Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:03
EELV-Gâtinais contribution à la consultation publique sur les permis de recherche d'hydrocarbures dans l'Yonne et le Loiret

Non à l'exploitation de pétrole et gaz de schistes dans le Loiret et l’Yonne.

Contribution du Groupe EELV-Gâtinais à la consultation publique relative à l'attribution de permis de recherche d'hydrocarbures dans le Loiret et l'Yonne.

Nous considérons que le Ministère procède de façon beaucoup trop discrète pour étudier des demandes de permis miniers dont les conséquences sont non négligeables pour les populations et leur environnement.

En effet, contrairement à la légèreté avec laquelle cette question est abordée dans l'étude d'impact de la demande de permis dit de « Dicy », la seule exploration d'hydrocarbures dans le sous-sol du Gâtinais menace gravement la nappe phréatique et les équilibres naturels dans cette région déjà souvent frappée de restrictions d'usage de l'eau par arrêtés préfectoraux.

En outre, quelles que soient les assertions des sociétés qui sollicitent ces permis, il est manifeste qu'elles recherchent les hydrocarbures connus comme « gaz ou pétrole de schistes » et que dans l'éventualité où leur exploration aboutirait à découvrir un gisement exploitable, la seule méthode d'exploitation possible est la fracturation hydraulique formellement interdite par la législation française et dont ces sociétés prétendent qu'elles n'y y auront pas recours. Il est légitime que madame la Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie doute de leur bonne foi sur ce point et refuse tout permis de ce genre dans l'état actuel de la loi. De plus, l’étude d’impact présentée par les sociétés concernées présente de grands manques sur tous les aspects à caractères environnementaux, à commencer par une bonne connaissance et une identification des zones sensibles présentées dans l’étude comme non identifiées. La consultation d'aujourd'hui nous permet de vous faire « entendre » à nouveau notre opposition :

CONSIDÉRANT la loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 visant à interdire l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique,

CONSIDÉRANT que l'extraction de tels hydrocarbures non conventionnels comporte des risques environnementaux très élevés, qu’il pourrait en résulter une pollution durable du sous-sol, un risque élevé de contamination des nappes phréatiques par des composés cancérigènes ou toxiques comme les métaux lourds, et donc un danger non négligeable pour la santé des habitants,

CONSIDÉRANT que l'exploitation de ces hydrocarbures présente des impacts considérables en matière de gaz à effet de serre, ce qui alourdirait gravement le bilan carbone du Loiret et contribuerait à accentuer l'évolution du climat,

CONSIDÉRANT que l'emprise foncière nécessaire à l'exploitation de ces hydrocarbures priverait les agriculteurs du Loiret de larges surfaces arables,

CONSIDÉRANT l’annonce par le Président de la République, à l'occasion de la conférence environnementale, de nouvelles abrogations de permis de recherche,

Pour toutes ces considérations et rester en cohérence avec elles, nous nous opposons à toute recherche d'hydrocarbures non conventionnels employant la fracturation hydraulique sur le territoire du Loiret,

DEMANDE le rejet des permis dits de « Cézy », « Chaumont » « Chéroy », « Dicy », et « Pithiviers »,

DEMANDE, lors de l'instruction de permis de recherche d'hydrocarbures non conventionnels, une étroite concertation avec les populations et les collectivités territoriales impactées, afin que soient respectées les dispositions de l’article 1er de la loi « Grenelle II » qui instaure le principe de renversement de la charge de la preuve pour tout projet susceptible de porter atteinte à l’environnement,

SOUTIENT une réforme du Code Minier qui le mette en conformité avec l'ensemble des principes constitutionnels de la Charte de l'environnement, de sorte que les enjeux environnementaux soient anticipés et les responsabilités définies clairement de façon à sécuriser les activités minières,

DEMANDE la mise en œuvre dans le Loiret et dans l’Yonne d'une transition énergétique qui s'appuie sur la sobriété énergétique, l'efficacité et les sources d'énergie renouvelables plutôt que sur des ressources fossiles.

Voilà pourquoi nous souhaitons le rejet définitif des demandes de permis dits de Cézy et de Dicy » par le Ministère concerné.

Jean-Luc BURGUNDER

Vice-Président du Conseil régional de la région Centre (1998-2010)

Conseiller Municipal de Montargis (2001-2014)

Président d’un EPCI de 40 communes de l’Est du Loiret (Syndicat mixte - 2008 à 2014)

Porte-parole du groupe d’EELV-Gâtinais

AMINA CHBIHI

Porte-parole du groupe d’EELV-Gâtinais

Partager cet article

Repost 0
Publié par BURGUNDER Jean-Luc - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  •   le blog de Jean-Luc BURGUNDER
  • : Au-delà de mes opinions écologistes et de mon engagement depuis 1970, je suis libre de ma pensée et un citoyen comme les autres. J'ai mes certitudes, mes doutes, mes questionnements, mes coups de cœur, mes espoirs, mes colères et une curiosité toujours en éveil. De plus, sur ce blog, je ne me limite pas à la politique institutionnelle mais élargi ce périmètre à toutes les dimensions de la vie. La politique n’est-elle pas la vie de la citée ?
  • Contact

Rechercher

Edward Hopper

L'expo est terminée, les oeuvres restent....numérisation0781

numerisation0782.jpg

PUSSY RIOT, RESTONS MOBILISES JUSQU'A LEUR LIBERATION

 

Nadejda Tolokonnikova (22 ans), Ekaterina Samoutsevitch (29 ans), et Maria Alekhina (24 ans), quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées le 17 août 2012 à deux ans de détention en camp pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» d'une minute trente dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine». Cinq des dix chanteuses du Groupe Pussy Riot ont pris part à l'action, trois ont été arrêtées, les deux autres sont en fuite... Elles ont fait appel du jugement. Les artistes français sont restés d'une discrétion étonnante.

 

542375 4005555250810 157558470 n

Nadejda Tolokonnikova

Liste Des Pages

VIème République, 1980 une idée part, 2012 une idée...

numerisation0344.jpg

 

C'est au "Club de la Presse" d'Europe 1, le 30 novembre 1980, que Brice Lalonde, candidat aux présidentielles de 1981 de l'ensemble des écologistes, demande un changement de Constitution et le passage à une VIème République. Depuis 32 ans les écologistes n'ont eu de cesse de réclamer cette nouvelle Constitution. Aujourd'hui, après nous avoir raillés durant trois décennies, il y a tous ceux qui défilent en appellant de leurs souhaits l'avènement de cette fameuse VIème, comme quoi au bout de tout ce temps la victoire des idées nous revient. Ci-dessus la couverture d'ECOLOGIE n°333 de janvier 1980 (journal que j'animais). Pour en savoir plus sur ce blog, allez à mars 2007, bonne lecture.

Catégories

Prendre l'air...

2012-08-06--Bretagne-5-062.JPG

L'info d'hier et d'aujourd'hui

numérisation0756

 

En 1970, l’information militante écologiste ne passe pas, c’est le blocage dans les médias nationaux et plus encore régionaux. Outre le mépris de cette « grande presse », la communication et la liaison entre la multitude des groupes écologistes sont inexistantes à l’exception des écrits et des notes de Pierre Fournier dans Charlie Hebdo et des bonnes adresses dans le mensuel Actuel.

 

Le « Tout passe » est la formule clé qui fait toute l’originalité de l’APRE. L’équipe technique de Montargis se contente alors de rassembler les informations envoyées par les groupes ou individus, de les classer, les présenter, les envoyer aux abonnés et à l’ensemble de la presse. « Tout Passe », même parfois les réflexions les plus saugrenues, mais l’APRE est un lieu d’expression ouvert à tous, sans exclusive idéologique, culturelle ou spirituelle, sans qu’aucune sélection ne soit opérée. Avec les moyens de l’époque, nous étions déjà dans la démarche et l’esprit des réseaux sociaux d’aujourd’hui, la technologie en moins.

 

Le projet n’est pas journalistique. Le rôle assigné à cette Agence de Presse est de collecter toute information touchant à l’écologie, aussi bien celles militantes que celles du domaine scientifique. Les sources proviennent de tout groupe ou mouvement, de toute association ou personne, intéressés par une diffusion et une circulation plus large de l’information écologique. Il s’agit alors de transmettre toutes les informations réunies, seule liaison hebdomadaire au service des militants et pour sensibiliser les grands médias à l’écologie dont ils ne parlent jamais. Il faut dire que tous les grands journaux et autres médias (radios, télés) sont destinataires d’un ou plusieurs exemplaires gratuits pour des journalistes ciblés Ces services de presse gratuits sont considérés comme un acte militant. De même, toutes les informations insérées dans le bulletin sont gratuites, et seul le montant des abonnements permet au bulletin de l’APRE d’être publié et expédié chaque semaine.

numérisation0176

Le numéro d'avril 1979 d'ECOLOGIE annonce à sa " une" l'accident nucléaire de Three Mile Island, et également Europe Ecologie qui annonce sa candidature aux élections européennes du mois de juin. Les Ecologistes ont obtenu 7,4% aux élections cantonales.

 

Le numéro de mai 1986, c'est la catastrophe de Tchernobyl en URSS. Aujourd'hui c'est Fukushima au Japon. L'actualité d'hier ne cesse de rattraper celle d'aujourd'hui. C'est pourquoi , alors que de 1973 à 1992, durant 20 ans, j'ai créé et animé des structures d'éditions, de production et de diffusion de la presse écologiste (Agence Presse Ecologie et Ecologie), 462 numéros parus, 30 dossiers et livres thématiques dont le premier ouvrage généraliste sur l'énergie solaire en France (1976), j'ai décidé de réouvrir cette presse et vous en faire partager les bons morceaux, non pas par nostalgie, mais simplement pour comparer et faire ressurgir ce qui fut un investissement financier important, un réseaux de compétences, de talents, d'intelligence collective et de solidarité. C'est incroyable ce que pour l'écologie, l'actualité d'aujourd'hui colle à celle d'hier. C'est pourquoi lorsque l'information le justifiera,  je vous livrerai des illustrations ou des articles parus durant ces 20 ans de l'APRE et d'ECOLOGIE. Vous serez surpris.

numérisation0175

Tourner manège...

2012-08-06 Bretagne 5 022