenir à un large rassemblement rouge-vert, sans doute, ou du moins peut-on l'espérer, cela ne serait possible que dans une diversité reconnue, acceptée et intégrée par les différents partenaires. Ce qui signifie un respect mutuel de ces différences afin que chacun apporte sa pierre à une complémentarité indispensable. Cela exclut toute égémonie. Je tiens à rappeler ici qu'Alain Lipietz avec entre autre Jean-Marie Muller avaient, dans les années fin 80, tenté d'organiser un courant vert et rouge, dit Arc en ciel. Aujourd'hui, lorsqu'il s'exprime sur le Front de Gauche, il en parle par expérience. 

 

Pour donner de l'espoir à l'avenir, chaque courant de pensée de la Gauche doit cesser de considérer que la politique n'est qu'un rapport de force avec les autres partenaires où tout serait permis.  Il y a suffisamment à faire pour l'humanité pour que chacun avec ses particularités, apporte sa contribution pour l'intérêt général,  à la transformation de la société, sans hypocrisie et dans le respect mutuel. 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022