Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:21

RIEN NE VA PLUS !  FAITES VOS JEUX !  

 3615981

 

Un Loiret obstinément plus à droite

Une 4ème circonscription (le Gâtinais) en tête de l'extême

 

A propos des résultats nationaux du premier tour qui placent François Hollande à 28,63%, Nicolas Sarkosy à 27,18%, Marine Le Pen à 17,90%, Jean-Luc Mélenchon à 11,11%, François Bayrou à 9,1% et Eva Joly à 2,20% pour ne citer que ces candidats, une fois de plus le Loiret se distingue. Contrairement au national, le candidat président sortant distance François Hollande : 29,31% pour l'UMP(+2.13%) contre 25,45% pour le PS (-3,12%), 20,58 pour le FN (+2,68%), 9,53% pour le Front de Gauche, 9,31% (+0,21%) pour le Modem et 1,89% (-0,31%) pour Eva Joly.  Plus grave encore sont les résultats de la 4ème circonscription, celle où je vis. Le sortant obtient 29,8% (+0,49%), le FN 25,2% (+4,62%), François Hollande 21,5% (-3,95%), Jean Luc Mélenchon 9,8% (+0,49) , malgré nos votes Eva Joly est à 1,6% (-0,29) même si elle obtient à Cortrat le record départemental à 14,29% la plaçant en troisième position derrière Sarkozy et Hollande, mais devant le FN. A remarquer que la 4ème circonscription sur les six du Loiret est la championne concernant le FN. Je ne peux m'empêcher de faire un lien entre la pauvreté de cette circonscription et ce vote extrême. N'oublions pas que Montargis est la 334ème ville sur 334 concernant le revenu par foyer fiscal et que Châlette-sur-Loing est la 334ème sur 334 en terme de revenus par habitant, et l'ensemble des chefs lieux de cantons passe la 300ème place. Je n'oublie pas que notre bassin d'emploi est le 3ème de la Région Centre en terme de chômage. Gâtinais, "territoire dévasté"disait-on déjà sous Rome et les Mérovingiens. A méditer. Dans cette quatrième circonscription, la Gauche n'est pas en terre de mission mais en terre de punition ce qui oblige toutes ses sensibilités à faire preuve de beaucoup de responsabilité.

  

0c34345eb8f05ad938f63d1b99fd21ab 1M

 

La tentation inavouée de la Droite

Le lapsus  du 4 mai de Longuet

 

Même si la Gauche réunie est dans une configuration favorable à une victoire à la présidentielle, Droite et Extrême-droite restent  majoritaires dans l'électorat national. Elles se tiennent par la barbichette au point parfois, dans les discours de leurs leaders, de se confondre. Le plus étonnant lorsque l'un des leaders de l'UMP fait remarquer à la gauche qu'elle se met une pince sur le nez, la Droite-UMP-Centriste s'offusque d'être assimilée au FN. Lequel a la pince à linge sur le nez ? Reste que Monsieur Longuet, ancien militant d'Occident (groupe d'extrême-droite), répondant à l'hebdomadaire d'extrême droite « Minute », le Ministre de la Défense a jugé qu'il existe « une différence notable entre Marine Le Pen et son père ». Et de poursuivre :« Tant mieux, car il sera désormais possible de parler de sujets difficiles avec un interlocuteur qui n'est pas bienveillant mais qui, au moins, n'est pas disqualifié ».Si ce n'est pas de la banalisation, qu'est-ce que c'est ? Il a expliqué au micro de Frédéric Rivière ses positions prises dans l'interview donnée au journal d'extrême-droite "Minute", et qui ont provoqué une polémique. Ce matin 4 mai, il s'est lancé dans une argumentation compliquée sur RFI : "La question se pose à la gauche comme à la droite, comment gérer la relation avec un parti qui a la tentation de se banaliser (...) Et pour nous au Front national... euh...pour eux au Front national..."  

 

3616003

Il est vrai qu'une partie de l'UMP n'adhère pas à ces propos, en rappelant qu'« Il n'y aura jamais d'accord électoral avec le Front national, ni de discussion ou de négociation avec les leaders du Front national".Reste que chaque scrutin où le FN fait un gros score, suscite des voix discordantes au sein de l'UMP. Personnellement je n'oublie pas les élections régionales de 1998 où la droite dite républicaine s'était alliée en Région Centre avec le FN afin de spolier la Gauche de sa majorité relative, et qu'après avoir avoir élu un président, il a fallu d'immenses manifestations sur l'ensemble de la région pour que ce dernier démissionne et que la droite républicaine fasse marche arrière dans cette alliance. Mais la tentation est toujours là quatorze ans après. En fonction des résultats, ce débat pourrait rebondir après le 6 mai au sein de l'UMP.

 

Cette montée d'un électorat Front national n'est pas le fait du hasard mais, d'une certaine manière, la conséquence des propos ou des postures tenus par le Président sortant ou certains de son entourage proche. C'est aussi le résultat de la politique menée durant les dix dernières années et particulièrement depuis 2007 qui a laissé à l'abandon des catégories entières de classes populaires et vidé le territoire de tous services publics, qui se trouvant alors en difficulté, recherchent à tort des boucs émissaires. D'abord "l'étranger" à commencer par des Français de nationalité, celui qui perd son emploi, les fonctionnaires, d'autres catégories professionnelles et finalement à défaut le voisin tout simplement parce qu'il paraît "bizarre". Lorsque le Président sortant lors du débat d'hier déclare un mandat sans violences ni mouvements populaires graves, visiblement il n'a pas intégré la violence de sa politique, de sa manière d'être, de ses propos et de ses décisions sans concertation (contrairement à ce qu'il prétend). Le mensonge qu'il dénonce à tout propos n'est que le sien élevé au rang de méthode de gouvernance, et projeté sur les autres. Il est plus que temps de se libérer de lui et des siens. La France doit retrouver une respiration salvatrice.

3616029.jpg

 

La montée des populismes plus que jamais condamne François Hollande à réussir.Si par malchance, maladresse ou pour d'autres causes il ne réussit pas à redonner à notre pays et à ses habitants une partie de leur espérance, et ce dans leur vie quotidienne, la prochaine fois, l'alternance risque de voir arriver au pouvoir l'Extrême-droite ou ses idées, quelle qu'en soit leurs apparences.

 

Concilier idéal et réalité, c'est aussi grandir

 

Pour les amis, et j'en connais, qui trouvent François Hollande trop mou, pas assez de "gôche", la vraie question d'une présidentielle : peut-on arriver à la gagner sur une ligne pure et dure? c'est-à-dire celle-là même qui nous appartient et que l'on pense juste? Je pense que non et que pour faire plus de 50% des voix en France, il faut forcément sortir de son camp, de son pré carré, sans pour autant ne rien lâcher sur l'essentiel de ses valeurs, on doit forcément s'agréger l'adhésion d'électeurs qui au regard de certains ne sont ni purs ni durs et parfois d'une autre culture politique (ils sont différents). Questions, qui possède à ce point la "Vérité"? Qui détient le curseur, l'étalonnage de la "juste cause"?  De cette recherche d'une "pureté" supposée existante (nous sommes là dans un intégrisme quasi-religieux), chacun en connaît les dérives. Le compromis entre l'idéal et la réalité ne signifie pas compromission, il faut savoir composer comme chacun le fait dans sa vie sociale, professionnelle,  personnelle voire affective. Si François Hollande ne m'apporte pas les réponses que j'espère en tant qu'écologiste , sans doute serai-je amené à discuter, à revendiquer, peut-être à lutter, à m'opposer, mais ma priorité d'aujourd'hui est de renvoyer le Président sortant et son équipe. Après, c'est sans illusion, et le pire qui pourrait m'arriver à moi et à mes idées c'est d'être heureusement surpris. Sans doute il y a ceux qui préfèrent le statut quo. C'est vrai que pour certains, il est mieux de ne pas mettre les mains dans le camboui et conserver la pureté supposée en restant finalement confortablement dans une contestation permanente, sans prendre le risque de la confronter à la réalité des autres qui par essence sont différents et posent des limites à "une toute puissance". Aujourd'hui, pour ceux qui seraient dans cette posture, cela reviendrait à reconduire le président sortant  et de rester dans le rôle d'une opposition "révolutionnaire", alors qu'elle n'est, au bout du compte, qu'un conformisme conservateur et immobile.  

 

3615961Lors du débat du 2 mai, à propos du nucléaire, j'ai été surpris de voir les deux candidats parlant des énergies fossiles, gaz et pétrole en oubliant de préciser que le nucléaire ne fonctionne pas à l'eau fraîche mais que son carburant n'est autre que l'uranium dont il dépend.  La France ne possède pas d'uranium, notre indépendance énergétique est suspendue à une réserve somme toute limitée de ce minerai qu'il nous faudra à l'avenir  acheter de plus en plus cher compte tenu de sa rareté, à moins que nous ne restions bientôt plus les seuls à dépendre, pour notre électricité, presque totalement de l'uranium. Pas un mot évidemment sur les 250 000 tonnes de déchets radioactifs que l'on ne sait toujours pas traiter. Bon, sur ces sujets et bien d'autres encore nous serons vigilants et actifs afin que la crise environnementale dans toutes ses déclinaisons (sociétale, économique, sociale, sanitaire...) soit prise en compte et que les lignes bougent concrètement dans le cadre de l'intérêt général.

 

C'est dans cet esprit que le Dimanche 6 mai, je voterai François Hollande, non seulement pour aider le Gâtinais, le Loiret, mais aussi la France et l'Europe pour contribuer à la mise en place d' un monde solidaire et juste. 

 

-cid C606D8D5927049669C9BE675FA2E2E6A-michelPC1

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022