Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 23:21
Tout simplement pour m'exprimer et me donner les moyens d'échanger avec qui le souhaite en utilisant les outils technologiques de notre temps. Pour moi, à partir des informations, des remarques ou des commentaires que je diffuserais, il s'agit de créer du lien et du dialogue.

Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement partisan chez les Verts, je suis un individu libre de sa pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes questionnements, mes doutes, mes coups de coeur, mes espoirs, mes colères et une curiosité en éveil constant. De plus, dans la durée, je n'ai pas l'intention d'intervenir sur le seul champ politique traditionnel mais d?élargir ce périmètre à toutes les dimensions de la vie.
L'ouverture de ce blog s'inscrit dans une histoire de vie. On ne sort pas indemne d'une aventure de 20 ans de presse militante écologiste (1973-1992) (1). Aussi quand on aime l'information et l'échange, et qu?ils ne sont plus au rendez-vous et à votre portée, c'est frustrant, si bien que retrouver une forme nouvelle d'expression, je l'avoue pour moi, c'est du plaisir :).

Parallèlement, mon engagement politique a abouti en 1998, à être élu conseiller régional Vert en région Centre, où je suis devenu Vice-président délégué à la formation professionnelle et à l?apprentissage. Mandat et délégation renouvelés aux élections régionales de 2004. De plus en 2001, à Montargis (Loiret), après avoir mené une liste autonome aux élections municipales, avec presque 11%, je deviens conseiller municipal d'opposition à un maire UMP devenu député en 2002.

Mais durant tout ce temps, un mal pernicieux et profond s'est installé dans notre société. Crise de la représentation, rejet des politiques et des institutions, fracture civique et ethnique, deux français sur trois ne faisant plus confiance, ni à la gauche, ni à la droite, pour gouverner le pays. Le déphasage semble considérable entre le politique et la population.

Comme citoyen politiquement engagé, cette réalité m'est pénible, douloureuse et m'inquiète, mais je suis de ceux qui estiment que si le politique a sa part de responsabilité, il n?est pas seul responsable de cet état de fait.

C'est Milena Jesenska (2), journaliste tchèque qui en 1938, dans sa lettre d'adieu à Jules Romain après la trahison de la France (3), écrit : « Puis sont venues ces journées (...) et c'est alors que j'ai compris que, dans la vie des hommes, la politique est tout aussi importante que l'amour. Elle affecte notre corps, elle nous colle à la peau comme notre chemise, elle s'immisce dans notre coeur comme nos sentiments les plus intimes (...) et tant que les gens qui se refusent absolument à faire de la politique ne considèreront pas « la politique » - c'est-à-dire « se qui ce passe » - comme aussi importante que leurs affaires privées, la grande masse des hommes se laissera ballotter avec indifférence, au gré des événements, sans se rendre compte que ces mêmes événements pénètreront dans leur maisons, jusque dans leurs assiettes (...) ». En clair, bien au-delà des élections, si on ne s'engage pas activement et civiquement pour bouger les lignes de la vie quotidienne et au-delà si besoin est, alors on subit, et parfois le pire.

Je n'ai pas la réponse à tout, mais ce dont je suis convaincu, c'est que l'absence de dialogue nuit gravement à la citoyenneté, à l'intérêt général, à la vie collective et individuelle et au final à la vie démocratique. Le dialogue c'est du lien social et ce lien est vital à tout ce qui a à voir à la vie de la cité, aux personnes entre-elles et à toute société organisée et qui pour moi est naturellement politique.

Vous l'avez compris, la création et l'activité autour de ce blog sera, je l'espère, ma modeste participation au dialogue entre nous tou(te)s.

A bientôt !

JLB

(1) C'est suite à une idée que j'avais lancée en avril 1972 de créer une Agence de presse écologiste, que le premier numéro hebdomadaire paraîtra le 5 janvier 1973 (APRE Hebdo). C'est au numéro 242 le 29 avril 1977 qu'il deviendra Ecologie-hebdo, puis Ecologie en 1979 et Ecologie-info en 1985. Au début des années 80 il deviendra mensuel. La diffusion est principalement nationale jusqu'en 1979 par abonnement puis en maisons de la presse durant 14 ans. Parallèlement Ecologie édite une vingtaine de numéros spéciaux thématiques dont « l'énergie solaire » et « éolienne » seront des best-sellers écolos des années 70-80. Deux livres ont marqué cette période d'édition : « Déjouons la publicité » qui sera à l'honneur sur le plateau d'Apostrophe chez Bernard Pivot et « L'arbre aux papiers » (papier recyclé) qui reçut le prix de l'environnement « Jean Sainteny ». Titre écologiste militant non subventionné, Ecologie-info arrête sa parution après la publication du numéro 406, pour raisons économiques en 1992.

(2) Tchécoslovaque, Milena Jesenska a été journaliste de 1919 à mars 1939 où elle fut contrainte de cesser son activité avec l'occupation de Prague par les troupes hitlériennes. Elle participa à un journal clandestin qui lui valut de disparaître en 1944 au camp de concentration de Ravensbrück. Durant sa vie elle fut la destinataire de superbes lettres d?amour d'un certain auteur : Franz Kafka.

(3) En 1938, la France et la Tchécoslovaquie sont liées par une alliance d'assistance militaire réciproque. En septembre, lors des accords de Munich, la France et l'Angleterre pensant éviter la guerre, abandonnent la Tchécoslovaquie aux exigences d'Hitler qui revendique le territoire des Sudètes. Une fois cette partition acquise, l'Allemagne en exigea encore plus jusqu'à la prise de Prague en 1939. Homme de lettres français, Jules Romains s'est réjouit publiquement des « Accords de Munich », c'est-à-dire dans la réalité de la trahison de la France vis-à-vis de son allié, tout en déplorant « la catastrophe qui a frappé la Tchécoslovaquie ». Milena, admiratrice de Jules Romains, lui écrivit : « si en son temps la France a décidé de conclure une alliance avec nous, c'est que la France y trouvait son compte (...). Si la France ne s'est pas trouvée à nos côtés au moment décisif, elle nous a trahi (...) en fait elle s'est surtout trahie elle-même. Cher maître, tant que vous ne parlerez pas d'une catastrophe qui a frappé la France, vos arguments seront sans objet (...). Le peuple pardonne plus facilement une hostilité ouverte qu?une trahison enrubannée (...). Adieu Jules Romains !


Rattrapée par sa trahison, un an plus tard, la France de Jules Romains n'échappait pas à la guerre avec l'Allemagne nazie et fut humiliée et battue en mai-juin 1940 dans une débâcle militaire, économique, politique, institutionnelle et morale sans précédent. Cependant la trahison tua Milena mais pas l'écrivain humaniste qui survécut jusqu'en 1972 !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Burgunder - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022