Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 14:57

TROP C'EST TROP...COLERES FROIDES...

 

A quelques articles et pages près, je n'ai pas animé ce blog depuis juillet 2011. A cela deux raisons:

La première, c'est que mobilisé autour d' un travail passionnant et instructif sur la biodiversité domestique animale et végétale en Région Centre, (mais aussi par nécessité bien au delà de ses frontières), je ne disposais d'aucun espace temps pour cette animation. 

 

La seconde tient au "climat ambiant" dans lequel nous évoluons au quotidien. Climat politique, social, économique, écologique, international, autant de sujets qui nous interpellent à la fois d'un point de vue global et local. Sur tous les domaines de la vie, il n'est pas de jour qui n'apporte une, voire plusieurs nouvelles de merde. Le cynisme semble ne plus avoir de limites, le mensonge ou le non-dit devient la règle de gouvernance sans aucun respect pour les interlocuteurs ou les populations. Ce qui est bon le matin est faux le soir. Plus rien n'est hiérarchisé et cohérent. La société toutes générations confondues buzze compulsivement et en temps réel, sans élaboration de la pensée sur tout et à tout propos au moyen de technologies addictives qui font les bonnes affaires des différents opérateurs, même si ces outils sont utiles et sources d'évolutions importantes pour le savoir et la connaissance.  Dans le même temps, la culture générale s'évapore à Science Po, et l'enseignement de l'histoire tire sa révérence  en terminale. Allez donc construire des repères dans un tel contexte ?

 

Question référence, le populisme grignote les neurones, ici autour de la fille de... , ou d'un Ministre de l'intérieur. Ailleurs ce sont le parti "des vrais Finlandais" ou encore des Hongrois pur jus qui pratiquent avec leurs milices reconstituées des pogromes (des vrais) contre les Rooms autochtones. Dans le même temps, l'intégrisme religieux est une menace bien réelle sur l'ensemble des continents, Amérique comprise. Chaque religion a sa production d'ultras qui menacent la liberté d'expression des autres y compris  celle de tous les libres penseurs. La France n'échappe pas à ce phénomène par des intimidations agressives à propos de pièces de théâtre dénoncées comme "blasphématoires" ou encore l'attentat contre le local de la rédaction de Charlie-Hebdo en novembre dernier.  Si le pire n'est jamais certain, il n'est jamais à exclure (le 20ème siècle en fut un exemple terrifant ici dans cette Europe dite civilisée et cultivée) voilà pourquoi plus que jamais une vigilance de tous les instants s'impose à condition de cultiver la mémoire.

 

Mes-images-2011-0944-e1304935312132.jpg                       Photo: Stéphane Loignon-

Question climat, il y a aussi l'insolence de la spéculation qui n'a pas de limites. Des agences de notation qui se jouent des Etats, cassent leurs gouvernements,  et au prétexte qu'il n'y aurait "aucune" autres solutions,  ravagent les sociétés, et jettent leurs populations dans la précarité la plus extrême. Autant d'éléments qui au final mettent en grande difficulté la démocratie y compris dans la zone euro. Tous les huit jours un sommet des chefs d'état et toutes les semaines un sauvetage de l'économie européenne annoncé... Des Grecs humiliés et condamnés à des conditions de vie qui n'en sont pas. Prenons garde un jour de ne pas nous réveiller grecs voire demain espagnols. Rien de neuf sur l'argent sale de toutes les mafias du monde dont les profits aujourd'hui sont supérieurs à ceux du pétrole et de son rôle dans le désordre monétaire actuel..

426225_279746932095662_129474087122948_731121_522343397_n1.jpgLes Palestiniens n'ont toujours pas un état indépendant reconnu par Israël en contre partie d'une sécurité à ses frontières. Ailleurs les peuples arabes se soulèvent contre leurs maîtres. A l'évidence, au delà de l'unité affichée, le temps ensoleillé d'une révolution trimbale des foules de malentendus comme autant d'équivoques et de motivations différentes rendant l'avenir incertain. Il y a l'insoutenable Syrie, dont les dirigeants ont choisi de torturer, tuer et écraser, par le scalpel, l'obus et le feu tout ce qui bouge, femmes et enfants compris. Ils n'agissent pas en douce mais sous le regard vide du monde entier. Il faut dire qu'ils bénéficient de la complicité assumée des copains russes et chinois. Il est vrai que le viril Kamarade Poutine, star de toutes les Russies et liquidateur de la Tchétchénie, revient au pouvoir sans jamais vouloir le quitter grâce à ses "bricolages démocratiques" en trompe l'oeil.  

 

En France, après 16 ans d'attente, toujours pas de procès de l'amiante alors que les Italiens ont déjà condamné. Attend-on que toutes les victimes aient disparu, ou a-t-on peur d'ouvrir une brèche juridique pour une reconnaissance des maladies professionnelles  du nucléaire ? Un an après Fukushima, les partisans du nucléaire sont dans l'incantation énergico-patriotique qui placerait la France au-delà de toute atteinte. Nous sommes dans l'addiction d'une production énergétique du siècle dernier et dans l'irrationnel total, ce qui ne répond en rien aux principes de réalités d'aujourd'hui et de demain. Entendu il y a peu de temps sur France-Inter qui rapportait les propos d'un "spécialiste" concernant l'accident nucléaire de Fukushima: "ce n'est pas un tremblement de terre qui est la cause de cette catastrophe, c'est un tsunami " (?). Question : un tsunami n'est-il pas la cause directe d'un séisme ?

 

bp1v.jpg                        Tchernobyl

Je pourrais poursuivre presque à l'infini cette liste à la Prévert sur les ingrédients qui créent ce climat particulier. J'ajouterai juste des remarques concernant des évènements qui touchent à ma proximité. Dans un même village, une boulangerie ferme et une classe semble condamnée à la prochaine rentrée, un peu plus loin c'est une petite unité d'usinage d'une vingtaine de personnes qui cesse définitivement son activité. Pas de bonnes nouvelles pour les habitants et le territoire local. La vie est trop chère pour des quantités de personnes et Montargis est toujours la dernière ville du département en terme de revenu par habitant, le reste du Gâtinais ne va guère mieux. Vas parler d'écologie à des gens qui  au jour le jour sont dans l'urgence sociale et la précarité dans leur chair, même si nous savons qu'à terme cela pourrait améliorer considérablement leur pouvoir d'achat. En attendant cela ne répond pas à leur urgence de vie au quotidien du moins le croient-ils..  

 

C'était au soir d'un beau dimanche d'automne plein de soleil, sans que rien ne puisse le laisser présager, Alain, fou de musique, notre grand viking anarcho-écolo du bocage Gâtinais, à 59 ans a tiré sa référence. En quelques minutes, il a quitté les siens les laissant dans un grand désarroi. Quelques jours après, à Château-Renard sous un ciel en pleurs, nous étions comme autant de  petites fourmis éberluées qui tournent autour  de lui posé là, allongé devant nous sans l'espoir de rire à nouveau ensemble. En 2007, comme je ne maîtrisais pas l'outil, c'est Alain qui avait créé mon blog et qui durant deux ans l'alimentait à ma demande, celui là même que vous consultez aujourd'hui. Merci Alain, merci pour tout, merci pour ta personne, ta présence et ta convivialité... Jamais tu ne t'effaceras ne notre mémoire et je peux dire que tu as tout fait pour.

P1040610.JPG                        Alain Faré 

Même si la mort fait partie de la vie, il n'empêche que la séparation de ceux que l'on aime ou que l'on apprécie n'est pas chose facile. Les porter en soi, en parler et s'inspirer de leur talent est pour moi une façon de les faire vivre et de prolonger les valeurs qu'ils ont portées, défendues et incarnées. N'empêche que cette période est bien chargée. Outre l'écologiste journaliste (conseiller de la rédaction d'Ecologie) Jean Carlier qui est parti il y a juste un an aujourd'hui (j'y reviendrai plus tard par une chronique qui lui sera totalement dédiée),  une autre disparition, est celle de Vaclav Havel en décembre dernier. Tchécoslovaque, écrivain dramaturge icône de la résistance et de la dissidence anti-communiste et symbole de la démocratie en Europe de l'Est ce qui lui valut des censures permanentes de son oeuvre et quelques années de prison. L'homme de Prague et de la révolution de velours, l'homme politique atypique, qui surtout ne souhaitait pas faire carrière en politique, l'homme qui fut élu malgré lui pour un intérim de 40 jours (la condition de son acceptation) à la présidence de la République Tchécoslovaque par ceux-là mêmes qui des années durant l'avaient traqué et enfermé. L'intérim durera 13 ans, réélu président après les premières élections libres.  Très populaire, considéré par son peuple comme le "président-philosophe". Milan Kundera" qualifie sa vie "d'oeuvre d'art".

VCLAV_-1.JPG

                                  Vaclav Havel

Toujours en décembre disparaît Roger Belbéoch qui, au début des années 70, participa aux côtés de Grothendieck au mouvement Survivre. Bella (sa femme) sont tous deux physiciens et ingénieurs de l'Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielle (l'Ecole des Nobels). Roger Belbéoch a travaillé dans un laboratoire de recherche (Orsay,Paris-Sud). Il était spécialiste dans les accélérateurs de particules et de la physique des faisceaux de haute énergie. Bella est ingénieur-docteur et exerça au Centre d'Etudes Nucléaires de Saclay (CEA). Elle a étudié par rayons X les propriétés structurales des solides tant en recherche appliquée que fondamentale. En décembre 1975, ils participent avec Monique et René Sené à la création du Groupe de Scientifiques pour l'Information sur l'Energie Nucléaire (GSIEN). L'activité de ce groupe est intense en France et beaucoup à l'étranger, il publie depuis 36 ans la revue trimestrielle la "Gazette Nucléaire", la dernière parution le n° 263 vient de paraître. Cette gazette est dédiée à Roger Belbéoch qui en fut longtemps un rédacteur régulier. Il était également directeur de la publication de la lettre d'information du Comité Stop Nogent-sur-Seine. Roger merci pour tout et particulièrement pour le sérieux et la rigueur de ton travail, et qui reste précieux pour nous tous (Sur ce blog je serai appelé à revenir sur ton travail et celui de Bella).

numerisation0353.jpg Le 12 Mars dernier, c'est le dessinateur sénariste Giraud, Gir ou encore Mobius qui s'est évadé dans son monde. Enorme artiste qui m'a tant captivé, j'en parlerai sur ce blog.

592087_moebius-1.jpg

                        Le monde extraordinaire de Mobius

La société va mal. De jeunes collégiens ou lycéens tuent d'autres jeunes pour des prétextes minables, des meurtres virtuels pour eux et pourtant tellement réels dans la vie. Combien de jeunes filles ou femmes disparaissent sous les viols où les coups mortels d'une toute puissance qui n'accepte pas les limites d'un refus ? Au prétexte d'un conflit, d'autres jeunes et enfants sont abattus et exécutés à bout portant au nom de je ne sais quelle justice divine vengeresse rendue par des bourreaux auto proclamés.  Ainsi ils s'octroient le droit de vie ou de mort sur des êtres humains qui n'ont rien à voir avec leurs morbides turpitudes et/ou d'un conflt qui ne trouvera pas de solution autre que politique.  

 

Au fait, la France est en campagne électorale. Pour moi la priorité, est celle de rejeter de la présidence de la République et de la politique celui qui avec tant d'arrogance et de mépris a fait beaucoup de mal à notre Pays et à ses habitants. Il faut qu'il parte en retraite, c'est plus que temps. Il faut surtout que les électeurs sachent faire la différence entre les bons candidats et ceux qui demain seront en charge du Pays. Un bon candidat n'est pas forcément potentiellement un bon dirigeant, le président sortant en est un parfait exemple, mais il y en a d'autres, y compris à gauche. En attendant en aucun cas, je ne souhaite revivre le 21 avril 2002, pourtant la campagne est emmerdante et loin de la réalité quotidienne que nous vivons.

Pinocchio-Wallpaper-pinocchio-6615991-1024-768.jpgLe candidat-président sortant ne parle surtout  pas de son bilan et pour cause. De plus il n'a  pas de programme construit et cohérent sinon le vide sidéral du genre: "les retraites seront payées le 1er de chaque mois et non le 9 comme aujourd'hui",et alors ?. Qu'importe, le matin il fait une annonce et le soir il dit le contraire. Personne ne sait qui il est et où il est. Le sait-il lui même ? Le plus important c'est que les Français ne se fassent pas abuser une fois de plus et qu'ils gardent en mémoire ces cinq années passées, précédées par les cinq précédentes où il occupait des places importantes dans les différents gouvernements. Dix ans çà suffit ! S'abstenir, c'est se couper les mains.

aedgecah.pngEn attendant l'écologie n'est pas à la fête et une fois de plus elle est sortie des préoccupations et des candidats et des Français. Pour les écologistes ce n'est pas une simple histoire de candidat. C'est le type d'élection qui est en cause. De plus je suis convaincu que le quinquénat étrangle encore plus ce type de scrutin et ne favorise ni le débat, ni l'émergence . Plus grave est celle de l'équivoque autour de l'écologie et plus généralement autour du développement durable. Chacun aménageant "son" écologie et "son" développement durable au gré de ses besoins, de sa démagogie, mais surtout dans l'illusion avouée ou non, de poursuivre demain ce que fut hier. Changer de société et de comportement, c'est trop compliqué et .... c'est dangereux électoralement parlant. Reste qu'une crise en cache une autre bien plus grave et qu'on ne peut résoudre la première sans traiter la seconde sur le fond.  La prise de conscience se fera lorsque la société humaine et son modèle dominant arriveront droit dans la falaise tout en niant l'évidence. Alors colibri je suis, colibri je reste...aléa jacta es.

concentration-7.jpg                        Concentration- Théatre de Vaclav Havel

Voilà quelques raisons parmi des quantités d'autres du  "climat" dont j'ai parlé plus haut, et qui me mettent dans des colères profondes et froides. D'ou l'envie de garder le silence, d'observer, d'essayer de comprendre tout simplement parce que je n'ai pas réponse à tout en fonction d'une actualité qui bouge toutes les dix secondes. Depuis que j'ai terminé le travail dont je parle en tête de ce texte, tout en écoutant l'agitation du monde, j'ai pris le temps d'écouter les oiseaux, de humer la nature et de lui dire combien je fais corps avec elle. Au fait, en ce début d'année 2012, je ne vous ai pas souhaité "la bonne année" comme c'est la tradition. A quelques jours de Pâques, je le fais. Les Chinois, les Perses et  d'autres encore n'ont pas le nouvel an aux mêmes dates qu'ici. Disons que pour cette année à leur exemple, je fais une dérogation, alors "bonne année" et "joyeuses Pâques" à vous et donc ci-dessous ma carte de voeux. Je reprends mes publications sur le blog à bientôt. 

numerisation0352.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022