Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 09:10
HISTOIRE DE COLIBRI AU QUOTIDIEN
A l'occasion de la visite en Europe et en France, visite qui s'est terminée le vendredi 29 juin dernier, de Madame Aung San Suu Kyi j'ai exumé de ce blog l'un des tous premiers articles paru en mars 2007. C'est une anecdote qui remonte à 2006 alors que j'étais vice-président du Conseil régional de la Région Centre et membre de l'excutif. Ce n'est pas un fait d'arme, mais l'un de ces évènements impromptus que vous n'imaginez pas l'instant d'avant et qui, sans crier gare, s'impose à vous  à propos d' une cause que vous défendez.  Ce jour là j'ai été amené à tenir concrètement mon rôle de... colibri citoyen du monde...
 
 
A l’initiative de la ville de Chinon (Indre-et-loire) et de l’Agence d’urbanisme du Chinonais, une délégation d’ambassadeurs de l’Association des Nations du Sud-Est Asiatique (ASEAN) a visité la région Centre. Compte tenu de l’engagement du Conseil régional au Laos à travers sa politique de coopération décentralisée, le 23 novembre 2006, la délégation d’ambassadeurs a été reçue au Conseil pour un échange avec l’exécutif régional. Invité à ce titre, et regardant de plus près qui est qui, je découvre un nouveau pays le Myanmar, que je ne connaissais pas. C'est alors que le plan de table du repas m'est donné. Je m'aperçois que mon voisin doit-être l’ambassadeur de Birmanie, à savoir le Myanmar qui est si vous ne le savez pas, et je l'ai découvert alors, le nouveau nom de la Birmanie, et qui dit Birmanie dit Aung San Suu Kyi...

Aung San Suu Kyi est née en juin 1945 à Rangoun en Birmanie.Fille du général Aung San qui a négocié220px-Flag_of_National_League_for_Democracy_svg.png l’indépendance de la Birmanie. Six mois avant cette indépendance, son père est assassiné, alors que Suu Kyi n'a que deux ans. En 1960 sa mère est nommée ambassadrice de Birmanie en Inde, où elle la rejoindra pour terminer ses études secondaires. En 1964 elle s'installe en Grande Bretagne pour suivre ses études universitaires (philosophie, politique, et économie) et devient docteur en philosophie.  En 1967, elle part aux Etats-Unis pour entamer un second cycle d'études supérieures. Elle devient secrétaire-assistante du Comité des questions administratives et budgétaires des Nations unies. En 1972, elle se marie à Michael Aris spécialiste reconnu de la culture du Bhoutan, du Tibet, de l'Himalaya et du bouddhisme de ces régions. Elle donne naissance à deux enfants (Alexander en 1973 et Kim en 1977). Compte tenu des activités professionnelles de son53580310.jpg mari, elle partage son temps de résidence entre le Bhoutan et la Grande Bretagne.    
 
En 1988, elle rentre en Birmanie pour aider sa mère vieillissante. Inspirée par la philosophie non violente du Mahatma Gandhi, elle participe à la création de la Ligue Nationale pour le Démocratie, dont elle deviendra la première secrétaire générale puis la présidente. Depuis, elle est devenue le symbole populaire de la liberté politique en Birmanie. En 1989 elle est arrêtée par le gouvernement militaire puis placée en résidence surveillée. Sous la pression de la rue en 1990, la junte militaire organise des élections générales qui sont très largement gagnées par le parti de Aung San Suu Kyi. Ce dernier remporte 58,7 % des voix et 392 des 492 sièges de l'Assemblée, contre 21 % des voix et 10 sièges pour le parti soutenant le pouvoir militaire. Alors qu'elle s’apprête à occuper le poste de premier ministre, la junte militaire annule le résultat des élections et met Aung San Suu Kyi en détention surveillée. Elle reçoit cette année-là le prix Sakharov , le prix Rafto, et le prix Nobel de la paix en 1991. Elle consacre les 1,3 $ reçus à cette occasion à la mise en place d'un système de santé et d'éducation pour le peuple Birman. Remise en liberté en juillet 1995, elle est néanmoins séparée de son mari et de ses enfants sachant que, si elle est autorisée à quitter son pays, en aucun cas elle ne pourrait rentrer. En 1997, son mari Michael Aris atteint d'un cancer est interdit de rencontrer sa femme par le gouvernement birman qui lui refuse le droit d’entrer pour visiter sa femme. Elle ne reverra jamais son mari qui meurt en 1999. De plus, elle reste séparée de ses enfants qui vivent toujours au Royaume-Uni. A plusieurs reprises, elle se voit refuser le droit de rencontrer les membres de son parti et se retrouve à nouveau en maison d’arrêt en septembre 2000. Après une négociation avec les Nations Unies, elle est libérée en 2002 pour être à nouveau emprisonnée en septembre 2003. Depuis, la junte a assigné à résidence Aung San Suu Kyi. Le 19 juin 2006 Aung San Suu Kyi a passé son soixante et unième anniversaire en maison d’arrêt, sans téléphone , un courrier filtré, et n’a pas accès aux soins médicaux nécessaires compte tenu de son mauvais état de santé.
 
Un ambassadeur et un plan de table... 
 
Ce 23 novembre 2006 pour des raisons d'emploi du temps bien chargé dans mon domaine, je ne souhaitais pas participer à la réunion de la délégation des ambassadeurs, pas plus qu'au repas. Après des échanges "musclés" avec le directeur du cabinet du président, j'ai accepté de participer à la seconde partie de la matinée et au repas. J'ai donc pris la réunion en cours. En observant les chevalets afin de savoir qui est qui, le nom du pays d'un des ambassadeurs m'est inconnu: le Myanmar (?). C'est alors que l'on me donne le plan de table du repas qui doit suivre et que je découvre que mon voisin doit-être l'ambassadeur birman. Il se trouve qu'aucun des chevalets n'indique Birmanie, alors que les autres sont clairs: Brunei, Indonésie, Laos, Philippine, Singapour... donc Myanmar est Birmanie et qui dit Birmanie dit Aung San Suu Kyi. Mon sang ne fait qu'un tour. Il est impossible de ne rien dire ou faire. 
 
Plus que jamais partisan de la libération inconditionnelle et immédiate de Madame Aung San Suu Kyi, de suitenumerisation0490.jpg j'ai manifesté mon intention d'interpeller l'ambassadeur en séance plénière et refusé de partager mom repas avec le représentant la junte militaire. Agitation des membres de l'exécutif les plus proches et intervention du directeur du cabinet du président du Conseil. Je lui dis: "Tu as souhaité que je sois présent, je le suis...". Le directeur des relations internationales et de la coopération décentralisée est appellé en renfort. Il  s'installe à mes côtés et m'encourage de ne pas intervenir sous cette forme: "En Asie, il est très mal vécu d'être humilié publiquement en présence d'ambassadeurs d'autres pays d'étrangers". Très sincèrement je pense qu'il doit en être ainsi sur tous les numérisation0491continents. N'étant pas au fait des us et coutumes de la diplomatie et particulièrement asiatique, j'ai décidé d'intervenir différemment.  Je suis sorti de la séance, j’ai repris un communiqué ancien des Verts que j’ai transformé en motion. Je l’ai proposé à la signature d’Agnès Thibal ma collègue Vice-présidente Verte au Conseil régional et c’est ensemble que nous avons interpellé l’ambassadeur de Birmanie à la fin de la réunion pour la lui remettre. Elle fut traduite en anglais durant l’échange verbal par Yves Dauge, sénateur PS d'Indre-et-Loire. Durant ce temps, j’avais en main la photo de Madame Aung San Suu Kyi. Surpris et pas très à l’aise, l’ambassadeur a clos l’entretien par un « vous êtes mal informés » et m’a demandé ma carte que je lui ai bien volontier remise. Evidemment Agnès et moi nous n’aurons pas de visas pour la Birmanie, mais ce n’était pas au programme du jour. L'important pour nous est qu'aucun de ces représentants de régimes autoritaires ne puissent circuler partout et en toute impunité, il faut les harceler le plus possible, à tout moment et dans les lieux pour eux les plus inattendus. 

 

 

Un second article va être publié. Il présente la suite des évènements après 2006 jusqu'au 28 juin dernier à la fin du voyage de Madame  Aung San Suu Kyi en Europe et en France...  
 
 
 
 
 
 
 
 
République du Centre du 24-11-2006 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022